Les managers efficaces répètent au moins deux fois la même chose

Écoutez attentivement, je ne dirai ceci que deux fois…

Effective managers say the same thing twice

https://geekboss.com/effective-managers-say-the-same-thing-twice/ par Matthieu Stibbe

Les managers combinent les types différents de communication, comme l’email, la messagerie instantanée et les appels téléphoniques, pour répéter et renforcer les messages clés.

« Les managers qui étaient délibérément redondants [c’est-à-dire qui utilisaient de multiples canaux de communication pour un même message] ont fait avancer leurs projets plus rapidement et sans à-coup. »

Les politiciens le savent depuis très longtemps et c’est pourquoi ils choisissent quelques messages clefs et les répètent à satiété.

Les gens du marketing aussi, si possible sans aller jusqu’au « ad nauseam » !

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Parce que les gens doivent traiter beaucoup plus d’informations et beaucoup plus de canaux de communication que jamais auparavant.

Certaines personnes peuvent gérer et ont de bonnes tactiques de filtrage, de détermination des priorités et de prise d’actions sur les messages (la boîte d’arrivée vide / Zero Inbox : Est-ce vous ?).

Mais la plupart des personnes sont enclines à ignorer ou reporter des messages, particulièrement s’ils nécessitent du travail.

Si vous ne demandez pas deux fois, elles pensent que ce n’est probablement pas important pour vous.

C’est ainsi : Seule la porte qui grince reçoit de l’huile !

CSP est partenaire de DantotsuPM

Savez-vous que le 1er Mai est né à Chicago en 1886 ? Ou était-ce en Australie en 1856 ? Ou bien en France en 1793 ?

A la fois surprenant et tragique mais qui a permis d’obtenir la journée de 8 heures.

 

Le déclic du placebo

The placebo ratchet

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2018/04/the-placebo-ratchet.html par Seth Godin

Relisez ce billet: les chefs de projets auraient-ils un effet placebo ?

Un placebo qui fonctionne devient plus puissant.

Ce qui rend plus probable qu’il marche la prochaine fois.

C’est aussi simple que cela, mais c’est magique.

Les placebos fonctionnent pour deux raisons :

  1. La confiance qu’ils créent augmente les chances que notre corps réponde, que notre travail s’améliore, que quelque chose aille mieux.
  2. Les choses pourraient s’améliorer d’elles-mêmes, mais si le placebo était là quand c’est arrivé, il en obtient le crédit.

Et ainsi, nous finissons avec des médicaments ou horoscopes ou mantras ou méthodes ou autres dispositifs qui nous aident. Sans beaucoup de dépense, sans effets secondaires, sans lutte.

Le déclic positif du renforcement peut nous aider si nous le laissons faire.


Relisez ce billet: les chefs de projets auraient-ils un effet placebo ?

300 secondes

300 seconds

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2018/03/300-seconds.html par Seth Godin

Ne calez pas.

Faites une pause.

pause
5 minutes d’arrêt sur image

Combien de décisions ou d’engagements se termineraient plus positivement si vous aviez en main un bouton « 5 minutes d’arrêt sur image » ?

L’esprit d’escalier* n’est pas aussi difficile à vivre avec que son opposé.

Le bon mot hâtif, la réaction précipitée, l’action que nous finissons par regretter : Tous peuvent être éliminés avec l’utilisation judicieuse du bouton « pause ».

dans le doute, allez faire le tour du quartier

C’est une plaie qu’il n’y en ait pas un d’encastré sur nos claviers quand nous communiquons en ligne…

Alors, dans le doute, allez faire le tour du quartier.

*esprit d’escalier: le sentiment qui se produit quand nous pensons à une réponse pleine d’esprit en rentrant à la maison au lieu de l’avoir eu pendant le dîner, quand cela aurait été la parfaite répartie.

 

méfiez-vous de vos blagues en ce 1er avril, certaines pourraient devenir réalité !

Culte : Les poissons d’avril qui sont devenus réels aujourd’hui

  • La réduction du nombre de voitures à Paris en 1967
  • La circulation alternée en cas de pollution en 1985
  • L’interdiction de fumer dans les lieux publics en 1972
  • Le retour du tramway à Paris en 1982
  • Le téléphone pour tous dans la voiture en 1988
  • L’autoroute Albi Toulouse en 1987

Journée Internationale de la francophonie, le 20 Mars. DantotsuPM y contribue à sa modeste échelle !

Pour rappel, la date du 20 mars a été retenue en commémoration de la signature, le 20 mars 1970 à Niamey (Niger), du Traité portant création de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT), première institution intergouvernementale de la Francophonie devenue en 1998 l’Agence intergouvernementale de la Francophonie (AIF).

Sites à visiter : www.espacefrancais.com et www.francophonie.org

DantotsuPM contribue à sa modeste échelle à promouvoir la francophonie

En effet, je sélectionne et publie en français sur ce blog des billets liés au management de projets, programmes, PMOs et Portfolios, aux compétences douces / « soft skills » ainsi que sur le leadership.

Je m’efforce de les rendre attractifs en les illustrant d’images, vidéos, pointeurs utiles, partages d’expérience, bonnes pratiques, méthodes et outils, astuces, annonces de rencontres et wébinaires….

Vous pouvez suivre ces contenus directement sur ce blog, ou sur vos médias sociaux favoris : Twitter, LinkedIn, Viadeo, Pinterest !

Quand vos idées vous sont volées

Dites merci !

When your ideas get stolen

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2018/03/when-your-ideas-get-stolen.html par Seth Godin

à méditer :

C’est bon pour vous.

N’est-ce pas mieux que vos idées valent la peine d’être volées ? Qu’arriverait-il si vous aviez travaillé tout ce temps, créé ce livre ou ce film ou ce concept et que personne n’en veut, ne souhaite les développer ou partir avec ? Serait-ce mieux ?

Vous n’allez pas être à court d’idées.

En fait, plus de gens se saisissent vos idées et en font des choses magiques, plus un vide se créée dans votre vie, ce qui signifie que vous serez incité à trouver encore plus d’idées, non ?

Les idées qui se répandent gagnent.

Elles enrichissent notre culture, créent des connexions et améliorent nos vies. N’est-ce pas pourquoi vous avez créé votre idée en premier lieu ?

Le but n’est pas le crédit. Le but est le changement.

Seuls 6 pays dans le monde accordent les mêmes droits aux femmes et aux hommes : Stupéfiant en 2019, non ?

Only six countries in the world give women and men equal legal work rights by The Guadian

Aussi surprenant que décevant !

La Suède et la France comptent parmi les États que la Banque mondiale a trouvés pour entériner l’égalité des sexes dans les lois, même si la mise en œuvre reste parfois aléatoire.

Si vous êtes une femme et que vous voulez être sur un pied d’égalité avec les hommes, il est donc préférable de vivre et travailler en Belgique, au Danemark, en France, en Lettonie, au Luxembourg ou en Suède !

La Banque mondiale, qui a suivi les changements juridiques de la dernière décennie, a constaté que ces pays étaient les seuls au monde à avoir porté l’égalité des sexes jusque dans les lois touchant au travail.

à l’occasion du #IWD2019, lisez l’article du Guardian en entier (en anglais).

Relisez les billets célébrant cette journée lors de précédentes années

 

Le monde va-t-il mieux ou plus mal ? Regardons les chiffres, par Steven Pinker

Beaucoup de gens font face aux nouvelles chaque matin avec tremblements et fébrilité.

Chaque jour, nous entendons parler de fusillades, d’inégalité, de pollution, de dictature, de guerres et de la propagation des armes nucléaires. Ce ne sont que quelques-unes des raisons qui ont fait que 2016 a été appelée la « pire année possible ». Jusqu’à ce que 2017 revendique ce record et laisse les gens envier les décennies précédentes, quand le monde semblait plus sûr, plus propre et plus égalitaire.

Mais est-ce un moyen sensé pour comprendre la condition humaine au 21ème siècle ?

Comme l’a souligné Franklin Pierce Adams:

« Rien n’est plus responsable du bon vieux temps qu’une mauvaise mémoire. »

Steven Pinker ouvre nos yeux sur une réalité d’ensemble mais aussi de détails qui est bien différente de celle propagée par la presse et les journaux télévisés qui sont toujours à la recherche de sensationnel, scandales et catastrophes…

Voici qui donne à réfléchir aux managers de projets.

Les risques dont nous entendons le plus parler dans notre écosystème et qui paraissent effrayants ont-ils une réelle chance de se matérialiser sur notre projet ? Ne dépensons-nous pas trop de temps, ressources et énergie à nous protéger de risques qui ont très peu de probabilité de survenir mais une si forte presse que notre management et nos clients nous demandent sans cesse de nous en prémunir ?

« Je ne vends rien »

Bien sûr que si !

« I’m not selling anything »

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2018/02/im-not-selling-anything.html par Seth Godin

Bien sûr que si. Vous vendez une connexion ou une avancée. Vous vendez une nouvelle manière de penser, un meilleur endroit où travailler, une chance de faire la différence. Ou peut-être vendez-vous la possibilité, la générosité ou du travail pur et dur.

Il se pourrait que la vente que vous faites consomme du temps et des efforts, pas de l’argent, mais si vous essayez de changer quoi que ce soit, alors vous vendez quelque chose.

Si vous n’essayez pas d’améliorer les choses, pourquoi êtes-vous ici ?

Alors, bien sûr, vous vendez quelque chose.

Peut-être serait-il plus précis de dire « je ne vends pas quelque chose trop agressivement, en envahissant votre espace, volant votre attention et vous poussant à faire quelque chose qui ne correspond pas à vos objectifs. »

Ceci est probablement vrai. Du moins je l’espère.


Les managers de projet sont bien plus souvent dans un rôle de vente qu’ils ou elles ne le réalisent…

Relisez ces billets 🙂