Archive | leadership RSS feed for this section

Avantage pour gagner par Mike Clayton

9 Jan

Comment pouvez-vous vous donner un juste avantage sur vos collègues et concurrents ?

Travaillez-vous dans une organisation, ou volez-vous en solo ?

project launch kickoff lancement projetVotre job est-il dans le domaine commercial ou êtes-vous dans le service public ?

Quel que soit le travail que vous faites, votre carrière vous importe. Alors, que pouvez-vous faire pour vous booster ?

Le premier titre que j’avais trouvé pour ce billet était ‘un injuste avantage’. Cela semble captivant, mais il n’y a rien d’injuste du faire de n’importe laquelle des choses suivantes. Vos collègues et concurrents pourraient facilement faire n’importe lesquelles d’entre elles. Et dans les faits, plusieurs le font probablement déjà.

Et de toute façon… je n’aime pas l’idée d’un avantage injuste. Cela sent la tromperie. Mais, d’une façon ou d’une autre, ‘le juste avantage’ semble un peu faiblard. Alors, au lieu de cela, voici 10 façons de saisir un avantage gagnant.

Soignez vos clients : Le client d’abord

Des clients heureux, ce sont des patrons heureux. Et le secret pour soigner le client est simple. Oubliez les longues heures torturantes de formation. Si vous voulez prendre grand soin de votre client, vous devez… lui porter toute votre attention.

jeuxCe n’est pas ce que vous faites : c’est ce que vous ne faites pas

Tout un chacun peut prendre tout qui passe sur son bureau et certains parviendront à tout faire. Ce qui fera votre réputation c’est votre capacité à prioriser stratégiquement. Puis,  concentrez-vous sur ce qui fait une réelle différence pour les choses qui importent.

Apprenez de des autres : Ne les copiez pas

Qui sont les gens qui réussissent le mieux autour de vous ? Que pouvez-vous apprendre d’eux ? Leur expérience, comportements et sagesse sont de valeur, mais rappelez-vous que vous n’êtes pas eux. Apprenez, mais trouvez votre propre voie distinctive.

Expérimentation : Essayez quelque chose de nouveau

Si vous voulez des résultats différents, vous devez essayer des choses différentes. Et si vous allez essayer quelque chose de nouveau, commencez par apprendre des siècles d’effort humain… De petites expériences sont la façon la plus sûre d’apprendre ce qui se trouve au-delà de vos frontières.

Mise en œuvre : Faites ou ne faites pas

Certaines personnes parlent d’un bon livre. D’autres lisent. Mais certains écrivent le livre. Faites-vous une réputation de faire des choses. Souvenez-vous : Faites ou ne faites pas, il n’y a pas d’essai.

Partenariats et Alliances

La pensée que vous pouvez exceller seul est une forme d’arrogance. Mais quand vous le pouvez, pensez aux bénéfices d’une alliance bien équilibrée. Que pouvez-vous vous apporter qui permette d’atteindre le 1 + 1 = 3 ?

Pas OK : ne vous en satisfaites pas

Vous rappelez-vous cette publicité Honda ? Se satisfaire de OK, c’est accepter la médiocrité. Et si vous vous mettiez la barre un peu plus haute demain, que celle que vous franchissez aujourd’hui ? Et si vous le faisiez chaque jour ?

Communiquez : Le succès silencieux n’est pas

Vous en tenir à vous-même et travailler sur votre excellence est tout à fait positif. Mais si personne ne sait ce que vous avez fait, peut-être est-ce bien pour votre tranquillité, modestie et humilité. Mais le marketing de vos accomplissements crée votre réputation.

que comprendre de ces retours?Réactions et Réflexion

Nous savons tous la valeur des retours des autres. Mais cela reste inutile à moins que vous ne mettiez de côté du temps pour réfléchir à ce que vous en apprenez. La réflexion sur l’expérience est le chemin vers la sagesse.

L’Avenir : Plongez dans le changement

Combattre l’inévitable est futile. Utilisez votre énergie pour façonner l’inévitable en le meilleur avenir possible. Ceci est non seulement pragmatique, mais l’optimisme et l’enthousiasme sont aussi une source de charisme. Les gens autour de vous les aiment.

La véritable loi des moyennes

14 Déc

The real law of averages

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2017/11/the-real-law-of-averages.html par Seth Godin

Si vous voulez élever les standards d’un groupe, améliorer le sommet de la pyramide n’est pas aussi efficace que de concentrer votre effort sur sa base.

Exemple simple : réduire la consommation d’une Prius de 1 litre au 100km à 0,7 litre au 100km n’est pas aussi important que de faire passer les SUVs de 10 litres au 100 à 7 litres au 100. Il y a deux raisons à cela. Premièrement il y a beaucoup plus de SUVs que de Prius. Deuxièmement, ils consomment beaucoup plus, donc un même pourcentage de réduction apporte beaucoup plus de rendement. (Vous ne pouvez pas faire la moyenne des moyennes).

Si vous vous souciez de la santé et souhaitez promouvoir une culture de performance, il est tentant de pousser des athlètes Olympiques à courir juste un dixième de seconde plus vite. Il est beaucoup plus efficace cependant d’obtenir de 3 millions de gamins que chacun d’entre eux passe cinq minutes de plus par jour à marcher au lieu de rester assis.

Les organisations bichonnent et challengent une poignée de personnes au niveau de la direction, s’imaginant qu’une bonne décision de plus sur le développement du business de la part de ce groupe pourrait rapporter gros. Le truc est que, si chacun des 10000 employés faisant face aux clients était plus engagé et aimable, cela aurait un impact beaucoup plus important sur la société et ceux qu’elle sert.

Je pense que la raison pour laquelle nous nous concentrons le faible nombre est que cela semble plus dramatique, plus contrôlable et que c’est en fin de compte plus facile. Mais la chose efficace, juste et importante à faire est d’aider ceux qui trainent derrière à rattraper les meilleurs.

baisser la barre…

1 Déc

MAYA = Most Advanced Yet Acceptable

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2017/05/lowering-the-bar.html par Seth Godin

Raymond Loewy a utilisé le terme MAYA pour décrire Most Advanced Yet Acceptable (le plus avancé qui reste acceptable) quand il parlait de conception futuriste. La pensée est que les gens (le terme amorphe pour les masses déclassées) n’accepteront pas quelque chose de trop avancé, donc nous devons baisser nos standards pour gagner en acceptation.

Mais l’acceptation massive n’est plus aussi importante qu’elle le fut. De petites poches d’engagement et d’enthousiasme sont plus importantes que la tolérance ou même l’acceptation par des masses désintéressées.

Notre pressentiment est que nous devons tirer la moyenne des choses vers le bas si nous ne voulons pas être rejetés, que nous devons offrir un peu moins si nous espérons faire survenir le changement. Surtout, nous nous disons de simplifier les choses et nous plions aux gens qui ne nous prêtent pas d’attention, ont peur du mouvement vers l’avant et ne s’en soucient pas beaucoup non plus.

Mais la nature horizontale des flux d’information signifie que l’opposé est maintenant vrai. Nous pouvons être aussi positifs et purs et avancés que nous pouvons l’imaginer et quelques personnes suivront.

Si nous pouvons nous dés-énamourer de la recherche du « coup rapide en masse », l’attente n’est pas de baisser la barre. C’est en réalité de faire de grandes promesses et les tenir.

Voudriez-vous qu’il en aille autrement ?

Et si cela payait vraiment de faire preuve de gratitude…

28 Nov

Why it pays to show gratitude

https://leadonpurposeblog.com/2016/11/21/why-it-pays-to-show-gratitude/ par Michel Ray Hopkin

Peu importe ce à quoi nous faisons face dans la vie à cet instant précis, il y a des choses pour lesquelles nous pouvons et devons pouvoir exprimer notre gratitude. Le fait de se concentrer sur les choses positives nous aide à continuer à avancer pendant les temps difficiles. À long terme, cela paye de ressentir et exprimer notre gratitude envers d’autres et de bonnes choses commencent à se produire autour de nous.

Quand on a demandé à plus de trente personnes ultra-performantes bien connues comment elles se préparaient pour le succès, la réponse la plus commune  était: en  exprimant de la gratitude. Rester positif et avoir une attitude de gratitude sont les pratiques communes à la plupart des personnes qui réussissent le mieux.

En tant que leader, votre succès dépend grandement de l’aide des autres.

Faire preuve de gratitude fera de vous un leader plus efficace et apportera :

une confiance accrue

Quand vous montrez à votre équipe combien vous appréciez et estimez leur travail et contributions, leur confiance en votre management et votre leadership augmente. Les efforts unifiés créent la valeur.

de nouvelles opportunités

des portes s’ouvrent

De nouvelles portes s’ouvrent venant de sources inattendues. Les leaders qui montrent leur appréciation attirent l’intérêt de ceux avec qui ils entrent en contact et d’autres leaders qui les aideront à avoir encore plus de succès.

une paix intérieure

Avoir une attitude reconnaissante pour vos bienfaits crée une paix intérieure. L’absence de conflit interne (en vous-même et dans votre organisation) vous libère pour poursuivre les activités à forte valeur qui rapporteront de gros dividendes.

des collaborations facilitées

Votre succès dépend en fin de compte de la collaboration avec les autres. Exprimer de la gratitude pour ceux qui vous aident à réussir les incitent à faire plus pour aider votre cause.

Nous devrions être reconnaissants envers les personnes qui rendent nos vies heureuses.

Albert Schweitzer l’a très bien dit: “parfois notre lumière s’éteint, mais est rallumée par un autre être humain. Chacun d’entre nous doit ses remerciements les plus profonds à ceux qui ont rallumé leur lumière.” Avec une lumière ravivée, de grandes choses peut arriver.

Nous célébrerons bientôt Noël. Pensez aux gens qui ont fait une différence dans votre vie. Prenez une minute pour les remercier et exprimer votre appréciation pour l’impact positif qu’ils ont eu dans votre vie. La récompense ira bien au-delà de vos attentes.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Questions : Pourquoi la gratitude est-elle importante pour vous ? Comment montrez-vous votre gratitude ? Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous.

Quelle est la chose la plus courageuse que vous pourriez faire aujourd’hui ?

21 Nov

What is the Bravest Thing You Could Do Today

https://leadershipfreak.blog/2017/06/01/whats-the-bravest-thing-you-could-do-today/  par Dan Rockwell

Hier j’ai posé à un client une question jamais demandée auparavant : “Quelle est la chose la plus courageuse que vous pourriez faire aujourd’hui ?”

Ses pensées ont changé. Ses yeux sont d’abord montés au plafond puis ils ont balayé la pièce.

J’ai attendu

Mon travail de coach est de donner aux leaders du temps pour se regarder de nouvelles façons. Cela ressemble souvent à essayer de nouvelles chaussures.

Quand confronté avec un changement potentiel de pensée, les gens disent des choses comme :

  • Je ne sais pas.
  • Je ne suis pas sûr.
  • Je dois y réfléchir.
  • Je n’y ai jamais pensé de cette façon auparavant.

En pensant changements :

#1. Appréciez le silence maladroit.

thinking, penserN’interrompez pas quiconque change dans ses réflexions par du bavardage. Donnez-leur de l’espace pour réfléchir. Ne faites pas pression sur ces personnes. Détendez-vous.

Les vieux modèles de pensée sont rassurants, même s’ils ne fonctionnent pas.

#2. Écoutez les raisons de ne pas agir courageusement et n’expliquez pas pourquoi ils devraient agir.

La première chose que font les gens quand les modes de pensée changent est de trouver des raisons pour lesquelles ils devraient rester les mêmes.

Les gens expliquent pourquoi cela ne marchera pas avant qu’ils ne trouvent des raisons pourquoi ça le fera.

La pire chose que vous puissiez faire est de répondre pour eux. Ils doivent se convaincre. Arrêtez de répondre à toutes les raisons que les gens donnent de jouer prudemment.

Vous répondriez à un tout souci seulement pour rencontrer une nouvelle raison pour laquelle cela ne fonctionnera pas. Le problème n’est pas une question de logique. C’est la peur.

Une excuse est la raison qui fait qu’un présent peu satisfaisant devrait rester inchangé.

#3. Poussez gentiment les gens vers leurs limites.
  • Je vois ce que vous ne pouvez pas faire, que pourriez-vous faire ? (Dites “Vous” pas « Nous”)
  • A quel point est-il important pour vous de résoudre ce problème ? Explorez l’objectif et les priorités.
  • Que voudriez-vous essayer ?
  • Quelle est la chose la plus courageuse que vous pourriez faire aujourd’hui ?

Comment les leaders pourraient-ils amener des équipes ou des individus à un changement radical de pensée ?

Quelles questions pourraient aider les gens à se considérer de nouvelles façons ?

avec Ventura Asssociates, partenaire de DantotsuPM, recrutez les ressources critiques dont vous avez besoin pour vos projets

Enregistrer

Enregistrer

12 choses à éviter lors de conversations difficiles

16 Nov

Le succès c’est aussi ne pas se tirer une balle dans le pied.

12 Don’ts of Tough Conversations par Dan Rockwell

1. N’utilisez pas « Nous » quand vous voulez dire « Vous ».

2. N’autorisez jamais de langage flou. Faite preuve de sincérité et de précision quand rester flou parait sécurisant.

3. Ne forcez pas le pas quand le niveau d’émotion est élevée. Le stress émotionnel limite la découverte de solutions créatives. S’auto-justifier est inévitable.

4. Ne faites pas traîner les choses. Faites une pause pour laisser les émotions retomber (#3 ci-dessus), mais n’attendez la semaine prochaine. L’urgence reste appropriée si c’est une question importante. Pourquoi toute cette émotion si les choses pourraient attendre un mois ou deux ? Le stress émotionnel peut indiquer que les choses ont duré trop longtemps.

5. N’ayez jamais trois fois la même conversation. Un comportement inacceptable devient acceptable si on lui permet de persister. Imposez plus de contrôles et une responsabilité plus granulaire si les problèmes persistent.

6. Ne proposez pas d’options si vous n’êtes pas enclins à les discuter. Si vous allez donner une directive, faites le.

7. N’adoptez pas de position de confrontation. Aidez vos coéquipiers à obtenir ce qu’ils veulent. Vous perdez quand vous essayez de gagner une conversation difficile.

8. Ne prenez pas la responsabilité de corriger une personne. Personne n’aime être corrigé. Les gens grandissent. Ils n’ont pas besoin d’être « réparés »..

9. Ne vous attendez pas à ce que quelqu’un excelle là où il manque d’aspiration, de talent ou de force. Si ceci se prolonge pendant des mois, ajustez ses responsabilités, réassignez-le, ou déplacez-le ailleurs.

10. N’offrez jamais de suggestions avant que d’autres ne conçoivent leurs propres. Ne résolvez pas les problèmes pour les gens. « Que voudriez-vous faire à ce propos ? » développez trois ou quatre solutions possibles et choisissez-en une.

11. Ne continuez pas à contrôler. Donnez plus de liberté comme vous voyez des progrès. La règle générale est que les contrôles augmentent quand les problèmes persistent et baissent comme des progrès sont réalisés.

12. Ne parlez pas en mal. De piètres qualités de leader contribuent aux problèmes de harcèlement. Peut-être que la procrastination – de votre part – a fait empirer la situation. Si vous pensez avoir tout compris, ce n’est pas le cas.

Quelles sont les autres choses les leaders devraient éviter pendant des conversations difficiles ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

21 Novembre – Toulouse #PMI® – Conférence sur le Leadership authentique

7 Nov

La branche Midi-Pyrénées vous proposera une conférence sur le Leadership Authentique, présentée par Frédéric Bonneton

Au-delà des nouvelles méthodes et des nouveaux modèles, la capacité du chef de projet à entrainer des équipes transversales sur une vision commune reste LA compétence clé.

Livre sur Amazon

Et cette compétence est de plus en plus difficile à mettre en œuvre. Pourquoi?

Parce que la démobilisation croissante des équipes, leur défiance naturelle vis-à-vis des institutions et de leur représentant, placent tous les managers et particulièrement les chefs de projet dans un rôle de plus en plus complexe à exercer.

Conscient de cet enjeu, les entreprises s’interrogent sur d’autres modèles (entreprise libérée,…), poussées aussi par les différentes révolutions qui la percutent, (changement de business models, évolutions sociologiques, digitalisation et manière de travailler,…). Cependant, dans ce monde de complexité, toutes pressentent l’importance de l’humain.

Il existe aujourd’hui une voie différente à ces grandes révolutions qui sont proposées, une voie accessible et simple qui permet à toutes les personnes travaillant en projet de faire la différence : la voie de l’authenticité.

Cette conférence sera animée par Frédéric Bonneton, consultant, conférencier et auteur. Il a notamment publié ‘Bien Décider en moins d’une Heure’, édition Eyrolles et ‘La Négociation Émotionnelle’ chez Kawa.

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Émotionnellement attirant

3 Nov

Emotionally attractive

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2017/03/emotionally-attractive.html par Seth Godin

Nous passons beaucoup de temps à parler de célébrités et de combien elles sont attirantes. Les yeux bleus de Paul Newman, la taille de Jake Gyllenhaal, la rapidité de Usain Bolt…

La plupart du temps, notre succès est basé sur une chose sur laquelle nous avons beaucoup de contrôle : notre attrait émotionnel.

La plupart du temps, cependant notre succès est basé sur une chose sur laquelle nous avons beaucoup plus de contrôle : notre attrait émotionnel.

Les gens qui sont ouverts, empathiques, optimistes, flexibles, généreux, connectés, créatifs et intéressants semblent y arriver beaucoup plus facilement.

Ils sont plus à même d’atteindre leurs buts, d’influencer les autres et surtout, de passer du temps avec les gens avec qui ils voudraient être.

Le meilleur est que c’est une compétence, quelque chose que nous pouvons travailler si nous nous en soucions vraiment.

Enregistrer

12 leçons que Lolly Daskal a apprises en étant coach en leadership

2 Nov

Des leçons à prendre à cœur… Nous rencontrons les mêmes écueils, nous souffrons de la même façon, nous voulons tous le bonheur et une belle vie !

http://www.lollydaskal.com/leadership/12-powerful-lessons-best-leadership-coaches-learn/ par Lolly Daskal

Livre sur Amazon

Dans ma carrière de coach de leaders, j’ai eu la chance de travailler avec des personnes étonnantes. Certaines étaient propriétaire de petite entreprise ou chef de département d’organisation de taille moyenne. Certaines sont des cadres supérieurs de sociétés multinationales et des leaders gouvernementaux. De chaque personne, j’ai appris quelques puissantes leçons.

J’espère qu’elles vous seront utiles dans votre leadership !

1 – Tout le monde a les mêmes besoins et désirs de base.

Tout le monde veut être vu et entendu, apprécié et reconnu. Dans la vie et dans le business, ce n’est pas tant ce que vous dites qui compte que comment vous faites se sentir les gens. Alors laissez les autres vous entendre exprimer votre respect et votre gratitude pour ce qu’ils font.

2 – N’essayez pas de lire dans l’esprit des autres personnes et forcez pas d’autres personnes à essayer de lire le vôtre. Communiquez.

Les gens ne sauront jamais ce que vous ressentez ou ce que vous pensez à moins que vous ne leur disiez. Si vous voulez que votre point de vue soit entendu, vous devez dire aux gens ce que vous pensez. C’est aussi simple que cela.

3 – Votre passé est ici pour vous enseigner votre propre avenir.
passé, présent et avenir

votre passé vous enseigne votre propre avenir

Vous ne pouvez pas vous accrocher au passé, mais vous pouvez en apprendre. Ne faites pas l’erreur d’essayer de rester dans le passé. La vie c’est apprendre de ses leçons et les prendre avec vous dans votre vie.

4 – Tout le monde a une histoire et tout le monde a des complications dans sa vie.

Chaque personne que nous rencontrons a ses propres difficultés et problèmes. Ce qui pourrait être mauvais pour l’un pourrait changer la vie d’une autre personne pour le meilleur. Vous devez accepter les gens comme ils sont au lieu d’essayer de les changer.

5 – N’essayez pas de plaire tout le monde, mais faites ce que vous savez être juste.

Si vous êtes trop occupé à essayer de plaire à tout le monde, à la fin vous ne plairez à personne. Viendra le moment où vous serez fatigué de ce jeu et c’est à ce moment-là que vous êtes libre d’entrer dans le vôtre.

6 – Vous ne devez pas être parfait, vous devez juste être vrai.

Si vous passez votre temps à essayer d’être une personne parfaite, vous manquerez probablement l’occasion d’être imparfaitement heureux. La partie la plus importante de votre vie est d’être exactement qui vous êtes et la chose la plus importante à laquelle penser n’est pas d’être parfait, mais authentique, véritable et centré sur son cœur.

7 – Dire la vérité est toujours la meilleure politique.

Vivre une vie d’honnêteté crée la paix intérieure et la paix intérieure est sans prix. C’est ainsi.

8 – Comment vous passez vos journées indique ce qui est important pour vous.

Chaque jour vous êtes face à deux choix : vous pouvez y errer sans but, ne sachant pas ce qui va arriver et réagissant simplement aux événements comme ils viennent, ou vous pouvez passer votre temps sur ce qui est important pour vous, dirigeant votre propre vie et prenant votre propre décision sur ce qui est le plus important à vos yeux. Le choix sera toujours le vôtre.

9 – Le changement est inévitable; vous devez apprendre à l’embrasser.

Quelles que soient vos circonstances, elles changeront – c’est une chose sur laquelle vous pouvez compter. Donc embrassez le changement et rendez-vous compte que cela arrive pour une raison, même si ce n’est pas apparent de prime abord.

10 – Ce sont les petites choses qui importent le plus.

Appréciez les petites choses, parce qu’un jour vous pourriez regarder derrière soi et découvrir qu’elles étaient de grandes choses.

11 – Plus vous travaillez dur, plus vous aurez de chance.

Plus de travail réalisé = plus de chance

Votre crainte naturelle de l’échec vous empêchera parfois d’essayer de nouvelles choses, mais vous devez dépasser vos craintes et travailler dur à ce que vous aimez, parce que le succès vient de l’accumulation de beaucoup de petites expériences uniques. Plus d’expériences = plus de chance.

12 – Investissez du temps et de l’énergie sur vous-même.

Quand vous investissez en vous-même, vous ne pouvez jamais perdre et au fil du temps vous changerez la trajectoire de votre leadership et de votre vie. Plus d’énergie vous dépensez en compréhension de vous, sagesse et connaissance, plus de contrôle vous aurez sur votre vie.

Des leçons à prendre à cœur… Nous rencontrons les mêmes écueils; nous souffrons de la même façon; nous voulons tous le bonheur et une belle vie.

Menez de l’intérieur : Chaque personne a quelque chose à nous enseigner et parfois les leçons les plus importantes sont celles qui nous viennent de fréquenter d’autres personnes.

Quelle 13ème leçon ajouteriez-vous à ce retour d’expérience ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PAS LE TEMPS… …VOUS ÊTES PRESSÉ ? un billet de Rose-Hélène Humeau

31 Oct

Conseil pour reprendre le contrôle… de votre temps

Il n’y a pas de temps à perdre… il faut boucler le projet, respecter les échéances, lire et répondre aux mails, finir le rapport…. Le temps file entre mes doigts et je courre après… Vous aussi ?

Voici trois conseils que j’ai mis en œuvre pour reprendre le contrôle.

INSPIRER – SOUFFLER – ÉLIMINER

INSPIRER

Une inspiration complète est lente et profonde. Elle irrigue tout le corps et l’esprit. Elle rend l’instant présent plus intense et propice à la conscience de son environnement et à l’action.

Pour profiter du pouvoir de l’inspiration :

1. Je suis à l’écoute
  • J’observe et collecte les informations “du terrain”, de mes collaborateurs ou de mes équipes afin de mieux agir. Je me répète que ce temps d’inaction n’est pas du temps perdu.
  • Je suis présent(e) pour les autres et laisse mon smartphone au fond du tiroir pour aller prendre un café, en réunion ou aller déjeuner avec des collègues.
  • Je renforce mon “leadership”!
2. Je me maîtrise
  • Je résiste et me force à prendre du recul face au « tout, tout de suite », au « plus vite » qui me met sous pression et me pousse souvent à l’erreur de jugement. Je comprends que la précipitation tue le bon sens.
  • J’apprends à dire « non » ou « plus tard » en questionnant toujours l’urgence par rapport à mes objectifs.
  • Je reprends le contrôle !

SOUFFLER

Et si la procrastination était un bienfait ? Non pas celle de la « remise à plus tard » mais celle de « faire au plus tard pour prendre le temps de réfléchir ».

Je me suis donc mis à mieux souffler en déployant les deux attitudes suivantes :

3. Je temporise
  • Je cultive la lenteur de la réflexion et de l’analyse sereine pour bien agir. A contre-courant, je me dis que le temps « perdu » sera récupéré par le bénéfice d’une meilleure décision ou action…. et cela se vérifie sur le terrain.
  • Je résiste à l’accélération et reprends le crayon, le travail d’équipe ou toute autre méthode pour réapprendre à raisonner sereinement avant les grandes décisions.
  • J’améliore mon jugement!
4. Je me concentre
  • Je suis persévérant(e) afin d’aller au bout d’une tâche complexe et cesser de passer d’une activité à l’autre sans rien achever.
  • J’élimine les perturbations. Pour cela, je gère ma boîte vocale, éteins les écrans inutiles, supprime les alertes du smartphone, l’enferme dans le tiroir…. et préserve les 30-45 mn (ou plus) de travail en continu qui me permette de faire un travail de qualité.
  • Je crée de la valeur !

ÉLIMINER

Passant plus de la moitié de mon temps à gérer les tâches plutôt qu’à les réaliser et l’autre moitié à consulter des informations “sans intérêt réel ou immédiat”, j’ai décidé de résister à la multiplication des outils et réduire l’infobésité.

Pour cela, j’ai commencé à mincir avec deux principes en tête :

5. Je limite
  • Je sélectionne les outils, méthodes, techniques que je maîtrise et qui sont adaptés à mon travail. J’apprends à les utiliser à 100% de leurs fonctionnalités.
  • Je ne demande pas ou ne vais pas chercher plus d’information que nécessaire. La plupart du temps, j’ai assez d’éléments pour avancer rapidement.
  • Je m’allège et deviens efficace!
6. Je me recentre
  • Je reviens à “ce qui compte” pour moi, mon équipe et mes projets.
  • Je m’interroge sur l’Important vs l’Urgent en permanence. Je revois donc mes priorités régulièrement.
  • Je me focalise et m’adapte !

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM


Inspirez, Soufflez, Éliminez… Vous apprendrez à prendre ce temps que vous n’avez pas afin de mieux le dépenser !

“Heureux celui qui sait prendre son temps pour aller plus vite !”Proverbe Inuit

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :