#PMI France | Forum 2019 – 12 et 13 juin | Focus sur les keynotes speakers

Forum national PMI France 2019

Les 12 et 13 juin, à Grenoble

Le forum PMI se déroulera les 12 et 13 juin à Grenoble. Il permet de regrouper un grand nombre de chefs de projets (plus de 350 !).

Cette année, la Transformation Digitale et ses impacts sur le management seront à l’honneur.

Pierre-Marie LLEDO    Intelligence Artificielle et neurosciences

LLEDO Pierre MarieDirecteur du Département des Neurosciences à l’Institut Pasteur, Paris, Directeur de Recherche au CNRS où il dirige le Laboratoire « Gènes et Cognition ».

Il a reçu de nombreux prix pour ses recherches, de l’Académie Nationale de Médecine en 2007, le prix de Neurologie de la Fondation pour la Recherche Médicale en 2010, le prix « Neuroscience » de l’Académie Nationale des Sciences en 2012…

Ses travaux apportent de nouvelles données relatives à l’influence de l’environnement sur notre cerveau et le rôle de nos affects sur nos décisions.

Cécile DEJOUX    Manager à l’ère du numérique et de l’Intelligence Artificielle

DEJOUX Ccile

Cécile DEJOUX est Professeur des Universités au Cnam, responsable nationale de la filière RH, du Master RH et Professeur affiliée à l’ESCP Europe et intervenante à l’ENA. Conférencière expérimentée sur les thématiques : « Manager à l’ère du numérique et de l’IA », «lmpacts de l’IA sur l’entreprise, le management et les métiers», «Former et apprendre avec le numérique », «Faire émerger l’Intelligence collective à l’ère du numérique et de l’IA».

Livre sur Amazon

Spécialiste de l’enseignement à distance, elle a conçu le 1er MOOC de France, « du manager agile au leader designer » avec plus de 200 000 personnes, 148 pays en 5 saisons sur France Université Numérique. En 2019, elle lance deux nouveaux MOOC : l’un sur comment manager en mode collaboratif et créer de l’intelligence collective et l’autre présentant des cas d’usage sur le management et l’IA. En 2015, elle crée la Chaire d’entreprises Learning Lab Human Change au Cnam avec le cabinet Julhiet Sterwen et la SNCF pour accompagner la transformation numérique et en relation avec l’IA des collaborateurs (CES Las Vegas 2018, Learning expédition Asie 2017, USA, 2017 et 2018).

Isaac GETZ   Comment libérer l’entreprise et l’initiative de tous pour faire face au monde VUCA?

GETZ Isaac

Isaac Getz a fait des études d’ingénieur, il est diplômé d’un Doctorat en Psychologie et d’une Habilitation à Diriger des Recherches en Gestion. Il est professeur à l’ESCP Europe et a été professeur visitant aux Universités Cornell, Stanford et à l’Université du Massachusetts. Prof. Getz a conduit de nombreux travaux sur des sujets tels que l’innovation et la créativité, l’engagement des salariés, l’excellence, le leadership, et la liberté et responsabilité en entreprise. A ce jour, il a étudié plus de 300 entreprises dans 30 pays.

Conférencier international sur les thèmes de la transformation des organisations, de l’entreprise libérée, de l’initiative et l’engagement de salariés, de leadership libérateur et de l’innovation pour la croissance, il a animé des conférences au sein de centaines d’entreprises et organisations sur quatre continents.

Jean-Paul PINTE   Cybersécurité

PINTE Jean PaulDocteur en Information Scientifique et Technique, il est également titulaire d’un DEA en Veille et Intelligence Compétitive et  actuellement Maître de conférences à l’Université Catholique de Lille.

Expert scientifique au Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégiques (CSFRS), membre expert de l’Association Internationale de Lutte Contre la Cybercriminalité (AILCC) et de l’Académie de l’Intelligence Economique. Titulaire d’un certificat en management des risques criminels et terroristes des entreprises délivré par l’EDHEC et l’INHESJ, Ses compétences et son statut de Lieutenant-colonel de gendarmerie (RC) l’amènent à intervenir à l’École de Guerre à Paris, à l’École Nationale de Magistrature ainsi qu’à l’Institut National des Hautes Etudes de Sécurité et de Justice (INHESJ).

