PMI® Talent Gap: Ten-Year Employment Trends, Costs, and Global Implications.

À l’échelle mondiale, l’écart entre la demande de compétences en management de projets et la disponibilité des talents persiste.

Cela ouvre une foule de nouvelles opportunités d’emploi dans le domaine du management de projet pour les professionnels des projets et tous les acteurs du changement. Toutes celles et ceux qui, quel que soit leur rôle, sont inspirés et équipés pour conduire le changement.

PMI identifie 3 raisons pour la persistance de l’écart de talents.

  1. Augmentation du nombre d’emplois nécessitant des compétences axées sur le management de projet
  2. Augmentation de la demande de professionnels de projet dans les pays émergents et en développement en raison de la croissance économique
  3. Taux de départs à la retraite
Partenaire de DantotsuPM

L’économie mondiale a besoin de 25 millions de nouveaux professionnels du projet d’ici 2030. Pour combler le manque de talents, 2.3 millions de personnes devront entrer dans le domaine du management de projets chaque année simplement pour répondre à la demande.

Téléchargez ce rapport

Talent Gap : Ten-Year Employment Trends, Costs, and Global Implications 2021 est la 4ème étude sur l’emploi dans le management de projets conduite pour le PMI par Anderson Economic Group (AEG).

Pour comprendre la taille et la croissance de la profession centrée sur le management de projet, une analyse régionale a été réalisée. Les données régionales ont été modélisées à partir de pays sélectionnés, en tenant compte des données d’autres pays dans ces régions: Asie-Pacifique (Indonésie, Japon), Chine (Chine continentale), Europe (Allemagne, Royaume-Uni), Amérique latine (Brésil, Colombie), la région MENA (Égypte, Arabie saoudite), Amérique du Nord (Canada, États-Unis), Afrique subsaharienne (Afrique du Sud, Nigéria) et Asie du Sud (Inde).

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.
QRP est partenaire de DantotsuPM

Je suis devenu manager d’un PMO, et alors ?

Personne ne s’attend à ce que vous lanciez une révolution, mais vous devriez être capables de démontrer les progrès et un changement significatif par rapport à quand vous avez commencé.

I’m a PMO Manager, Now What?

https://wellingtone.co.uk/im-a-pmo-manager-now-what/ par Marisa Silva (The Lucky PM)

1. Construisez les rapports relationnels de travail, pas des processus

Ne vous trompez pas : le management de projets (et le management d’un PMO) est avant tout une affaire relationnelle. Alors, qu’attendez-vous ?

Allez rencontrer vos nouveaux collègues. Je ne veux pas dire juste ceux proches de vous, mais ceux qui vont probablement travailler avec vous, directement ou indirectement : Les managers de projet, les responsables de département, l’équipe finances, les achats, etc. Présentez vous, dites-leur quelque chose d’intéressant sur vous et trouvez quelque chose d’intéressant chez eux.

Quand un nouveau Manager de PMO arrive, Il est très usuel que son focus soit sur les outils et les processus. Pourtant, la plupart du temps, ce qui est cassé n’est pas le processus (bien sûr, il pourrait ne pas être parfait, mais les gens managent néanmoins les projets avec un certain degré de réussite), mais les relations de travail.

Les gens travaillent dans des silos, ne se parlent pas vraiment entre eux, ne partagent pas la connaissance et les difficultés et joies de manager des projets. Allez le changement ce premier : soyez le dynamiteur des silos !

Après tout, les PMOs sont des intégrateurs, nous connectons les gens.

CSP est partenaire de DantotsuPM

2. Faites un état de la situation actuelle

Cela ne sert à rien d’arriver avec de grandes idées pour le PMO et d’essayer de les mettre en œuvre immédiatement, si l’organisation démontre une faible maturité en management de projet et manque solides fondations. Aussi, je recommande que vous commenciez par découvrir où en est l’organisation, quelles sont ses forces et secteurs d’amélioration. Vous pourrez alors construire un plan pour le PMO aligné sur leurs besoins et tenant compte de leur niveau de maturité.

Commencez simple : Même si des évaluations de maturité formelles comme P3M3 sont utiles, vous pourriez vouloir commencer en posant simplement quelques questions (par exemple, à ceux que vous êtes allés rencontrer, au point précédent).

Demandez-leur ce qui marche et ce qui ne va pas, ce qui devrait être arrêté et ce qui devrait être lancé. Il n’existe meilleure connaissance que celle des initiés.

Construisez un registre des projets et leur statut, ainsi qu’un emplacement où stocker les outils existants, les pratiques et les processus. Par exemple, les statuts verts-oranges-rouges sont-ils clairement définis, compris, adoptés ?

3. Co-concevez la feuille de route du PMO

Je suis fan de l’idée que personne ne détruit ce qu’il aide à construire. Vous pourriez avoir abondance d’idées pour votre PMO, cependant, si d’autres ne les perçoivent pas aussi appropriées que vous, vous pouvez vous attendre faire face à de la résistance et de l’indifférence (et une adoption très difficile).

Clarifions quelque chose : Les PMOs existent pour servir l’organisation et ses projets, pas l’inverse. Si vous traitez vos parties prenantes comme des clients, demandez ce qu’elles estiment le plus et quelle aide elles apprécieraient d’obtenir du PMO. Vous avez de bien meilleures chances de construire une fonction qui est perçue comme une partenaire ajoutant une réelle valeur.

On ne s’attend pas à ce que vous ayez toutes les réponses, donc réunissez toutes les personnes appropriées, utilisez la connaissance acquise aux points précédents et posez la question : « Par où devrions-nous commencer ? ».

Les ressources sont limitées donc vous pourriez vouloir transmettre le message de manière amusante et engageante : Assignez un prix à chaque potentiel service du PMO, donnez un budget à chaque client et allons faire nos courses, négocions et donnons la priorité aux services que le PMO va fournir.

Une autre astuce : Donnez à votre plan une durée réaliste, n’essayez pas de faire bouillir l’océan !

4. Construisez une communauté de pratique

Les communautés de pratique sont des mécanismes puissants pour instaurer l’engagement, partager la connaissance et construire le sens d’un objectif commun. Les membres peuvent aussi travailler comme un groupe de support (et sont l’excuse parfaite pour fraterniser !).

Rassemblez les équipes projets et discutez des défis et des leçons apprises sur leurs projets. Facilitez les interactions avec le PMO. Ceci est une bonne manière de montrer la pertinence d’un PMO dans la promotion de l’apprentissage organisationnel et de le positionner comme le meilleur ami des équipes de projet.

Très souvent, les PMOs font un super travail mais personne ne le sait, alors pourquoi pas utiliser les communautés de pratique comme un outil de communication ?

C’est une grande et belle opportunité de partager comment le PMO progresse. Faites des annonces et construisez ses capacités en discutant des meilleures pratiques. Communiquez, communiquez, communiquez.

QRP est partenaire de DantotsuPM

5. Faites compter vos 100 premiers jours

Il y a une perception commune que les 100 premiers jours dans votre nouveau rôle sont extrêmement importants puisque c’est la période pendant laquelle les autres se formeront un avis sur vous et votre performance dans ce rôle. Aussi, est-il fondamental que vous soyez clair en vous-même et envers les autres sur ce que vous avez l’intention de réaliser pendant cette période.

Tout comme dans les projets, vous devriez définir ce que sera la réussite au préalable, ou vous risquez simplement de naviguer à vue. Pour ce faire, construisez un plan et décomposez-le en plus petits livrables, avec des indicateurs d’exécution clairs (des KPIs) pour vous guider.

Personne ne s’attend à ce que vous lanciez une révolution (du moins pas en seulement 100 jours !), mais vous devriez être capables de démontrer les progrès et un changement significatif par rapport à quand vous avez commencé.

Partenaire de DantotsuPM

Il y a une astuce supplémentaire

Rappelez-vous que vous avez été choisi pour ce rôle pour une bonne raison. Vous le méritez, vous avez prouvé que vous avez ce qu’il faut pour mener ce PMO. C’est une victoire en elle-même et elle ne devrait pas être oubliée. Vous avez les compétences, l’attitude et la passion. Vous êtes la bonne personne pour le job. Maintenant, faites juste ce que vous aimez et aimez ce que vous faites. Je vous le garantis : le succès suivra.


Je pense que les 6 points mentionnés ici sont valables pour un job de manager de PMO, de manager de projets, de manager, et bien d’autres positions.

Le point 5 par exemple sur sur votre proposition d’approche des 100 premiers jours pour faire une réelle différence chez votre futur employeur pourrait fort bien vous faire gagner le poste convoité !

L’importance des compétences dans le management des projets par Thierry Quertier (extrait de l’ouvrage « Innover, Organiser, Inspirer pour réussir sa Transformation »)

Connaissez-vous « Innover, Organiser, Inspirer pour réussir sa Transformation » Techniques et témoignage de vie de Chefs de Projet de la Francophonie ?

Vous pourrez bientôt le télécharger gratuitement.

Cet ouvrage collectif (infos détaillées ici) nous invite à suivre le parcours original et personnel de professionnel(le)s auteurs chacun d’un chapitre et qui nous y livrent les leçons tirées de leur expérience dans le management de projet et le leadership.

Sixième thème: « Toujours avoir l’envie de se professionnaliser et de développer ses compétences »

« Comme beaucoup, j’ai démarré dans le management des projets sans avoir toutes les formations aux méthodes nécessaires » nous dit Thierry Quertier.

Au travers de sa longue carrière à la SNCF, il est passé pourtant par tous les stades du métier : de chef de projet jusqu’à celui de directeur de portefeuille.

Il nous conte d’une manière très méthodique et pédagogique l’évolution de sa professionnalisation et s’intéresse plus particulièrement à sa montée progressive en compétences.

Il met en évidence à chaque fois la simplicité et les « petits pas » qui consolident le savoir et la confiance.

Thierry fait preuve de beaucoup de recul et de pragmatisme par rapport à l’utilisation de tel ou tel outil ou telle ou telle approche et nous montre comment en tirer à chaque fois le meilleur tout en soulignant les limites éventuelles.

Ce texte servira donc de très bon guide de réflexion pour tous les managers de projets qu’ils ou elles soient débutants ou expérimentés.


Ne manquez pas le wébinaire du 10 Novembre organisé par la Région Globale du PMI France où il retracera sa passionnante montée en compétences.

Pour bien préparer vos entretiens de recrutement de manager de projet à la rentrée, relisez ce billet de 2019 qui avait été très apprécié : « Liste de questions comportementales d’entretien de recrutement pour prouver que vous êtes le candidat idéal »

Quand vous décrochez cet entretien pour le parfait job de manager de projet, vous devez être prêts.

Epic List of Project Manager Behavioral Interview Questions to Prove You are the Ideal Candidate for the Job

http://projectbliss.net/project-manager-behavioral-interview-questions/ par Leigh Espy

Quand vous décrochez cet entretien pour le parfait job de manager de projet, vous devez être prêt. Vous êtes en compétition avec de multiples candidats et vous voulez vous distinguer comme étant le meilleur choix. Même si vous avez écrit le CV parfait et avez décroché le parfait entretien d’embauche, votre préparation ne s’arrête pas là. Vous avez toujours besoin de briller lors de l’interview. Et le recruteur posera très probablement au manager de projet des questions comportementales.

Imaginez ces deux scénarios

Vous êtes assis de l’autre côte de la table face à la personne qui recrute.  Vous ne vous êtes pas préparé beaucoup parce que vous pensez que vous serez excellent. Elle vous demande de lui parler d’un cas où votre projet a échoué. Vous levez les yeux au plafond et dites “Hem… laissez-moi réfléchir”. Et ensuite vous restez tous les deux assis en silence tandis que vous essayez d’inventer quelque chose. Vous ne pouvez penser à rien parce que, à ce moment-là, vous êtes nerveux et inquiet. Vous êtes conscient du silence qui s’éternise. Il est clair pour le recruteur que vous n’êtes pas préparé et que vous êtes stressé sous la pression. Elle a déjà décidé que vous n’êtes pas le bon candidat pour cette position.

Imaginez maintenant que vous êtes assis en face du même recruteur, mais dans ce scénario, vous avez pris du temps pour préparer et vous exercer sur vos réponses. Elle vous demande de lui parler d’une fois où votre projet a échoué. Vous racontez aisément l’histoire d’un projet et les défis auxquels vous et votre équipe faisiez face. Vous expliquez ce qui a causé l’échec du projet. Vous expliquez comment vous avez abordé la situation et travaillé avec l’équipe. Et vous expliquez alors ce que vous avez appris de l’expérience. Vous dites ce que vous avez procédé différemment les fois suivantes pour éviter que ce même type de situation ne se reproduise. Vous êtes calme et confiant. Le manager peut voir que vous agissez avec responsabilité, ne blâmez pas les autres et avez une mentalité d’amélioration continue. Elle est impressionnée.

Questions d’interview comportementales pour managers de projets

Pendant l’entretien d’embauche, la manager vous évalue pour déterminer si vous êtes le bon candidat pour le poste. Elle veut savoir si vous possédez les qualifications listées dans l’offre d’emploi. Mais elle veut aussi savoir si vous possédez les qualités qui vous rendent le mieux adapté pour l’équipe.

Les questions comportementales donnent une meilleure compréhension de comment vous réagissez personnellement dans certaines situations et si vous possédez des qualités qui vous distinguent des autres.

La liste de questions comportementales ci-dessous vous aidera à vous préparer pour votre entretien d’embauche.

Mais d’abord, vous devez acquérir une bonne compréhension de quel objectif elles servent pour pouvoir les utiliser dans votre intérêt.

Que sont les questions comportementales pour les manager de projets ?

Les questions comportementales sont des questions basées sur votre expérience passée. Les recruteurs veulent savoir comment vous avez managé des situations pour se faire une idée de comment vous performerez dans leur équipe et comment vous gèrerez certains défis à venir.

Les questions d’interview comportementales prendront d’habitude l’une de ces 2 options :
  1. Parlez-moi d’une fois où vous …
  2. Décrivez une situation dans laquelle vous …
Manuel gratuit en anglais sur demande sur le site de Leigh Espy

L’interviewer veut savoir comment vous vous êtes comporté ou ce que vous avez fait. Ces questions basées sur les comportements donnent à l’interviewer une chance de voir comment vous répondez aux défis dans la vraie vie. L’information sur comment vous avez résolu des problèmes spécifiques donne une meilleure idée de votre capacité à les manager dans le futur.  Cela donne aussi une compréhension de comment vous pensez et abordez les challenges.

Cliquez ici pour télécharger votre manuel gratuit en anglais –  Project Management Behavioral Interview Questions

Comment répondre aux questions d’interview comportementales – la Technique STAR

Quand on répond aux questions d’interview comportementales pour un poste de manager de projet, il est utile d’utiliser l’approche STAR. Cette technique vous aide à structurer vos réponses d’une façon qui garantit que vous donnez à l’interviewer toute l’information qu’elle recherche.

SITUATION – Expliquez la situation dans laquelle vous étiez ou un moment où vous vous êtes trouvé dans la situation.

TÂCHE – Quelle était la tâche que vous deviez accomplir ?

ACTION – Qu’avez-vous fait ? Comment avez-vous managé la situation ?

RÉSULTAT – Quel fut le ou les résultats de vos actions ? Qu’avez-vous appris de l’expérience et en êtes-vous sorti grandi d’une certaine façon ? Avez-vous plus tard été capable d’appliquer ce que vous avez appris ?

Utilisez des histoires

Le storytelling est une excellente façon de répondre à ces questions.  Racontez l’histoire de comment vous avez traité la situation en mettant vos points forts en évidence.  Expliquez comment vous avez utilisé vos compétences pour surmonter ces défis.

Princeton dit que vos réponses devraient être “racontées comme une histoire avec une introduction, un milieu et une fin positive”. En répondant, bien que vous puissiez parler d’une histoire dans une période difficile, faites un effort pour conclure sur une note positive. Ne blâmez ni critiquez d’autres personnes. Les interviewers veulent voir que vous agissez avec responsabilité.

Une exemple de réponse

Pour vous donner une idée de la façon de préparer vos histoires, voici un exemple démontrant de l’initiative, des capacités de résolution de problèmes et la collaboration :

J’ai travaillé dans une équipe qui partageait une ressource avec plusieurs autres équipes de projet. Elle installait et configurait les téléphones Voix sur IP et était la seule personne dans les équipes qui pouvait faire ce travail. Nous avions de multiples projets répétitifs en cours qui avaient besoin de ce type de travail. En conséquence, nous avions de constants conflits de planning et avions constaté que nous avions souvent besoin de cette personne en même temps. Elle était frustrée et surchargée et menaçait même de quitter la société. Nos échéanciers de projet risquaient fort de déraper en raison de ces contraintes et conflits de ressource. De plus, les relations étaient souvent tendues à cause de la forte demande placée sur elle.

Les chefs de projet se sont réunis pour discuter de comment aborder cette question. Nous avons collaboré sur une solution qui traiterait le problème. Nous avons décidé de prévoir une réunion avec cette ressource partagée toutes les deux semaines afin de passer en revue les échéanciers de projets et coordonner les prochains besoins sur une base récurrente. Cela nous a donné une meilleure visibilité des conflits et nous a permis de travailler entre nous pour planifier aux mieux ses tâches. Cela a aussi donné à la personne un sentiment de davantage de contrôle de son temps et de comment elle organisait son travail. Cela lui a aussi envoyé le message que nous la respections en tant que membre de valeur de l’équipe. Les réunions nous ont permis de niveler son allocation et de réduire le stress pour chacun. Les projets ont respecté leurs échéances et les besoins de chacun ont été couverts.

Secteurs importants à adresser dans vos réponses à des questions comportementales lors d’une interview

Mes billets sur 10 Essential Qualities of Great Project Managers et Project Manager Roles and Responsibilities détaillent des qualités et expériences que le recruteur peut rechercher. Pour avoir une vision plus précise de ce que l’interviewer considère de valeur, examinez l’offre d’emploi.

Néanmoins, voici des caractéristiques de valeur quel que soit le rôle :
  • Résolution de problèmes
  • Communication
  • Capacité à gérer le stress et conserver la maîtrise de soi
  • Compétences de négociation
  • Capacité de changer
  • Responsabilité
  • Leadership / Initiative
  • Construction d’équipe
  • Compétences relationnelles

Trouver des façons de manifester que vous possédez ces compétences vous aidera à vous démarquer et donnera au manager davantage de confiance en vous.

Comment vous préparer pour ces questions comportementales

Les questions comportementales vous permettent d’expliquer comment vous répondez aux caractéristiques listées ci-dessus. Expliquez comment vous avez traité une situation difficile. Dites ce que vous avez appris et comment cette leçon vous a aidé à améliorer votre performance par la suite. Pensez à plusieurs exemples de défis auxquels vous avez fait face et aussi aux exemples de projets réussis que vous pouvez partager.

Écrivez des histoires qui mettent en évidence les qualités listées.
  • Pensez à des exemples qui démontrent des succès et comment vous avez utilisé des compétences de management de projet et fait preuve d’initiative.
  • Identifiez des exemples des défis qui démontrent comment vous avez résolu des problèmes, surmonté des obstacles ou travaillé avec des contraintes difficiles.
  • Écrivez plusieurs histoires qui incorporent les qualités que valorisent les managers. Expliquez comment vous avez abordé un défi et l’avez ainsi adressé. Dites comment vous vous êtes adapté ou avez résolu un problème. Même si ce n’était pas un plein succès, résumez ce que vous avez appris et comment vous avez réutilisé cette leçon pus tard.

Préparez-vous et pratiquez

  • Parcourez la liste de questions ci-dessous.
  • Pensez aux situations dans votre passé qui touchent à n’importe laquelle de ces questions.
  • Écrivez vos réponses.
  • Pratiquez vos réponses à haute voix.
  • Commencez ce processus bien à l’avance, n’attendez pas le jour précédant votre entretien. Vous avez besoin de temps pour être à l’aise avec vos réponses, pour qu’elles soient naturelles et faciles à partager pendant votre interview.

Commencer tôt votre préparation vous donne du temps pour vous rappeler d’expériences dans votre passé qui répondent à ces questions. Et si vous n’avez pas de situation dans le cadre de votre travail, cherchez des expériences ailleurs qui illustrent bien le point. Des rôles de leadership que vous avez tenu dans des équipes ou dans du volontariat, avec votre paroisse ou autres organisations, ou même dans un sport d’équipe peuvent fournir des opportunités de raconter comment vous avez traité certaines situations.

Devenez à l’aise dans la pratique de raconter ces situations pendant un entretien. Soyez prêt avec cette information pour qu’elle vienne naturellement et que vous puissiez la communiquer facilement.

Partagez des histoires qui témoignent de succès et d’évolutions

Certains recruteurs peuvent poser des questions d’une manière qui n’indique pas qu’ils recherchent une histoire de réussite.

Dans cet article de Mark Murphy dans Forbes, il explique que les interviewers peuvent facilement distinguer ceux qui soulèvent des problèmes de ceux qui les résolvent en changeant la façon dont ils posent les questions d’interview comportementales. Plutôt qu’exprimer la question d’une manière qui indique qu’ils cherchent un succès retentissant ou un apprentissage, ils peuvent juste demander de parler d’une fois où vous avez fait face à un problème spécifique. Ils pourraient ne pas vous demander du tout comment vous vous êtes adapté ou avez réussi à le surmonter.

Surveillez le phrasé et soyez prêt à dérouler votre histoire de succès même si l’interviewer ne demande pas spécifiquement comment vous avez réussi.

Se préparer à l’avance pour les questions comportementales est clef

L’étape suivante est de prendre la liste de questions ci-dessous et élaborer vos réponses. Vous voulez  les pratiquer et être prêt à les utiliser pendant l’entretien. Démarrez cette préparation le plus tôt possible pour vous vous donner le temps de mémoriser ces réponses afin qu’elles viennent spontanément pendant l’interview.

Cet préparation en amont réduira le stress pendant l’interview.

Même si vous ne décrochez pas d’entretien immédiatement, il est utile de garder ces questions d’interview à l’esprit et de commencer à identifier les réponses à leur apporter quand vous serez de nouveau sur le marché du travail. Si vous documentez ces réponses quand elles se produisent dans votre expérience actuelle, il vous sera beaucoup plus facile de répondre quand vous aurez un entretien d’embauche plus tard.

Questions d’Interview Comportementales pour le Manager de Projets

Certaines des questions se ressemblent et on ne vous les posera pas toutes lors d’une interview. J’ai fourni des variations pour vous inciter à y réfléchir de différentes façons. Celles-ci vous aideront à vous remémorer quelques exemples pour présenter vos formidables compétences.

  1. Parlez de projets que vous avez managés.
  2. Variation : Parlez d’un projet récent que vous avez managé.
  3. Parlez de votre projet le plus réussi. Qu’est-ce qui l’a rendu si réussi ?
  4. Parlez d’un projet qui a échoué. Comment l’avez-vous géré ?
  5. Avez-vous jamais dû manager un projet avec des délais peu réalistes ?
  6. Avec quelles méthodologies de gestion de projet êtes-vous familier ou lesquelles avez-vous utilisé ?
  7. Quel est le plus grand nombre de projets que vous avez eus à manager en même temps ? Avez-vous trouvé cela difficile ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
  8. Comment abordez-vous les nouveaux projets qui vous sont assignés ? Que faites-vous dès qu’un projet vous est assigné ?
  9. Comment planifiez-vous vos projets et établissez-vous des échéanciers ?
  10. Comment vous assurez-vous que vos projets restent sur les rails ?
  11. Comment préférez-vous fournir des mises à jour d’avancement de projet ?
  12. Comment clôturez-vous vos projets ?
  13. Comment gérez-vous un membre d’équipe peu coopératif ?
  14. Comment traiteriez-vous un conflit dans l’équipe ?
  15. Parlez-moi d’un projet particulièrement difficile que vous avez managé. Qu’est-ce qui le rendait difficile ? Comment avez-vous managé ces challenges ?
  16. Parlez-moi d’un membre d’équipe difficile avec lequel vous avez travaillé.
  17. Parlez-moi d’une partie prenante exigeante que vous aviez sur un projet. Comment l’avez-vous gérée ?
  18. Comment managez-vous les risques sur le projet ? Dites-moi comment vous l’avez fait sur des projets précédents.
  19. Comment communiquez-vous avec votre équipe ?
  20. Parlez-moi d’une fois où vous avez pris l’initiative sans y être incité pour apporter une amélioration ou résoudre un problème.
  21. Parlez-moi d’une fois où vous avez dû persuader quelqu’un d’autre de comprendre votre point de vue ou changer d’avis. Comment vous en êtes-vous sorti ?
  22. Comment motivez-vous votre équipe de projet ?
  23. Avez-vous jamais travaillé avec un membre d’équipe qui a échoué à respecter les délais ? Comment avez-vous traité cette situation ?
  24. Parlez-moi d’une fois où vous avez travaillé avec un client mécontent.
  25. Racontez-moi un événement particulier ou une situation stressant et comment vous avez géré cela.
  26. Dites-moi comment vous démontrez votre leadership à l’équipe.
  27. Dites comment vous planifiez les projets et gérez les jalons et l’échéancier.
  28. Comment vous assurez-vous que l’équipe reste concentrée pour respecter des dates cibles ?
  29. Avez-vous jamais eu un membre d’équipe qui n’a pas pris la responsabilité de respecter des engagements ? S’il en était ainsi comment l’avez-vous traité ?
  30. Parlez d’une décision difficile que vous avez dû prendre. Qu’est-ce qui l’a rendait difficile ? Comment l’avez-vous gérée ? Quel fut le résultat ?
  31. Parlez d’une fois où vous saviez que votre supérieur avait tort. Comment avez-vous managé la situation ?
  32. Parlez d’une fois où un membre de l’équipe a sous-performé ou n’a pas respecté ses engagements.
  33. Vous a-t-on jamais confié un projet urgent qui était en conflit avec d’autres projets sur lesquels vous travaillez ? Comment avez-vous fait face à la situation ?
  34. Avez-vous jamais travaillé avec un chef difficile ? En quoi était-il difficile et comment l’avez-vous géré ?
  35. Parlez-moi de n’importe quels objectifs que vous vous étiez fixés et avez atteints. Ceux-ci peuvent être professionnels ou personnels.
  36. Avez-vous jamais eu un projet important en bonne voie de réalisation et ensuite les priorités ont changé ? Comment l’avez-vous géré ?
  37. Pouvez-vous donner un exemple d’une fois où vous regrettez de ne pas avoir managé une situation différemment ? Quelle était-elle et comment auriez-vous préféré la traiter ? Pourquoi ?
  38. Avez-vous travaillé avec un client ou un membre d’équipe qui restait sans réaction ? Comment l’avez-vous abordé ?
  39. Avez-vous jamais été dans une équipe ou une partie d’une société qui subissait de très profonds changements ? Comment avez-vous réagi ?
  40. Donnez un exemple d’une fois où vous êtes allé au-delà de vos responsabilités normales.

Maintenant que vous avez vu la liste des questions d’interview comportementales pour un manager de projet, l’étape suivante est de vous préparer.

Même si vous ne recherchez pas activement de nouveau job actuellement, vous pouvez commencer à préparer des réponses depuis votre position actuelle.

Cela rendra votre prochain entretien d’embauche beaucoup plus facile.

Qu’un manager de projet peut-il faire après ? Existe-t-il une échelle de carrière du manager de projet ?

Vous êtes-vous jamais demandés quel plan de carrière pourrait suivre dans votre parcours de manager de projet ?

What Can a Project Manager Do Next? The Project Manager Career Ladder

https://projectbliss.net/project-manager-career-ladder/  par Leigh Espy

Il y a beaucoup d’options et d’endroits possibles où appliquer les compétences de valeur que vous avez affutées comme manager de projet.

J’ai précédemment écrit des parcours de carrière différents qui peuvent amener au management de projet.

Et un rôle de manager de projet peut être satisfaisant et intéressant. Les projets restent passionnants avec de nouveaux défis, des opportunités de collaborer avec de nouvelles équipes et la satisfaction de délivrer de la valeur et des solutions.

Mais si vous voulez diriger votre expérience de management de projet et vos compétences vers un rôle différent, considérez ces options de parcours de carrière du manager de projet.

Options sur l’échelle de carrière de manager de projet

Manager de projet senior

Comme Senior Project manager vous gérerez toujours des projets, mais vous prendrez en charge des projets plus grands et plus complexes. Vous aiderez des managers de projet plus juniors à accroitre leurs compétences. Vous devrez aussi considérer votre projet d’une perspective business. Vous devrez être capables de prendre des décisions basées sur ce qui est dans le meilleur intérêt de l’organisation. Vous devrez comprendre les risques et les aspects financiers et évaluer des projets selon leur Retour sur Investissement (ROI : Return On Investment). Vous aurez besoin d’un fort leadership et de compétences très élevées en communications que vous pourrez développer et appliquer dans votre travail à n’importe quel niveau de management de projet.

Manager de programmes

Projet ou Programme ?

Un programme est une collection de projets connectés. Le management d’un programme exige une vue plus large qu’un projet unique. Un programme est d’habitude créé pour réaliser un grand objectif business. Cependant, si l’objectif nécessitera plusieurs années pour être atteint ou est fortement complexe, il doit être décomposé en des projets plus gérables qui sont tous connectés pour atteindre ce grand objectif.

Un manager de programmes supervise de multiples projets liés en eux.

Dans ce rôle, vous pourriez manager certains projets vous-même, mais il y aura plus probablement d’autres managers de projet menant chacun des projets. Donc, le manager de programmes interagira avec de multiples managers et équipes de projet. Tandis que les managers de projet managent chacun des détails de projet, le manager de programme considère à travers l’ensemble des projets la santé complète du programme. Vous aurez un rôle plus stratégique pour vous assurer que le programme s’aligne sur la stratégie business de l’organisation.

Vous devrez comprendre le contexte d’affaires pour le programme et savoir parler des besoins de l’organisation et articuler comment les projets qui composent le programme répondent à ces besoins. Il peut être particulièrement précieux d’aussi comprendre ce qui se produit dans le marché et les changements qui arrivent dans l’industrie.

Manager de Portefeuille

Un portefeuille est d’habitude composé d’une collection de projets et de programmes. Le Manager de Portefeuille prend la responsabilité à un niveau plus élevé, avec des managers de projet menant les projets et le manager de portefeuille prenant une vue plus élevée et plus large du paysage. En tant que Manager de Portefeuille, vous regarderez les besoins business et . Cela garantit que les ressources financières et les équipes sont focalisées sur les bonnes tâches.

Le Manager de Portefeuille peut aussi établir des standards de direction de portefeuille et des procédures pour les approbations, les reporting et autres besoins. Vous évaluerez si l’organisation pourrait améliorer la façon dont les projets sont exécutés et déterminer si les projets délivrent les bénéfices attendus.

Hexagon est partenaire de DantotsuPM

Vous contrôlerez aussi le portefeuille en général pour en mesurer la santé et la progression.

portefeuille de projetsVous aurez plus d’interaction avec des cadres exécutifs pour discuter de la direction globale et comprendre la stratégie de l’entreprise. Cela vous permet de vous assurer que les projets soutiennent la stratégie d’affaires posée par la direction. Les managers de projet gèrent la planification au jour le jour du projet et son exécution et reportent sur le progrès jusqu’au Manager de Portefeuille via des réunions ou des tableaux de bord. Ce rôle peut être une progression naturelle sur l’échelle de carrière de manager de projet.

Manager de produit

Le Manager de produit a d’habitude la responsabilité de créer de nouveaux produits de leur conception à leur lancement. Il a la responsabilité du développement de produit et de s’assurer qu’il répond aux attentes du client et aux besoins du marché. Le Manager de produit recueille et analyse l’information venant de clients, de concurrents, des analystes dans l’industrie et d’autres secteurs.

Mind the Product explique que le manager de produit donne la vision pour le produit grâce à des recherches de marché, du client et des problèmes vous essayez de résoudre. Vous devrez partager la vision du produit dans toute l’organisation pour convaincre les autres et obtenir le financement. Vous travaillerez étroitement avec l’équipe de développement de produit en créant une feuille de route et développant un plan et assurant ensuite que l’équipe reste bien concentrée.
Le Manager de produit peut aussi être impliqué dans le marketing, ou les versions suivantes une fois que le produit est sorti.

Danni Friedland a expliqué “un manager de produit doit être l’expert de sa société et de l’espace dans lequel le produit existe.”

Parce que le manager de produit interagit avec une large gamme de personnes, il doit être capable de communiquer efficacement avec tous et parler la langue de chacun pour travailler le plus efficacement et atteindre les objectifs.

Manager / Directeur de Bureau de Gestion de projet – PMO (Project Management Office)

Vous gérerez une équipe de managers de projet. Vous allez probablement moins manager de projets. Au lieu de cela, vous dirigerez un groupe de managers de projet qui vous reporteront. Vous établirez des processus et des procédures que votre équipe suivra. Vous conduirez probablement des revues de performance et autres devoirs de manager.
Vous surveillerez aussi les budgets et travaillerez avec les Finances et les parties prenantes pour déterminer les prévisions budgétaires et projections pendant l’année.

Comme le Manager de Portefeuille, le Manager de PMO établit des processus et des procédures pour le PMO. Il établit des processus de reporting et contrôle la santé de chacun des projets effectués par le PMO. Il comprend aussi la stratégie d’affaires du business et de l’entreprise et donne la priorité aux projets qui soutiennent ces objectifs. Dans ce rôle, vous vous assurerez que les managers de projet et autre personnes travaillant dans le PMO ont la formation appropriée et les compétences nécessaires pour compléter les projets avec succès. Beaucoup de managers de projet passent par ce rôle dans l’échelle de carrière de manager de projet.

QRP est partenaire de DantotsuPM

Consultant

Beaucoup de sociétés ont des besoins de management de projet, même si elles ne veulent pas embaucher un manager de projet à plein temps. Offrir vos compétences en indépendant pour fournir cette valeur à d’autres sociétés peut vous donner la liberté de choisir avec laquelle vous préféreriez travailler.

Wrike indique que si vous possédez des compétences solides de management de projet, de communication, de leadership et un bon relationnel, cela peut être une bonne solution pour vous. Encore plus si vous détenez un bon réseau pour vous aider à trouver de nouveaux clients.

Comme consultant, vous devrez faire le marketing et la recherche de clients pour trouver vos prochains clients, puisque vous ne compterez plus sur un virement régulier de salaire, mais votre revenu ne sera plus contraint par des grilles décidées par un employeur et vous aurez plus de flexibilité sur le choix des projets que vous prenez.

Le directeur des opérations – COO (Chief Operating Officer)

S’il vous arrive de travailler comme manager de projet dans une société pendant plusieurs années, vous travaillerez avec beaucoup de personnes dans la société. Au fil de l’exécution des projets, vous travaillerez avec des personnes de niveau junior et des cadres de haut niveau exécutif (C-suite). Vous deviendrez familiers avec presque tous les secteurs de votre organisation, selon sa taille. Cela peut vous donner une bonne compréhension d’ensemble et des opérations de société, faisant de ce rôle un objectif possible sur l’échelle de carrière de manager de projet.

En tant que COO, vous travailleriez étroitement avec le PDG (Chief Executing Officer/CEO). Le PDG prend une vue à long terme sur les besoins de la société et son leadership. Le COO est responsable d’exécuter les stratégies posées par le PDG et d’autres membres seniors de la direction. Le COO est concentré sur l’optimisation des diverses opérations dans la société et exécute les business plans de l’organisation.

Selon Investopedia le PDG a une vue à long terme et le COO est souvent “responsable des résultats mesurés au quotidien, au trimestre ou autres fréquences” et concentré sur la planification stratégique future. Le COO pourrait aussi conduire “des initiatives d’extension de gammes de produits ou de marchés.”
Les responsabilités du COO incluent “les opérations quotidiennes, la communication quotidienne avec le PDG, créer des stratégies et la politique des opérations, communiquer les stratégies opérationnelles aux employés, construire l’alignement des employés sur les buts de la société (et vice versa) et veiller au développement des ressources humaines.”

Vous devrez probablement compléter votre formation et éducation, mais ça pourrait le valoir. Le COO peut facilement gagner un salaire beaucoup plus élevé.

Entrepreneur

Vos compétences de management de projet seront de grande valeur pour vous comme entrepreneur. Vous comprenez comment manager des projets et vous devrez probablement manager les diverses étapes de votre business comme un projet. Depuis identifier les exigences et les ressources jusqu’à l’organisation de vos activités, plannings et budgets. La compréhension des dépendances et du périmètre vous aide à savoir comment planifier et avancer dans les choses que vous devez faire.

Vous pourrez utiliser les mêmes outils et techniques que vous en avez eu l’habitude dans le management de projet pour gérer vos besoins dans vos efforts d’entrepreneur.

La construction d’un plan de projet, en mesurer la progression, identifier des besoins client et manager le risque vous sont familiers. Vous aurez probablement une équipe des personnes avec lesquelles vous travaillerez avec et votre expérience de manager de projet sera de grande valeur là, aussi.

Opérer un Mouvement Latéral

L’échelle de carrière de manager de projet peut impliquer de se déplacer latéralement plutôt que vers le haut. Cela peut être de valeur de plusieurs façons.

Souvent un mouvement latéral dans votre société peut accroitre votre expérience et vous donner une exposition à de plus grandes opportunités. Il peut vous aider à compléter votre expérience ou combler des manques qui peuvent profiter à votre carrière. Avant que vous ne fassiez un mouvement latéral, ayez une certaine idée de ce que vous cherchez ou espérez tirer de ce changement. Cela vous aidera à mieux cibler le déplacement.

Cet article suggère d’avoir une bonne compréhension de vos faiblesses et des secteurs que vous devez développer. Ces mouvements latéraux peuvent vous donner des occasions de renforcer ces compétences.

Conclusion

Alors, serait-il temps pour vous de vous élancer vers de nouvelles aventures

Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup d’options possibles sur le parcours de carrière du manager de projet. Les compétences que vous développez et vous renforcez en travaillant comme un manager de projet peuvent vous préparer pour beaucoup d’autres rôles. Votre rôle de manager de projet peut aussi vous donner de la visibilité et démontrer votre leadership qui sera de valeur dans tous ces autres rôles. Le job de manager de projet peut donner satisfaction et passion et peut bien vous préparer pour beaucoup d’autres options plus tard dans votre carrière.

Partenaire de DantotsuPM

À la recherche d’emploi : Et si l’on suivait la méthodologie agile ? par Oumaima Aziani

L’application des principes du management de projet agile et précisément de la méthode Scrum dans le processus de recherche d’emploi.

Oumaima Aziani

Oumaima Aziani est une jeune diplômée d’un master en management de projets, Consultante RH indépendante

Quand il s’agit de recherche d’emploi de façon générale et dans une situation économique instable en particulier, l’usage d’une organisation agile peut permettre un système de contrôle et d’évaluation ainsi qu’une efficacité sans pareille.

L’agilité peut être instrumentalisée dans le management de plusieurs types de projets, d’où son applicabilité facile à des domaines en dehors de celui des technologies de l’information.

L’idée de considérer la recherche d’emploi comme un projet permet de voir le statut de chercheur d’emploi sous un angle différent. Le fait de percevoir cette période comme une phase où l’on travaille sur soi, permet de nous donner une raison d’entamer ce projet avec plus d’enthousiasme et de structure. Pas besoin d‘avoir une certification Agile pour adopter les recettes agiles.

Avant d’entrer dans les détails de comment les différents principes du manifeste agile peuvent accélérer le processus de l’obtention de son premier emploi, soulignons d’abord comment les valeurs agiles peuvent être un bon fondement pour ce type de projet.

Il s’agit de quatre valeurs fondamentales qui encadrent le fonctionnement de n’importe quel projet agile, à savoir :

Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils

La recherche d’un emploi passe avant tout par les interactions, les technologies qui nous permettent aujourd’hui de chercher un travail peuvent être très utiles mais le contact avec les gens peut jouer un rôle crucial dans la collecte des informations surtout pendant les phases initiales du projet.

Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive

Aujourd’hui nous avons des logiciels pour tout, de la création d’un CV « optimisé » à la sélection des emplois qui correspondent à nos capacités et à la gestion des candidatures, on peut vraiment tout faire en ligne. Il faut donc en profiter pour démontrer son talent et faire preuve d’originalité. Que ce soit pour des emplois administratifs ou de bureau, des emplois dans le commercial ou la vente de détail, des emplois dans les transports ou la logistique ou autres, il y a des plateformes spécialisées pour tous types de profils. Ajoutons à ceci des outils comme LinkedIn qui facilitent la communication directe avec les entreprises et les administrations publiques.

La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle

Le mot collaboration inspire avant tout l’idée d’un échange honnête. La digitalisation des processus de recrutement au sein de certaines organisations a affaibli la dimension humaine de la gestion des ressources humaines. Les recrutements basés sur des recherches de mots-clés, des logiciels de filtrage des CV et autres solutions digitales ont avant tout réduit la possibilité d’un bon vieux dialogue en face à face entre deux êtres humains. Mais si l’expérience du confinement nous a appris une chose, ça serait que la technologie nous a aussi permis de rester connectés et surtout de continuer à collaborer dans de bonnes conditions.

L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

Le marché de l’emploi peut être très vulnérable au changement. L’économie toutefois ne cesse d’évoluer et même dans un contexte de crise, il y a toujours moyen de trouver sa niche et de s’imposer comme le/la candidat(e) optimal(e) pour le poste.

Un cadre pour réussir sa recherche d’emploi

Ces valeurs sont des piliers du manifeste agile, elles forment un cadre théorique de référence dont découle donc plusieurs principes démontrant de façon plus détaillée comment l’agilité permet une gestion efficiente des projets étape par étape.

L’un des principes phares de la méthodologie Scrum est la mise en place d’un plan d’action flexible qui permet d’intégrer les retours de toutes les parties prenantes dans les étapes suivantes du projet dans une logique de perfectionnement continu. Cela voudrait dire que d’un côté il faut toujours essayer d’avoir un feedback de la part des recruteurs, il faut chercher à répondre à la question : Pourquoi ma candidature n’a-t-elle pas aboutit ? La réponse à cette question peut éclairer encore plus l’étape suivante et faciliter notre adaptation aux besoins des recruteurs.

Ce qui nous mène à un autre principe du manifeste agile, qui est l’acceptation du changement, que ce changement soit une crise économique, une pandémie ou les deux. Avec une analyse assez poussée des besoins du marché, on se donne la possibilité d’adapter son skillset à la situation économique et aux besoins des recruteurs. En optant pour l’agilité, on exploite le changement pour se donner un avantage compétitif. [1]

Le manque de structure dans le travail qu’effectue un chercheur d’emploi peut être compensé par  le développement d’un ensemble d’indices quantitatifs permettant d’évaluer l’évolution de sa quête. Bien que cela puisse sembler compliqué, les KPIs (Key Performance Indicators) permettent d’évaluer le succès ou pas du projet. Dans le cadre d’une recherche d’emploi ces indices quantifiables peuvent être : Le nombre de retours que l’on reçoit; le nombre d’entretiens téléphoniques ou physiques que l’on passe; l’efficacité des candidatures spontanées à déclencher un retour de la part des services des ressources humaines.

Quand il s’agit de l’intégration dans un certain milieu professionnel, le savoir être compte tout autant que le savoir-faire. Ça commence par s’entourer par des personnes actives et motivées et se reposer sur un networking solide qui permet toujours d’avoir plus de pistes pour faciliter sa recherche.

Un autre principe important est la favorisation des échanges directs. Quand on est intéressé par un certain domaine ou une certaine entreprise, c’est toujours une bonne idée d’essayer d’avoir un contact direct avec le/la responsable ressources humaines afin d’adapter ensuite sa candidature au profil qui l’intéresse.

Et enfin, l’essence même de l’agilité repose sur l’amélioration de ses compétences et l’évolution continue. Que ce soit par la maîtrise de nouveaux logiciels, l’apprentissage de nouvelles langues ou tout simplement en s’informant en profondeur sur un sujet en lien avec notre domaine.

Apprendre de nouvelles choses est primordial pour rester à jour et s’adapter plus facilement à la reprise de la vie active.

[1] « Manifeste Agile (4 Valeurs – 12 Principes) – My Agile Partner Scrum ». My Agile Partner Scrum, 2020, https://blog.myagilepartner.fr/index.php/2018/09/12/manifeste-agile/

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Entre deux livres comme entre deux projets, que faire ?

Que devrais-je faire entre deux livres si je suis écrivain ? Ou entre 2 projets si je suis manager de projet ?

Between Books

https://stevenpressfield.com/2020/03/between-books par Steven Pressfield

Les auteurs me demandent parfois, “Que devrais-je faire entre deux livres ?”

Stephen King écrit chaque jour, y compris pour son anniversaire et Noël.

Ma réponse

Livre sur Amazon

Il ne devrait jamais y avoir un « entre des livres.”

Ne vous arrêtez pas.

Ne stoppez pas votre élan.

Moi-même, je veux être 90 pages dans le livre suivant avant que je ne finisse celui sur lequel je travaille actuellement. Mon but est de me déplacer sans couture de l’un à l’autre. Si je termine le 13ème livre le mardi, je suis profondément dans le travail sur le 14ème le mercredi.

Pourquoi ?

La résistance.

La résistance aime quand nous arrêtons de travailler.

J’ai un ami à club de gymnastique qui avait l’habitude de traîner avec Jack Lalanne. Il m’a dit que Jack avait une règle.

C’est OK si vous sautez un jour d’exercice. Mais ce jour-là vous n’avez pas le droit de manger.

Jack avait un autre axiome :

Chaque jour que vous sautez demande six jours de rattrapage.

Est-ce vrai ? Je n’en ai aucune idée. Mais je sais que chaque jour d’écriture que nous manquons rend les choses beaucoup plus dures quand nous reprenons.

Stoppons pendant trois jours et nos muscles d’écriture commencent à ramollir.

Sautons une semaine et nous resterons terriblement à la traine.

Loupons un mois et c’est comme repartir de zéro.

Stephen King écrit 365/365, y compris le jour de Noël et son anniversaire.

Ne vous arrêtez pas.

Il ne devrait y avoir aucun “entre deux livres.”


Comment rapporter ceci au management de projet ?

Plutôt qu’un parallèle avec l’écriture que je connais peu (même si j’écris sur ce blog tous les jours…), le mien est avec la pratique régulière d’une activité physique.

Si vous courrez ou nagez une fois par mois, vous ne pouvez noter aucune progression, vous repartez de zéro à chaque fois que vous vous chaussez ou enfilez le maillot.

Si vous le faites une fois par semaine, le premier quart d’heure est difficile à chaque session, 2 fois par semaine et chaque entrainement laisse moins de douleur et fatigue, à partir de 3 fois par semaine vous éprouvez du plaisir plus rapidement à chaque session et c’est devenu une habitude qui ne demande plus d’effort de motivation pour y aller.

Ainsi, la séance d’étirements du matin, propice à la méditation, devient un plaisir et une source de dynamisme et de sérénité pour la journée.

Dans les projets

Dans le management de projets, comme dans l’écriture, il est important que le manager de projet mais aussi toute l’équipe projet et chacun de ses membres se préparent avant la fin du projet au suivant. Le propre des projets est d’avoir un début et une fin et il est important selon moi de se positionner avant la fin du projet pour votre challenge suivant.

J’ai vu trop de brillantes personnes terminer avec grand succès un projet, en récolter les lauriers, être encensés, recevoir des awards et autres récompenses, puis se retrouver brutalement le bec dans l’eau sans projet ni job intéressant vers lequel rebondir en profitant de cet élan positif.

Cela peut mener les plus consciencieux et motivés à de sérieux risques de dépression.

Alors, évitons ce piège, commençons à poser nos jalons pour le prochain challenge bien avant que l’actuel ne soit totalement achevé.

Il ne s’agit pas de se disperser mais de planifier son propre avenir et celui des membres de son équipe projet comme on planifie son projet !

Matchware est partenaire de DantotsuPM

Quelles sont vos propres retours d’expérience en la matière ? Attendez-vous toujours la fin complète de votre projet pour en chercher un nouveau ? Pourquoi ?

En ce 1er Mai et Fête du Travail, que dire du job de manager de projet ?

Un bon manager de projet, c’est comme une glace à la vanille ! Tout le monde aime bien ça mais ce n’est pas le dessert (/job) qui fait rêver.

Et pourtant, voici 9 bonnes raisons de choisir ce métier !

  1. Belles perspectives de carrière
  2. Bon salaire
  3. Travail significatif
  4. Constantes opportunités d’apprendre
  5. Opportunités de travailler dans de nombreuses industries
  6. Possibilité de télétravailler
  7. Mobilisation de nombreuses et différentes compétences
  8. Superbes possibilités de carrière avec mobilité ascendante
  9. Jamais ennuyeux

Relisez tous les détails dans le billet « Quelles sont les bonnes raisons d’opter pour un job, voire une carrière entière, dans le management de projet ? »

Voici vraiment pourquoi les gens quittent leurs jobs.

Une société est seulement aussi bonne que les gens qu’elle emploie !

This is Why People Really Quit Their Jobs

https://www.lollydaskal.com/leadership/this-is-why-people-really-quit-their-jobs/ par Lolly Daskal

Vous avez probablement entendu l’expression selon laquelle les gens sont seulement aussi bons que la société pour laquelle ils continuent de travailler. Eh bien, l’inverse est aussi vrai : une société est seulement aussi bonne que les gens qu’elle garde dans ses rangs.

tristeComme coach de leaders et consultante business, j’ai le privilège de voir beaucoup d’organisations et d’un point de vue que la plupart des personnes n’ont pas, parce que les leaders sont largement occupés à mener et les managers à manager et les autres à faire leurs jobs donc la vue d’ensemble devient difficile à distinguer. Les gens peuvent être malheureux et vouloir partir sans même savoir pourquoi. Si vous éprouvez plus de départs volontaires que vous ne le voudriez, réfléchissez à pourquoi les gens partent.

Voici certaines des raisons majeures

Ils n’aiment pas leur boss.

Les chefs les pires ne sont pas de mauvaises personnes; ce sont de bonnes personnes avec certaines faiblesses. Ils peuvent micro-manager, abaisser des employés, éviter les conflits, esquiver de prendre des décisions, voler le crédit, blâmer le changement, cacher des informations, échouer à écouter, donner un pauvre exemple, tirer au flanc, ou échouer à investir dans le développement de leur équipe. Un boss avec une faiblesse majeure peut rendre son équipe entière malheureuse et improductive.

Ils n’arrivent pas à se servir de leurs points forts.

C’est un mauvais service épouvantable mais commun que d’embaucher quelqu’un de doué et d’ignorer ensuite ses capacités. Les meilleures sociétés créent de multiples opportunités pour les gens d’utiliser et développer leurs talents.

Si vous échouez à le faire, vous chassez vos employés les plus doués et performants. Restez au courant de toutes les choses étonnantes que les personnes peuvent faire et trouvez des façons de leur permettre d’utiliser ces capacités.

Il n’y a aucun plan pour le développement professionnel.

Les endroits qui conservent les meilleurs leur donnent accès à des occasions significatives d’apprendre. Ils permettent aux gens d’être motivés par leurs projets, de donner leur meilleur et d’améliorer leurs compétences et d’avancer professionnellement. Quand vous vous souciez du bonheur de vos employés et de leur réussite, dans leur carrière et dans leur vie, ils fournissent un meilleur travail et vous avez une équipe motivée.

Il n’y a aucun espoir d’avancement.

Les meilleures sociétés et leaders ont à cœur de faire travailler leurs managers avec les personnes pour créer des opportunités de carrière qui correspondent à leurs buts et priorités personnelles.

Ce profond appui donne aux gens confiance et motivation, les rendant non seulement plus efficaces et productifs, mais aussi plus heureux et plus loyaux.

Ils sont exposés aux dysfonctionnements.

Le dysfonctionnement épuise même les meilleurs employés. Il les distrait de leur travail, les rend nerveux et pompe leur énergie. Personne ne peut exceller dans ces conditions. Les meilleurs leaders suppriment les dysfonctionnements dans leur propre domaine et protègent leurs équipes du dysfonctionnement qu’ils ne peuvent contrôler.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Ils ne se sentent pas appréciés.

Nous partageons tous le besoin humain d’être apprécié pour nos efforts. Aussi, quand vous ne remarquez pas les contributions de vos employés, s’ils se sentent souvent sous-évalués, ils se demanderont bientôt pourquoi ils se donnent même la peine de venir, sans parler d’exceller. Et ils vous quitteront au premier signe d’une opportunité où leurs talents et travail seront appréciés.

« Lead from within » Si une chose ne marche pas pour vos personnels, elle ne marche pas. Corrigez la ou vous risquer de perdre vos meilleurs éléments.

Liste de questions comportementales d’entretien de recrutement pour prouver que vous êtes le candidat idéal au poste de manager de projet

Quand vous décrochez cet entretien pour le parfait job de manager de projet, vous devez être prêts.

Epic List of Project Manager Behavioral Interview Questions to Prove You are the Ideal Candidate for the Job

http://projectbliss.net/project-manager-behavioral-interview-questions/ par Leigh Espy

Quand vous décrochez cet entretien pour le parfait job de manager de projet, vous devez être prêts. Vous êtes en compétition avec de multiples candidats et vous voulez vous distinguer comme étant le meilleur choix. Même si vous avez écrit le CV parfait et avez décroché le parfait entretien d’embauche, votre préparation ne s’arrête pas là. Vous avez toujours besoin de briller lors de l’interview. Et le recruteur posera très probablement au manager de projet des questions comportementales.

Imaginez ces deux scénarios

Vous êtes assis de l’autre côte de la table face de la personne qui recrute.  Vous ne vous êtes pas préparé beaucoup parce que vous pensez que vous serez excellent. Elle vous demande de lui parler d’une fois où votre projet a échoué. Vous levez les yeux vers le plafond et dites “Hem… laissez-moi réfléchir”. Et ensuite vous restez tous les deux assis en silence tandis que vous essayez d’inventer quelque chose. Vous ne pouvez penser à rien parce que, à ce moment-là, vous êtes nerveux et inquiets. Vous êtes conscients du silence qui s’éternise. Il est clair pour le recruteur que vous n’êtes pas préparé et que vous êtes stressé sous la pression. Elle a déjà décidé que vous n’êtes pas le bon candidat pour cette position.

Imaginez maintenant que vous êtes assis en face du même recruteur, mais dans ce scénario, vous avez pris du temps pour préparer et vous exercer sur vos réponses. Elle vous demande de lui parler d’une fois où votre projet a échoué. Vous racontez aisément l’histoire d’un projet et les défis auxquels vous et votre équipe faisiez face. Vous expliquez ce qui a causé l’échec du projet. Vous expliquez comment vous avez abordé la situation et travaillé avec l’équipe. Et vous expliquez alors ce que vous avez appris de l’expérience. Vous dites ce que vous avez fait différemment les fois suivantes pour éviter que ce même type de situation ne se reproduise. Vous êtes calme et confiant. Le manager peut voir que vous agissez avec responsabilité, ne blâmez pas les autres et avez une mentalité d’amélioration continue. Elle est impressionnée.

Questions d’interview comportementales pour managers de projets

Pendant l’entretien d’embauche, la manager vous évalue pour déterminer si vous êtes le bon candidat pour le poste. Elle veut savoir si vous possédez les qualifications listées dans l’offre d’emploi. Mais elle veut aussi savoir si vous possédez les qualités qui vous rendent le mieux adapté pour l’équipe.

Les questions comportementales donnent une meilleure compréhension de comment vous réagissez personnellement dans de certaines situations et si vous possédez les qualités qui vous distinguent des autres.

La liste questions comportementales ci-dessous vous aidera à vous préparer pour votre entretien d’embauche.

Mais d’abord, vous devez acquérir une bonne compréhension de ce quel objectif elles servent pour pouvoir les utiliser dans votre intérêt.

Que sont les questions comportementales pour les manager de projets ?

Les questions comportementales sont des questions basées sur votre expérience passée. Les recruteurs veulent savoir comment vous avez managé des situations pour se faire une idée de comment vous performerez sur leur équipe et comment vous gèrerez de certains défis futurs.

Les questions d’interview comportementales prendront d’habitude l’une de ces 2 options :

  1. Parlez-moi d’une fois où vous …
  2. Décrivez une situation dans laquelle vous …
Manuel gratuit

L’interviewer veut savoir comment vous vous êtes comportés ou ce que vous avez fait. Ces questions basées sur les comportements donnent à l’interviewer une chance de voir comment vous répondez aux défis dans la vraie vie. L’information sur comment vous avez résolu des problèmes spécifiques donne une meilleure idée de votre capacité à les manager dans le futur.  Cela donne aussi une compréhension de comment vous pensez et abordez les challenges.

Clic ici pour télécharger votre manuel gratuit en anglais –  Project Management Behavioral Interview Questions

Comment répondre aux questions d’interview comportementales – la Technique STAR

Quand on répond aux questions d’interview comportementales de manager de projet, il est utile d’utiliser l’approche STAR. Cette technique vous aide à structurer vos réponses d’une façon qui garantit que vous donnez à l’interviewer l’information qu’elle recherche.

SITUATION – Expliquez la situation dans laquelle vous étiez ou un moment où vous vous êtes trouvé dans la situation exposée par l’interviewer.

TÂCHE – Quelle était la tâche que vous deviez accomplir ?

ACTION – Qu’avez-vous fait ? Comment avez-vous managé la situation ?

RÉSULTAT – Quel fut le ou les résultats de vos actions ? Qu’avez-vous appris de l’expérience et en êtes-vous sorti grandi d’une certaine façon ? Avez-vous plus tard été capable d’appliquer ce que vous avez appris ?

Utilisez des histoires

Le storytelling est une excellente façon de répondre à ces questions.  Racontez l’histoire de comment vous avez traité la situation en mettant vos points forts en évidence.  Expliquez comment vous avez utilisé vos compétences pour surmonter ces défis.

Princeton dit que vos réponses devraient être “racontées comme une histoire avec une introduction, un milieu et une fin positive”. En répondant, bien que vous puissiez parler d’une histoire sur une période difficile, faites un effort pour finir sur une note positive. Ne blâmez pas ni critiquez d’autres personnes. Les interviewers veulent voir que vous agissez avec responsabilité.

Une exemple de réponse

Pour vous donner une idée de la façon de préparer vos histoires, voici un exemple démontrant l’initiative, la résolution de problèmes et la collaboration :

J’ai travaillé dans une équipe qui partageait une ressource avec plusieurs autres équipes de projet. Elle installait et configurait les téléphones Voix sur IP et était la seule personne dans les équipes qui pouvait faire ce travail. Nous avions de multiples projets répétitifs en cours qui avaient besoin de ce type de travail. En conséquence, nous avions des conflits de planning constants et avons constaté que nous avions souvent besoin de cette personne en même temps. Elle était frustrée et surchargée et menaçait même de quitter la société. Nos échéanciers de projet risquaient fort de déraper en raison de ces contraintes et conflits de ressource. De plus, les relations étaient souvent tendues à cause de la forte demande placée sur elle.

Les chefs de projet se sont réunis pour discuter de comment aborder cette question. Nous avons collaboré sur une solution qui traiterait le problème. Nous avons décidé de prévoir une réunion avec cette ressource partagée toutes les deux semaines afin de passer en revue les échéanciers de projets et coordonner les prochains besoins sur une base récurrente. Cela nous a donné une meilleure visibilité des conflits et nous a permis de travailler entre nous pour planifier aux mieux ses tâches. Cela a aussi donné à la personne un sentiment de davantage de contrôle de son temps et de comment elle approchait son travail. Ça lui a aussi envoyé le message que nous la respections en tant que membre de valeur de l’équipe. Les réunions nous ont permis de niveler son allocation et de réduire le stress pour chacun. Les projets ont respecté leurs échéances et les besoins de chacun ont été couverts.

Secteurs importants à adresser dans vos réponses à des questions comportementales lors d’une interview

Mes billets sur 10 Essential Qualities of Great Project Managers et Project Manager Roles and Responsibilities détaillent des qualités et expériences que le recruteur peut rechercher. Pour avoir une vision plus précise de ce que l’interviewer considère de valeur, examinez l’offre d’emploi. Néanmoins, voici des caractéristiques de valeur dans n’importe quel rôle :

  • Résolution de problèmes
  • Communication
  • Capacité à gérer le stress et conserver la maîtrise de soi
  • Compétences de négociation
  • Capacité de changer
  • Responsabilité
  • Leadership / Initiative
  • Construction d’équipe
  • Compétences relationnelles

Trouver des façons de manifester que vous possédez ces compétences vous aidera à vous démarquer et donnera au manager davantage de confiance en vous.

Cliquez ici pour télécharger votre manuel Gratuit : Project Management Behavioral Interview Questions

Comment vous préparer pour ces questions comportementales

Les questions comportementales vous permettent d’expliquer comment vous répondez aux caractéristiques listées ci-dessus. Expliquez comment vous avez traité une situation difficile. Dites ce que vous avez appris et comment cette leçon vous a aidé à améliorer votre performance par la suite. Pensez à plusieurs exemples de défis auxquels vous avez fait face et aussi aux exemples de réussites que vous pouvez partager. Écrivez des histoires qui mettent en évidence les qualités listées.

  • Pensez à des exemples qui démontrent des succès et comment vous avez utilisé des compétences de management de projet et de l’initiative.
  • Identifiez des exemples des défis qui démontrent comment vous avez résolu des problèmes, surmonté des obstacles ou travaillé avec des contraintes difficiles.
  • Écrivez plusieurs histoires qui incorporent les qualités que valorisent les managers. Expliquez comment vous avez abordé un défi et l’avez ainsi adressé. Dites comment vous vous êtes adapté ou avez résolu un problème. Même si ce n’était pas un plein succès, résumez ce que vous avez appris et comment vous avez réutilisé cette leçon pus tard.

Préparez-vous et pratiquez

  • Parcourez la liste de questions ci-dessous.
  • Pensez aux situations dans votre passé qui touchent à n’importe laquelle de ces questions.
  • Écrivez vos réponses.
  • Pratiquez vos réponses à haute voix.
  • Commencez ce processus bien à l’avance, pas le jour avant votre entretien. Vous avez besoin de temps pour être à l’aise avec vos réponses pour qu’elles soient naturelles et faciles à partager pendant votre interview.

Commencer tôt votre préparation vous donne du temps pour vous rappeler des expériences dans votre passé qui répondent à ces questions. Et si vous n’avez pas de situation dans le cadre de votre travail, cherchez des expériences ailleurs qui illustrent bien le point. Des rôles de leadership ou dans des équipes que vous avez tenu dans du volontariat, avec votre église ou autres organisations, ou même dans un sport d’équipe peuvent fournir des opportunités de raconter comment vous avez traité certaines situations.

Devenez confortable dans la pratique de raconter ces situations pendant un entretien. Soyez prêt avec cette information pour qu’elle vienne naturellement et que vous puissiez la communiquer facilement.

Partagez des histoires qui témoignent de succès et d’évolution

Certains recruteurs peuvent poser des questions d’une manière qui n’indique pas qu’ils recherchent une histoire de réussite.

Dans cet article, Mark Murphy dans Forbes explique que les interviewers peuvent facilement distinguer ceux qui apportent des problèmes de ceux qui les résolvent en changeant la façon dont ils posent les questions d’interview comportementales. Plutôt qu’exprimer la question d’une manière qui indique qu’ils cherchent un succès retentissant ou un apprentissage, ils peuvent juste demander de parler d’une occasion où vous avez fait face à un problème spécifique. Ils pourraient ne pas vous demander du tout comment vous vous êtes adapté ou avez réussi à le surmonter.

Surveillez le phrasé et soyez prêt à dérouler votre histoire de succès même si l’interviewer ne demande pas spécifiquement comment vous avez réussi.

Se préparer à l’avance pour les questions comportementales est clef

L’étape suivante est de prendre la liste de questions ci-dessous et élaborer vos réponses. Vous voulez bien les pratiquer et être prêt à les utiliser pendant l’entretien. Démarrez cette préparation le plus tôt possible pour vous vous donner le temps de mémoriser ces réponses afin qu’elles viennent spontanément pendant l’interview.

Cet préparation en amont réduira le stress pendant l’interview, en plus.

Même si vous ne décrochez pas d’entretien immédiatement, il est utile de garder ces questions d’interview à l’esprit et de commencer à identifier les manières de leur répondre quand vous serez à nouveau sur le marché de travail. Si vous prenez note de ces réponses comme vous les croisez dans votre expérience actuelle, il sera beaucoup plus facile de répondre quand vous aurez un entretien d’embauche plus tard.

Questions d’Interview Comportementales pour le Manager de Projets

Certaines des questions sont similaires et on ne vous les posera pas toutes lors d’une interview. J’ai fourni des variations pour vous inciter à bien y réfléchir de différentes façons. Celles-ci vous aideront à vous remémorer quelques exemples pour présenter vos formidables compétences.

  1. Parlez-moi de projets que vous avez managés.
  2. Variation : Parlez-moi d’un projet récent que vous avez managé.
  3. Parlez de votre projet le plus réussi. Qu’est-ce qui l’a rendu si réussi ?
  4. Parlez d’un projet qui a échoué. Comment l’avez-vous géré ?
  5. Avez-vous jamais dû manager un projet avec des délais peu réalistes ?
  6. Avec quelles méthodologies de gestion de projet êtes-vous familier ou avez-vous utilisé ?
  7. Quel est le plus grand nombre de projets que vous avez eus en même temps ? L’avez-vous trouvé difficile ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
  8. Comment abordez-vous les projets qui vous sont nouvellement assignés ? Que faites-vous dès qu’un projet vous est assigné ?
  9. Comment planifiez-vous vos projets et établissez-vous des échéanciers ?
  10. Comment vous assurez-vous que vos projets restent sur les rails ?
  11. Comment préférez-vous fournir des mises à jour d’avancement de projet ?
  12. Comment clôturez-vous vos projets ?
  13. Comment gérez-vous un membre d’équipe peu coopératif ?
  14. Comment traiteriez-vous un conflit dans l’équipe ?
  15. Parlez-moi d’un projet particulièrement difficile que vous avez managé. Qu’est-ce qui le rendait difficile ? Comment avez-vous managé ces challenges ?
  16. Parlez-moi d’un membre d’équipe compliqué avec qui vous avez travaillé.
  17. Parlez-moi d’une partie prenante exigeante que vous aviez sur un projet. Comment l’avez-vous gérée ?
  18. Comment managez-vous les risques sur le projet ? Dites-moi comment vous l’avez fait sur des projets précédents.
  19. Comment communiquez-vous avec votre équipe ?
  20. Parlez-moi d’une fois où vous avez pris l’initiative sans être incité à apporter une amélioration ou résoudre un problème.
  21. Parlez-moi d’une fois où vous avez dû persuader quelqu’un d’autre de comprendre votre point de vue ou changer d’avis. Comment vous en êtes-vous sorti ?
  22. Comment motivez-vous votre équipe de projet ?
  23. Avez-vous jamais travaillé avec un membre d’équipe qui a échoué à respecter les délais ? Comment avez-vous traité cette situation ?
  24. Parlez-moi d’une fois où vous avez travaillé avec un client mécontent.
  25. Racontez-moi un événement particulièrement ou une situation stressant et comment vous avez géré cela.
  26. Dites-moi comment vous démontrez votre leadership à l’équipe.
  27. Dites comment vous planifiez les projets et gérez les jalons et l’échéancier.
  28. Comment vous assurez-vous que l’équipe reste en piste pour respecter des dates cibles ?
  29. Avez-vous jamais eu un membre d’équipe qui n’a pas pris la responsabilité de respecter des engagements ? S’il en était ainsi comment l’avez-vous traité ?
  30. Parlez d’une décision difficile que vous avez dû prendre. Qu’est-ce qui l’a rendait difficile ? Comment l’avez-vous gérée ? Quel fut le résultat ?
  31. Parlez d’une fois où vous saviez que votre supérieur avait tort. Comment avez-vous managé la situation ?
  32. Parlez d’une fois où un membre de l’équipe a sous-performé ou n’a pas respecté ses engagements.
  33. Vous a-t-on jamais confié un projet urgent qui était en conflit avec d’autres projets sur lesquels vous travaillez ? Comment avez-vous fait face à la situation ?
  34. Avez-vous jamais travaillé avec un chef difficile ? En quoi était-il difficile et comment l’avez-vous managé ?
  35. Parlez-moi de n’importe quels buts que vous avez mis pour vous et avez atteints. Ceux-ci peuvent être professionnels ou personnels.
  36. Avez-vous jamais eu un projet important bien en voie de réalisation et ensuite des priorités changées ? Comment l’avez-vous géré ?
  37. Pouvez-vous donner un exemple d’une fois où vous regrettez de ne pas avoir managé une situation différemment ? Quelle était-elle et comment auriez-vous préféré la traiter ? Pourquoi ?
  38. Avez-vous travaillé avec un client ou un membre d’équipe qui restait sans réaction ? Comment l’avez-vous abordé ?
  39. Avez-vous jamais été dans une équipe ou une partie d’une société qui subissait de très profonds changements ? Comment avez-vous réagi ?
  40. Donnez un exemple d’une fois où vous êtes allé au-delà de vos responsabilités normales.

Maintenant que vous avez vu la liste des questions d’interview comportementales pour un manager de projet, l’étape suivante est de vous préparer. Même si vous ne recherchez pas activement de nouveau job actuellement, vous pouvez commencer à préparer des réponses depuis votre position actuelle. Cela rendra votre prochain entretien d’embauche beaucoup plus facile.   Téléchargez le manuel GRATUIT. Il liste les compétences que les recruteurs regardent avec des modèles pour développer des histoires et des réponses à chacune des questions.

Clic ici pour télécharger votre manuel gratuit en anglais –  Project Management Behavioral Interview Questions