Archive | experience sharing RSS feed for this section

Faites vite, il vous reste encore un peu de temps pour contribuer au prochain ouvrage collectif de la région Globale du #PMI® France !

22 Sep

La Région Globale du PMI® France ambitionne de créer et animer une communauté des chapitres PMI francophones à travers des valeurs de Professionnalisme, d’Ouverture et d’Engagement.

Contribuez à cet ouvrage, c’est simple et facile !

C’est dans l’esprit d’apprendre, d’agir et de partager nos expériences dans la création de chapitres ou d’activité au sein du PMI qu’est née l’idée de la rédaction d’un ouvrage collectif dont nous serions les principaux contributeurs.

La démarche sera de valoriser les contributeurs qui auront apporté leurs témoignages. Les contributions seront également mises en avant durant un webinaire en Décembre prochain.

A travers ces expériences personnelles, nous ferons partager notre leadership organisationnel, c’est à dire nos capacités à orienter et mobiliser significativement nos équipes dans la conduite et la réalisation de projets.

En savoir plus sur la REGION GLOBALE

J’accède aux informations sur l’ouvrage collectif et j’apporte ma contibution.

Enregistrer

Save

pessimiste + optimiste = bon chef de projet et bon leader

22 Sep

Considérons les avantages et inconvénients à être optimiste ou pessimiste

Livre sue Amazon

Le pessimiste, voire le parano, assure sa survie, celle de son projet et de son entreprise (selon Andrew S. Grove, CEO of Intel: « Only the Paranoid survive »). Et ceci parce qu’il est attentif aux risques potentiels et toujours prêt à affronter les problèmes. Par contre, il risque d’être paralysé par son analyse de la situation et il projette une image négative de lui même et de son projet susceptible de repousser même les meilleures volontés (personne n’aime venir le voir car il est morose). Il risque également de trop dépenser pour couvrir les risques qu’il perçoit.

L’optimiste démontre sa confiance en lui-même et dans les autres, créée le désir de bouger, de faire avancer les choses, donne de l’énergie. Il nous incite à voir et rechercher des solutions, des opportunités, plutôt que des problèmes. Cependant, l’optimiste peut faire preuve d’excès de confiance, voire sous estimer les obstacles. Il tend également à peindre les choses sous un œil un peu trop favorable.

En pratique, n’est-ce pas la combinaison des deux facettes, pessimisme et optimisme , qui est nécessaire chez le chef de projet pour cumuler les points forts de chaque attitude tout en évitant leurs points faibles?

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

28 September – Webinar – Scrum in India: A Panel Discussion on « What Works and How to Improve ? »

19 Sep

Scrum has been around for more than 21 years now, yet in many ways, it is still in its infancy.

People continue to learn how to improve how they use Scrum and many are just getting started. In India that is no different.

A Scrum.org webinar

tenir par la main, accompagnerAdoption of Agile practices like Scrum comes with culture change and how you change the thinking of individuals can impact its success.

In this session, Professional Scrum Trainers Sanjay Saini, Hiren Doshi and Nagesh Sharma will discuss how they work with organizations and individuals to change thought processes to become more agile. They will look at real-world examples of how they have built successful Scrum Teams, driving agile thinking across the organization.

Coming out of this webinar, you will learn how to better adopt Scrum by overcoming impediments that may occur, best practices for Scrum adoption, ways to work with remote team members and much more.

Register

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

28 Septembre – Montréal #PMI® – Crise sur mon projet: ma cause racine est un agent double!

18 Sep

Comment identifier la cause racine quand compétences, stress des équipes, insatisfaction client et autres se confrontent ? Faut-il croire le sponsor ?

Jean-Luc Salinas

Retour sur la gestion de crise d’un cas réel complexe en forme de cas d’école. Contexte : Gestion d’un centre de service de 20 ingénieurs (société de service) pour le bureau d’étude en conception de système avionique d’un grand compte aéronautique européen.