Professional Development Units pour les 12 et 13 juin  (11 PDUs)

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à découvrir le site web dédié à cet événement :  https://pmi-france.org/forum-accueil

BoutonInscription
En tant qu’adhérent du PMI France, vous avez accès à un tarif préférentiel

Au 31 mars 2019, le PMI comptait 989 936 certifiés ! Bientôt le million si ce n’est déjà fait.

PMI Today April 2019
PMI Today April 2019

Il s’agit là de 989 936 certifiés actifs, qui ont obtenu leurs certifications et continuent depuis à exercer la profession et à apprendre continuellement comme en témoignent leurs Professional Development Units (PDUs) sur les 3 dernières années.

Le nombre de professionnels ayant un jour été certifiés par le PMI est de plus de 1.5 millions.

“PMI,” the PMI logo, “PMP,” “CAPM,” “PfMP,” “PgMP,” “PMI-RMP,” “PMI-SP,” “PMI-PBA,” “PMI-ACP,” “PMBOK,” “PM Network,” “Project Management Institute” and “Pulse of the Profession” are registered marks of Project Management Institute, Inc.

PMGS est partenaire de DantotsuPM

un(e) manager de projet est un(e) équilibriste !

Les managers de projets sont souvent sur la corde raide entre la satisfaction des désirs de leurs clients et leur compréhension (et celle de leur équipe) de ce qu’il est réellement possible de faire.

Le manager de projet est soumis à des pressions constantes et parfois contradictoires de ses clients, équipiers et sponsors.

Comment trouver le juste milieu entre la nécessaire réalisation des objectifs du projet et le maintien de la motivation de son équipe ?

L’équilibre est difficile à trouver entre :

  • Objectifs projet et motivation de l’équipe
  • Écoute et discipline d’exécution
  • Désirs des sponsors et réalités terrain
  • Prise de risque et sécurisation
  • Attention aux détails et vue d’ensemble
  • Persévérance et flexibilité

Une part importante de la réussite est dans l’écoute des membres de l’équipe et elle doit s’accompagner une ferme discipline dans l’exécution des tâches et de respect des jalons du projet. Il faut donc discuter, écouter et expliquer (encore et encore) à toutes les parties prenantes et au sponsor, tout en maintenant le bon niveau de pression pour obtenir les résultats escomptés.

Les passages de jalons du projet, la production de livrables intermédiaires ou même partiels, les partages de retours positifs des commanditaires sont autant d’opportunités à exploiter pour motiver l’équipe et l’ensemble de la communauté projet en célébrant ces résultats.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Les compromis sont nombreux au cours d’un grand projet pour réussir ce juste équilibre entre désirs et réalités.

Xavier Koma nous propose une petite vidéo de 5 minutes de l’animation « Speedboat » pour faciliter une rétrospective de fin de sprint.

Le « Speedboat » (ou « Sailboat ») fait partie des « serious games » très utiles dans les ateliers de travail Agile de fin de Sprint.

Et il peut être utilisé sur tous les types de projets, Agile ou pas.

Cette technique d’animation permet de rappeler la cible du projet, de matérialiser les succès du Sprint, les atouts et les freins pour l’équipe sous la forme d’un dessin et d’une histoire qui invite facilement toute l’équipe au voyage en mer (parfois tumultueux).

En bonus, vous pouvez télécharger un petit kit à découper pour avoir les éléments rapidement sous la main lors de votre session avec l’équipe. Xavier reprend les bases très simples de la méthode puis détaille comment la dérouler lors d’un atelier avec votre équipe projet.

Relisez cet article précédent sur la technique.

Merci à Xavier Koma et visitez sa chaine sur YouTube !

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Pousser à l’action

plutôt que donner immédiatement la bonne réponse…

Inciteful

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2018/04/incitefu.html par Seth Godin

La réponse correcte pourrait ne pas être la meilleure chose à dire.

Peut-être serait-il mieux de pouvoir aider votre ami à démarrer des actions. Découvrir et faire par soi-même sont presque toujours plus utiles que de recevoir un bon conseil.

L’incitation à l’action est souvent meilleure que le partage de sa compréhension.

Mieux vaut avancer et découvrir en marchant que de vous arrêter et croire que vous connaissez la bonne réponse.

« Conduite du changement : pourquoi le rôle du chef de projet est clé » par Jean-Louis Rogé

Le project management a le vent en poupe, les entreprises recherchent toujours davantage cette compétence métier pour réaliser leurs projets de façon ordonnée et effective.

Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là ! Le nombre de projets stratégiques qui représentent des investissements importants, est en hausse constante grâce aussi au grand nombre de projets de transformation digitale.

Un climat propice à une revalorisation du rôle du chef de projet qui peut devenir un protagoniste clé incontestable dans les processus de changement qui voient le jour dans les entreprises.

Plus de temps à perdre donc, commençons par découvrir les nouvelles possibilités qui se présentent aux chefs de projets, ensuite nous verrons des actions simples et efficaces pour relever le défi de la conduite du changement.

Une grande opportunité pour les chefs de projet

Il y a deux facteurs clés qui sont déterminants pour comprendre l’évolution qui est en train de se produire dans la gestion de projet :

1 – Le projet est vu comme un investissement.

Le projet est vu comme un investissement.

La nouveauté au niveau de la vision des projets par les managers est d’une part que ces derniers sont beaucoup plus sensibles à leurs répercussions économiques et de l’autre qu’ils comprennent mieux leurs impacts, souvent très importants, sur l’organisation et l’image de l’entreprise. C’est pourquoi les projets sont perçus chaque fois davantage comme des investissements au service d’objectifs stratégiques.

2 – La gestion de projet se démocratise.

La tendance actuelle dans les entreprises est qu’un nombre croissant d’individus utilise la gestion de projet.

En conséquence, cette compétence est valorisée, acquiert une importance reconnue et devient toujours plus demandée.

Mais voyons pourquoi ces deux aspects sont si importants pour le futur des chefs de projet.

PMGS est partenaire de DantotsuPM

Tout d’abord l’occasion se présente à eux d’être des acteurs respectés dans la prise de décisions stratégiques : Un nouveau rôle qui enrichit et fait monter en compétences le chef de projet.

Désormais le project management entre tout naturellement dans le système de décision de l’entreprise avec tout ce qui l’accompagne.

D’autre part, la gestion de projet n’est plus un secret pour la plupart des salariés : toujours plus de personnes veulent y prendre part parfois tout simplement pour donner leur opinion.

Cette attitude représente une valeur ajoutée pour le projet mais elle nécessite un pilotage habile et bien adapté qui doit être aussi utilisé tout le long des processus de changement.

Qui mieux que le chef de projet peut incarner ce rôle en utilisant de nouvelles compétences qui se rajoutent à son autorité reconnue et à sa capacité à maintenir une bonne relation avec le client ?

Savoir se préparer au nouveau scénario

Comme on a pu le constater, le changement est à l’ordre du jour et le chef de projet a l’occasion d’être une pièce clé pour que la transformation voie le jour.

Mais il/elle doit s’y préparer pour assurer d’être prêt au bon moment. Concrètement il/elle aura besoin de compléter ses connaissances par des formations approfondies dans certains domaines tels que:

  • La stratégie des organisations: Pour côtoyer les décideurs, envisager les divers scénarios possibles afin de proposer la solution idéale et participer à l’élaboration des objectifs stratégiques du changement, il faut avoir les compétences nécessaires.
  • Les relations humaines: On a pu apprécier que la gestion de projet devient accessible au plus grand nombre, il ne faut pas oublier aussi que les changements qu’il faudra gérer, rendent les rapports humains plus complexes. De plus, l’élargissement du nombre de personnes impliquées dans les projets requiert un leadership accru du chef de projet. Tous ces nouveaux aspects qui se présentent, ne peuvent pas être abordés avec succès sans une formation adaptée.
  • La communication: Savoir communiquer au bon moment, adapter le message aux différents interlocuteurs et ne transmettre que l’essentiel, ne sont que certaines des compétences qu’un chef de projet doit maîtriser à tout prix pour bien conduire le changement.

Il faut savoir aussi qu’existent plusieurs modèles de gestion du changement qui permettent de poser un cadre défini pour réaliser la transition.

Les déployer n’est pas toujours facile, le temps et les efforts nécessaires sont souvent très importants, mais le seul fait de les connaitre peut vraiment aider à préparer un processus de changement.

Pour cela, il est vivement conseillé aux chefs de projets de s’informer au préalable sur les principaux modèles de gestion du changement existants, pour les suivre ou simplement pour qu’ils soient une source d’inspiration.

