Tag Archives: communications

Les deux vocabulaires (parce qu’il y a deux auditoires)

8 Fév

The two vocabularies (because there are two audiences) par Seth Godin

Nous sommes parfois « adopteurs précoces » et d’autre fois plus « traditionnels ».

Les adopteurs précoces (early adopters) veulent acheter une expérience différente de celles des gens qui s’identifient comme le grand public.

Les innovateurs veulent quelque chose de frais, excitant, nouveau et intéressant.

Le grand public ne recherche pas cela. Ils veulent quelque chose qui marche.

Cela vaut la peine de noter ici que vous êtes parfois un adopteur précoce, seulement quand vous voulez l’être. Et vous êtes parfois dans le grand public par choix également. C’est une attitude.

Les gens qui apportent de nouvelles idées sont eux-mêmes des adopteurs précoces (parce que c’est souvent plus palpitant que de travailler dans un domaine où l’on fait aujourd’hui ce que l’on y faisait déjà hier). Ils utilisent souvent des mots qui font appel aux gens comme eux, par opposition au groupe ciblé.

Plus rarement, il y a des personnes avec une mentalité « grand public » qui sont chargées de lancer quelque chose pour des adopteurs précoces et ils font l’erreur inverse, habillant leur innovation comme quelque chose qui semble sécurisant.

Quand vous apportez un produit ou un service ou une innovation à des personnes qui aiment y aller en premier, considérez des mots et images comme :

  • Nouveau
  • Innovateur
  • Pionnier
  • Premier
  • Maintenant
  • Limité
  • Percée
  • Controversé
  • Technologie
  • Courageux
  • Peu
  • Chaud
  • Non testé
  • Diviser/dominer/vaincre
  • Privé
  • Dangereux
  • Changement
  • Secret

À l’autre extrême, les gens qui ne cherchent pas de rupture vont plus probablement répondre favorablement à :

  • Testé
  • Établi
  • Prouvé
  • Leader de l’industrie
  • Sûr
  • Répandu
  • Accepté
  • Facile
  • Escompté
  • Chacun
  • Expérimenté
  • Certifié
  • Meilleure évaluation
  • Efficace
  • Simple
  • Garanti
  • Accrédité
  • Public

Bien sûr, il est important que ces mots soient vrais, que votre produit ou votre service et sa place dans le monde correspondent à l’histoire que vous racontez.

Une fois que vous faites cette distinction, cela semble si évident, cependant notre désir d’adresser tout le monde se met en travers de l’utilisation des mots les plus appropriés pour notre audience.

Rencontres sur le management de projets – 19 au 25 Février 2018

5 Fév

De très prometteurs rendez-vous sur le management de projets et le leadership cette semaine: Business Analysis, Design Thinking, PMO Value Ring, Prince2, Change Management et Intelligence Collective !

Mardi 20

le guide pour les Business Analysts sur Amazon

In recent times of continuous and permanent crisis, transformation has become the “raison d’être” of many companies. Organizations are facing a double constraint: 1. the lack of growth no longer provides the necessary budget for this change and 2. start-ups, using new techniques, accelerate the route to market of disruptive products – this leads to one certainty : there is little room for mistakes! So a direct result of constrained budget and limited time, the « just enough » is needed. In this context, the project manager, who wants to create value for his company, must acquire new skills, be « agile » but also be attentive to the market, to customers, to all stakeholders, in order to develop solutions in line with their needs and requirement, and this needs to happen throughout the development of the solution. The Business Analysis tools and activities are an efficient add-on to the standards of project management processes allowing for higher growth on a short/mid-term period. That is the reason why the Project Management Institute is proposing a guide for the Business Analysis as well as a  certification: PMI-PBA® (PMI-Professional Business Analysis)

  • Webinar – PMI® – Why Integrating Definition and Execution Is Critical to Development Project, Program and Portfolio SuccessIt isn’t easy to make exact copies of even a simple product, but at least you begin that effort knowing what « done » looks like. Development introduces a special kind of challenge – you only learn what « done » looks like at the end. The critical path for execution becomes dependent upon the critical path for definition and vice versa. The development path can be thought of as a part « altitude » you wish to attain and part « distance » you must travel to get there. We’ll use this powerful analogy to explore why development outcomes vary so widely, why Agile methods are essential, and to help you plot the optimum launch trajectory for any given effort.

Partenaire de DantotsuPM

Un arsenal de méthodes, allant des ‘brainstormings’ aux bacs à sable ou au Lego sont là pour nous aider. Le Design Thinking tente d’allier le cerveau droit et le cerveau gauche. Certaines méthodes suggèrent de penser ‘out of the box’; d’autres nous imposent des contraintes ‘in the box’; d’autres insistent sur le besoin de ‘recadrer’ les choses et de revoir la nature même de la ‘box’ ; d’autres méthodes encore nous permettent de jouer avec l’ambivalence et la métaphore. Regardons ensemble cette ‘boîte à outils’ pour générer des idées afin de mieux comprendre ces méthodes et les enjeux !

Nouveautés du PMBOK ® Guide, 6th Édition et quel impact sur la certification ? Agnès Laville, MPM, Directeur des Adhérents du PMI France

MPM est partenaire de DantotsuPM

Geoffray Delrue

Après un bref détour sur le concept de la carte et du territoire des neurosciences, ainsi que le management d’aujourd’hui et les changements en cours (besoin des salariés de bien être, de reconnaissance, de la génération X et Y), Geoffray Delrue, certifié en Neuro-coaching, explorera avec nous comment les neurosciences nous apprennent à décrypter les comportements, les non-dits, la communication non-verbale, les valeurs, les croyances limitantes des collaborateurs. Pourquoi faire ? Pour finalement mieux communiquer, mieux se comprendre et donc être plus efficace en management en répondant mieux aux attentes des collaborateurs.

Ahmed Sidky, Head of Development Management at Riot Games, will share some “How We Work” innovations and experiments with a deep dive of how Riot organizes into audience-centric, cross-functional teams across the entire company (including our back office). Ahmed will also share how agile roles and responsibilities are used to structure and provide clarity for team leadership roles. Lastly, he will present the latest iteration of Riot’s strategic product management framework and how teams us it to balance a bi-directional (top-down and bottoms-up) work flow.

Mercredi 21

This established event brings together project managers and leaders from both large and smaller-scale construction projects to examine the future of the profession in light of these new developments, offering a vital platform to debate and discuss the new challenges and potential opportunities presented by this evolving work environment and learn how to adapt to in order to continue delivering world class projects across the globe.

Jeudi 22

Le PMO Value Ring a été développé avec la participation de leaders du PMO ayant un haut niveau de maturité, avec l’objectif de développer une solution pour soutenir la création, la révision et le fonctionnement des PMO, en mettant l’accent sur la création de valeur pour les organisations. Il est basé sur un benchmarking approfondi avec l’expérience de professionnels de différents pays, fournissant des recommandations et guidant la configuration du PMO à partir d’expériences réussies. Cette méthodologie est basée sur 8 étapes.

SMPP est Partenaire de DantotsuPM – Référentiel SMPP gratuit !

Vous êtes en charge d’un nouveau projet et fatalement votre première interrogation: “Je commence par où?”. Définition de l’objectif du projet, des attentes des parties prenantes, du périmètre, des délais, des coûts… Et ensuite? Trop souvent la phase de planification du projet est minimisée, oubliée, remise à “plus tard”, bâclée… Cet atelier vous offre les secrets d’une planification réussie afin de mener à bien vos projets. Expérimentez en équipe l’initialisation d’un projet fictif : À vous de jouer! Cet atelier est l’occasion de découvrir des outils de planification ainsi que la méthode PRINCE2.

Partenaire de DantotsuPM

avec Ventura Asssociates, partenaire de DantotsuPM, recrutez les ressources critiques dont vous avez besoin pour vos projets

Vendredi 23

Une session animée par Eric Baudet

L’Intelligence collective, que l’on peut définir comme la capacité des équipes de haute performance à fonctionner de façon ‘alignée’, permet d’accéder à un potentiel de résolution de problèmes, de créativité et d’innovation, d’un niveau bien supérieur à celui qu’atteindrait le même groupe de collaborateurs fonctionnant simplement de façon collectée:

    • Productivité, performance accrue, agilité et bien être en sont  les conséquences immédiates.
    • Les équipes et les membres qui travaillent en intelligence collective sont plus sereines, plus alignées et plus équilibrées.
  • Metz – PMI® Pôle Lorraine – Atelier: « Méthodes pour optimiser la communication sur un projet »

Partenaire de DantotsuPM

“PMI,” the PMI logo, “PMP,” “PMBOK,” “PM Network,” “Project Management Institute” and “Pulse of the Profession” are registered marks of Project Management Institute, Inc.

APMG est partenaire de DantotsuPM

Voix sur haut-parleur

2 Fév

Quand le haut-parleur est branché dans la salle de conférence, parlez-vous différemment ?

Speakerphone voice, http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2017/11/speakerphone-voice.html par Seth Godin

C’est assez commun.

Nous respirons d’une manière différente, positionnons notre cage thoracique différemment, resserrons nos gorges et essayons généralement de crier nos mots à travers les océans.

Les personnes vous écoutant sur haut-parleur y sont habituées. Les gens qui sont dans la pièce avec vous, moins.

Les gens n’ont pas une longue histoire culturelle avec les microphones. Nous ne comprenons pas instinctivement qu’ils fonctionnent bien. Donc, en l’absence de cela, nous crions. Et crier change comment on nous croit, nous fait confiance et nous entend en fin de compte.

Apprendre à utiliser un microphone est une grande compétence.

Quand vous parlez normalement, il s’avère que le microphone a abondance de volts, de watts et d’amplification  pour envoyer votre voix jusqu’en Lettonie si vous le souhaitez.

Et ensuite, on entendra vraiment vos paroles.

5 astuces pour de meilleures réponses aux courriels/emails

18 Jan

Fatigué d’échanger des emails dans les deux sens ?

http://captaintime.com/5-tips-for-better-email-replies/

Voici 5 astuces pour de meilleures réponses par courrier électronique et pour vous aider à obtenir l’information dont vous avez besoin du premier coup.

1. Limitez-vous à un sujet par email

Vous commencez à écrire un email ayant pour sujet “le programme marketing pour les prochaines années”. En écrivant le courrier électronique, vous posez des questions ou fournissez de l’information sur les ressources humaines nécessaires et mises à jour informatiques.

Quand vos destinataires recherchent plus tard des informations sur les ressources humaines ou la mise à jour des applications informatiques pour le marketing, ils ne vont pas les retrouver facilement parce que sujet du message mentionne quelque chose de complètement différent.

Je trouve que si je pose à un client beaucoup de questions dans un email, il a tendance à répondre à quelques-unes des premières et sauter le reste. Donc j’ai appris que j’obtiens de meilleures réponses aux emails qui comportent au plus 3 questions avec un unique sujet et une ligne d’objet d’email simple.

2. Fournissez des instructions claires et concises

Souvent nous sommes dans un tourbillon d’activités et jetons juste précipitamment un peu d’information dans un email. Ou bien nous essayons de faire du multitâche et ne donnons pas notre pleine attention à ce courriel.

Ralentissez ! Arrêtez le multitâche et accordez la PLEINE attention à ce courrier électronique. Prenez le temps de donner des instructions détaillées sur ce que vous attendez exactement de l’autre personne. Prendre un peu plus de temps maintenant pour donner des instructions meilleures et plus claires vous permettra de recevoir des réponses du premier coup et vous économiserez de nombreux emails plus tard.

3. Gardez à l’esprit le résultat désiré

Quel est votre but en écrivant cet email ? Que voulez-vous voir se produire ? Avec un résultat clair en tête, vous pouvez travailler soigneusement l’email pour vous donner de meilleures chances d’atteindre le résultat désiré.

4. Dites au lecteur que faire ensuite

Spécifiez quelle action vous voulez que les destinataires prennent. Dites-leur que faire, avec qui entrer en contact, où auprès de qui obtenir de l’aide s’ils ne sont pas sûrs de comment procéder et comment vous prévenir quand ce sera fait.

S’ils ne doivent pas répondre à l’email, dites-le leur. En particulier si vous le leur envoyez seulement pour information. Cela vous économisera la lecture de réponses d’email avec un simple « ok ». Ces courtes réponses remplissent souvent votre boîte à lettre et sont tout à fait inutiles.

5. Incluez tous les liens et ressources utiles

Vous trouvez-vous à répondre à la même question ou à donner les mêmes instructions à maintes reprises ? Créez un document de questions fréquemment posées avec lequel vous pouvez communiquer un simple lien. Pour les utilisateurs externes, j’ai mis une section de « Frequently Asked Questions » FAQ sur mon site Web. Pour l’utilisation au sein de mon équipe, j’ai tendance à utiliser d’autres outils de partage interne.

trouver les informationsCréez et joignez des documents avec des instructions et guides sur comment faire (les vidéos fonctionnent aussi très bien en interne comme en externe).

J’utilise aussi text expander pour automatiser les réponses communes aux emails. Le « text expander » me laisse créer des « Frequently Asked Questions », des courriers commerciaux, des réponses pour le support et même des propositions commerciales en quelques secondes.

Obtenir de meilleures réponses aux emails est facile

Il n’est pas si difficile d’améliorer les réponses à vos emails. Un peu plus de soin et de réflexion en composant votre propre email réduira les échanges dans les deux sens et rendra la communication plus claire.

le management par l’écoute, la discussion et la rencontre chez les chefs de projet

12 Déc

Management By Wandering Around (MBWA): Une méthode qui n’a rien de nouveau et n’a pourtant pas perdu en efficacité dans notre monde hyperconnecté où règnent les relations virtuelles tant au plan professionnel que personnel.

Original article by Kareem Shaker, Dubaï, Émirats Arabes Unis.

Vous ne pouvez pas gérer les gens depuis une tour d’ivoire, vous devez interagir avec votre équipe, parler avec eux tous les jours et faire tomber toute barrière qui pourrait être un élément important de démotivation dans nombre d’organisations. Le management par l’écoute et la rencontre (Management By Wandering Around/MBWA en Anglais) est une technique simple mais efficace pour créer et maintenir un lien solide avec votre équipe. Un lien qui se bâtit sur la confiance mutuelle, la compréhension et l’entente.

MBWA est une des techniques les plus efficaces à pratiquer sur le lieu de travail et  beaucoup de managers l’utilisent pour envoyer le message silencieux “je suis là !” aux membres du personnel. Je suis certain que vous l’avez déjà expérimenté lors de votre carrière professionnelle. Alors que vous étiez assis et totalement absorbé par votre écran, soudainement, vous avez trouvé le grand chef de votre organisation debout à quelques mètres de vous et il vous a demandé “qu’essayez-vous de résoudre ?!

Cela s’appelle le management par l’écoute et la rencontre, cela semble très simple et en fait cela n’exige aucune compétence spécifique. Pourtant, c’est très efficace et c’est l’une des meilleures techniques de motivation que vous puissiez utiliser. En tant que chef de projet qui doit rester en contact avec les gens, vous devez comprendre leurs problèmes et les aider à les résoudre. Dans cet article, je donnerai à quelques façons de commencer à pratiquer le MBWA. L’essayer c’est l’adopter, et vous percevrez certainement la différence. Cet article s’adresse particulièrement aux chefs de projet mais il peut aussi aider tous les managers  à la pratique du MBWA.

Réunions Quotidiennes Debout

C’est un des thèmes principaux de Scrum. Dans le MBWA, cette réunion debout (« stand-up meeting ») n’a pas besoin d’être quotidienne. Ce peut être simplement une réunion rapide pour faire le point avec l’équipe sur les problèmes, progrès, statut, et ainsi de suite. La beauté des réunions debout est ce que cela peut sembler spontané et non prévu. Vous pouvez dire à l’équipe: “faisons la réunion d’aujourd’hui debout, prenons 10 à 15 minutes et parlerons du projet”. Il n’est pas nécessaire d’utiliser Scrum pour avoir une réunion debout. En fait, elle peut éliminer la lassitude vis-à-vis des réunions habituelles où tant de temps est gaspillé. Vous n’êtes pas forcé au formalisme pendant la réunion, utilisez des mots qui motivent et remerciez l’équipe de chacun de leurs petits accomplissements.

Les prendre sur le vif quand ils font quelque chose de bien

Book on Amazon

Un des aspect de la technique « The One Minute Manager » développée par Kenneth H. Blanchard est de surprendre les salariés pendant qu’ils font quelque chose de bien pour le projet, même petit, et de les remercier de le faire. Cela motive tous les membres de l’équipe et augmente leur niveau de productivité. Si vous passez devant un membre de l’équipe qui fait quelque chose de bien, remerciez-le et exprimez votre satisfaction de le voir faire les bonnes choses, cela stimule tous les membres de l’équipe à bien travailler et à améliorer les livrables du projet. Donc, ceci améliore l’organisation toute entière.

Présentez les membres « cachés » de l’équipe aux Clients

Il arrive souvent que vos clients ne soient pas conscients de toute l’équipe projet. Ils peuvent interagir avec le leader d’équipe, et à peine connaître les développeurs et les membres des équipes de support. Vous pouvez utiliser la première réunion avec vos clients dans vos locaux pour une visite de l’équipe sur son lieu de travail et leur présenter les membres de l’équipe en expliquant leurs rôles et responsabilités. Ceci est un réel motivateur.

Posez des questions rafraîchissantes

Les questions ne devraient pas forcément être liées au projet. Vous devez socialiser avec l’équipe et mieux connaître leurs centres d’intérêt, passe-temps, familles, soucis, et ainsi de suite, vous pouvez utiliser n’importe laquelle des questions suivantes (remplacer les  mots en italiques):

  • Comment était votre week-end ?
  • Comment est votre moyen de transport pour venir au bureau? Combien de temps cela vous demande-t-il?
  • Avez-vous vu le film d’Avatar ou Milan AC contre Inter Milan ou le show d’Oprah ?
  • Avez-vous lu le dernier livre de Dan Brown ?
  • Avez-vous essayé la version bêta de Microsoft Office 2020 ? (Donnez-leur indirectement des astuces pour stimuler leur connaissance)

Claironnez les Bonnes Nouvelles

Rien ne motive l’équipe comme les bonnes nouvelles. Essayez d’utiliser les bonnes nouvelles même petites pour faire plaisir à l’équipe. Allez dans leurs bureaux et dites haut et fort “Mesdames, Messieurs, j’ai quelques bonnes nouvelles, NOUS …”. N’oubliez pas d’utiliser « NOUS » et abstenez-vous d’utiliser « JE ».

MBWA est une technique puissante à utiliser par l’encadrement, les directeurs, les managers et les chefs de projet.

C’est l’une des caractéristiques du manager qui réussit. Elle doit être nourrie et appliquée savamment, et aussi pratiquée spontanément. Si vous vous n’avez pas envie de l’utiliser, ne vous forcez pas, car utilisée à tort cette approche démotivera les membres de l’équipe et pourrait avoir un effet contre-productif. Vous devez le faire de manière rapide et ne pas passer trop de temps à marcher autour d’eux car vous ne voulez pas leur donner à penser que vous vérifiez ce qu’ils font !

CSP est partenaire de DantotsuPM

Partagez votre Expérience

Si vous utilisez le MBWA et avez d’autres techniques qui marchent bien pour vous, ou si vous avez utilisé des techniques qui n’ont pas fonctionné avec vous, partagez votre expérience, laissez un commentaire!

14 December – Webinar #PMI® – How to increase your influence ?

1 Déc

The ability to influence is one of the essential skills for leaders at all levels.

Shawn Stratton will faciltate this session. He is also a writer.

It’s more art than science, and it can be tough to get your arms around.  But the bottom line is that influence matters.

Influence has countless benefits, and is a particularly valuable asset for career progression.

Influence is power. No matter who you are, where you work, or what your professional goals are, achieving more influence in the workplace is critical for success. Gaining influence on a team can help you work together more effectively. Gaining influence in a supervisory position can make you more respected and appreciated. Gaining influence in a meeting can make your voice more likely to be heard and acknowledged.

Teams on the edge by Shawn Stratton on Amazon

Successful influencing is about making a connection and appealing to the heart as well as the head. It is about identifying personal triggers and adapting your style to others’ to get the best results from the people you are trying to influence.

A combination of communication and interpersonal skills will help you to get the results you need.

This webinar will cover some practical hints to help develop your powers of influencing whether you need a decision from your boss, an “awkward” peer to help you or a client to accept your new prices.

Register

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

4 Décembre – Paris – 6ème rencontre renaissance : L’art de la coopération

28 Nov

En vous faisant voyager dans le monde de l’orchestre et du chef d’orchestre, Michel Podolak vous invitera, par l’expérience, à ressentir et à résonner – raisonner également – sur des valeurs comme la confiance, l’écoute, …

L’art de la coopération est probablement un des enjeux humains les plus fondamentaux pour notre présent et notre futur, celui auquel tout groupe social est confronté, qu’il soit orchestre, entreprise, association, famille, pays, Europe …Il nous interroge sur notre rapport aux autres et notre capacité à partager, nous relier autour d’un projet commun et à entrer vraiment dans le XXIème siècle.

Michel s’appuiera sur ses expériences diverses (voir www.mpodolak.com ), allant de chef d’orchestre, d’intervenant en entreprise à  la vice-présidence de l’association Tchendukua (www.tchendukua.com) ….

Rendez-vous le Lundi 4 décembre à 20h (accueil 19h30) pour cette nouvelle Rencontre Renaissance au 10 rue de Milan à Paris (métro Liège), chez Zenika. Comme d’habitude, c’est gratuit mais le nombre de places étant limité, nous vous demandons de vous inscrire  à pleindidees78@orange.fr

Enregistrer

vous ne trouverez jamais les bonnes réponses si vous posez les mauvaises questions !

27 Nov

You’ll Never Find the Right Answers If You’re Asking the Wrong Questions

http://www.johnmaxwell.com/blog/youll-never-find-the-right-answers-if-youre-asking-the-wrong-questions par John C. Maxwell.

“L’esprit non créatif peut discerner les mauvaises réponses, mais il faut un esprit créatif pour reconnaitre les mauvaises questions.”

Sir Antony Jay

Pendant la résolution de problèmes, il est très facile de tomber dans l’ornière de la pensée non créative. Nous pouvons nous concentrer tellement sur les réponses et les solutions que nous perdons de vue la question. Et si nous posons les mauvaises questions, nous terminerons souvent avec de mauvaises réponses.

A quel point votre pensée est-elle créative ? Quand vous êtes face à un problème, vous tournez-vous immédiatement vers les solutions infaillibles que vous utilisez depuis toujours ? Ou ouvrez-vous votre esprit à de nouvelles idées ?

Une bonne façon d’ouvrir votre esprit est de commencer à poser de bonnes questions, telles que celles-ci :

  • Pourquoi ceci doit-il être fait de cette façon ?
  • Quel est le problème racine ?
  • Quelles sont les questions sous-jacentes ?
  • Cela me rappelle-t-il quelque chose ou une autre situation ?
  • Quel est l’opposé ?
  • Quelle métaphore ou symbole aident à l’expliquer ?
  • Pourquoi est-ce important ?
  • Quelle est la façon la plus difficile ou la plus chère de le faire ?
  • Qui a une perspective différente ?
  • Qu’arrivera-t-il si nous ne le faisons pas du tout ?

Vous comprenez l’idée… et vous pouvez probablement trouver de meilleures questions par vous-même.

Le Physicien Tom Hirschfield a observé: « si vous ne demandez pas, ‘Pourquoi ceci ?’ assez souvent, quelqu’un demandera, ‘Pourquoi vous ?’ »

Si vous voulez penser avec créativité, vous devez poser de bonnes questions. Vous devez challenger le processus en place.

avec Ventura Asssociates, partenaire de DantotsuPM, recrutez les ressources critiques dont vous avez besoin pour vos projets

faire une réunion visuelle: pour quoi faire?

22 Nov

Une vidéo pédagogique conçue et réalisée par Roberta Faulhaber et Live Productions qui explique les avantages de la facilitation graphique pour des réunions plus efficaces, productives, et engageantes.

5 recommandations pour réussir les projets Agile

20 Nov

Tout est devenu ou doit devenir Agile de nos jours !

Five Tips for Agile Project Success

http://www.thinkbrownstone.com/2015/11/five-tips-for-agile-project-success/ par Meaghan Sorte

Il semble que tout le monde utilise Agile pour manager des projets de nos jours. Et il y a de grandes chances si vous questionnez vos contacts professionnels que vous constatiez qu’une certaine forme d’Agile dirige leur travail. À Think Brownstone, nous travaillons souvent étroitement avec des clients en tant que membres de leurs équipes projet Agile (tant comme experts UX que développeurs). Nous avons pu adapter nos méthodes Agile pour aider les clients à lancer avec succès des produits en permettant un processus flexible pour notre équipe.

Ci-dessous, je partagerai les 5 astuces qui nous ont aidés à réaliser ces succès avec Agile.

1. planifiez continuellement

La planification est continuelle dans tout projet qui n’est pas « en cascade ». La rapidité d’exécution des activités, les chevauchements de tâches et les exigences opérationnelles qui changent constamment demandent de l’attention. Vous ne connaîtrez pas chaque détail à l’avance, mais c’est bien. Le but est de rester maitre de la planification pour que vous soyez toujours un coup d’avance sur vos efforts de développement.

Même si cela peut sembler fastidieux, une planification appropriée en amont payera ses dividendes en cours de route. Une bonne façon de commencer est d’avoir une session de planification avec l’équipe entière (le propriétaire de produit, UX/Responsable de l’eXpérience Utilisateur, et les développeurs). Utilisez ce moment pour revoir le design de conception et permettre à l’équipe de poser des questions. Cette session est une bonne occasion de découvrir des domaines sur lesquels vous pouvez devoir faire des recherches plus approfondies. Cette sorte de planification vous aide aussi à savoir ce que vous ne savez pas (encore) et comprendre les risques que ceci pourrait poser.

Une fois que votre projet est démarré, la planification est tout aussi critique. Vous devrez surveiller l’arriéré de produit et la vitesse de livraison de l’équipe. Quand les priorités changent, comprendre les variables avec lesquelles vous travaillez vous aidera à planifier les sprints à venir et ajuster le sprint actuel si nécessaire. Vous devrez continuer à travailler avec votre équipe pour planifier, re-prioriser si nécessaire et ajuster es attentes. Juste quand vous pensez que vous avez fini de planifier, soyez prêt à planifier un peu plus.

2. faites ce qui est bien pour le produit

Parfois (en réalité, la plupart du temps) « la bonne façon » n’est pas la voie la plus facile, la plus rapide, ni la moins coûteuse. Cela ne signifie pas que vous devriez mettre en péril votre vision pour le cœur du produit. Déterminez la meilleure ligne de conduite, évaluez les impacts et prévoyez comment avancer. Les dates changent, les priorités changent et le monde avance.

Sur la même ligne de pensée, un propriétaire de produit avisé sait quand il est temps de prendre une décision difficile et tirer sur les rênes. Il y aura toujours encore une fonctionnalité à caser parce que c’est « une capacité à surprendre » ou parce qu’un grand client la demande. Prenez du recul pour considérer ce qui est le plus critique et voir s’il y a d’autres façons d’atteindre ce but. Le chemin peut ne pas sembler exactement comment vous l’avez prévu, mais vous pourrez probablement trouver un passage.

3. Sachez que les outils que vous utilisez sont seulement aussi bons que les données qui y entrent

Les équipes doivent comprendre tous les processus et flux de travail associés au projet et quelles sont leurs responsabilités dans ceux-ci. La dernière chose dont vous voulez vous inquiéter est un problème de communication surgissant à cause d’étapes manquées (qui peuvent en fin de compte causer des retards). Pour communiquer efficacement, assurez-vous que les membres du projet informent leur équipe quotidiennement lors des réunions standup et managent activement les statuts des tâches qui leur sont confiées.

Votre équipe devrait aussi opérer de façon systématique et communiquer de façon opportune pour qu’il soit facile de suivre le progrès. Trouvez des façons de fournir de la visibilité à ceux qui en ont besoin et supprimez le bruit pour ceux qui ne sont pas concernés. Les tableaux de bord peuvent être un outil puissant pour montrer comment le travail progresse et identifier rapidement les risques (les délais, la portée, ou des ressources) dans le projet.

4. Ayez une compréhension claire et partagée de ce que « done » signifie

Parce que les méthodes Agile varient, « done » peut avoir de significations différentes selon les projets. Ce qu’une équipe considère « done » peut ne pas correspondre à ce qu’une autre équipe en penserait. Pour éviter toute confusion, votre équipe devrait créer une définition partagée de ce que « done » signifie pour que tout le monde sache quand considérer une fonctionnalité complète.

finiSi vous êtes nouveaux en Agile, posez une définition simple. « Done » pour une fonctionnalité pourrait être défini selon des critères clairs d’acceptation pour déterminer si l’histoire d’utilisateur est complète. Les critères d’acceptation contiendraient une liste explicite de déclarations (avec un accepté/rejeté) qui manifeste si le livrable répond aux exigences. Une fois qu’une fonctionnalité a été codée et testée, elle peut être remise au propriétaire de produit pour la revue finale. Le propriétaire de produit acceptera alors (idéalement, par écrit) une fonctionnalité avant qu’elle ne soit considérée « done ».

5. Gardez l’objectif final à l’esprit

À un certain point dans votre projet, vous allez devoir faire des compromis. Quand ces situations surgissent, vous devrez prendre du recul et

vous demander, « Quel est le MVP ? (Minimum Viable Produit) ». Assurez-vous de livrer de la valeur – une réelle Valeurà vos clients et votre business. Si vous n’avez pas fait de recherche avec des clients, ne passez pas du temps à créer quelque chose qu’ils peuvent ne pas vouloir ni avoir besoin. Concentrez vos efforts sur ce qui va fournir un bénéfice à court terme et ce sur quoi vous pouvez continuer à construire dans l’avenir.

Produit Viable Minimum (MVP)

Bien que nous ne suivions pas un processus de développement logiciel Agile strict à Think Brownstone, les méthodes que nous avons adaptées se sont avérées fructueuses tant avec des projets internes que clients. Avec autant de sortes différentes d’Agiles utilisées, ce qui marche pour certains peut ne pas toujours marcher pour d’autres, mais nous avons constaté que garder ces 5 astuces à l’esprit peut mener au succès.

Quelles autres astuces avez-vous trouvées utiles pour manager des projets agiles ? Quel conseil pouvez-vous communiquer à celles et ceux qui sont nouveaux en Agile ? Répondez dans la zone commentaires de ce billet.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :