temps précieux…

En ce 1er Novembre, réfléchissez au temps qui passe et ne revient pas.

Que voulez-vous vraiment faire de ces précieuses et si peu nombreuses journées ?

« Les 3 logiques de la Data » par Pierre Moyen

Pourquoi les managers de projets doivent-ils se préoccuper de Data ?

Les managers de projets doivent s’intéresser aux trois logiques de la data pour, au départ et en approche systémique, procurer une vision globale et trouver ses repères. Puis pour faire collaborer, converger et simplifier, donc être plus réactifs, réduire les coûts et améliorer la performance du projet.

Nous sommes confrontés à 3 mondes qui interagissent et se complexifient

1.      Process Centric

Une logique orientée « Process Centric » où les ERP (Enterprise Resource Planning), appelés progiciel de gestion intégré ou PGI en français, proposent des applications clés en main, à travers des bibliothèques de services métiers qui doivent alimenter, en continu, des processus et des opérations. Celles-ci sont certes de plus en plus intelligentes et apprenantes, mais elles reposent et gravitent autour de bases de données relationnelles, structurées, universelles, et cohérentes (aujourd’hui In Memory) pour répondre aux objectifs transactionnels et décisionnels, d’intégration et d’exploitation de l’entreprise (flux HR, Finances, Logistique, Commerce).

2.      Data Centric

Une seconde et récente logique orientée « Data Centric » propose à travers des plateformes capables d’ingérer, croiser, agréger et interpréter des sources de données massives, hétérogènes. Elle va répondre à de multiples cas d’usages, réaliser des requêtes complexes, faciliter le raisonnement et la prise de décision et produire de nouveaux services. D’où l’apparition de Data Lake alimentant des Smart Data Hubs, pour une vision 360°, supportées par des bases multi modèles, orientées graphes, documents, souvent à moteurs sémantiques, de type NOSQL, souples et évolutives.

3.      Fast Data

Enfin, une troisième logique que j’appellerai « Fast Data » (SQL/NoSQL) car elle doit à la fois mixer des caractéristiques et des contraintes des deux modèles précédents avec pour objectif de :

Traiter des processus sur mesure critiques, front end, face à son écosystème (en interactions hommes-machines), souvent en streaming, au fil de l’eau, ce qui requiert haute disponibilité, performance, scalabilité et sécurité.

Réagir et répondre de manière immédiate à des millions de requêtes ou de messages potentiels simultanés.

Ceci requiert un accès direct aux bonnes données via des bases et tables sans jointures, à partir de clés uniques et donc construites selon des bases configurées et taillées en fonction de chaque scénario et de requêtes spécifiques, le tout dans un contexte d’architecture distribuée.

Pour aller plus loin sur ces concepts, il existe une chaine vidéo YouTube  Open People Factory avec des interviews vidéo des représentants de chacun de ces 3 mondes.

Comment réconcilier et tirer le meilleur de ces 3 logiques ? De ces 3 mondes ?

Passez d’une logique statique de stockage à une logique de données en mouvement enrichies au plus près de la source. Puis, placez au centre, la Data Fabric, la bonne glue pour faire converger les capacités et simplifier la plomberie (Data and IA as Services, Data Analytics,
Data Visualisation).

Qui est Pierre Moyen ?

Pierre Moyen

Ancien DSI d’un labo pharmaceutique, puis créateur d’entreprises, précurseur sur SAP et Oracle, et enfin animateur d’un écosystème multidisciplinaire en tant qu’Architecte d’Entreprise avec un focus sur l’Innovation et la Transformation digitale.

Son objectif est de réunir Concepts, Méthodes et Solutions pour des résultats business optimaux.

QRP est partenaire de DantotsuPM

14 Juillet : Les managers de projets français sont-ils différents de celles et ceux d’autres nationalités ?

En ce jour de fête nationale et sans vouloir trop généraliser, y aurait-il selon vous tout de même quelques caractéristiques des managers de projets français qui les distingueraient des autres nationalités ?

Sur quels projets les avez-vous vu les plus efficaces ? Les moins performants ?

Est-ce en fonction du domaine ? Ou bien par rapport à l’approche de développement choisie : prédictive/cycle en V ou adaptative/Agile ?

Est-ce plutôt lié au positionnement de la ou du Manager de projet en véritable leader ou bien en coach facilitateur de l’équipe projet ?

Est-ce culturel ? Dû à notre système éducatif ? …

CSP est partenaire de DantotsuPM

A vous d’y répondre en commentant ce billet.

Les choses inconnues

Il y a par définition bien des inconnues dans votre projet : « Un projet est un effort temporaire entrepris pour créer un produit, service ou résultat unique » (PMBOK® Guide)


Things unknown

https://seths.blog/2019/12/things-unknown/ par Seth Godin

La connaissance est un excellent égalisateur. Elle est disponible à plus de personnes que jamais auparavant en échange d’un peu d’effort. Et la personne qui possède la compréhension a un extraordinaire avantage sur celle qui ne l’a pas.

Alors, que ne savez-vous pas ?

Quels outils pourraient vous aider à mieux faire votre travail …

Quelles stratégies ont prouvé fonctionner dans cette situation …

Qu’est-ce qui a été essayé qui n’a pas marché …

Où est la ligne entre les lois immuables gouvernant ce domaine et les variables que les humains créent toujours …

Et, surtout, de quoi les gens que vous servez ont-ils vraiment besoin et que veulent-ils ?

Bien plus qu’un outil de gestion de projet
Découvrir l’ERP de gestion de projet

Biais Cognitif – Aversion à l’option unique et Paralysie d’analyse

L’aversion à l’option unique décrit la façon dont les gens hésitent à choisir une option, même si elle leur plaît vraiment, lorsqu’aucune autre option alternative n’est offerte.

A  l’opposé, la paralysie d’analyse décrit un moment où une analyse trop poussée ou une trop intense réflexion face à une situation peut amener à rester « paralysé ». Aucune action n’est prise, aucune solution n’est proposée ni en conséquence aucune décision.

En quoi sommes-nous concernés dans nos projets ?

Nous ne pouvons vous offrir que du café soluble

Si vous présentez une unique option à vos clients ou commanditaires, ils pourraient hésiter à choisir cette option car se sentant potentiellement mal informés ou forcés.

Ils se demandent s’il ne serait pas préférable d’envisager d’autres options avant de décider laquelle choisir, même si l’option unique que vous proposez est déjà exactement qu’ils recherchent.

Le manque de choix peut être nuisible à la décision.

Choisissez parmi ces saveurs…

La paralysie d’analyse, c’est quand la peur de l’erreur potentielle l’emporte sur la valeur réelle ou potentielle de réussite, et que ce déséquilibre bloque la prise de décision dans un effort inconscient de préserver les options existantes.

Un trop grand nombre d’options peut donc également bloquer la situation et entraîner une paralysie, rendant impossible la moindre avancée.

Comment même établir ses propres critères de choix lorsque tant d’options sont offertes ?

Comment éviter le plus possible ce travers ?

Voici les sortes de café que nous avons analysées.

Les effets de l’aversion à l’option unique peuvent être contrés en montrant que d’autres solutions ont été analysées avec cette proposition choisie.

En bref, le choix de l’option proposée sera facilité lorsque des alternatives concurrentes sont incluses dans l’ensemble des possibilités que lorsqu’elle est offerte seule.

Exposer rapidement le panel des options envisagées par l’équipe projet est toujours une bonne idée qui montre que vous avez fait votre travail d’analyse.

Voici ceux que nous avons retenus

Par  contre, évitez de présenter trop d’options (2 ou 3 pas plus) car notre cerveau se fermerait devant la multitude de choix et la complexité induite.

Pensez aux menus de restaurant surchargés et combien ils peuvent être pénibles plutôt qu’alléchants.

Ce biais peut-il nous être utile ?

Comme nous l’avions vu avec le biais d’information, n’hésitez pas à inclure des informations détaillées sur les solutions alternatives que vous avez considérées afin de construire votre recommandation et mettez-les en annexe de la présentation principale. Même si ces annexes sont rarement lues, elles ont un effet placebo rassurant sur les inquiets par nature et coupera court aux demandes de plus d’infos pour prendre une décision.

Belle année 2021 à toutes et tous, imaginons et menons à bien de beaux projets !

Nous sommes nombreux à regarder avec espoir cette nouvelle année 2021 qui promet de nous sortir enfin de la pandémie qui a été si douloureuse même si elle fut aussi riche d’enseignements et accélératrice de changements comme par exemple la digitalisation de nos modes de travail.

Joyeux Noël et belles fêtes de fin d’année 2020

Joyeux Noël et belles fêtes de fin d’année 2020 à toutes et tous les passionné.e.s de management de projets, de leadership et d’agilité !

La règle de la tirelire s’applique aussi au management de votre capital relationnel

Smashing the piggybank

https://seths.blog/2019/06/smashing-the-piggybank/ par Seth Godin

Vous ne pouvez casser votre tirelire qu’une unique fois.

L’investissement relationnel demande de la volonté, du temps et du soin.

Les organisations (et les candidats politiques) qui l’oublient et traitent leurs partisans les plus fervents comme des puits sans fond de soutien apprennent la règle de la tirelire à leurs grands frais.

Chaque interaction que vous avez avec un client soit renforce votre relation (parce qu’il y a un avantage mutuel) soit l’affaiblit. Affaiblissez cette relation pendant assez longtemps et vous la rompez.

Le fait que vous ayez obtenu quelques euros au passage est peu important comparé aux dégâts à long terme de rompre la relation parce que vous êtes pressés.

Recoller les morceaux après avoir cassé une relation est quasiment impossible

Ceci est particulièrement observable dans les projets.

Comme vous passez de projets et projets au fil de votre parcours de manager de projet, n’oubliez pas de nourrir le relationnel que vous avez créé sur le projet qui est en train de se terminer.

FDF est partenaire de DantotsuPM

travail d'équipeEn effet, vous avez travaillé de manière proche avec de nombreuses personnes qui faisaient partie de l’équipe projet.

Vous avez interagi et communiqué avec encore plus de parties prenantes et décideurs sur ce projet.

Ne laissez pas cet investissement relationnel s’évaporer.

Continuez à investir dans ces liens que vous avez créés au passage avec toutes ces personnes.

Vous en recroiserez sans doute un grand nombre plus tard et ce relationnel vous sera alors à la fois agréable et utile.

Et puis, même si ce n’est pas le cas, ces rencontres vous ont enrichi d’une certaine manière et vous avez également apporté quelque chose au passage à ces personnes, alors poursuivez cet enrichissement mutuel !

le 31 Août est la Journée mondiale du blog ! Je vous remercie par avance de partager vos idées pour améliorer DantotsuPM, le blog du management de projets

mini-questionnaire

Bonjour, j’ai créé une nouvelle enquête pour récolter vos attentes, vos centres d’intérêt, vos idées…

En bref, me dire ce que vous aimez ou pas sur DantotsuPM.com, le blog francophone du management de projet.

Contenus et thématiques, mise en page, sources d’information, illustrations…

Je vous invite donc à y répondre et vous remercie par avance de tous vos commentaires et de toutes vos idées d’amélioration.

Merci de répondre à l’enquête:   https://fr.surveymonkey.com/r/SPFRGQT

6000ème article sur le blog DantotsuPM, le blog francophone du management de projet !

Mon envie de partager entre dans la continuité de la création du PMI® France-Sud dans les années 2000 avec un groupe de collègues devenus des amis.

Un métier que j’exerce depuis de nombreuses années et avec diverses approches, méthodes et outils (cycle en V, Agile, Scrum, Kanban, DevOps, hybride…).

Comme beaucoup d’entre vous, je cherche en permanence à améliorer les multiples compétences qui permettent de progresser dans ce vaste métier. C’est d’ailleurs de là que vient le nom du blog car le mot Dantotsu que j’ai croisé lors de voyages professionnels au pays du soleil levant signifie « rechercher le meilleur du meilleur » et bien sûr PM pour Project Management, ma passion !