À titre d’information on peut mentionner les modèles:

  • Lewin’s: Approche centrée sur l’organisation, idéal pour des changements fonctionnels importants.
  • Adkar : Modèle orienté processus et objectifs, utilise une démarche ascendante, les individus sont à l’origine du changement.
  • Kotter’s : Similaire a l’Adkar pour ce qui concerne l’approche, centrée sur les employés. En revanche dans ce cas la démarche est descendante.
Mais la liste ne s’arrête pas là ! À vous de la compléter…

À retenir :

Que de bonnes nouvelles pour la gestion de projet ! Sa valeur stratégique est de plus en plus reconnue et elle est considérée comme une compétence incontournable.

D’autre part les processus de transformation en profondeur sont à l’ordre du jour dans les organisations : leur réussite dépend d’une conduite ferme et bien adaptée.

Ce scénario donne une opportunité sans précédent aux chefs de projets qui peuvent devenir les acteurs principaux de la conduite du changement.

Mais il faut s’y préparer : se former et être attentif aux différents modèles de gestion du changement sont de bons débuts pour devenir le chef de projet du futur !

JEAN-LOUIS ROGÉ est Ingénieur informatique et Directeur des services d’informations (DSI). Il a été PCO (contrôleur de projet), responsable de la planification, de la mise à jour et du contrôle de projets pendant plus de 20 ans dans différents secteurs d’activités tels que les télécoms, la grande distribution et le service public. Il partage ses expériences et conseils sur son blog : http://www.comment-reussir-mon-projet.com/ et vous pouvez également le suivre sur Twitter : https://twitter.com/ReussirProjet

l’art de savoir communiquer une vision claire

Comment communiquer clairement si l’on n’a pas soi-même une vision très claire du projet ?

Il s’agit donc avant tout:

  1. d’ avoir une vision claire
  2. de bien comprendre les objectifs
  3. de les synthétiser
  4. de décliner la vision pour chacun
  5. de faire simple et très concis

Le/la manager de projet doit acquérir et cultiver cette capacité à communiquer une vision claire du projet et de ses objectifs afin d’accroître son leadership et de n’oublier personne dans sa communication.

Leçons apprises sur le management du changement par Melanie Franklin

Melanie a rassemblé plusieurs leçons apprises sur le management du changement en un unique document d’une douzaine de pages que je vous propose de lire et commenter.

Pour celles et ceux qui suivent Melanie Franklin, par exemple sur LinkedIn, vous avez probablement déjà lu ses précédents articles sur les leçons apprises dans le domaine du management du changement.

J’ai en particulier beaucoup apprécié le premier article sur comment renforcer le changement à travers un renforcement structurel mais aussi un renforcement émotionnel.

Comment renforcer le changement

J’en retiens l’importance de:

1. « Ce que vous dites »  : Contenu, à qui, comment, quand et à quelle fréquence de répétition.

2. « Ce que vous faites » : Démontrer dans vos actions le changement, donner l’exemple.

3. « Comment vous appréciez le changement chez les autres » : Célébration des bonnes attitudes, des résultats obtenus suite au changement.

Lisez le rapport en entier en langue anglaise ici.

PRINCE2 Agile pour certifiés PRINCE2®

PRINCE2 Agile peut-il marcher dans une organisation PRINCE2 ?

PRINCE2 Agile for PRINCE2® practitioners

https://www.axelos.com/news/blogs/october-2018/prince2-agile-for-prince2-practitioners par Julia

Quels sont les challenges des certifiés PRINCE2® et de leurs employeurs face au concept de livraison agile de projet ?

Le plus grand défi consiste en ce que le terme « Agile” est souvent mal compris. Les gens pourraient immédiatement faire le raccourci avec « juste plus rapidement »; ils pourraient avoir entendu dire que c’est seulement pour les projets informatiques, que cela concerne seulement Scrum ou que leurs contraintes légales et régulatrices rendent Agile impossible à utiliser.

L’approche Agile

Des projets agiles aboutissent souvent à des livraisons plus rapides mais Agile est un état d’esprit. Cela signifie reconnaître que votre projet ne livrera pas nécessairement tout qui a été demandé au départ et que, en effet, les utilisateurs n’ont pas nécessairement besoin de tout ce qu’ils avaient demandé.

Quand vos délais sont fixes vous devez vous concentrer les réelles priorités. Se précipiter pour tout livrer peut diluer la valeur du résultat et réduire le niveau de qualité, quelque chose qui reviendra souvent vous mordre plus tard. Un projet agile préférerait ne pas livrer une chose qui ne serait pas à la norme exigée, mais tout dans l’approche est conçu pour s’assurer que ce qui est livré apporte de la valeur au client.

Des approches de livraison agiles sont de plus en plus utilisées et avec beaucoup de succès dans les projets. J’ai récemment travaillé avec une société de gestion d’événements qui utilisait Agile pour planifier et organiser une grande conférence. C’était particulièrement utile pour ce projet qui avait une durée fixée à l’avance et des coûts plafonnés. Plus les organisations sont matures avec PRINCE2 et plus les managers de projet traitent bien cette approche et voient Agile comme un outil très utile. En conséquence, ils adoptent certaines approches comme la co-localisation de l’équipe projet, l’utilisation d’interactions et de collaboration fréquentes et régulières avec les clients et les utilisateurs.

QRP International est Partenaire de DantotsuPM

Alors, pourquoi PRINCE2 Agile fonctionne-t-il efficacement dans une organisation PRINCE2 ?

1. Une langue et une approche communes

Vous avez déjà obtenu un niveau de contrôle et une terminologie que tous dans l’organisation expérimentée PRINCE2 comprennent et vous savez adapter Prince2 à des projets différents.

2. Flexibilité avec les méthodes agiles

Il y a beaucoup de saveurs d’agile et bien que Scrum soit probablement la plus populaire, ce n’est pas la seule approche de développement agile. PRINCE2 n’a jamais été normatif dans la définition de comment vous livrez un projet et PRINCE2 Agile peut marcher avec une ou plusieurs approches agiles, dont Scrum, Kanban et DevOps. Cela garantit que l’équipe de management de projet comprend comment s’interfacer avec l’approche de livraison agile.

Il est important de comprendre que PRINCE2 Agile est toujours centré sur le management de projet et que l’équipe de développement devra toujours être formée sur l’approche de livraison agile choisie ou les approches adoptées.

3. Adoption d’une perspective business

Dans PRINCE2 le dirigeant exécutif représente les intérêts du business; appliquer ceci à l’environnement Agile est une approche gagnante car vous maintenez pleinement une perspective business. Cela assure que les utilisateurs ne se laissent pas emporter dans leurs demandes et que ce qui est livré correspond aux exigences métier. Cela résonne bien avec le monde Agile parce que la valeur est le fil conducteur essentiel pour déterminer la priorité de ce qui devrait être livré ensuite.

4. L’Agilomètre

Essentiellement c’est un outil d’évaluation de risque pour aider à estimer à quel point agile est approprié est pour un projet donné. Même dans un projet en cascade, vous pouvez incorporer quelques éléments d’Agile, donc l’Agilomètre permet aux organisations d’évaluer les implications de procéder ainsi.

Dans les recommandations PRINCE2 Agile, on fournit aussi une façon unique d’adresser les questions potentielles d’introduction de méthodes agiles. Par exemple, comment traiter les assomptions sur quels besoins doivent être spécifiés au début du projet, comment réduire la résistance à davantage de collaboration par la formation ou des ateliers pour encourager l’acceptation d’Agile dans le management de projet.

Pourquoi les managers de projet PRINCE2 devraient-ils aller vers Agile ?

Prince2 est nativement tourné vers les approches Agiles

Les exigences et les attentes d’utilisateurs dans un monde de hautes technologies augmentent et les gens sont moins enclins à accepter des produits ou des systèmes dépassés ou attendre pendant des mois et même des années pour des nouveautés. Les applications sur téléphone portable encouragent des retours immédiats des utilisateurs et des livraisons fréquentes. Nous devenons tous très habitués au style collaboratif, itératif et progressif de livraison que favorise Agile.

Combiner les contrôles du management de projet PRINCE2 avec la connaissance et les compétences Agile soutient une plus grande adaptabilité au changement des marchés et la capacité de leur répondre pour changer beaucoup plus rapidement.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

10 signes que vous êtes vraiment un leader (et ne le savez peut-être pas)

Les leaders ne sont que très rarement, voire jamais, né(e)s leaders !

10 Signs You Really Are a Leader (and Might Not Know It)

https://www.lollydaskal.com/leadership/10-signs-you-really-are-a-leader-and-might-not-know-it/ par Lolly Daskal

Nous estimons souvent que pour être un(e) leader on doit être né(e) leader, ou être destiné(e) au leadership, ou avoir une position de leader.

Nous pensons au leadership comme à un titre qui doit être mérité ou gagné.

Mais les leaders ne sont rarement, voire jamais, né(e)s leaders. Si nous devions isoler un facteur qui crée des leaders, c’est probablement une certaine combinaison de circonstances et de persistance.

De très nombreux leaders nous entourent, chez toutes sortes de gens, dans toutes sortes d’endroits et de positions.

Certains des plus grands leaders que vous ne rencontrerez jamais ne sont même pas conscients de leur propre leadership.

Voici 10 signes que vous pourriez être l’un(e) d’entre eux (elles)

1. Vous avez un esprit ouvert et recherchez les opinions d’autres personnes. Si les gens vous suivent parce que vous êtes ouverts aux avis d’autres personnes, vous êtes un leader.

2. Vous offrez avis et conseil. Si vous vous trouvez conseillant vos collègues, et que vos amis vous demandent de les conseiller, si les gens semblent rechercher et estimer ce que vous avez à dire, alors vous possédez une forte empathie et votre perspective apporte une utilité réaliste à ceux autour de vous. Si vous aidez souvent ceux qui partagent leurs travaux encore grossiers, vous êtes un leader.

3. Les gens comptent sur vous. Si les gens comptent sur vous, il s’ensuit qu’ils ont confiance en vous pour aller jusqu’au bout et livrer sur vos promesses. Si vous vous tenez responsable et démontrez une responsabilité constante qui amène d’autres à avoir confiance en vous, vous êtes un leader.

4. Vous écoutez bien et les gens se confient à vous. Être capable d’écouter d’autres, avoir les gens qui vous parlent franchement sans s’inquiéter de ce que vous direz ou comment vous pourriez utiliser cette connaissance contre eux, sont des signes de fort leadership, pour ne pas mentionner que vous êtes une personne agréable. Si vous comprenez qu’écouter est plus importante que parler et si les gens savent qu’ils peuvent se confier à vous, vous êtes un leader.

5. D’autres suivent votre exemple. La forme la plus puissante de leadership n’est pas la persuasion ni l’argumentation ni la force, mais l’exemple. Que les temps sont cléments ou mauvais, les gens remarquent qui est là, qui est efficace, qui travaille dur sans se laisser distraire. Quand cette personne est vous, d’autres vous suivent naturellement – et vous êtes un leader.

6. Vous insistez sur l’excellence. Comme l’a dit Aristote, nous sommes ce que nous faisons de façon répétitive, et donc l’excellence n’est pas un acte, mais une habitude. Quand vous êtes dans l’habitude d’exiger l’excellence et vous tenez vous-même et ceux autour de vous responsables de la qualité, vous dites aux autres que vous agissez plutôt que parler, montrez plutôt que dire, livrez plutôt promettre. Si vous ne cherchez pas des excuses ni n’accusez les autres, mais maintenez ce fort niveau d’excellence et de qualité, vous êtes un leader.

7. Vous avez une attitude positive. Les gens positifs, optimistes, rendent les gens autour d’eux heureux. Une perspective positive ne vous aveugle pas des problèmes ou difficultés, mais vous permet de rechercher quelque chose de bon dans presque toute situation et de savoir que au final les choses seront bien. C’est la sorte d’esprit qui maintient les gens motivés et répand l’optimisme et cela signifie que vous êtes un leader.

8. Vous traitez les gens avec respect. La connaissance peut vous donner le pouvoir, être intelligent peut vous donner un avantage, mais quand vous donnez le respect vous recevrez toujours le respect en retour. Si vous cherchez le bon en chaque personne que vous rencontrez et la respectez pour qu’elle est, il est probable qu’elle vous tienne en haute estime et que vous soyez un leader.

9. Vous vous souciez authentiquement des autres. Si vous dépensez du temps à supporter, à guider et à partager votre connaissance avec ceux autour de vous, leur donnant l’opportunité de réussir et si vous vous souciez de leur bien-être et faites tout ce que vous pouvez pour les aider à atteindre leur propre succès, vous êtes un leader.

10. Vous êtes confiant et passionné. La plupart des personnes s’observent toujours, cherchant des idées sur la bonne façon de se comporter. Être confiant, c’est se déplacer avec assurance, être passionné en ce que vous croyez et refuser de laisser quoi que ce soit barrer votre chemin. Si vous travaillez avec persistance pour une cause avec la vision et la confiance, vous êtes un leader.

Échouez-vous à voir quelque chose d’important en vous-même ?

Mesurez-vous par rapport à ces caractéristiques, reconsidérez ce que vous pensez que vous savez et reconnaissez-vous pour le leader vous pourriez vraiment être.