Pour écouter, apprenez à questionner ! par Isabelle Brousse

En lisant l’article de Michel Operto il y a quelques jours « La compétence qui fera de vous un leader qui réussit » le premier conseil donné «écoutez pour comprendre » m’a immédiatement fait penser à la force du questionnement.

Dans ma pratique de pilotage de projets, le questionnement est en effet devenu ces dernières années une des clés de voûte de mon efficacité, d’autant plus que mon parcours se caractérise par une grande curiosité qui me pousse à réaliser des projets dans des secteurs où je n’avais aucune connaissance technique.

Alors, écoute ou questionnement ? Faut-il se taire ou au contraire parler ?

Le lien logique que peuvent faire tous ceux intéressés par le leadership entre écoute et questionnement n’est pas forcément évident : l’écoute signifie aussi savoir faire parler, entendre ce que vos interlocuteurs ont à dire ou souhaitent dire et comprendre aussi ce qu’ils ne vous disent pas.

Quand des équipes projet se réunissent, la prise de parole est souvent contrainte par un objectif de temps, d’efficacité et de pouvoir, en fonction de la situation de chaque participant dans le RACI. (Responsible, Accountable, Consulted, Informed).

Pour bien écouter, et renforcer le pilotage du projet, ce que les coachs appellent «la position basse » devient important; c’est-à-dire savoir se taire pour laisser la parole se dérouler, réserver ses commentaires ou questions afin de laisser ses interlocuteurs aller jusqu’au bout de leur expression. Néanmoins, écouter signifie aussi questionner pour relancer et obtenir la totalité du propos que votre interlocuteur pourrait avoir.

Quel type de questions utiliser pour garder cette « position basse » ?

Certes, c’est une technique de coach que j’ai adaptée à la gestion de projet et je souhaite en partager avec vous l’efficacité.

Révisons ensemble des principes de base du questionnement. D’une part, pour bien écouter, les questions ouvertes s’imposent afin de laisser la parole se dérouler donc commencez vos questions par « Comment ? » ou « En quoi ? » ou encore « Dans quelle mesure ? ». D’autre part, les meilleures questions sont les plus courtes : « Et alors ? », « Ah bon ? », « Et donc ? ». Enfin, la reformulation (en synthèse) permet de conforter la bonne compréhension du propos et souvent de mettre en lumière des logiques nouvelles ou des actions à mettre en place.

Dans un contexte de gestion de projet, le questionnement permet aussi de renforcer la robustesse du projet.

En balayant de nombreux pans du cadrage de projet, notamment les alternatives et l’analyse de risques, la question « Et si, … ? » d’alternative me permet de passer au crible la robustesse des chemins critiques par exemple. Afin d’identifier les risques, je demande souvent à chaque ressource clé « Qu’est ce qui pourrait empêcher / retarder / rendre plus difficile l’atteinte de tel objectif ? ». Une question courte doit s’écrire au grand maximum en 10 mots.

Enfin, l’équilibre du temps de parole au sein du groupe projet reste souvent une question et provoque de nombreuses incompréhensions.

J’ai toujours une réaction de regret lorsque j’entends un chef de projet interrompre un de ses interlocuteurs en disant « c’est pas le lieu » ou « on verra ça plus tard » ou encore « on n’a pas le temps, on verra ça tous les deux ». Lorsque vous êtes dans une réunion de pur reporting, je comprends ce type de réaction. Mais lorsque vous souhaitez valider des éléments clés du projet ou bien préparer un passage de jalon, alors le fait de prendre le temps de questionner me semble clé. Non seulement cela permet d’obtenir l’intégralité du propos de vos participations mais cela permet aussi par effet miroir aux autres pilotes de lot, ou aux autres sachants de réfléchir à leurs propres actions au sein du projet. Les bénéfices en sont nombreux : Identifier un risque négligé jusqu’alors, entrevoir une autre alternative pour son propre travail au sein du projet.

Dernier « truc » du questionnement, là encore issu de ma pratique de coach d’équipes…

Certains coachs vous diront qu’on commence à approcher la vérité (ou le vrai sujet) après la troisième question d’affilée. Et cette technique est souvent très utile pour bien identifier les risques essentiels d’un projet !  Par conséquent, le trio de questions « Ah bon ? » « Et alors ? » « Et donc ? » s’avère utile pour permettre à chaque participant de partager les points clés et d’arriver en étant obligé eux-mêmes de reformuler leur propos à le clarifier et à ne retenir que les points clés.

La pratique du questionnement m’a permis de collecter de nombreux retours de mes équipes sur le sujet.

Tout d’abord, le sentiment d’être mis sur le grill, tant la systémique des jeux de pouvoir, l’équilibre des temps de parole et le poids des engagements amènent parfois les experts, les sachants (et les doers !) à se protéger et à réduire d’eux-mêmes leur prise de parole.

Une fois cette première impression inconfortable passée, la compréhension de l’intérêt de répondre à ce questionnement est apparue car cela leur permet eux-mêmes de vérifier et de confronter leur analyse, l’approche qu’ils ont choisie dans la réalisation, même si une sorte d’appréhension de la question restait présente ! Enfin, un sentiment de reconnaissance et de libération a prédominé. Libération car ce questionnement poussé permet d’examiner en profondeur l’atteinte d’un jalon et de réunir toutes les conditions pour « rendre possible ce qui est nécessaire », comme disait Clémenceau. Confirmer la robustesse d’une approche permet de libérer des doutes et de la remise en question et de renforcer l’efficacité du projet et de l’effort consenti. Reconnaissance car chacun était content de l’attention portée à la sécurisation de leur partie, de leur contribution et à la robustesse finale sur laquelle le groupe arrivait à statuer.

Alors écouter, oui, est essentiel au développement d’un leadership qui est suivi.

Écouter jusqu’au bout les réponses qui vous sont données. Et compléter cette écoute par ce questionnement exploratoire.

Si vous souhaitez approfondir votre écoute et donc votre questionnement, commencez par utiliser une seule question courte (« ah bon ? » par exemple) et donnez-vous quelques jours pour mesurer les effets obtenus. Je suis convaincue que vous serez heureux de voir la qualité des informations que vous aurez obtenues.

Et si vous souhaitez approfondir la force du questionnement, vous pouvez vous pencher sur le co-développement (afcodev.fr, agence française de co-développement professionnel), cette technique venue du Canada, où la force du groupe et du questionnement permettent grâce à l’intelligence collective, de renforcer la robustesse du projet et de son organisation.


Isabelle Brousse est directrice de programmes informatiques dans l’industrie pharmaceutique.

Elle pilote aujourd’hui les impacts de la transformation digitale sur toutes les couches des Systèmes d’Information, infrastructure, cybersécurité, data management et applicatifs.


Voici plusieurs autres billets publiés précédemment sur DantotsuPM sur la questiologie, ou l’art de poser des questions et si possible les bonnes !

FDF est partenaire de DantotsuPM

Février 2021, à quels événements participer si vous vous intéressez au management de projet, à l’Agilité, à la Business Analysis et au leadership ?

Voici ma sélection de rencontres virtuelles pour ce mois de février qui sera court mais dense !

20 ans du Manifeste Agile : tout un mois de festivités !

Nous fêtons en février les 20 ans du Manifest Agile

je vous invite à cette occasion à relire Le Manifeste Agile, ses 4 valeurs et 12 principes, par QRP International

CSP est partenaire de DantotsuPM

Pour célébrer cet évènement, une initiative a été lancée par des bénévoles en septembre 2020 dénommée Agile20Reflect. L’initiative se déroule sur tout le mois de février avec des évènements dans le monde entier.

Visitez le site pour un calendrier complet de toutes les rencontres virtuelles.

Lundi 1 – PMI – What Can Project Managers Learn from the Most Amazing Projects Launched by Kids?

Some of the most amazing projects were launched by kids and young professionals. What can we learn from them to become better project leaders?

Planisware est partenaire de DantotsuPM

Mardi 2 – Scrum . Org – Product Backlog Anti-Patterns — An Introduction to Forensic Analysis

Forensic Analysis: “Forensic analysis refers to a detailed investigation for detecting and documenting the course, reasons, culprits, and consequences of a security incident or violation of rules of the organization or state laws.” Even if you chose to use Scrum for the right purpose—solving complex adaptive problems and your product quality is high, and the team is self-managing entirely; If your Product Backlog is not actionable, your Scrum Team will be performing at a mediocre level at best—way below its potential.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 3 – PMI Montréal – Disciplined Agile – Accompagner au bon niveau

« Quand on a seulement un marteau, tous les problèmes ont l’air de clous. »
Comment enrichir votre boîte à outils pour mieux lire le contexte et ajuster votre accompagnement à la situation ?

  • Avec la présentation du modèle de culture organisationnelle selon Frédéric Laloux, vous affinerez votre façon de cerner la culture de votre organisation et des personnes que vous accompagnez.
  • Avec la présentation du modèle CYNEFIN, vous porterez un autre regard sur le contexte et le type de projet. Ces grilles de lecture vous permettront de mieux choisir vos options, aussi bien la méthodologie que la posture à privilégier (expert, conseiller, mentor, facilitateur, coach).

Mercredi 3 – PMI Levis-Québec – La gestion de la chaîne logistique dans la gestion de projet

D’ici 2025, ce seront 66 000 postes vacants à pourvoir en logistique au Canada et un taux de croissance de 14.9 % pour des postes de gestion de la chaîne d’approvisionnement. Toute entreprise doit acheter des matières premières, des composants ou des fournitures. Elle doit aussi les stocker, les transformer, les distribuer. Il faut donc une organisation efficace et efficiente pour réduire ses coûts, optimiser ses délais et organiser ses flux amont et aval.

Mercredi 3 – PMI Luxembourg – Kick-starting 2021

We invite you to come together for this first members-only meeting of 2021, where we will look back on 2020 achievements and celebrate the start of a new and exciting year, together. Just as in the good old days, we’ll raise our glass together, exchange stories and share new ideas and plans.

Mercredi 3 – PMI UK – The 4 key elements of best practice programme design

Programme design, what questions does the design approach in the programme strategy answer as a minimum? How the four elements relate to each other in order to achieve benefits and value ?

Mercredi 3 – PMI – Looking Forward to Project Management in 2021 after a Turbulent 2020

CSP est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 3 – PMI – The 6 Keys to Confident Change Management

FDF est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 4 – APMG – AgilePM: why so popular?

Developed and published by the Agile Business Consortium, AgilePM guidance (the AgilePM Handbook) offers a practical and repeatable methodology that achieves an ideal balance between the standards, rigour and visibility required for good project management, and the fast-pace, change and empowerment provided by Agile. But why has it become so popular?

Jeudi 4 – PMI – Everyone Communicates, Few Connect Effectively!

Learn how to identify with people and relate to others in a way that increases your influence with them. People who connect with others have better relationships, experience less conflict, and get more things done than those who cannot connect. Leaders who have learned the art of connection are able to communicate their ideas persuasively, establishing buy-in and attracting followers.


Mardi 9 – PMI France Branche Midi-Pyrénées – Networking: On redémarre 2021 avec le Management Visuel !

Pour démarrer 2021 et ne pas avoir l’impression que cette année ressemble encore à 2020, nous innovons avec un premier Networking… en distanciel ! Nous vous proposons une animation autour du Management Visuel. Comment représenter visuellement une situation ou un ensemble d’activités tout en favorisant les interactions au sein de votre équipe ? Comment garder la dynamique des réunions en virtuel et améliorer la collaboration ? Nous vous donnerons des éléments pour comprendre l’intérêt du management visuel, pour vous aider dans l’animation de vos réunions, pour assurer la participation active de vos collaborateurs et booster leur créativité.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Mardi 9 – SMP – Data science: des projets d’un nouveau type ?

Livre sur Amazon

La data science est un sujet de plus en plus actuel pour les entreprises. L’élaboration de ces projets d’un nouveau type donne cependant encore beaucoup de fil à retordre sur le terrain. En effet, ils requièrent des compétences variées et multidisciplinaires. Basé sur le célèbre travail d’Osterwalder et Pigneur, Swiss Statistical Design & Innovation a développé un canevas afin de soutenir la construction de ce type de projet.La conférence débutera par une démystification des éléments principaux constituants l’IA pour ensuite présenter le Business Data Science Canvas au travers d’exemples concrets.

Planisware est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 10 – PMI France Région Globale – Mise en œuvre de la gouvernance des grands projets & Le management de projet par le FLUX

Mise en œuvre de la gouvernance des grands projets par Philippe SCHULER et Le management de projet par le FLUX par Anthony FOUQUÉ

Mercredi 10 – PMI UK – The C3 Model of Influencing: An introduction to the foundations of effective influencing

An introduction and overview to the C3 Model of Influencing, a powerful blueprint to influence in any situation. Whether you are a project leader or want to make the most of your career, this session will help. Based on original research into the habits of highly successful individuals, Jeremy will identify the key traits that are found in all effective influencers in the simple and easy to learn C3 Model of Influencing – Confidence, Credibility and Connection.

FDF est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 10 – PMI – Project Management as a Generic Discipline – Are We Ready For It?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 11 – PMI France – PMPD 2021 – Project Management Professional Day DIGITAL Conference

CETTE CONFÉRENCE ENLIGNE EST POUR VOUS ! C’est le résultat d’un projet pédagogique sponsorisé par le PMI France. L’événement    consiste    en    une    conférence    interactive    et    significative  permettant  de  mettre  en  relation  les  étudiants  et les  professionnels  par  le  biais  d’une  présentation  sur  un  thème  porteur  du  management  de  projet,  d’ateliers  et  de  sessions  de  recrutement.

Visitez le site PMI France pour davantage de détails

Jeudi 11 – PMI France Pôle Cergy – 3 leviers de la viralité pour booster la portée et l’adhésion de vos idées

Au sein d’un marché mondial de plus en plus compétitif, les contraintes sur les équipes se font de plus en plus fortes et une stratégie de communication efficace devient absolument essentielle pour mener à terme les projets. Alors que les différentes parties prenantes mettent tout en œuvre stratégiquement et opérationnellement pour atteindre leurs objectifs exigeants, une question fondamentale subsiste néanmoins : comment augmenter la portée et l’adhésion de vos messages auprès de vos collaborateurs ? Pourquoi certaines idées deviennent virales au sein d’une organisation alors que d’autres n’arrivent guère à se propager ? Comment faut-il concevoir un message pour qu’il se diffuse au sein des collaborateurs ? Faut-il des ressources importantes pour créer une vision qui sera partagée par tous ?

Jeudi 11 – IIBA Geneva et IIBA France – La business analyse dans les projets data légaux

IIBA Geneva et IIBA France vous invitent à venir découvrir un retour d’expérience sur des projets data réglementaires. Ces projets où l’objectif est de calculer les plans de licenciements, de justifier au tribunal les infractions. Comment s’assurer que le projet aboutissent avec des parties prenantes non coopératives? Où placer l’intégrité et l’éthique et l’humain? Comment défendre l’indéfendable? Comment gérer vos émotions et celles des parties prenantes?

Jeudi 11 – PMI Switzerland – Virtual Annual Members Meeting 2021 – The Future of Work is Human

We will share both, some worth knowing information from the Chapter year 2020 and a forcast on you you can expect in 2021. Our main topic is the question of how our working world is developing and how our workplaces may look like in the future. A panel by three experts will highlight their experiences across global boundaries, coupled with reflections and a series of forecasts relating to the changing future of work dynamics, and the impact on the project management profession and project managers.

Jeudi 11 – Scrum . Org – Ask a Professional Scrum Trainer – Venkatesh Rajamani

In this episode of Ask a Professional Scrum Trainer, Professional Scrum Trainer Venkatesh Rajamani will answer your burning questions about Scrum and the challenges your teams are facing.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 11 – Scrum Alliance – Agile Manifesto 20th Anniversary

alling all agilists, we’re celebrating the 20th Anniversary of the signing of the Agile Manifesto. We’ll stream live from Snowbird, Utah from the Aspen Room where it all happened as we discuss the past, present, and future of agile through a variety of panels and networking activities. Whether you have been a part of the agile community for years or are just beginning your journey, this virtual event is for you! Join for one session or stay for the entire celebration, just like a true party you can come and go as you please.

Vendredi 12 – Agile Academy – Agile100

Agile100 virtual conference series aims to bring the knowledge and experience of the world’s top 100 agile thinkers and speakers to everyone across the globe. Embrace the latest technology to help spread the best ideas. People with access to knowledge and information can tackle any challenge and make our world more productive, more humane, and more sustainable.


Lundi 15 – PMI Montréal – L’agilité et son influence des 20 dernières années depuis le Manifeste Agile, où en serons-nous dans 20 ans ?

Cet atelier invite les participants à regarder l’évolution de l’agilité dans les dernières années et l’influence de cette évolution dans notre quotidien, notamment l’impact de l’adoption de la mentalité Lean-Agile sur différents secteurs de l’économie, les certifications professionnelles, le développement de Disciplined Agile et même les changements à l’examen PMP®. Nous discuterons également des quelques tendances en vue d’anticiper ce dont les prochaines années nous réservent.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 17 – Gouti – Découverte des capacités de Gouti

Bien plus qu’un outil de gestion de projet…

Découvrir l’ERP de gestion de projet

Mercredi 17 – PMI UK – Working Successfully with the Indian Culture

Since financial deregulation in the early 1990s – which made it easier for foreign companies to set up in India – and more so since the boom in off-shoring, many of us have been working with Indians. Great English language skills, and some shared history, should make it especially easy for Brits. Yet India is a complex culture with probably more internal variety than Europe. As the Cambridge economist Joan Robinson said: ‘whatever one can rightly say about India, the opposite is also true.’

Mercredi 17 – PMI – Determining a Balanced Scorecard: Improving Business Performance & Reporting

A modern light version of a balanced scorecard for planning and reporting purposes. This presentation is focussed on the design, development, and deployment of a modern light balanced scorecard that allows for organizational-wide performance to be shown and communicated. EPMO and portfolio leaders in particular will benefit from its content and messages.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 18 – PMI – Earned Value Management (EVM) Applied to Large IT Projects

A brief overview of the EVM fundamentals; why EVM is not used on large IT projects; how to create a baseline for the project; what a rolling wave is and how to use it; and the benefits of using EVM on large IT projects.


Mardi 23 – PMI UK –Best practice guidelines and templates for business cases

Challenges are how to get the right level of detail so that senior management will be able to understand the main elements of the business case with their limited time but give them the confidence that enough analysis has gone into it that clarifies enough assumptions for it to be valid.

Mardi 23 – Scrum . Org – How Scrum Guide Updates can Help Organizations Increase Value Delivery

Join Digital.ai and Scrum.org for this discussion-based webinar to learn the updates to the Scrum Guide you need to know, why they were updated, and what they mean for your Scrum Teams moving forward. We’ll also discuss:

  • Why value is the ultimate measure of success
  • How certain tools better enable your organization to measure value across Scrum Teams
  • Why Agile organizations need to be all-in on delivering outcomes in 2021
CertYou est partenaire de DantotsuPM

Merdredi 24 – PMI – Eight (8) Golden Tips to Lead the Human of the Transformations

Why implementing agile methodologies does not lead to business agility in some cases? Why does digital transformation fail for the customer? The key is on the human side! Real life examples taken from electronic government, digital transformations, M&A’s and even from economic development in the middle of the jungle, will help you to visualize what is a how to lead the complexity that human factor adds to change and transformation initiatives.

FDF est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 25 – PMI France Pôle Est-Parisien – PMBOK7® : Qu’est ce qui change, et pourquoi ça change ?

  • Guide sur Amazon

    Dans la 7e édition du PMBOK, les projets ne produisent pas seulement des produits ou des livrables. Les projets produisent des résultats et ces résultats apportent de la valeur à l’organisation et à ses parties prenantes.

  • Dans la 7e édition du PMBOK, les normes de management de projet sont fondées sur 12 « principes » qui représentent des dimensions de focalisation pour comportements, organisation et pratiques.
  • La 7e édition remplace les domaines de connaissances et les processus sont détaillés en 8 « domaines de performance » : l’équipe, les parties prenantes, le cycle de vie, la planification, l’orientation face à l’incertitude et l’ambigüité, la livraison, la performance et le travail projet.
CSP est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 25 – IIBA Geneva et IIBA France – La symbiocratie pour être résilient dans un monde en chaos

Le chaos imposé depuis des mois a des conséquences dramatiques sur la santé des populations, sur la santé économique et sociale. Ce choc traumatique collectif provoque des prises de conscience, change les comportements, les convictions, de nouvelles valeurs émergent.Il est urgent de manager la résilience, de faire évoluer dans le bon sens les approches commerciales et marketing.

Jeudi 25 – ICCPM – Investigating a Complex Systems Thinking Approach to Improving Project Risk Management

Despite the considerable investment in Complex Projects globally, leading industry research still continues to suggest that as much as 70% of such projects will fail to meet their investor sanctioned cost, schedule and benefit objectives. Even more alarmingly, is how this recorded hurdle rate has been observed to have remained consistent across most major project sectors for more than 50 years.

Bien plus qu’un outil de gestion de projet
Découvrir l’ERP de gestion de projet

Vendredi 26 – PMI – How to Manage Scope Creep in a Power Plant Outage

Outages are planned shutdowns of plants for maintenance, including preventative maintenance and defects. Preventative maintenance works have pre-defined scope, a job plan and resource requirements built into a maintenance management system. The problematic area is corrective maintenance scope (i.e., defects). Defects often result in significant increase in outage scope, known as scope creep. Scope creep is a serious challenge that outage managers, outage engineers and planners face before and during an outage.

“PMI,” the PMI logo, “PMP” and “Project Management Institute” are registered marks of Project Management Institute, Inc.

Biais Cognitif – L’illusion de planification

L’illusion de planification est un phénomène dans lequel la personne qui estime combien de temps sera nécessaire pour achever une tâche future fait preuve d’un optimisme qui influence et sous-estime le temps réellement nécessaire.

problèmesBien que la personne ait connaissance que des tâches passées de nature semblables ont pris plus longtemps que cette nouvelle estimation. Ce bais cognitif impacte la personne estimant ses propres tâches à réaliser alors que des personnes extérieures démontreront des estimations pessimistes, surestimant le temps nécessaire.

En quoi sommes-nous concernés dans nos projets ?

Comme Daniel Kahneman l’a si justement expliqué, cette tendance peut nous amener à sous-estimer le temps nécessaire, les dépenses et les risques et en même temps à surestimer les bénéfices des mêmes tâches. L’erreur de planification aboutit alors non seulement à des dépassements de temps, mais aussi des dépassements de coûts et des bénéfices irréalisables.

Comment éviter le plus possible ce travers ?

Multipliez les méthodes d’évaluations et élargissez le cercle des contributeurs à ces évaluations. Voir ce billet sur les techniques et approches d’évaluation (Top-down, bottom-up, expert, paramétrique…). Ajoutez une très large marge d’erreur si êtes obligé d’aller trop vite pour avoir le temps de valider sereinement les estimations (faites du fois 2 ou fois 3 par rapport au premier chiffrage).

Il existe de nombreuses techniques d’estimation qui permettent de fiabiliser vos prédictions.

Ce biais peut-il nous être utile ?

En combinant les estimations trop optimistes des « sachants » et trop pessimistes des « novices » sur la tâche à accomplir, vous pouvez arriver à une estimation relativement fiable (méthode PERT dite en 3 points) et en relativement peu de temps.

FDF est partenaire de DantotsuPM

LA compétence qui fera de vous un(e) leader qui réussit

“Que dois-je faire pour devenir un leader que les gens suivent ?”

The One Skill That Will Make You a Successful Leader

https://www.lollydaskal.com/leadership/the-one-skill-that-will-make-you-a-successful-leader/ par Lolly Daskal

Il était un leader intelligent, mais il n’était pas respecté par beaucoup de personnes dans son organisation. J’ai été recrutée pour le coacher et j’ai constaté qu’il était réticent et agressif. Nos premières conversations n’étaient pas seulement désagréables, elles étaient franchement hostiles.

Je savais que pour me connecter avec cet homme je devrais être très directe. Je lui ai dit, “Vous pensez que vous n’avez pas besoin de moi et je vous entends. Mais si vous continuez à faire ce que vous faites, vous serez au chômage dans six mois.”

Il restait silencieux. J’ai continué, “Un leader a besoin de suiveurs et en ce moment personne ne veut travailler pour vous ni avec vous.”

Ma franchise l’a surpris. Et ensuite il m’a étonnée en me demandant tranquillement, “Que dois-je faire pour devenir un leader que les gens suivent ?”

Nous avons commencé par une compétence de leadership souvent négligée, mais fondamentale pour le succès. C’est un principe simple, particulièrement quand on parle de leadership : Être ouvert, peu importe ce qui se produit.

Voici à quoi ceci ressemble en action

Quand les gens vous parlent, écoutez pour comprendre.

Chacun s’inquiète de bien s’exprimer, mais peu de personnes écoutent vraiment.

Apprenez comment vous concentrer et écouter.

Quand les gens disent quelque chose, exprimez de la curiosité.

Approché avec une nouvelle idée, la plupart des leaders sont rapides à donner leurs opinions ou avis.

Mais les grands leaders se taisent et veulent en apprendre davantage. Ils sont assez curieux pour toujours être ouverts à quelque chose de nouveau.

Quand les gens font des déclarations, posez des questions.

N’hésitons à questionner jusqu’à bien comprendre ce qui est dit.

Allez à un niveau plus profond et posez des tas de questions.

Vous serez mieux informé et construirez des connexions plus fortes.

Quand les gens partagent des idées, montrez de l’intérêt.

Il est étonnant de constater combien de gens vous estimeront pour le simple acte de vous intéresser et d’être attentif à leurs idées.

Quand les gens disent une chose avec laquelle vous n’êtes pas d’accord, ne portez pas de jugement.

Nous avons tous des biais. Si vous vous surprenez à juger quelque chose à brûle pourpoint, arrêtez-vous et ouvrez-vous suffisamment pour examiner ce qui est vraiment dit et ce qui se cache dessous .

Quand d’autres sont orgueilleux, soyez humble.

Nous connaissons tous les gens qui sont égotistes et orgueilleux de ce qu’ils font, qui cherchent à capter l’attention partout où ils vont.

Laissez-les être tels qu’ils sont, mais souvenez-vous que l’humilité et la modestie démontrent le respect des autres et vous mèneront loin.

Quand les gens se sentent découragés, donnez-leur de l’autonomie.

aider les personnes à élever leur niveauAu lieu de démoraliser encore plus votre équipe quand ses membres sont au plus bas, donnez-leur davantage de pouvoir.

Faites-les ressentir qu’ils sont capables de l’impossible et faites-leur savoir que vous croyez en eux.

Quand les gens vont plus loin que ce qui est attendu, reconnaissez-les.

Parfois même l’effort extraordinaire passe inaperçu. Assurez-vous que vous reconnaissez non seulement les succès, mais aussi la persévérance et l’imagination et le courage.

 

Quand les gens travaillent dur, soyez reconnaissant.

La plupart des personnes veulent authentiquement faire plaisir à leurs leaders et il y en a beaucoup qui travaillent dans l’ombre calmement mais font plus que leurs collègues qui se tiennent debout tout près des projecteurs. L’appréciation et l’éloge publiques font énormément pour garder quelqu’un motivé.

Si vous voulez réussir, vous devez mettre en œuvre cette compétence d’ouverture. Pour mon client, ceci voulait dire se challenger et transformer cette compétence en habitude. Alors, pendant les 30 jours suivants il a travaillé à s’assurer que chaque interaction amenait les gens à se sentir positifs à propos d’eux-mêmes.

bras ouvertsTrente jours plus tard, il était un leader avec un but, engagé à rester ouvert, parce qu’il avait vu un changement en lui-même et sur comment les autres le traitaient.

Il était devenu un leader avec des suiveurs. Des suiveurs qui apprenaient maintenant à le respecter.

Avancez de l’intérieur : Il existe beaucoup de compétences de leadership, mais il y a celle qui peut vous pousser à être le leader que vous voulez devenir. Rester ouvert peut avoir un impact énorme, non seulement sur vous mais aussi sur ceux que que vous menez.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Entendez-vous de plus en plus souvent parler de RPA (Robotic Process Automation) sans savoir ce que c’est vraiment ?

Les projets faisant la part belle à ces robots logiciels sont déjà là et la tendance va s’amplifier.

Sans être de l’IA à proprement dire, le Robotics Process Automation ou RPA peut y faire appel pour aller encore plus loin dans l’automatisation de tâches informatiques répétitives. Car c’est bien de cela dont il s’agit comme l’explique Christian Hohmann dans cette petite vidéo.

RPA fait référence à des “robots” logiciels que l’on peut programmer ou à qui l’on peut enseigner à reproduire des actions humaines telles que la saisie de données, le copier-coller, l’ouverture et la lecture de fichiers… afin qu’ils effectuent ces tâches avec des logiciels ou des applications de la même manière et à la place des utilisateurs humains.

Planisware est partenaire de DantotsuPM

En ajoutant la capacité de ces robots logiciels à apprendre au fil des réponses fournies par des humains aux traitements des exceptions (le Machine Learning), ils deviendront plus intelligents.

Le management de projets, domaine très favorable pour des projets RPA

Nombre de tâches réalisées par les chefs de projets sont à la fois répétitives, chronophages et ne nécessitent pas beaucoup d’intelligence décisionnelle.

Alors, pourquoi ne pas automatiser celles-ci avec le RPA ?

Qu’en pensez-vous ? Quelles tâches aimeriez-vous d’ores et déjà déléguer à un automate ?

La consolidation des dépenses de projets, le cumul des bénéfices dès les premiers livrables, l’archivage des feuilles de temps, la préparation du reporting hebdomadaire ou mensuel… ?

« ōsōji », une bonne pratique à appliquer chez vous aussi…

Avez-vous entendu parler du « ōsōji » ?

Il s’agit du grand nettoyage qui précède le nouvel an Japonais.

Les Japonais aiment commencer l’année nouvelle sur de bonnes résolutions. Pour cela, ils pratiquent un grand nettoyage appelé ōsōji. Dans la tradition, il accompagne les bonnes résolutions du nouvel an et pour l’occasion, un grand nettoyage est organisé. Cela va du simple ménage à l’aération du tatami.

Dans mon cas, ce fut l’opportunité cette année de faire un grand ménage dans les billets de blogs publiés lors des 10 dernières années et qui n’étaient plus d’actualité (annonces de rencontres sur le management projet par exemple) et d’articles comportant des liens périmés (le plus souvent signalés par les lecteurs).

Je fus le premier étonné du nombre de ces billets, 1500 sur 6000, 25%, que j’ai pu éliminer du blog !

Je suis persuadé que cet ōsōji va rendre les résultats de vos recherches sur le blog DantotsuPM.com plus rapides mais aussi plus pertinentes.

Prochaine étape : Comment systématiser et  automatiser ce nettoyage ?

Je ne peux donc que vous encourager à adopter cette pratique (assez proche du fameux nettoyage de printemps en France).

Indiquez dans les commentaires les actions ōsōji que vous aurez menées et les résultats obtenus. Je suis certain que cela donnera d’excellentes idées à d’autres personnes !

Partenaire de DantotsuPM
Chers managers de projet, certifiés PMP ou Prince2 ou pas, serait-il intéressant en ce début d’année de prendre un peu de hauteur et évaluer s’il y a quoi que ce soit qui bénéficierait d’un peu de ménage…
  • Dans votre registre des risques, certains peuvent-ils être éliminés ?
  • Y-a-t-il des actions ou décisions immédiatement nécessaires et pas encore actées ?
  • Avez-vous des personnes inutiles sur le projet ?
  • Y a-t-il des processus ou du contenu qui ne soient pas directement fournisseur de livrables de grande valeur et qui pourraient être éliminés ?
QRP est partenaire de DantotsuPM

Ouvrage Collectif – « 12000 km, c’est loin si je reste chez moi » par Guillaume Vichot

Le 5ème thème de l’ouvrage collectif est « Vivre positivement la relation interculturelle »

Le livre « Innover, Organiser, Inspirer pour réussir sa Transformation » Techniques et témoignages de vie de Chefs de Projet de la Francophonie sera publié très prochainement.

Cet ouvrage collectif nous invite à suivre le parcours original et personnel de professionnel(le)s auteurs chacun d’un chapitre et qui nous y livrent les leçons tirées de leur expérience dans le management de projet et le leadership.


« Un projet c’est un début et une fin. Entre les deux, c’est essentiellement une histoire, une histoire de femmes et d’hommes autour d’une vision commune ».

Voici la définition du projet que nous livre Guillaume Vichot. Il la développe autour du  projet de haute technologie qu’il pilote entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est. Le projet vise la fourniture d’une installation “clef en main” dépassant le cœur de métier initial de son entreprise. Il présente de nombreux challenges pour cette société en général et le chef de projet en particulier, notamment en termes de gouvernance, de compétences, de constitution et d’animation d’équipe projet dans un contexte global et multiculturel.

Pour réussir ce type de projets internationaux, il faut comprendre comment fonctionnent les acteurs du projet (internes et externes) avec des outils comme les profils de personnalité et quelle est l’organisation de l’entreprise car elle est structurante pour le manager de projet.

Se connaître est la connaissance la plus essentielle que chacun doit apprendre car toutes nos autres connaissances en dépendent.

Guillaume Vichot

Guillaume nous invite donc à nous interroger sur les conditions de succès de ce type de projet d’envergure. Il mêle judicieusement réflexions personnelles, mises en pratique et donc à l’épreuve des méthodologies du PMBoK® Guide. Au final, c’est aussi la capacité de l’organisation à se remettre en cause et à apprendre durablement autour de ce projet qui est au cœur de l’expérience et du futur de l’entreprise.

« Le projet ne peut être considéré comme un succès pour l’organisation que si cette dernière est capable d’apprendre autour de cette expérience. »


Ne manquez pas le témoignage de Guillaume lors du prochain wébinaire du PMI France Région Globale.

Mercredi 27 – 12 000 km, c’est loin si je reste chez moi

Bien plus qu’un outil de gestion de projet
Découvrir l’ERP de gestion de projet

Biais Cognitif – Biais d’optimisme

Nous surestimons souvent les chances de nos propres succès comparés à d’autres personnes.

Le biais d’optimisme, également connu sous le nom d’optimisme comparatif est un biais cognitif qui amène une personne à croire qu’elle est moins exposée à un événement négatif que d’autres personnes. Quand nous entreprenons personnellement quelque chose, nous nous attendons plutôt à des événements positifs qu’à des événements négatifs. De plus, Le biais d’optimisme se manifeste à propos d’événements positifs (comme penser avoir une meilleure capacité à manager les risques que toute autre personne) ainsi que d’événements négatifs (comme croire qu’il est moins probable que son projet soit dé-priorisé par le management).

En quoi sommes-nous concernés dans nos projets ?

Les experts techniques qui vont estimer la difficulté et durée de tâches complexes auront involontairement tendance à surestimer la capacité de l’équipe à réaliser ce qu’ils proposent. Voyant clairement ce qui est accomplir, ils s’attendent naturellement à des événements positifs : Le reste de l’équipe sera capable de réaliser ce qu’ils envisagent, les problèmes seront facilement surmontables, les ressources seront à 100% disponibles pour travailler sur cette tâche prioritaire…

Comment éviter le plus possible ce travers ?

Jouez l’avocat du diable

Quand le portrait dressé par un membre de l’équipe semble idyllique ou « trop beau pour être vrai » ou un peu trivial, il y a de fortes chances pour que le biais d’optimisme soit à l’œuvre. Le chef de projet n’est pas le rabat-joie de service mais doit souvent jouer « l’avocat du diable » pour bien valider les hypothèses prises par le membre de l’équipe qui semble trop optimiste. Quand les hypothèses de départ seront connues et examinées, des risques vont souvent apparaitre qui pourront, ou pas, être gérables dans le contexte et les contraintes du projet.

  1. Si vos experts pensent que le taux d’adoption spontanée de la nouvelle application sera 90%, assumez 60 % et mettez en place des actions d’accompagnement musclées.
  2. Si vos meilleurs développeurs estiment que le travail peut être réalisé en 8 jours, prévoyez-en 12 car tous les développeurs qui contribueront ne sont peut-être pas à leur niveau.
  3. Si le confinement et le télétravail diminuent un peu la productivité, prévoyez qu’il durera longtemps et révisez vos durées de projets.
  4. Si votre plan suppose la disponibilité de ressources à 100%. Ne soyez pas sur-optimiste sur leur capacité d’exécution. Certaines prendront des congés, des formations ou seront appelées sur d’autres tâches. D’autres pourraient se consumer rapidement à vouloir trop en faire non-stop pour votre projet.
FDF est partenaire de DantotsuPM

Ce biais peut-il nous être utile ?

Billet et vidéo à (re)voir

Les événements positifs entraînent souvent des sentiments de bien-être et d’estime de soi. Un optimisme règne alors qui est favorable à la motivation de l’équipe, à la satisfaction du sponsor et des parties prenantes. Sans avoir systématiquement recours à la méthode Coué, il faut savoir qu’elle fait souvent ses preuves et que votre optimisme de manager de projet sur les chances de succès du projet influe sur la motivation de l’équipe et par là-même apporte un surcroit d’énergie très bénéfique au projet. Votre optimisme est contagieux !

Un plan conservateur qui réussit est bien meilleur qu’un sur-optimiste : Pensez avec optimisme, planifiez avec pessimisme et exécutez avec intransigeance.

Cela pourrait-il être meilleur ?

Bien sûr, il pourrait être meilleur… Ce n’est pas la question, pas vraiment.

Of course it could be better, https://seths.blog/2019/06/of-course-it-could-be-better/ par Seth Godin

La question est: “Qu’allez-vous faire à ce sujet ?

Et, pour suivre: “Quel effort acceptez-vous d’y investir pour le rendre meilleur ?”

Si vous ne désirez pas le rendre meilleur, il va probablement rester tel qu’il est.

Les premiers jours d’hiver sont déjà là (ou d’été, si vous vivez dans l’autre hémisphère).

Le changement de saison est un aussi un bon moment que tout autre pour vous dire, “maintenant, je vais le rendre meilleur.”

Le mot clef n’est pas « meilleur ». Les mots clefs sont maintenant et je.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Et si, au lieu de vouloir vous défaire du « syndrome de l’imposteur », vous appreniez au contraire à l’utiliser à votre avantage ?

Avez-vous déjà douté de vos capacités, craint d’être découvert comme une « imposture » ?

C’est ce qu’on appelle le « syndrome de l’imposteur », et vous n’êtes certainement pas le seul à le ressentir, affirme l’entrepreneur et PDG Mike Cannon-Brookes.

Dans ce discours drôle, pertinent et impertinent, il raconte comment ses propres expériences du syndrome de l’imposteur l’ont aidé à ouvrir la voie à sa réussite.

Il expose aussi comment vous pouvez utiliser cette sensation à votre avantage, vous aussi.

Relisez ces billets sur ce syndrome si répandu:

FDF est partenaire de DantotsuPM