9 mois après avoir gagné ce nouveau périmètre avec passage en unités d’œuvres et après 1 plan d’action infructueux, 2 constats :

  • Coté client, forte insatisfaction et remise en cause de la qualité de production
  • Coté interne, une visibilité très floue sur le statut du projet (compétences/planning/coûts)…

Un 2ème plan d’action est lancé avec l’arrivée d’un nouveau chef de projet !

Conférencier: Jean-Luc Salinas, PMP, Responsable des opérations, SII Canada

S’inscrire à cet évènement

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

28 Septembre – Grenoble #PMI® – Témoignages sur le métier de chef de projet

12 Sep

PMI France pôle Grenoblois et Grenoble IAE accueille le 28 septembre,  sous la forme d’une table ronde, des chefs de projet de la région grenobloise, adhérents du PMI, dont :

  • Serge Mlynarczyk, chef de projet industrie chez Alstom
  • François Pebay Peyroula, Directeur de programme informatique industrielle, Atos

Ils viendront présenter un témoignage sur le métier de chef de projet :

  • compétences requises,
  • enjeux,
  • tendances,
  • évolution du métier.

Chaque année, Grenoble IAE prépare des étudiants à la certification CAPM® du PMI.

Inscriptions

PMI et CAPM are registered mark of Project Management Institute, Inc.

La gestion des changements avec Scrum

12 Sep

Change Management in Scrum

https://www.scrumalliance.org/community/articles/2016/august/change-management-in-scrum par Yashasree Barve

Approches réactives et proactives

J’ai toujours voulu gagner une compréhension plus profonde de ce que signifie être Agile. La signification du dictionnaire d’Agile est « vif » ou « étant capable de se déplacer rapidement ». Je suppose que cela veut dire être prêt à embrasser et répondre rapidement aux changements. Dans le contexte du développement logiciel, ce pourrait vouloir dire de répondre à des besoins fonctionnels qui changent rapidement pour donner de la valeur. Voici mes réflexions sur comment Scrum, une méthode Agile très populaire et réussie, nous prépare pour être Agiles.

Ventura Asssociates est partenaire de DantotsuPM et le votre pour dénicher les ressources critiques en PM dont vous avez besoin

Un des principes principaux de Scrum que nous aimons et valorisons tous est « inspecter et s’adapter ». L’idée entière d’un processus empirique, c’est-à-dire créant quelque chose, le regardant, l’inspectant et adaptant le produit aussi bien que le processus, semble porteur de beaucoup de valeur. Bien que rien n’empêche vraiment l’équipe Scrum de continuellement inspecter et s’adapter, Scrum recommande quelques cérémonies pendant lesquelles l’équipe peut faire une pause pour inspecter et s’adapter. Regardons en détail comment Scrum nous aide à faire remonter des problèmes et des risques très tôt et changer notre ligne de conduite pendant les versions, sprints et revue quotidienne.

Début et fin de release/version

  • La planification de release est l’événement qui permet à l’équipe de donner ses contributions et aider le propriétaire de produit à modifier les histoires utilisateurs et changer l’ordre dans lequel on les prendra dans l’arriéré de produit (product backlog) pour la release.
  • La rétrospective de release regarde la manière dont l’équipe travaille et fournit un retour d’information. C’est un forum dans lequel les membres de l’équipe font des suggestions sur la façon d’améliorer la release suivante.

Début et fin de sprint

  • La planification de sprint est l’événement qui permet à l’équipe de donner ses contributions et aider le propriétaire de produit à changer les histoires utilisateurs de la release et l’ordre dans lequel on les prendra dans l’arriéré de produit pour ce sprint.
  • La revue de sprint ou des sessions de démonstration permettent au propriétaire de produit de voir le produit et de fournir ses retours.
  • La rétrospective de sprint est un forum dans lequel les membres peuvent réfléchir sur le sprint passé et suggérer des améliorations pour les sprints à venir.

Pendant le sprint

  • La réunion quotidienne Daily Scrum Meeting fournit une occasion de parler des obstacles et problèmes rencontrés. L’équipe peut aussi changer le planning du sprint afin de s’assurer que les objectifs de sprint sont respectés.

Après une discussion à une conférence récente, un des commentaires récurrent était que la plupart des événements/cérémonies de Scrum qui nous aident à inspecter et s’adapter sont réactifs par nature. Bien que l’approche inspecter-et-adapter soit extrêmement utile pour livrer du logiciel qui fonctionne et apporte de la valeur, elle se base sur l’analyse des tâches passées et réagit en ajustant les tâches futures.

Regardons plus loin

Alors, qu’est-ce qui peut aider des équipes Scrum à penser pro-activement au produit et au processus ?

Voici quelques choses qu’elles peuvent faire, participer aux :

Ateliers de découverte que les propriétaires de produit organisent.

Ces ateliers utilisent l’approche design-thinking ou d’autres méthodes qui aident l’équipe à suggérer proactivement des changements.

Livre sur Amaz

Maturation/Mûrissement de l’arriéré de produit.

Les équipes peuvent pro-activement fournir des apports pour provoquer des modifications.

Rétrospectives.

Bien que beaucoup de temps soit passé à analyser des problèmes et trouver des solutions, l’équipe devrait être encouragée à penser à de nouvelles idées. Des techniques diverses, comme 6 Thinking Hats, contraignent les équipes à penser pro-activement à de nouvelles modifications qui seraient bénéfiques.

Futurospectives.

Ceci est une session prospective dans laquelle les équipes sont encouragées à penser à comment elles voudraient fonctionner.

Communautés de pratique.

Les communautés de pratique sont pour les ScrumMasters, les propriétaires de produit et, plus important encore, pour les technologues, avec un accent sur des technologies spécifiques. Ces communautés présentent une opportunité de se rencontrer, d’apprendre l’un de l’autre d’en tirer une compréhension des tendances de l’industrie.

Pour récapituler, Scrum nous fournit plusieurs occasions de gérer le changement aussi bien de façon proactive que réactive.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Comment le fait de prendre des décisions mène à la liberté

7 Sep

Choisir c’est aussi renoncer à d’autres options !

How making decisions leads to freedom

https://leadonpurposeblog.com/2016/09/19/how-making-decisions-leads-to-freedom/ par Michel Ray Hopkin

décider de façon délibéréePrendre des décisions n’est jamais facile. Choisir finalement une chose plutôt que d’autres est parmi les choses les plus difficiles que nous devons faire. La tendance est de reporter ces décisions tant que nous le pouvons et remettre la douleur à plus tard.

À sa racine le mot décision signifie couper. Quand vous faites une décision vous partez sur une chose et laissez le reste derrière. C’est l’une des grandes raisons pour lesquelles le fait de prendre des décisions est pénible.

Le fait de prendre des décisions, même quand elles sont difficiles, libère du temps.

Dit d’une autre manière, cela nous permet de nous concentrer sur ce que nous voulons accomplir et pas perdre un temps précieux à réfléchir ou se demander ce qui pourrait arriver. L’action décisive amène la clarté dans la concentration.

Le fait de prendre des décisions réduit le stress.

Avoir des options multiples sur la façon d’utiliser le temps et l’argent crée de l’inquiétude. Quand nous ne sommes pas sûrs de ce qui est le meilleur, nous nous inquiétions de faire la bonne chose. Pour réduire le stress et l’inquiétude, décidez-vous maintenant et avancez.

Le fait de prendre des décisions augmente la confiance.

Le progrès arrive quand nous nous décidons et avançons. Par ce processus, nous obtenons des victoires en cours de route. Les victoires en cours de route inspirent la confiance en notre capacité de faire la bonne chose.

Le dramaturge Henrik Ibsen l’a résumé gentiment : “Au moment décisif, j’ai gagné la victoire sur moi-même. J’ai choisi de vivre. Et croyez-moi, cela demande du courage de choisir la vie dans ces circonstances.”

Avoir le courage de se décider et avancer apportera de nouvelles libertés précédemment inimaginables.

Questions : Quel choix avez-vous remis à plus tard ? Comment faire ce choix vous changera-t-il, ou changera-t-il votre vie ? N’hésitez pas à commenter.

CSP est partenaire de DantotsuPM

La Perspective du management de produit: Quand vous avez des décisions qui doivent être prises sur votre produit, obtenez l’information et prenez la décision. Ne remettez pas à plus tard; le succès de votre produit exige votre diligence à prendre des décisions délicates.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

25 Septembre – Montréal #PMI® – Harmonisation de la pratique de la gestion de projets au Mouvement Desjardins

31 Août

Le Mouvement Desjardins réalise en moyenne 500 projets par année avec une enveloppe budgétaire totale d’environ 950 millions de dollars, répartis en six portefeuilles.

 

La réalisation de ces projets est assurée par l’apport de 250 chefs de projets et de 100 contrôleurs de projets rattachés à l’un des cinq bureaux de livraison de projets.

Dans cette présentation, nous allons aborder une des initiatives majeures de Desjardins soit l’harmonisation de la pratique de la gestion de projets à l’ensemble du Mouvement.

trouver le bon équilibreL’initiative consiste en l’élaboration d’une méthode unique de gestion de projets à la fois adaptée à la réalité de Desjardins et arrimée aux bonnes pratiques du PMI. La méthode de gestion harmonisée comporte cinq grands processus découpés en activités couvrant les dix domaines de connaissances du PMBoK et supportée par des gabarits simples facilitant la production des divers livrables.

Cette initiative d’harmonisation de la pratique de la gestion de projet au Mouvement s’insère dans une harmonisation globale de la gestion des portefeuilles, programmes et projets du Mouvement Desjardins.

Un défi et des enjeux de taille, riche en leçons apprises.

Bienvenue au monde des projets en Mouvement!

  • Estela Rios, Ing. MSc., Conseillère, Pratique de gestion de projets, Mouvement Desjardins
  • Jean Delorme MGP PMP, Conseiller, Pratique de gestion de projets, Mouvement Desjardins

S’inscrire à cet évènement

SMPP est Partenaire de DantotsuPM – Référentiel SMPP gratuit téléchargeable.

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

Enregistrer

Save

utilisez ces 15 vérités pas si évidentes sur les compétences relationnelles

29 Août

Vérités sur les compétences relationnelles : Utilisez ces 15 que vous devez absolument connaître !

Use 15 Not So Obvious People Skills Truths http://katenasser.com/use-15-not-so-obvious-people-skills-truths par Kate Nasser

Kate Nasser

Beaucoup de professionnels techniques et non intuitifs me disent que maitriser les aspects pas si évidents des compétences interpersonnelles (des compétences douces ou compétences relationnelles) leur pose un grand défi, voire un réel casse-tête. Où trouver les vérités sur les compétences relationnelles à apprendre et utiliser ?

Ne cherchez plus. Si vous avez le désir de bien vous connecter avec d’autres, vous pouvez surmonter et utiliser ces 15 vérités pas si évidentes sur les compétences relationnelles pour que tout se mette en place.

Si vous n’êtes pas sûrs de pourquoi c’est important, considérez que les compétences interpersonnelles ont un impact sur la confiance et les relations au travail et dans la vie courante. Toutes impactent ce que vous pouvez réaliser avec d’autres : les résultats.

1. Les gens ne peuvent voir vos intentions

Donc, ils les déduisent de vos paroles et de la tonalité de votre voix. Faites état de votre intention pour minimiser les confusions.

2.   Tout ce que vous dites impacte les autres émotionnellement.

Même si vous collez aux faits, votre message laisse une marque humaine. Considérez un docteur qui dit à un patient « Vous avez le cancer » puis quitte la chambre. Le manque d’empathie inflige une douleur supplémentaire. Beaucoup de scientifiques suivent la devise « plus de faits scientifiques produisent moins de crainte. » Ils confondent le besoin de savoir de l’homme avec la crainte. Ils aussi croient par erreur que tout le monde croit en leur devise. Vous pouvez faire de la science tout en adressant les besoins humains.

3.   Le savoir-vivre de base est un point de départ pour établir une connexion avec les autres personnes.

Les règles de savoir-vivre sont plus souples aujourd’hui qu’il y a quelques temps pourtant elles sont toujours une base puissante quand on rencontre de nouvelles personnes.

4.   Demandez aux gens comment ils se sentent et/ou ce qu’ils pensent.

Ne leur dites pas « je suis sûr que vous vous sentez… ». Ceci serait ressenti comme arrogant et présomptueux.

5.   Adressez vous à la personne par son prénom (ou au moins nom de famille ou titre)

Ceci relâche les tensions et facilite la communication. Dans certaines situations, utilisez Monsieur ou Madame.

6. Une poignée de main est votre CV sans parole.

Rendez-la excellente. Si quelqu’un vous tend la main, donnez-leur plus que le bouts de vos doigts. Une poignée de main du « bout des doigts » dit à l’autre personne Non, je ne vous aime pas trop, je n’ai pas confiance en vous. Prenez la main entièrement jusqu’à l’articulation du pouce, et remuez de haut en bas, avec un contact visuel.

7. Les mots peuvent plaire ou blesser.

Pour réussir, créer des ponts avec vos mots et le ton de votre voix – pas des précipices. Parlez vrai avec tact et bienveillance. La brusquerie peut brûler pour toujours.

8. Le sarcasme est souvent mal compris particulièrement dans les moments difficiles.

Avec ceux que vous ne connaissez pas bien, éliminez le sarcasme. Laissez-le aux comiques et amuseurs. Avec ceux que vous connaissez bien, ne le dirigez pas sur eux. Cela est souvent perçu comme une attaque.

9. De bonnes questions mettent en visibilité des possibilités de connexion, de résultats et de succès.

Posez des questions ouvertes pour apprendre; fermées pour confirmer. Les gens qui réussissent bien avec les autres, posent plus de questions ouvertes et sont considérés comme plus ouverts.

10. Utilisez des mots précis au lieu de mots qui minimisent.

Par exemple, Principalement est un mot précis tandis que juste et seulement minimisent. « Êtes-vous seulement concernés par les délais ? » Peut sembler une attitude condescendante, minimaliste et dédaigneuse. « Êtes-vous principalement concernés par les délais ? » peut alimenter une discussion de valeur. « Quelles sont vos préoccupations principales ? » est encore mieux parce que c’est ouvert et permet une discussion ouverte.

11. Bien écouter est une question d’équilibre.

Trop de silence ou trop de paroles peuvent être ennuyeux. Le premier peut aussi être vu comme manipulateur, le second égocentrique.

12. Demandez à la permission de fournir de l’aide avant de donner des conseils.

Sinon, vous pouvez donner l’impression d’être importun et d’attitude condescendante.

13. Si quelqu’un pense que vous les avez flattés avec vos mots ou actions, ne leur dites pas que ce n’est pas ce que vous vouliez faire!

Ceci n’est pas le moment de donner des détails. C’est simplement le moment de dire: « il n’y a pas de quoi ».

14. Un « je vous l’avais bien dit » reste gravé à jamais.

Même si vous n’utilisez pas ces mots-là, le message devient une marque contre vous. Les gens éviteront d’interagir avec vous pour s’épargner la douleur émotionnelle de votre attitude je-sais-tout. Célébrez silencieusement votre clairvoyance. Utiliser les vraies compétences relationnelles.

15. Authenticité et adaptabilité ne sont pas des comportements contradictoires.

La tendance est aujourd’hui à soyez authentique. Bien sûr – tant que vous vous adaptez aux autres dans vos interactions. Être vous-même sans adaptation donne l’impression que vous êtes rustre et vous gagne les étiquettes d’égoïste et égocentrique.

Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher d’utiliser ces 15 vérités ?

Désirs et résultats: Le manque de désir limitera vos progrès.

Comme j’enseignais des compétences d’assistance technique dans un service client, un professionnel technique dans la salle était très résistant. À la pause, je lui ai demandé à titre privé s’il souhaitait que je lui réexplique quoi que ce soit à nouveau ou différemment. Il m’a répondu non. Il avait compris ce que j’enseignais. Il n’utilise pas ces vérités sur les compétences relationnelles parce que « c’est juste trop de complications ! Si les gens veulent son aide, ils s’adapteront à lui. » Voici une décision. Mais, la non-utilisation de ces vérités l’empêchera certainement de progresser.

Si vous voulez être dans une position de leadership, améliorer vos compétences relationnelles sera essentiel.

Qu’ajouteriez-vous à cette liste ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

5 questions essentielles à vous poser…

23 Août

Five Essential Questions to ask Yourself

http://www.presentationzen.com/presentationzen/2016/06/five-essential-questions.html  par Garr Reynolds

Beaucoup de discours prononcés lors des remises de diplômes sont oubliables, mais certains restent. Le discours du doyen James Ryan à la cérémonie du 3ème cycle de Harvard en fait partie. Le message central du doyen Ryan est que développer une capacité à poser de bonnes questions est clé à la réussite et l’accomplissement de soi. « Je vous recommanderais vivement de résister à la tentation d’avoir des réponses toutes prêtes et de passer plus de temps à réfléchir aux bonnes questions à poser » dit-il. La prise de parole de 24 minutes est visionnable ici. Mais c’est la section de 6 minutes ci-dessous qui résonne le plus en moi comme en beaucoup d’autres. Dans cette section Ryan dit qu’il croit qu’il y a cinq questions essentielles que nous devons régulièrement nous poser à nous-même. La justification de Ryan consiste en ce que, si nous prenons l’habitude de poser ces questions, nous aurons une bien meilleure chance de réussir et d’être heureux. Et, il dit, nous serons dans une meilleure position pour répondre « je l’ai fait » à la question bonus à la fin de sa liste de 5 questions. (Un résumé de sa liste des cinq après la vidéo.)

(1) Attendez, que ?

« Attendez, que » est en réalité une façon très efficace de demander une clarification, qui est cruciale à la compréhension » selon Ryan. « Le Attendre, Qui précède le Que, Est aussi un bon rappel que ça paye de ralentir pour s’assurer que vous comprenez vraiment. »

Beaucoup d’entre nous ont souvent un biais inconscient vers les informations qui confirme nos avis personnels sur le monde.

Dans notre XXIe siècle où des médias sociaux permettent à des faits complètement inventés d’être circulés tels quels, il est plus important que jamais de ralentir et de s’arrêter et mettre en doute quoi que ce soit qui semble trop beau (ou trop mal) pour être vrai.

(2) Je me demande, pourquoi/si ?

Pourquoi? Si ?

« Poser la question ‘ Je me demande pourquoi’ est une façon de rester curieux du monde et questionner ‘ Je me demande si ‘ est une façon de commencer à réfléchir à comment vous pourriez améliorer le monde.

Comme dans « je me demande pourquoi nos écoles font preuve de tant de ségrégation et je me demande si nous pourrions changer ceci ? ».

Voici peut-être la question la plus fondamentale de toutes. C’est l’une des questions les plus puissantes qu’une personne instruite – indépendamment de ses études – puisse se poser.

Des questions comme : « En est-il ainsi (je me demande) ? Est-ce que c’est vraiment vrai ? Comment le sais-je ? Qu’arriverait-il si __ ? Nous commençons alors à aborder les vrais grands problèmes du monde – et les grands problèmes de nos vies personnelles – avec la plus petite des questions : Je me demande pourquoi/si ?

(3) Ne pourrions-nous au moins ?

« C’est ce qui vous permet de passer de désaccord à un certain consensus, comme dans ‘ne pourrions-nous pas au moins reconnaître que nous nous soucions tous du bien-être des étudiants, même si nous ne sommes pas d’accord sur la stratégie ? « . Ceci est une façon de poser un certain point commun et de faire des progrès, peu importe de quelle taille. Ryan dit que c’est aussi une approche pour débloquer une situation ou pour démarrer en premier lieu. J’ai constaté que ceci est un excellent truc mental.

L’un de nos obstacles les plus importants pour progresser dans notre travail est la procrastination. La plupart d’entre nous remettent à plus tard parce que nous nous concentrons sur l’énormité du projet ou sur sa conclusion, une conclusion dont nous sommes incertains. Ainsi, si au lieu de se concentrer sur la fin du projet, nous nous concentrons simplement sur commencer. Seulement commencer. Vous vous dites, ne nous inquiétons pas de comment cela progresse ni de la longue route pour atteindre la conclusion. Simplement commençons.

Quand vous vous dites que vous commencez juste un peu sans vous inquiéter de la taille et des difficultés perçues du projet tout entier, il est plus facile de s’asseoir et juste d’essayer. Souvent, nous nous étonnerons que combien de progrès nous faisons quand notre seul but était simplement « au moins, commençons. »

(4) Comment puis-je aider ?

« Nous ne devrions pas laisser les pièges réels du complexe du sauveur éteindre l’un des instincts les plus humains qui soit, » dit Ryan, « l’instinct de donner un coup de main ».

Une volonté d’aider et de faire une différence dans les vies des autres est ce qui pilote fondamentalement la plupart d’entre nous. Mais, dit Ryan, nous devons rester humbles et écouter vraiment avec nos yeux, nos oreilles et notre cœur pour voir où nous pouvons le mieux aider.  »

… Comment nous aidons a autant d’importance que ce que nous faisons pour aider, et si vous demandez ‘comment’ vous pouvez aider, demandez-le avec l’humilité. »

(5) Qu’est-ce qui compte vraiment ?

« Ceci est la question qui vous force à arriver au cœur des problèmes et au cœur de vos propres croyances et convictions. » Ceci est une question que nous devons nous poser à nous-même plus que seulement de temps en temps. On demande aux professionnels et étudiants de faire plus (ou au moins de vouloir en faire plus).

Il est facile d’être tiraillé dans beaucoup de directions et d’essayer de trop faire. Je le dis fréquemment, mais si tout est important pour vous alors rien n’est important pour vous. La vie c’est faire des choix difficiles.

Ceci est vrai pour le business et c’est vrai dans la vie de tous les jours. Nous devons apprendre à supprimer ce qui n’est pas indispensable à notre réponse à la question « Qu’est-ce qui compte vraiment pour moi ? ». La Clarté, la simplicité et le focus sont cruciaux pour rester sur votre propre chemin vers ce qui compte vraiment pour vous.

Question bonus : « Et avez-vous obtenu ce que vous avez voulu de la vie, quand même ? »

Ici le doyen Ryan se rappelle d’un passage dans une poésie de Raymond Carver: « et avez-vous obtenu ce que vous avez voulu de la vie, quand même ? ». « Quand même », dit Ryan, est un rappel que la vie même à son meilleur est emplie de douleurs, de peines et de déceptions. Cependant, « quand même », vivez-vous une vie qui vous permet de vous accomplir ? « .

Ma position est que si  vous demandez régulièrement : Attendez, que, je me demande, ne pourrions-nous au moins, comment puis-je aider et qu’est-ce qui compte vraiment, quand vient le temps de vous demander ‘ Et avez-vous obtenu ce que vous avez voulu de la vie, quand même ? ‘ Votre réponse sera « je l’ai fait ».  »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :