Tag Archives: Well-Being

quelles habitudes rendent les chefs de projets plus performants et plus efficaces ? #5 Sport et bien-être

13 Nov

Lors de l’enquête auprès des lectrices et lecteurs du blog DantotsuPM, l’activité physique et l’hygiène de vie sont naturellement remontées comme vitales à l’épanouissement et la réussite dans la durée des chefs de projet.

Les commentaires reçus couvrent différents aspects du sport à la nutrition.

Voici quelques-uns des verbatims reçus.

#5 Sport et bien être

  • Exercice physique
  • 10 kms tous les 3 jours en running
  • Bien dormir
  • La méditation et le sport
  • 20 km par semaine en course à pied et 2 séances de natation
  • Aller à vélo ou à pied au boulot
  • Stretch et méditation : 20’ tous les jours
  • Séances d’abdominaux pour renforcer la posture
  • Une bonne alimentation: saine et à horaires réguliers
  • Boire beaucoup d’eau et limiter la caféine et les sucres
  • Se lever tôt pour bénéficier des premières heures de calme de la journée

Qu’ajouteriez-vous sur ce thème du sport, de l’hygiène de vie et du bien-être au travail et dans sa vie ? Répondez dans la zone commentaires…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PAS LE TEMPS… …VOUS ÊTES PRESSÉ ? un billet de Rose-Hélène Humeau

31 Oct

Conseil pour reprendre le contrôle… de votre temps

Il n’y a pas de temps à perdre… il faut boucler le projet, respecter les échéances, lire et répondre aux mails, finir le rapport…. Le temps file entre mes doigts et je courre après… Vous aussi ?

Voici trois conseils que j’ai mis en œuvre pour reprendre le contrôle.

INSPIRER – SOUFFLER – ÉLIMINER

INSPIRER

Une inspiration complète est lente et profonde. Elle irrigue tout le corps et l’esprit. Elle rend l’instant présent plus intense et propice à la conscience de son environnement et à l’action.

Pour profiter du pouvoir de l’inspiration :

1. Je suis à l’écoute
  • J’observe et collecte les informations “du terrain”, de mes collaborateurs ou de mes équipes afin de mieux agir. Je me répète que ce temps d’inaction n’est pas du temps perdu.
  • Je suis présent(e) pour les autres et laisse mon smartphone au fond du tiroir pour aller prendre un café, en réunion ou aller déjeuner avec des collègues.
  • Je renforce mon “leadership”!
2. Je me maîtrise
  • Je résiste et me force à prendre du recul face au « tout, tout de suite », au « plus vite » qui me met sous pression et me pousse souvent à l’erreur de jugement. Je comprends que la précipitation tue le bon sens.
  • J’apprends à dire « non » ou « plus tard » en questionnant toujours l’urgence par rapport à mes objectifs.
  • Je reprends le contrôle !

SOUFFLER

Et si la procrastination était un bienfait ? Non pas celle de la « remise à plus tard » mais celle de « faire au plus tard pour prendre le temps de réfléchir ».

Je me suis donc mis à mieux souffler en déployant les deux attitudes suivantes :

3. Je temporise
  • Je cultive la lenteur de la réflexion et de l’analyse sereine pour bien agir. A contre-courant, je me dis que le temps « perdu » sera récupéré par le bénéfice d’une meilleure décision ou action…. et cela se vérifie sur le terrain.
  • Je résiste à l’accélération et reprends le crayon, le travail d’équipe ou toute autre méthode pour réapprendre à raisonner sereinement avant les grandes décisions.
  • J’améliore mon jugement!
4. Je me concentre
  • Je suis persévérant(e) afin d’aller au bout d’une tâche complexe et cesser de passer d’une activité à l’autre sans rien achever.
  • J’élimine les perturbations. Pour cela, je gère ma boîte vocale, éteins les écrans inutiles, supprime les alertes du smartphone, l’enferme dans le tiroir…. et préserve les 30-45 mn (ou plus) de travail en continu qui me permette de faire un travail de qualité.
  • Je crée de la valeur !

ÉLIMINER

Passant plus de la moitié de mon temps à gérer les tâches plutôt qu’à les réaliser et l’autre moitié à consulter des informations “sans intérêt réel ou immédiat”, j’ai décidé de résister à la multiplication des outils et réduire l’infobésité.

Pour cela, j’ai commencé à mincir avec deux principes en tête :

5. Je limite
  • Je sélectionne les outils, méthodes, techniques que je maîtrise et qui sont adaptés à mon travail. J’apprends à les utiliser à 100% de leurs fonctionnalités.
  • Je ne demande pas ou ne vais pas chercher plus d’information que nécessaire. La plupart du temps, j’ai assez d’éléments pour avancer rapidement.
  • Je m’allège et deviens efficace!
6. Je me recentre
  • Je reviens à “ce qui compte” pour moi, mon équipe et mes projets.
  • Je m’interroge sur l’Important vs l’Urgent en permanence. Je revois donc mes priorités régulièrement.
  • Je me focalise et m’adapte !

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM


Inspirez, Soufflez, Éliminez… Vous apprendrez à prendre ce temps que vous n’avez pas afin de mieux le dépenser !

“Heureux celui qui sait prendre son temps pour aller plus vite !”Proverbe Inuit

Enregistrer

Enregistrer

1 November – Lausanne #PMI® – Control Freaks, Queen Bees and Workplace Terrorists – Romandie

20 Oct

Preventing, Managing and Eliminating your Workplace Nightmare

eBook on Amazon

Research shows that more than 70% of workers have been impacted by disrespectful workplace behavior. Bad behavior poisons the work environment. Its impact is enormous: disengagement; loss of creativity and productivity; and sick leave, benefit and turnover costs. It not only creates dysfunctional workplaces, it can impact your project, clients, reputation and bottom line.

Fortunately, there are many proactive, preventative measures that you can take to manage disrespect. With many tools and an action plan, everyone in your workplace can create an effective strategy to prevent, manage and eliminate your workplace nightmare.

Paul Pelletier is an international professional public speaker based in Vancouver, Canada. Paul is a published author in the field of workplace bullying. Paul’s 2016 book “Workplace Bullying – It’s Just Bad for Business” is an inspirational call to action for business leaders to eliminate bullying.

Register for this PMI Switzerland event

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

les 4 accords toltèques: 4 règles de vie à appliquer dans vos projets par Rose-Hélène Humeau

17 Oct

« The Four Agreements » on Amazon

C’est l’histoire d’un livre devenu culte, publié en 1997 par Don Miguel Ruiz (The four agreements), qui s’est écoulé à plus de 4 millions d’exemplaires dans le monde.

Miguel Ruiz propose de passer avec soi quatre accords de vie, simples et faciles à retenir pour améliorer son quotidien autant personnel que professionnel.

Accord 1 : Que votre parole soit impeccable

La parole est un outil très puissant qui peut construire ou détruire. Une parole impeccable est une parole qui n’agresse ni ne médit. Comment faire ?

  1. Cultiver la modération dans ses propos : ne pas en dire trop et/ou trop vite.
  2. Parler avec intégrité : ne pas mentir ni aux autres, ni à soi-même.
  3. Devenir spontanément positif : favorisez les paroles positives et sincères, privilégiez les encouragements aux compliments.

Cet accord permet une communication positive qui favorise les relations aux autres.

Accord 2 : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Comment ne pas être profondément touché par une critique acerbe ou considérer que l’échec du projet est lié au fait que vous n’avez pas été à la hauteur de l’enjeu ?

  1. Laisser remarques, reproches, compliments ou opinions à leur place. Vous êtes critiqué ou encensé ? C’est l’image que l’autre se fait de vous, ce n’est pas vous !
  2. Avoir confiance en sa capacité à effectuer des choix responsables : ne plus avoir besoin de faire confiance à ce que les autres disent ou font.
  3. Garder en tête que l’opinion d’un tiers n’engage que lui : laissez à l’autre la responsabilité de sa parole.

Cet accord  libère des émotions négatives afin qu’elles ne nous contrôlent pas.

Accord 3 : Ne faites pas de suppositions

Dans notre monde professionnel, nous avons besoin de tout justifier, de tout expliquer, tout comprendre, ce qui nous amène à faire beaucoup de suppositions – inventions personnelles très souvent transformées en certitudes ! Comment éviter les pièges de cette attitude ?

  1. Poser des questions : demandez plutôt que faire des hypothèses sur les autres,  communiquez clairement.
  2. Ne pas faire de suppositions sur soi-même : se connaître et prendre du recul.
  3. Ne pas faire de suppositions sur les faits : souvenez-vous que l’hypothèse n’est pas une certitude, vérifiez-la !

Cet accord  nous permet de comprendre et rester ouvert et réceptif à soi-même et aux autres.

Accord 4 : Faites toujours de votre mieux

Il est impossible d’être performant de façon constante mais il est important de rester dans l’action pour concrétiser nos idées et obtenir des résultats. Comment faire toujours de son mieux ?

  1. Le but n’est pas de faire mieux que mieux : en faire trop ne sert à rien et épuise ses forces.
  2. Pas de culpabilité, pas de regrets : acceptez ses propres capacités et celles des autres.
  3. Sortir de sa zone de confort : autorisez-vous ou autorisez les autres à prendre le risque d’une initiative réfléchie.

Cet accord nous permet de progresser avec joie, selon nos capacités.

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

Livre « Les quatre accords toltèques »sur Amazon

Pour approfondir :  Les quatre accords toltèques – Don Miguel Ruiz – Jouvence Editions

Les toltèques : La culture toltèque est une culture mésoaméricaine  qui s’est développée autour de Tula, leur capitale située près de Teotihuacan au Mexique, entre 900 et 1200 de notre ère.   Le terme Toltèques provient du nahuatl et désigne les « maîtres bâtisseurs ». Dans les légendes nahuatl, les Toltèques sont censés être à l’origine de toute civilisation (c’est pourquoi on les nomme artistes ou maîtres bâtisseurs). Les Aztèques, pour affirmer leur supériorité, se sont donc prétendus leurs descendants. – Wikipedia

Enregistrer

Enregistrer

28 Septembre – Lyon #PMI® – Project Self-Management

14 Sep

Travaillons autrement !

Une rencontre proposée par PMI France Pôle Lyonnais

Les questions de leadership, d’alignement stratégique des projets, d’engagement des équipes, d’agilité organisationnelle sont autant de problèmes que rencontrent les organisations traditionnelles, tayloriennes, fondées sur la hiérarchie, la division du travail et la standardisation des tâches.

Yves Cavarec

Yves Cavarec, auteur de « L’entreprise du vivre-ensemble », propose de vous présenter le self-management avec des exemples concrets d’entreprises et quelques témoignages vidéos.

Vous serez sans doute étonné(e)s de la façon dont certains gèrent leurs projets avec le self-management.

Yves s’efforcera de répondre à vos questions sur ce sujet et sur d’autres thèmes connexes tels que l’entreprise libérée, l’holacratie ou le bonheur au travail.

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

5 questions essentielles à vous poser…

23 Août

Five Essential Questions to ask Yourself

http://www.presentationzen.com/presentationzen/2016/06/five-essential-questions.html  par Garr Reynolds

Beaucoup de discours prononcés lors des remises de diplômes sont oubliables, mais certains restent. Le discours du doyen James Ryan à la cérémonie du 3ème cycle de Harvard en fait partie. Le message central du doyen Ryan est que développer une capacité à poser de bonnes questions est clé à la réussite et l’accomplissement de soi. « Je vous recommanderais vivement de résister à la tentation d’avoir des réponses toutes prêtes et de passer plus de temps à réfléchir aux bonnes questions à poser » dit-il. La prise de parole de 24 minutes est visionnable ici. Mais c’est la section de 6 minutes ci-dessous qui résonne le plus en moi comme en beaucoup d’autres. Dans cette section Ryan dit qu’il croit qu’il y a cinq questions essentielles que nous devons régulièrement nous poser à nous-même. La justification de Ryan consiste en ce que, si nous prenons l’habitude de poser ces questions, nous aurons une bien meilleure chance de réussir et d’être heureux. Et, il dit, nous serons dans une meilleure position pour répondre « je l’ai fait » à la question bonus à la fin de sa liste de 5 questions. (Un résumé de sa liste des cinq après la vidéo.)

(1) Attendez, que ?

« Attendez, que » est en réalité une façon très efficace de demander une clarification, qui est cruciale à la compréhension » selon Ryan. « Le Attendre, Qui précède le Que, Est aussi un bon rappel que ça paye de ralentir pour s’assurer que vous comprenez vraiment. »

Beaucoup d’entre nous ont souvent un biais inconscient vers les informations qui confirme nos avis personnels sur le monde.

Dans notre XXIe siècle où des médias sociaux permettent à des faits complètement inventés d’être circulés tels quels, il est plus important que jamais de ralentir et de s’arrêter et mettre en doute quoi que ce soit qui semble trop beau (ou trop mal) pour être vrai.

(2) Je me demande, pourquoi/si ?

Pourquoi? Si ?

« Poser la question ‘ Je me demande pourquoi’ est une façon de rester curieux du monde et questionner ‘ Je me demande si ‘ est une façon de commencer à réfléchir à comment vous pourriez améliorer le monde.

Comme dans « je me demande pourquoi nos écoles font preuve de tant de ségrégation et je me demande si nous pourrions changer ceci ? ».

Voici peut-être la question la plus fondamentale de toutes. C’est l’une des questions les plus puissantes qu’une personne instruite – indépendamment de ses études – puisse se poser.

Des questions comme : « En est-il ainsi (je me demande) ? Est-ce que c’est vraiment vrai ? Comment le sais-je ? Qu’arriverait-il si __ ? Nous commençons alors à aborder les vrais grands problèmes du monde – et les grands problèmes de nos vies personnelles – avec la plus petite des questions : Je me demande pourquoi/si ?

(3) Ne pourrions-nous au moins ?

« C’est ce qui vous permet de passer de désaccord à un certain consensus, comme dans ‘ne pourrions-nous pas au moins reconnaître que nous nous soucions tous du bien-être des étudiants, même si nous ne sommes pas d’accord sur la stratégie ? « . Ceci est une façon de poser un certain point commun et de faire des progrès, peu importe de quelle taille. Ryan dit que c’est aussi une approche pour débloquer une situation ou pour démarrer en premier lieu. J’ai constaté que ceci est un excellent truc mental.

L’un de nos obstacles les plus importants pour progresser dans notre travail est la procrastination. La plupart d’entre nous remettent à plus tard parce que nous nous concentrons sur l’énormité du projet ou sur sa conclusion, une conclusion dont nous sommes incertains. Ainsi, si au lieu de se concentrer sur la fin du projet, nous nous concentrons simplement sur commencer. Seulement commencer. Vous vous dites, ne nous inquiétons pas de comment cela progresse ni de la longue route pour atteindre la conclusion. Simplement commençons.

Quand vous vous dites que vous commencez juste un peu sans vous inquiéter de la taille et des difficultés perçues du projet tout entier, il est plus facile de s’asseoir et juste d’essayer. Souvent, nous nous étonnerons que combien de progrès nous faisons quand notre seul but était simplement « au moins, commençons. »

(4) Comment puis-je aider ?

« Nous ne devrions pas laisser les pièges réels du complexe du sauveur éteindre l’un des instincts les plus humains qui soit, » dit Ryan, « l’instinct de donner un coup de main ».

Une volonté d’aider et de faire une différence dans les vies des autres est ce qui pilote fondamentalement la plupart d’entre nous. Mais, dit Ryan, nous devons rester humbles et écouter vraiment avec nos yeux, nos oreilles et notre cœur pour voir où nous pouvons le mieux aider.  »

… Comment nous aidons a autant d’importance que ce que nous faisons pour aider, et si vous demandez ‘comment’ vous pouvez aider, demandez-le avec l’humilité. »

(5) Qu’est-ce qui compte vraiment ?

« Ceci est la question qui vous force à arriver au cœur des problèmes et au cœur de vos propres croyances et convictions. » Ceci est une question que nous devons nous poser à nous-même plus que seulement de temps en temps. On demande aux professionnels et étudiants de faire plus (ou au moins de vouloir en faire plus).

Il est facile d’être tiraillé dans beaucoup de directions et d’essayer de trop faire. Je le dis fréquemment, mais si tout est important pour vous alors rien n’est important pour vous. La vie c’est faire des choix difficiles.

Ceci est vrai pour le business et c’est vrai dans la vie de tous les jours. Nous devons apprendre à supprimer ce qui n’est pas indispensable à notre réponse à la question « Qu’est-ce qui compte vraiment pour moi ? ». La Clarté, la simplicité et le focus sont cruciaux pour rester sur votre propre chemin vers ce qui compte vraiment pour vous.

Question bonus : « Et avez-vous obtenu ce que vous avez voulu de la vie, quand même ? »

Ici le doyen Ryan se rappelle d’un passage dans une poésie de Raymond Carver: « et avez-vous obtenu ce que vous avez voulu de la vie, quand même ? ». « Quand même », dit Ryan, est un rappel que la vie même à son meilleur est emplie de douleurs, de peines et de déceptions. Cependant, « quand même », vivez-vous une vie qui vous permet de vous accomplir ? « .

Ma position est que si  vous demandez régulièrement : Attendez, que, je me demande, ne pourrions-nous au moins, comment puis-je aider et qu’est-ce qui compte vraiment, quand vient le temps de vous demander ‘ Et avez-vous obtenu ce que vous avez voulu de la vie, quand même ? ‘ Votre réponse sera « je l’ai fait ».  »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Get Involved! Do you know the Volunteer Matching Program at PMI Educational Foundation #PMIef ?

18 Août

PMIEF has created a pro bono/volunteer matching program to connect project managers, PMI Chapters, corporations and government agencies with nonprofits/nongovernmental organizations.

PMIEF is dedicated to magnifying the power of nonprofit and nongovernmental organizations (NGOs) to deliver their missions through the application of project management.

In support of this goal, PMIEF has developed a matching program designed to identify either a pro bono/volunteer project manager or nonprofit/NGO partner.  Nonprofits/NGO staff and volunteers interested in developing project management skills may request to be matched with pro bono/volunteer project management experts.

Experienced project management practitioners provide pro bono assistance to nonprofits/NGOs that have identified needs that may be addressed through project management skills development and organizational integration of project management.

Potential organizational areas that may be addressed include:

  • Governance/board development
  • Financial/resources allocation
  • Prioritizing project(s) that best align with mission and available resources
  • Managing the unexpected
  • Volunteer recruitment/training
  • Human resources
  • Fundraising/special events

Nonprofits and NGOs interested in receiving pro bono project management assistance should complete a Nonprofit/NGO Request Form.

Project management practitioners interested in providing pro bono assistance to a nonprofit/NGO should contact pmief@pmi.org.

PMI, PMI Educational Foudation are registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

21 Septembre – Saclay #PMI® – Atelier: J’apprends à gérer mon stress

10 Août

« 4 exercices pour mieux gérer mon stress »

Livre sur Amazon

Qu’est-ce que la Mindfulness ? Quels bienfaits attendre d’une pratique régulière ?

  1. En amont, pour mieux gérer mon stress, je pratique les basiques de la Mindfulness, en lien avec mon corps et ma respiration
  2. J’essaie un exercice, en lien avec une situation stressante vécue récemment
  3. En situation de stress, que faire ?
  4. BONUS : méditation surprise, pause douceur 🙂

Intervenante: Elisabeth Allier est formatrice en Mindfulness (qu’on peut traduire par méditation de pleine conscience). Elle est l’auteure du livre : « Ma boîte à bien-être – Des outils et des exercices pratiques pour mieux vivre mon quotidien »

Sur son site : www.mieuxetre-autravail.com, vous pouvez retrouver son actualité, ses articles ainsi que les vidéos qu’elle publie sur l’Huffington Post.

Le pôle PMI Paris-Saclay vous invite à assister à cet atelier limité à 20 personnes !

Cet événement aura lieu le jeudi 21 septembre 2017 de 12h30 à 14h00 à la cité de l’Innovation, Nokia.

La participation à cet événement rapporte 1,5 PDU aux certifiés PMP et PgMP présents (Catégorie leadership).

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

équipiers heureux = projet efficace !

28 Juil

Une évidence, peut-être…

…Mais pas si facile à mettre en œuvre par le chef de projet sans assimiler et agir sur les éléments qui génèrent la satisfaction des membres de l’équipe. D’autant plus que le monde du travail avec ses délais et contraintes imposés est très éloigné du monde des bisounours !

Voici quelques éléments qui sont une source de bien-être au travail pour démarrer une liste que je vous invite à compléter de vos commentaires.

  • Faire le métier que l’on aime et y trouver fierté et plaisir.
  • Avoir le sentiment d’être utile et pouvoir constater l’impact positif de son travail.
  • Avoir de bonnes relations avec les autres dans un esprit collaboratif.
  • Se sentir apprécié en tant que personne et pas seulement pour ses livrables.
  • Trouver confiance et considération auprès de son chef de projet.

à vous la parole, ou plutôt le clavier 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

comment se sortir d’une humeur négative et dépitée

21 Juil

How to Get Out of That Funk

http://michaelhyatt.com/how-to-get-out-of-that-funk.html par Michael Hyatt

5 trucs simples pour apprivoiser votre humeur et aborder votre journée

Vous trouvez-vous parfois dans le désarroi ? Oui, cela m’arrive aussi. Une fois, j’étais sur la route, me préparant à prononcer un discours. J’aime parler, mais j’éprouvais une quantité inhabituelle de distraction et de doute de moi-même.

J’avais environ quatre heures avant de monter sur scène. Alors, j’ai décidé d’appeler ma femme.

Un appel au secours

Elle savait immédiatement que je n’étais pas bien. (Ceci est un des nombreux avantages d’être marié depuis longtemps. Ma femme peut lire en moi comme en un livre ouvert.)

« Bien, » elle a dit après m’avoir écouté me lamenter pendant quelques minutes. « Je veux que tu raccroches et que tu ailles courir. Rappelle-moi quand ce sera fait. »

J’ai été tenté de répliquer, mais je savais au fond de moi qu’elle avait raison. J’avais besoin d’un profond changement d’état émotionnel. Et il n’allait pas juste survenir sans rien faire. Je devais faire quelque chose.

Alors, j’ai lacé mes chaussures et je suis parti courir.

Quand je l’ai rappelée une heure plus tard, tout avait changé. Mon état émotionnel avait dramatiquement changé. J’étais concentré, en alerte et optimiste. J’avais une attitude de gagnant.

Le mouvement pilote les émotions

Ceci était un bon rappel de quelque chose que nous avions appris il y a des années de Tony Robbins: L’émotion est créée par le mouvement.

Si vous voulez changer votre état émotionnel, souvent tout ce qui est nécessaire est de changer votre physiologie. J’ai testé ceci personnellement à maintes reprises.

Vous ne me croyez pas ? Essayez donc ceci:
  • Laissez-vous glisser dans votre chaise
  • Laissez tomber vos épaules
  • Prenez de faibles inspirations-expirations
  • Fermez vos yeux
  • Froncez les sourcils et soupirez

Si vous êtes comme moi, vous commencerez presque immédiatement à vous sentir à plat et peut-être même un peu découragé. Comme il s’avère, le découragement et la tristesse ont des manifestations physiques spécifiques.

Mais il en va de même avec la joie et la confiance.

C’est pourquoi vous pouvez regarder quelqu’un et dire, « Vous semblez avoir une journée difficile. » Ou, au contraire, « Ouah. Vous semblez au top ! »

5 Trucs pour stimuler votre humeur

Au cours des années, j’ai appris (et mon épouse me le rappelle périodiquement) que je peux changer mon état émotionnel en bien en me concentrant sur ma physiologie plutôt que sur mes émotions.

Et vous le pouvez aussi. Essayez ces cinq trucs simples.

1. Mettez  une musique optimiste.

Ceci peut radicalement changer votre humeur, à cause des souvenirs (mémoires) que vous associez avec certains airs.

La recherche montre aussi qu’une musique énergique accroit votre énergie quand vous la pratiquez.

2. Levez-vous et étirez-vous.

Essayez d’atteindre le plafond. Montez sur la pointe des pieds. Si vous êtes courageux, et que personne ne vous regarde, sautillez pendant soixante secondes. Secouez-vous. Faites tourner votre cou. Levez les yeux au ciel.

Une solution que j’utilise au bureau debout.

3. Prenez plusieurs respirations profondes.

L’oxygénation du sang vous rend plus alerte et éveillé. Fermez vos yeux et concentrez-vous sur la respiration. Inspirez l’air profondément dans votre diaphragme (ou ventre). Ceci est une excellente façon d’oublier ce qui vous tire vers le bas ou vous effraie.

4. Mettez votre corps en mouvement.

Le plus vigoureusement le meilleur. Allez courir, faire un tour à vélo, ou simplement une promenade de préférence en plein air. Ceci stimule votre flux sanguin et donne de l’oxygène à votre corps tout entier. Si vous le faites assez longtemps, votre cerveau produira les endorphines qui amélioreront votre humeur.

5. Concentrez-vous le positif.

 « Tel un homme pense en son cœur, tel il est » Concentrez-vous sur des pensées fortes, positives. Affirmez ce que vous savez être vrai. Remerciez pour ce que vous avez plutôt que vous plaindre de ce que vous n’avez pas. Changez votre histoire interne en ce que vous arrivez à faire plutôt que ce que devez faire.

J’utilise souvent ces trucs à plusieurs reprises chaque jour. Ils me donnent l’énergie et le boost émotionnel dont j’ai besoin pour être productif et le rester toute la journée.

Question : Quelle relation avez-vous observé entre votre physiologie et votre état émotionnel ?

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :