mettre les autres en avant

Voici pourquoi le management d’un projet s’apparente à une course de relais par Christian Hohmann

Christian Hohmann trouve la métaphore de la course de relais particulièrement judicieuse en matière de management de projet.

En effet, elle permet de rappeler un certain nombre de principes et bonnes pratiques pour une meilleure exécution des projets.

Ce qu’il importe de comprendre dans la métaphore de la course de relais est que c’est réellement une performance d’équipe. C’est l’équipe toute entière qui contribue à gagner la course et gagner la course est bien l’objectif poursuivi.

Article détaillé sur le blog de Christian
CSP est partenaire de DantotsuPM

Voici ce qui nous attend en ce mois de rentrée en matière d’événements sur #managementdeprojet, #Agile et #Leadership

J’ai dénombré plus d’un événement par jour sur le management de projets en ce mois de septembre.

De quoi se tenir à jour, s’instruire et gagner des PDUs pour les certifiés du PMI® et points CDP pour les PRINCE2® Practitioner. Et il y a également de nombreux wébinaires sur l’Agilité.

Si vous participez à l’une ou plusieurs de ces sessions, merci de partager vos commentaires sur celle-ci. Ce que vous en avez retenu, son intérêt, la qualité de l’intervenant.e … Ainsi, je pourrais affiner ma sélection pour les prochains mois. De même, si vous connaissez d’autres événements que je n’ai pas indiqués, donnez-moi les références 🙂

QRP International est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 4 – Webinar – PMI® – Time to Reinvent Project Management

L’intelligence artificielle, la robotique, la blockchain… Nombreuses sont les ruptures technologiques potentielles.

This webinar will explore the challenges that the project management profession is facing both from a methodological point of view, as well as the disruptions that are already impacting us, such as AI, robots and block chain.

Jeudi 5 – Montréal – PMI® Montréal – De gestionnaire de projets à producteur exécutif !

Vous êtes passionné par le cinéma, la télévision, les spectacles, le théâtre, la musique, les grands événements, les festivals ou encore les jeux vidéo? Venez découvrir comment vous pouvez mettre à profit vos compétences en gestion de projets dans le secteur des industries créatives et ainsi fusionner vos deux passions.

Jeudi 5 – Zürich – PMI® Switzerland – Innovation in project management, apply inspiration !

Celebrating PMI’s 50th anniversary, the Switzerland Chapter is organizing this conference addressing experienced professionals who have “seen it all, done it all”, and still want to learn more, expand their skillset, mindset, and toolset. We have invited expert speakers who share their innovative experiences in project management. No science-fiction, all practical inspiration for participants to apply in their own projects and organizations. And, there’s even more! Participants will not only gain practical inspiration from the speakers, but also from their peers. We invite you to take part in the “SIX Networking Challenge”, sharing ideas with your peers while networking!

Jeudi 5 – Webinar – Scrum.Org – Improving Flow in Scrum Teams

Question the expert, Yuval Yeret about using Kanban with Scrum practices, metrics, how it affects core Scrum elements as well as complementary practices such as Burndown Charts, Story Points and tasks, and more.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 5 – Webinar – PMI® – The Impact of Robot Process Automation to Agile

Robot Process Automation (RPA) is one of the recent practices that is usually combined with Agile adoption as part of Digital Transformations. Sometimes implemented as the ‘old’ workflows, RPA can easily become the famous GIGO (Garbage In – Garbage Out), speeding-up unnecessary processes rather than providing value for the business. This webinar analyzes the benefits of RPA, combined with Agile adoption, using a parallel with the introduction of robotization in manufacturing. It is also an analysis of how/if RPA and Artificial Intelligence can be used in Project Management to improve the project delivery process.

Vendredi 6 – Webinar – PMI® UK – How to Become CEO of your Program

Livre sur Amazon

You may be in your organization’s C-Suite currently, or you may have upward mobility to be in the future. Regardless of where you are today, you are already empowered to be the Chief Executive Officer (CEO) for your Program (and/or Project). Join bestselling author Ms. Irene Didinsky « Author of the PMI endorsed 2017 released ‘Practioner’s Guide to Program Management’ as she walks us through her ideology and framework for Program Management and how to mirror the impact, accountability and investment in your Program that a CEO has in their company.


Dimanche 8 à Mardi 10 – Dar es Salaam TanzaniaPMI Africa 2019

This is the 4th PMI Africa Conference, the 1st was held in Johannesburg, South Africa in 2015, the 2nd in Accra, Ghana in 2016, and the 3rd in Port Louis, Mauritius. Each of the conferences attracted over 300 delegates from around the world including –business leaders, entrepreneurs, professors, politicians, humanitarians and industry experts.

Mardi 10 – Luxembourg – Agile² – Design Agile Organization

The context of work has changed. Prof. Dr Peter Kruse highlight three main consequences of the « Tsunami » of globalization and networking:

  1. Exponentially growing Complexity changing the rules of the Economy and leadership in impact.
  2. The tremendous growth of democratization: the power has shifted from offer to demand.
  3. Dissolution of structural boundaries: core melting.

Mardi 10 – Basel – PMI® Switzerland – Listening to Lead with 4 experiments

Opportunities emerge in every interaction – If we listen carefully. It requires leading conversations more consciously and developing a more flexible, connected and refreshing way of supporting teams and individuals through change. The workshop consists of 4 practical interactive experiments that will enable you to listen and lead with more intention and care in your projects and everyday life.

Mercredi 11 – Webinar – PMI® – Change Management is a Product, used by your employees

de bons outilsWhy, as a project leader, should you be personally invested in organizational change for your project efforts? Learn why change is so vital to your project success as well as how to action 3 critical change moments that matter toward project success. Walk away with practical learning that can immediately be applied to enhance your project leader’s toolkit!

Mercredi 11 – Webinar – Incrementor – 3 Roles but 1 Team

I am sure you have heard the saying “There is no ‘i’ in Team” before. For an effective Scrum team that statement makes perfect sense. On the flip-side, Scrum defines 3 distinct roles with very specific responsibilities and accountabilities. When roles are defined this way, there is a risk that gaps and gray areas emerge.

Jeudi 12 – Montréal – PMI® Montréal – L’Art de Convaincre

L’Art de Convaincre en entreprise vous apprend:

  1.  À créer une introduction efficace à votre message
  2.  À concevoir un message clair et concis
  3.  À avoir une communication verbale convaincante
CSP est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 12 – Lille – PMI® France – Présentation du programme mentorat 

Vous êtes intéressés par le mentorat et vous ne savez pas par où commencer. Le PMI vous offre d’explorer cet outil puissant de développement personnel et professionnel et de l’appliquer à la gestion de projet. Suite à cette rencontre, si un nombre suffisant de participants se manifestent le PMI France Lille proposera un premier groupe de mentorat à ses membres.

Partenaire de DantotsuPM

Jeudi 12 – Mulhouse – PMI® France – Quels outils pour une communication efficace dans une équipe projet?

La communication représente près de 80% du travail d’un chef de projets. La maîtrise efficace des techniques adaptées aux différents contextes est un élément essentiel du leadership permettant l’atteinte des objectifs du projet mais aussi des objectifs personnels des membres de l’équipe. Venez échanger avec nous sur les bonnes pratiques utilisées dans différents types d’entreprises et d’activités. Vous pourrez également présenter vos propres outils et les confronter aux retours d’expériences des autres participants.

Jeudi 12 – Lausanne – PMI® Switzerland – A journey into innovation: how to navigate through the R&D environment

How can a company adapt its project management style and structure to the specific R&D environment, via the example of Nestlé Research? During this presentation the constraints linked to scientific research will be explored as well as the methods used to mitigate them. From linear project management to end-to-end project management, Nestlé has developed specific processes to adapt the project management style to the desired outcome. Scope change, risks, time and stakeholder management will be outlined over concrete examples. And because project management is not limited to big industries, hints will also be provided of how it can be used in young companies to accelerate success.

Jeudi 12 – Webinar – PMI® Organizational Agility Conference 2019 (6 PDUs)

For its 5th edition, the PMI® Organizational Agility Conference proposes to examine « Evolving Approaches to Resilient Value Delivery! »

Older concepts of change management proposed that organizations freeze in their current state, transform and then come out into a new state of being. Organizations no longer have the luxury to stand still while they change as the next change is not so far away…

Jeudi 12 – Webinar – Axelos – The Power of Professional Certification Report Highlights

Is certification still a valuable indicator of knowledge? Do organizations and individuals still think that passing an exam is a sign that the individual can do a job? Is certification still a significant waymark on the path to learning? What is the global demand for certifications,  including ITIL® and PRINCE2®? 

QRP International est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 12 – Webinar – APMG – How to plan an Agile Change Initiative with Melanie Franklin

A step-by-step approach for creating a high-level plan and the techniques needed to develop specific plans for each element of your change.

Vendredi 13 – Montréal – PMI® Montréal – Venez célébrer le 50e anniversaire du PMI ! 

En tant que PDG du Project Management Institute (PMI) Sunil Prashara a la responsabilité de déployer la stratégie globale du PMI en priorisant les membres et l’agilité organisationnelle. Le but est d’améliorer et de promouvoir la profession de gestionnaire de projet. Jetez un coup d’œil au « CEO Corner » pour rester au fait de ses publications.

Vendredi 13 & Samedi 14 – Moulin Vieux – Conférence Agile Games Alpes

Agile Games Alpes 2019 est un Open Space sur 1,5 jours dédié aux Jeux Agiles et dérivés. Cette manifestation s’adresse aux personnes souhaitant :

  • Etre inspirés et inspirer
  • Tester de nouvelles techniques
  • Concevoir des jeux
  • Partager entre praticiens joueurs
  • Utiliser des jeux de coaching
  • Etre surpris
  • Rencontrer des concepteurs de jeux

Cette manifestation est ouverte à tous, sans exception, pour peu que chacun souhaite y être majoritairement contributeur plutôt que consommateur 🙂


Lundi 16 et Mardi 17 – Paris – Agile en Seine

Agile en Seine privilégie chaque année depuis 3 ans maintenant les retours d’expérience de sociétés dans leurs pratiques de l’Agilité. Et c’est en voyant toutes ces propositions que l’on remarque la tendance à l’industrialisation de cette mise en place, mais aussi une très grande diversité dans les manières de faire. Il est loin le temps où l’Agile était confiné uniquement à l’IT. Ce mouvement va bien au-delà aujourd’hui.

C’est d’ailleurs la thématique de cette année : L’Agile est majeur, il fête ses 18 ans.

Mardi 17 – Paris – PMI® France – Engager votre équipe dans l’excellence décisionnelle

Mise en œuvre avec succès depuis plus de dix ans dans de grands groupes, l’excellence décisionnelle est une approche puissante pour gérer les risques décisionnels dans un environnement complexe et incertain : De nombreuses parties prenantes et expertises à mettre en synergie dans des délais toujours plus courts.

Mardi 17 – Montréal – PMI® Montréal – Delivering is not enough

Becoming Skilled in Organizational Change and Transformation. Our project deliverables must enable business outcomes, and business outcomes can only be realized with organizational change. This interactive session will examine basic organizational change management theory and provide project managers with a basic toolkit that will enable participants to move from delivering deliverables to changing and transforming organizations.

Mardi 17 – Webinar – PMI® – Change for Project Leaders: Making the Case

Participants will learn why change is so vital to their project success as well as how to action 3 critical change moments that matter toward project success. Participants walk away with practical learning that can immediately be applied to enhance any project leader’s toolkit!

Mardi 17 – Lausanne – SMP – 7 clés de la négociation validées par la science

La Négociation Intégrale est le résultat de 20 ans d’expérience et 5 ans de recherches dans le domaine de la négociation et de la gestion des conflits.

Au cours de cette soirée, animée par Stéphane Royer, vous pourrez découvrir son efficacité en 3 étapes :

  1. Elle reprend les invariants des méthodes les plus connues. En d’autres termes, elle dégage l’ensemble des définitions, principes, processus, règles, attitudes et stratégies des méthodes les plus répandues
  2. Elle arbitre les différences entre ces méthodes par les dernières études scientifiques
  3. Elle corrobore ces résultats avec l’expérience des praticiens-managers de la négociation.

Mercredi 18 – Webinar – PMI® – Do You Have Access to Unlimited Resources?

PMGS est partenaire de DantotsuPM

Of course NOT!

What world do YOU live in?

In this world, there are only so many hours in a day.

We cannot travel through time and we cannot clone our resources.

Accepting these realities is a key to successful project management and the ticket to ensuring your team still wants to work with you after your current project.

All work needs to be accurately modeled for project and non-project work (operations), in current and new projects.

All work needs to be aggregated across all projects and operations.

Over-allocations need to be avoided or resolved.

Mercredi 18 – Luxembourg – PMI® Luxembourg – How Agile are Companies in Luxembourg (and other European countries)

Following the success in 2017, PMI Luxembourg Chapter and PwC Luxembourg have the pleasure to invite you to the closing event of this year’s research project on Agile Transformations in Luxembourg.

Mercredi 18 – Webinar – APMG – The Naked Agilist: Laying bare the truth about Agile Transformation

Agile transformations are increasingly becoming the norm, but is it all about changing to sprints, daily stand-ups, and Kanban boards? This webinar will discuss what an agile transformation is and is not. Your presenter, Dr Ian Clarkson, will lay bare what an agile transformation is all about. Is it just like any other transformation or something special?

Jeudi 19 – Lyon – PMI® France – Les projets en question, regard philosophique

Managers de projets, vous avez souvent été confrontés à des problématiques que seuls vous ne parveniez pas à gérer, la force du collectif, les méthodes du codéveloppement vous ont été souvent utiles pour aborder autrement le problème et avoir un autre éclairage. Notre conférence donnera la parole à des chefs de projets qui ont testé les méthodes du codéveloppement, du questionnement et qui ont accepté de partager leurs expériences avec vous. Ces expériences prendront encore une autre dimension avec un éclairage philosophique donné par Flora BERNARD, qui intervient auprès d’organisations sur les thèmes de la philosophie d’entreprise.

Jeudi 19 – Brussels – PMI® Belgium – An exclusive event hosted at Brussels Airport by Brussels Airport Company (BAC)

The operating context for airports is changing rapidly.  The old model of just assuring the flight movements and the safety of the passengers is no longer enough to compete in today’s aviation world.  New business lines must be developed and scaled and run efficiently.  The concept of “customer of the airport” is evolving and the expectations of the customer are best described as liquid.  BAC has chosen for a transformation to gear up for the decades to come. To support such a transformation, the concept of the PMO has evolve too.  The evolution of the BAC PMO is this evening’s topic.

Jeudi 19 – Webinar – PMI® – Powering Your Career with PMI

Are you looking for a new job in the project management profession? Our premier job board is your career headquarters. In this webinar you will learn about the PMI Career Center, and how to access free job tools available to you. The PMI Job Board is a free tool for project professionals to explore relevant opportunities and to stand apart to top companies in the world of project management. Explore the PMI Job Board to Power Your Career !

Jeudi 19 – Webinar – Digité – From Teams to Portfolio, the Importance of Upstream Kanban

More about Kanban

In this webinar we will talk about the importance of Upstream Kanban to connect the work from teams to portfolio level, helping people to think about systemic improvements and considering value delivery from clients needs to their satisfaction. Upstream process understanding can improve demand versus capacity balance, with prioritization based on indicators as cost of delay before teams have to commit to work, which can improve business expectations management, negotiation and team morale.

Vendredi 20 – Webinar – Agile Alliance – Agile Coaching Network

Do you need help with your Agile adoption? Or would you like to share what worked or didn’t for you? If so, we invite you to participate in the Agile Coaching Network. It’s entirely free and safe.

Vendredi 20 – Sophia Antipolis – agile tour 2019

Conférences plénières, ateliers, facilitation graphique, jeux, échanges et networking, autour des thématiques :

  • Agile 2.0
  • Agilité, mais encore?
  • Bien être au travail
  • Agile à l’échelle
  • Innovation / Craftmanship
Retrouvez le meilleur de l’agilité sur une journée !

Vendredi 20 – Tunis – PMI® Tunisia – Project Governance Implementation Methodology by COBIT in French language (1 PDU)

Speaker: Mr Walid Bouzouita
– Consultant and CISA, COBIT5 Implementation, ITIL, ISO31000 Trainer
– Certified trainer COBIT5
– ISACA Tunisia Chapter Executive Director and Chapter Past President

Vendredi 20 – Webinar – PMI® – A Look at the Role of PMI and ISO Standards in Agile

Most Agile frameworks developed for small software teams (relative to the size of an organisation) believe that adopting Agile is a Risk Mitigation approach and/or that in Agile risk is reduced compared with the traditional planned approach, wrongly limited to « waterfall » software development. Apart from the fact that there is no empirical or scientific evidence of that, most Agile practitioners can’t or won’t look at the dual aspect of risk (positive and negative), missing one of the significant benefits of Agile – opportunities management, or in other words, positive risks. Considering Risk Management from the Agile perspective, this webinar is a review of how Risk Management practices and standards can be scaled down and adopted by Agile Teams.

Vendredi 20 et Samedi 21 – ESTIA à Bidart – Agile Pays Basque

2 jours de conférences et ateliers Agile, sur le développement logiciel, la culture produit et les transformations organisationnelles.


Lundi 23 – Québec – PMI® section de Lévis-Québec – Indicateurs de performance: Retourner à la base pour éviter la démesure, tout un ART !

Développer des indicateurs de performance pour suivre les enjeux humains dans le cadre de la gestion de projet, c’est possible et souhaitable. Il suffit de rester simples et connectés ! La présentation intègre deux notions importantes : l’amélioration continue et les indicateurs clés de performance. La roue de l’amélioration continue, la roue de Demming, n’a pas besoin d’être réinventée. Chaque quartier de la roue constitue une étape clé du processus. Nous nous intéresserons particulièrement à la 3e étape, celle de la validation/vérification, et des indicateurs de performance qui peuvent être utilisés relativement aux facteurs clés de succès des projets.

Mardi 24 – Webinar – PMI® France Région Globale – Comment réseauter efficacement ?

Nous revendiquons toutes et tous « un réseau », une activité de networking… mais quelle est leur efficacité ? Organisation, consommation de temps et d’énergie, génération de réelles interactions et rencontres, maîtrise de son e-réputation sont autant de questions à se poser. Alors, quelle démarche adopter ?

Mardi 24 – Webinar – PMI® – How Digitalization Affects Project Management

Digital transformation is a phenomenon occurring across sectors and nations, affecting not only technical processes, but also organizational forms and managerial practices. Project management, which is often used as an agent for change, plays a significant role in initiating and implementing digital transformation. Comparative case studies in the context of commercial construction have been conducted in Sweden and in Germany. Special attention has been paid to the role of digital solutions such as Building Information Modeling (BIM) and Virtual Design and Construction (VDC) for organizing projects. While there seems to be a shared understanding of the potential of the technology to disrupt and innovate the industry, the actual usage leads to progress but also faces barriers.

Mercredi 25 et Jeudi 26 – London – APMG International & Agile Business Consortium – Agile Business Conference 2019

The Agile Business Conference, organised and hosted by the Agile Business Consortium, is a major, two-day annual event which provides a single forum for everyone interested in the application of Agile or moving towards an Agile way of working. Now in its 17th year, the event is the world’s longest running Agile conference. 2019 will see the conference moving further into the realm of Business Agility as it joins partnership with the Business Agility Institute. The theme for the 2019 edition is « The Case for Business Agility ».

Jeudi 26 – Toulouse – PMI® France – Digital tools: from Collaboration to Co-creation

Géry Schneider

L’atelier, animé par Géry Schneider amènera les participants à repenser leur façon d’utiliser leurs outils collaboratifs pour augmenter l’aspect « co-création » (et pas seulement le partage d’informations). D’une part à travers la présentation de fonctions et d’outils, nous illustrerons les utilisation dans les équipes. D’autre part, par le partage d’expériences, nous amènerons les participants à s‘enrichir mutuellement sur l’utilisation de ces fonctions et de leurs propres outils.

Jeudi 26 – Webinar – Scrum.Org – Scrum Teams Are Self-Organizing. Get Over it.

Scrum is among a very small number of frameworks which acknowledge that self-organization is natural. Scrum asserts that the quality of decisions increase when stakeholders collaborate with and trust the wisdom of their teams. The opposite is also true: Scrum’s design implies that common misbehaviors of managers (intervention, command & control) have costly consequences. This webinar will help you learn strategies to better manage the work environment to support Scrum Teams and enable successful self-organization.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 26 – Webinar – PMI® UK – The Presentation on Presentation

We aren’t born to be professional level presenters but through this entertaining presentation the ‘rights’ and ‘wrongs’ of good presentations are explored along with a ‘how to prepare’ for that all-important event. With a few simple lessons taught through the very medium of ‘presentation’ the audience will take away some great ideas for improving their own technique and ‘death by PowerPoint’ is definitely not the outcome.

Jeudi 26 – Luxembourg – PMI® – PM Mentoring ‘Campfire’ evening

Running a project can sometimes be a thankless task. It is not unusual to spend months feeling under assault from all sides! The purpose of the Luxembourg PM Mentoring ‘Campfire’ is to create a space and opportunity where PMs can come together to share and learn from each other’s project concerns and experiences. Participation is free and registration is open to PMI Chapter Members, however, given the anticipated nature of the discussions, attendance is limited to 12.

Vendredi 27 – Aubagne – PMI® France – Must Have Tools

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.


Lundi 30 Septembre au Mercredi 2 Octobre – Merida, Yucatan – Mexico – IPMA World Congress

“Integrating Sustainability into Project Management”

The event program will cover project trends and development on clean energy, infrastructure development, automotive and aerospace, agribusiness and rural development, smart cities, mining, tourism, and environment.This program is to be covered in three days, with eight conferences from international world-class keynote speakers, aimed to set the tone for the day.

Voilà, c’était tout pour ce très riche mois de septembre !

Si vous participez à l’une ou plusieurs de ces sessions, merci de partager vos commentaires sur celle-ci. Ce que vous en avez retenu, son intérêt, la qualité de l’intervenant.e …

Ainsi, je pourrais affiner ma sélection pour les prochains mois. De même, si vous connaissez d’autres événements que je n’ai pas indiqués, donnez-moi les références 🙂

Ces 5 articles sur le management projet furent vos préférés en Février 2019

Profitons de ce début Août pour découvrir ou relire ces quelques billets que les suiveurs du blog DantotsuPM ont particulièrement appréciés.

Leadership, management d’équipe projet, astuces et meilleures pratiques ont su retenir votre attention.

Comment mener des gens qui sont plus intelligents que vous ?

Mener une équipe de personnes exceptionnellement brillantes exige de l’habileté, et, comme Steve Jobs l’a prouvé à maintes reprises, la récompense le vaut bien !

Comment gérer d’ennuyeuses personnes présomptueuses dans votre vie (et vos projets)

Nous rencontrons tous ce type de personnes de temps en temps, celles qui semblent toujours tout savoir sur tout…

Parfois, il est difficile de ne pas les laisser nous impacter.

Mais il y a une façon efficace de gérer les gens présomptueux.

Comment s’y prendre pour mener des discussions téléphoniques professionnelles efficaces ?

Quel est le B.A.-BA pour mener des entretiens téléphoniques efficaces ?

Peut-être êtes-vous comme moi étonné du manque apparent de professionnalisme dont font preuve certaines personnes dans leur manière de conduire des entretiens téléphoniques. En particulier lorsqu’ils ont lieu avec des clients, prospects, commanditaires ou des niveaux élevés de management.

Les meilleures pratiques pour les jalons de projet

Les jalons sont de véritables trésors : Comment pouvez-vous utiliser au mieux des jalons pour assurer le succès de votre projet ?

Les jalons dans la méthode Hermès

La règle 90/90/1 va booster votre trajectoire

Hyper simple et pourtant si efficace. Décidez dès aujourd’hui que pour les 90 prochains jours, vous allez investir les 90 premières minutes de votre journée de travail à vous concentrer totalement, à 100%, sans aucune interruption, sur votre unique projet le plus important.

Avez-vous essayé cette technique ? Quels sont vos retours ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

 

et si nous favorisions et facilitions la collaboration grâce à la courtoisie la plus élémentaire ?

Un article très original de Ty Kiisel en 2010 s’intitulait « Common Courtesy Conducive to Collaboration »

En effet, il peut paraître banal et simpliste, voire un peu rétrograde, de reconnaître la courtoisie la plus élémentaire comme un élément prépondérant dans l’établissement de bonnes relations de travail, et pourtant, combien de fois est-elle piétinée précisément dans le monde du travail ?

Pourquoi semble-t-il que la confrontation brutale l’emporte souvent sur la courtoisie dans les organisations actuelles ?

J’ai tendance à être d’accord avec Ralph Waldo Emerson quand il a écrit, « Il y a toujours une meilleure façon de faire toute chose, même s’il s’agit seulement faire bouillir un œuf. Les bonnes manières sont les façons heureuses de faire ces choses.« 

Dans les organisations où une collaboration efficace est critique au succès du projet, la qualité de nos interactions avec nos pairs, nos supérieurs et nos subalternes est primordiale. Voici pourquoi une communication cordiale est si importante pour le succès du management de projet.

Un exemple historique avec Churchill et Chamberlain

En mai 1940, Neville Chamberlain a été démis de son poste de Premier Ministre de la Grande-Bretagne à cause de son incapacité à répondre à la menace de guerre de l’Allemagne. En tant que Premier Ministre nouvellement nommé, la première intervention de Winston Churchill devant le Parlement est celle où  il prononça  le fameux : « Je n’ai rien à offrir que du sang, un dur labeur, des larmes et de la sueur. »

« Je n’ai rien à offrir que du sang, un dur labeur, des larmes et de la sueur. »

Le point qui justifie de mentionner Winston Churchill n’est pas de discuter sa capacité à rassembler l’Angleterre pour repousser une invasion allemande potentielle. C’est de  reconnaître sa bienveillance et sa générosité d’esprit envers un ancien rival lors de ce passage de témoin. Il aurait été facile de frapper fort et d’enfoncer Neville Chamberlain pour son inaction. Cependant, Churchill s’est vite rendu compte que le faire ne servirait en rien pour promouvoir la cause de la liberté. Cela n’aurait fait que ternir le nom de l’ancien Premier ministre et abaisser le sien en même temps.

Au lieu de cela, voici un petit extrait de ce que Churchill a dit plus tard : « C’est tombé sur Neville Chamberlain lors de l’une des crises suprêmes du monde que d’être contredit par les événements, d’être déçu dans ses espoirs et trompé et trahi par un mauvais homme. Mais qu’étaient ces espoirs pour lesquels il a été déçu ? Ils étaient parmi les instincts les plus nobles et bienveillants du cœur humain : l’amour de la paix. Quoi que l’histoire puisse dire ou pas de ces années épouvantables et incroyables, nous pouvons être sûrs que Neville Chamberlain a agi avec une parfaite sincérité selon ses convictions et est allé à l’extrême de ses capacités et de son autorité… pour sauver le monde de la lutte terrible et dévastatrice dans laquelle nous sommes maintenant engagés. »

Revenons à l’époque contemporaine

Nous travaillons dans un âge de messagerie instantanée, d’email et autres communications presque immédiates. Nous ne devrions pas laisser cette immédiateté du média nous autoriser à devenir durs et trop « faciles » dans notre manière d’approcher nos collaborateurs, même quand les problèmes surgissent et que des erreurs sont commises.

Même sur le lieu de travail actuel, il y a une place pour la courtoisie.

1. Prenez du temps pour rendre votre communication réfléchie et cordiale

Quand les délais sont courts et exigent des équipes projet d’en faire de plus en plus, prenez tout de même quelques secondes supplémentaires pour rédiger un email ou autre communication afin de considérer que votre message est destinée à une personne, à un humain comme vous. Commencez chaque email par une salutation, qui vous rappelle que vous écrivez à une vraie personne. Les 2 ou 3 secondes supplémentaires que cela demande que de s’adresser directement à la personne n’impactent pas négativement votre productivité, mais cela vous aide vraiment à favoriser une relation de travail productive et cordiale.

2. Prenez le temps d’être poli

Dans le monde imparfait du travail en mode projet, des décisions difficiles sont parfois prises. Mais cela ne signifie pas que nous devons jeter la politesse par la fenêtre. Même si ce qui avait l’habitude d’être considéré comme de la courtoisie élémentaire entre supérieurs, subalternes et collègues devient un peu « pittoresque » et considérée comme « inutile », il n’y a rien de mal à prendre en considération les sentiments de la personne qui doit être réprimandée, aussi stupide que vous pensiez qu’elle soit ou combien était grande l’erreur commise. Rester poli et faire preuve de compassion l’un envers l’autre est le moins que nous devrions être capables d’attendre de nos collègues « professionnels ». En faire à moins est improductif et immature.

3. Éliminez la « critique » de la « critique constructive »
« Je n’aime pas cela »

On vous a peut-être appris très tôt dans votre carrière que la « critique » n’est jamais « constructive ». Je ne pense pas avoir travaillé dans une seule équipe de projet qui soit tout le temps d’accord. Le management de projet implique beaucoup de créativité dans la résolution de problèmes, ce qui signifie que l’on réussi rarement du premier coup. La stimulation d’un environnement créatif où les membres d’équipe résolvent avec créativité des problèmes et insistent sur l’excellence exige la collaboration, pas la critique. Quand les désaccords surgissent ou qu’un changement de direction est exigé, le « je n’aime pas cela » devrait être suivi de « voici pourquoi et voici une suggestion sur comment vous pourriez procéder. »

La communication efficace ne repose pas sur des tours de magie ni des astuces

Il est important de se rappeler que la communication efficace est personnelle. Il importe peu si c’est en face à face, via messagerie électronique, ou billet de blog, c’est toujours une personne qui interagit avec une autre personne.

Les outils de management de projet peuvent aider à faciliter la communication et la collaboration, mais le type de communication dépend seulement de vous.

L’auteur américain et le dramaturge Jean Kerr ont dit, « l’Homme est le seul animal qui apprend en étant hypocrite. Il feint d’être poli et ensuite, finalement, il devient poli. »

Que faites-vous dans votre organisation pour encourager l’interaction prévenante et la courtoise entre collègues ?

Le nouveau défi de la collaboration dans le « project management » par Jean-Louis Rogé

Les nombreux avantages de la collaboration sont autant de challenges à relever et gagner.

L’évolution technologique avance à grands pas et elle offre un environnement parfait pour la multiplication des services de partages et des réseaux sociaux. Des échanges se créent tout naturellement et des liens se tissent dans tous les domaines entre les individus.

Dans ce nouveau scénario, la collaboration prend toute son ampleur. Pour cela profiter de ses nombreux avantages représente un défi à ne surtout pas manquer.

Pour vous apporter une aide concrète, je vous propose des conseils pratiques ainsi qu’un aperçu des bénéfices attendus sur 3 aspects clés :

  1. apprendre le travail collaboratif,
  2. choisir la bonne plateforme,
  3. mais surtout sur les actions à maitriser par le chef de projet

Le manager de projet est, une fois de plus, un protagoniste incontesté.

1-Savoir travailler ensemble

Comment faire

Les outils et la technologie ne suffisent pas !

Une collaboration réussie dépend avant tout de l’humain.

En effet si on ne prend pas conscience qu’il faut modifier les habitudes et changer d’état d’esprit, une collaboration effective et durable ne se pourra pas mettre en place.

Il faut donc changer d’attitude au moins sur les points suivants

  • cliquez pour agrandir cette image

    Profiter du brainstorming. La réflexion collective est un moyen très efficace de trouver des solutions. Pour qu’elle soit effective il faut choisir un petit groupe motivé et bien annoncer le sujet au début. Il est préférable de se poser des questions simples et se donner le temps d’y répondre. Il ne faut pas juger les contributions apportées, par contre il est préférable de les noter pour les sélectionner et les compléter ultérieurement.

  • Savoir échanger. La communication entre individus produit un échange dans les deux sens. Pour passer une information le message doit être clair, direct et surtout il faut être convaincu de ce que l’on dit !
Plutôt que de s’exprimer ainsi

« J’aimerais qu’un suivi du projet soit fait le plus souvent possible par les personnes disponibles »

Il vaut mieux dire

« Afin de détecter à temps des erreurs, 2 personnes de l’équipe devront participer chaque vendredi à une réunion de suivi du projet »  

Tout est plus clair

L’objectif (« afin de détecter à temps des erreurs »), les personnes impliquées (« 2 personnes de l’équipe »), le moment (« chaque vendredi »).

Par contre lorsqu’on reçoit un message il faut être certain de vraiment le comprendre.

Pour cela on doit d’abord laisser l’autre s’exprimer, sans émettre de jugements et sans interrompre. Pour être sûr d’avoir compris ce qu’on vient d’entendre, reformuler l’idée avec nos propres mots est une très bonne méthode. Elle peut nous aider aussi à instaurer un climat de confiance avec notre interlocuteur.

  • réfléchissonsGarder l’esprit ouvert. Chacun a ses principes et ses préjugés, c’est un côté plus ou moins présent dans chaque individu. L’objectif est de savoir les oublier par moment pour comprendre vraiment de nouvelles idées. Pour pratiquer au quotidien, essayez de changer vos habitudes, rencontrer de nouvelles personnes, visiter de nouveaux endroits par exemple.

Bénéfices

Les résultats attendus sont premièrement une solution avec plus de qualité grâce au brainstorming. En effet, plus d’idées, plus de points de vues différents produisent une solution complète et mieux adaptée.

Ensuite la cohésion de l’équipe se voit sensiblement améliorée si on apprend à mieux échanger : l’entraide qui en découle augmente la productivité et la motivation.

Appliquer les idées plus innovantes et intéressantes qu’on peut découvrir autour de nous, enfin, nous assure d’être compétitifs et est un gage supplémentaire de qualité.

2-Choisir la bonne plateforme collaborative

Comment faire

Les outils collaboratifs sont très variés et les fonctionnalités peuvent être complexes.

Pour cela il est très fortement conseillé de procéder par étapes dans la mise en service d’une plateforme collaborative selon un ordre de priorités établi.

Un espace pour stocker toute l’information du projet, pour pouvoir la partager, est une fonctionnalité indispensable pour tout projet, mais il y en d’autres moins utilisées qui montrent la puissance d’un environnement de travail collaboratif.

Concrètement les phases de mise en service de la plateforme peuvent se faire selon l’ordre suivant

  1. Environnement de partage centralisé. La première des choses est mettre à disposition des utilisateurs un espace accessible à tout dispositif (PC, tablette, smartphone…), depuis n’importe où et à tout moment. La solution adaptée est sans doute une plateforme en nuage. Mis à part le stockage ordonné des documents, pour réaliser des recherches multicritères, il faut penser aussi aux outils qui nous permettent de partager les modifications et de gérer leur suivi et les versions des fichiers. Établir une base de connaissance pour mettre en commun la méthodologie, les formations et tout autre information d’intérêt, est aussi une fonctionnalité à ne pas oublier.
  2. Businessman Using ComputerGestion des réunions virtuelles. Avoir la flexibilité de réaliser des réunions dès que nécessaire, même si toutes les personnes concernées ne sont pas physiquement présentes, est un atout indiscutable d’une plateforme collaborative.

Il faut s’assurer qu’on puisse utiliser le son et l’image, partager l’écran et la présentation, se servir d’un tableau collaboratif, partager des fichiers, voter, etc.

  1. Support en temps réel. Et si à un moment donné on a une question bloquante ou un doute qui nous traquasse, une option très intéressante à utiliser est le chat en ligne qui donne la possibilité d’interagir avec les autres acteurs de façon simple et rapide. Des données statistiques, des résumés du projet mis à jour en temps réel, peuvent être aussi accessibles à tout moment.

Bénéfices

L’atout indiscutable de ce type de plateforme est de pouvoir disposer de tout type d’information concernant le projet, à n’importe quel moment. De plus, le côté interaction et partage permet d’apporter des modifications à un même contenu et d’avoir un suivi complet des documents.

Organiser une réunion n’est plus un exercice compliqué, en seulement quelques messages on peut tout mettre en place : la distance n’est plus un problème et la technologie donne les moyens à tout le monde de s’exprimer et de participer.

Pour les doutes urgents quoi de mieux qu’un chat en ligne pour avoir une réponse immédiate sans trop d’effort.

3-Coordoner, planifier, motiver: les actions incontournables du chef de projet

Comment faire

Mais tout ne se fait pas tout seul ! Là aussi le chef de projet a un rôle à jouer qui est déterminant. En effet la présence d’un chef d’orchestre est nécessaire pour que tout fonctionne sans problème.

Les aspects où le chef de projet peut être décisif

  • Aider à suivre l’avancement du projet. Une vision globale de l’exécution du projet est nécessaire. Premièrement toute tâche doit être enregistrée correctement au niveau de la plateforme, ensuite elle doit être réalisée selon la priorité établie. L’autorité et l’expérience du chef de projet sont indispensables pour assurer tout ce processus.
  • Planifier et organiser le temps. Surtout dans le cas des méthodes agiles, le planning est révisé en permanence : il y a des actions qui sont reportées, d’autres qui sont modifiées ou supprimées. L’équipe doit être concentrée sur le travail à réaliser, l’optimisation des ressources et la gestion du temps doivent être assurées par le chef de projet.
  • Motiver l’équipe. Le fait de partager toute l’information depuis le début du projet est un moyen d’impliquer et motiver les individus. Si en plus on laisse exprimer tous les membres et on communique souvent avec eux, on donne à chacun l’importance qu’il ou elle mérite : il ne faut pas oublier qu’une équipe motivée est indispensable à la réussite du projet. La plateforme collaborative nous donne tous les outils pour y parvenir et le chef de projet détient l’expertise pour que la motivation dans le projet soit une réalité.

Bénéfices

L’intervention du chef de projet est nécessaire, sa grande expérience permet de profiter pleinement des avantages d’une plateforme collaborative. En effet l’information enregistrée au niveau des tâches est immédiatement disponible pour tous les membres de l’équipe. De plus, toute modification est directement connue des personnes concernées, qui n’ont pas à se préoccuper de collecter une information plus récente. La communication enfin, est beaucoup plus facile et directe : le chef de projet a tous les moyens à sa disposition pour motiver son équipe à tout moment.

visitez le blog
Jean-Louis Rogé

JEAN-LOUIS ROGÉ est Ingénieur informatique et Directeur des services d’informations (DSI). Il a été PCO (contrôleur de projet), responsable de la planification, de la mise à jour et du contrôle de projets pendant plus de 20 ans dans différents secteurs d’activités tels que les télécom, la grande distribution et le service public.

Il partage ses expériences et conseils sur son blog : http://www.comment-reussir-mon-projet.com/

Et vous pouvez également le suivre sur Twitter : https://twitter.com/ReussirProjet

10 défis et leçons sur la performance de l’équipe observés sur le terrain

Pourquoi est-il si difficile pour des collègues de bien travailler ensemble, particulièrement ceux qui se trouvent dans des rôles très en vue ?

par Cora Lynn Heimer Rathbone

Cora Lynn Heimer Rathbone

Les équipes les plus performantes et le travail d’équipe efficient sont des thèmes de discussion majeurs. Certaines entreprises l’ont compris; elles valorisent le travail d’équipe et ne voient aucun problème à continuer. D’autres ont du mal à le mettre en place.

Pourquoi est-il si difficile pour des collègues de bien travailler ensemble, particulièrement ceux qui se trouvent dans des rôles très en vue ?

Dix challenges, dont certains sont positifs, apparaissent à plusieurs reprises dans les organisations

1. Objectifs, priorités et responsabilités individuels avec des rôles et responsabilités clairs. Tous ces éléments sont nécessaires pour avoir des organisations efficaces. Cependant, reconnaissons la réalité : ils conduisent naturellement des comportements individualistes. Les gens veulent personnellement survivre et réussir. Une solution se trouve dans l’équilibre entre les objectifs individuels et d’équipe et dans l’interdépendance perçue entre les membres de l’équipe.

2. La volonté compétitive d’obtenir des résultats, pour soi-même et pour l’équipe. Le sentiment “ma tête est en jeu” conduit à l’utilisation du « je/moi » alors que la mentalité souhaitable est « nous ». L’individualisme peut être un symptôme de forts responsabilité et engagement à délivrer, personnellement et collectivement. Une solution se trouve dans l’accentuation de combien le succès exige vraiment la collaboration et le partage de connaissance.

3. Ambition pour l’auto développement et la promotion, pour être vu au moins comme « le premier parmi les égaux » en donnant son meilleur pour l’équipe. Un désir de se surpasser, de se pousser ‘soi-même’ jusqu’à la limite, empêche parfois de faire un pas de côté pour laisser quelqu’un d’autre briller. Une solution se trouve dans la création d’une culture qui célèbre d’abord les résultats d’équipe et les accomplissements individuels au sein de ceux-ci.

Diversité4. La similitude et l’homogénéité car la recherche montre à plusieurs reprises que les équipes les plus performantes ne sont pas celles avec les membres les plus capables ni les plus intelligents, mais celles avec une diversité de pensée élevée pour challenger les idées, perturber la pensée de groupe, alimenter la créativité et innover. Une solution se trouve dans la célébration de la différence, de la « rechercher de conflit » et dans l’encouragement du questionnement constructif (tout autant que le support).

5. Le manque de confiance en que les autres “surveillent mes arrières”. Le dialogue interne est : “si je me joins à d’autres, reconnaîtront-ils ma contribution personnelle et donc personne ne m’accusera de ne pas faire ma part du travail ?”. Une solution se trouve dans la reconnaissance de contributions en tant que  » membre d’équipe individuel », même si vous vous concentrez d’abord sur le résultat de l’équipe.

6. Le manque de confiance dans les motivations des autres. Rien ne sape la confiance comme “l’intérêt personnel”. Bien sûr, l’intérêt personnel est humain. Cependant, si on voit que des collègues sont plus personnels qu’intéressés par les autres et ce qui est bon pour le business et pour l’équipe, la collaboration ne s’épanouira pas. Une solution se trouve dans la discussion honnête de en quoi il est dans notre ‘intérêt personnel’ de chercher aussi  l’intérêt du business et des autres.

7. Le manque de confiance dans la capacité des collègues.  Le dialogue interne est : “ Ils ne sont pas à niveau et je ne veux pas être associé à eux ”. Pour que des collègues collaborent, les membres de l’équipe doivent avoir confiance en ce que les autres membres d’équipe ont la connaissance, l’expérience et l’attitude pour apporter les bonnes contributions ou, comme on dit, le  » savoir « , le  » savoir-faire  » et le  » savoir être ” pour réussir. Une solution se trouve dans combler les déficiences de certains et mieux associer les personnes en fonction des exigences des rôles de l’équipe.

8. La peur de l’échec si l’on considère la performance exigée de l’équipe comme inaccessible. Le dialogue interne, particulièrement si l’équipe est en dessous de ses objectifs, est “ on doit voir que je me dépasse”. Une solution est de ne jamais manquer d’apprendre des « échecs ». Le scientifique voit ‘l’échec’ comme une partie du processus de découverte. Les business qui sont engagés dans l’innovation et l’amélioration continue font de même.

9. Réactions correctives excessives. Les neurosciences nous enseignent que des réactions négatives continuelles orientent la personne qui « sous-performe » sur précisément sa maigre performance et sur le comportement que vous voulez justement éliminer. Au lieu de construire de nouveaux modèles, l’individu corrigé à plusieurs reprises va probablement rester la même tendance et avoir le moral brisé. Une solution est de faire attention à limiter les réactions correctives uniquement aux questions absolument cruciales.

10. Retours positifs insuffisants. La même recherche en neurosciences montre qu’un focus sur ce qui livre de bons résultats renforce ces activités et comportements et construit de nouveaux modèles positifs de comportement. Une solution que certains ont adoptée est de demander aux gens de donner au moins x (disons 3) retours positifs par jour et construisent ainsi les spirales positives d’interaction.

S’il est si dur de travailler en équipe et que cela devient encore plus difficile quand l’individualisme augmente, pourquoi pas dire stop au travail d’équipe ?

Parce que, tout simplement, les vraies équipes et les équipes qui marchent fort démultiplient les efforts de leurs membres individuels et construisent des organisations résilientes, durables et performantes.

comment faire avancer votre projet en 5 étapes très simples

Influence et persuasion sont des compétences business que l’on peut apprendre et améliorer

Five Steps to Influence Your Project Forward

https://www.strategyex.co.uk/blog/pmoperspectives/five-steps-to-influence-your-project-forward/  par : Nadine Rochester

Comme la culture business se déplace du mode “ commande et contrôle” vers des équipes plus collaboratives, transverses et cross-fonctionnelles, les leaders de projet doivent maintenant être capables de manager des membres d’équipe sans avoir aucune autorité formelle.

Des approches plus subtiles comme l’influence et l’adaptabilité sont maintenant nécessaires pour faire avancer un projet mais beaucoup de ceux qui mènent ces projets ne sont pas équipés des compétences exigées pour manager vers le haut, vers le bas, en transverse, ou diagonale dans les organisations.

Cela laisse souvent les managers frustrés, immobilisés et incapables d’exécuter pleinement un projet ou une initiative stratégique. Voici quelque chose de particulièrement problématique dans le contexte business actuel de plus en plus complexe où les changements surviennent rapidement et où les organisations doivent être capables de répondre immédiatement.

La bonne nouvelle est qu’influence et persuasion sont des compétences business que l’on peut apprendre et affuter.

En comprenant les principes clés de la persuasion et mettant en œuvre quelques outils stratégiques, les leaders peuvent influencer les parties prenantes à chaque niveau de l’organisation, faire sauter les barrières internes et mettre les projets en mouvement rapide et efficace vers le succès.

Les principes de persuasion

Livre sur Amazon

La recherche a montré que l’émotion et la façon dont les gens sont traités impactent fortement comment ils prennent des décisions, en ne pensant pas seulement logiquement et rationnellement.

 

Selon le neurologue Antonio Damasio, comment les personnes se sentent, et comment vous les faites se sentir, influencera leurs choix personnels et professionnels.

Et l’auteur et docteur Robert Cialdini  pousse ceci encore plus loin en identifiant des principes universels qui guident le comportement humain et qui, quand compris et employés de façon éthique, peuvent significativement augmenter les chances que quelqu’un puisse être convaincu par une demande.

Les 6 principes de persuasion de Cialdini

1 – Réciprocité

Les gens se sentent obligés de retourner à d’autres le comportement, le cadeau ou le service qu’ils ont précédemment reçu.

2 – Pénurie/Rareté

Les gens ont pour désir d’acquérir davantage de ces choses dont ils ont le moins. Ou, exprimé autrement, les gens valorisent ce qu’ils peuvent perdre autant que ce qu’ils peuvent gagner.

3 – Expertise

Les gens suivent le leadership des experts crédibles, bien informés.

4 – Cohérence

Les gens aiment être cohérents avec les choses qu’ils ont précédemment dites ou ont faites.

5 – Sympathie

Les gens préfèrent dire oui aux gens qu’ils aiment personnellement.

6 – Preuve sociale

Les gens regarderont les actions et les comportements des autres pour déterminer leurs propres, particulièrement s’ils sont incertains.

Comment influencer stratégiquement

Une fois que les leaders de projet comprennent les principes clés de la persuasion, ils/elles peuvent commencer à mettre des stratégies en place qui influenceront les parties prenantes.

Livre sur Amazon

Une méthodologie populaire est l’approche par les enseignant business Allen R. Cohen et David L. Bradford. Connu comme le Modèle Cohen-Bradford, il est basé sur le principe de réciprocité combiné avec l’idée que toutes les parties prenantes devraient être considérées et traitées comme des alliées.

En prenant pour base ce modèle, l’approche étape par étape suivante peut aider les leaders du business qui doivent insuffler le changement sans être dans une position d’autorité :

Étape 1

Clarifiez les objectifs et identifiez des priorités. Assurez-vous que vous êtes clairs sur ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin. Identifiez vos buts et ce que vous êtes prêt à lâcher pour atteindre votre objectif principal.

Étape 2

Mettez-vous dans leurs chaussures mais ôtez les vôtres d’abord. Cette étape exige que vous mettiez de côté les objectifs que vous avez identifiés et regardiez le scénario du point de vue de l’autre personne.

mettez-vous dans leurs chaussures mais déchaussez-vous d’abord.

Trop souvent les gens essayent de convaincre une partie prenante de leur donner quelque chose sans regarder comment cela impacte l’autre personne.

Quels sont ses buts ? Ce dont vous avez besoin va-t-il créer un conflit ou des obstacles pour cette personne ou son équipe ? Qu’a-t-elle à gagner ou perdre grâce ou à cause de votre demande ? Il est critique d’identifier ce qui pourrait déclencher une réponse positive de cette personne.

Étape 3

Quel crédit avez-vous auprès de cette personne ?

Analysez votre « crédit ». Construire un relationnel professionnel peut être semblable à la demande d’un prêt bancaire ou d’un investissement. Votre crédit est votre force de levier pour influencer cette personne.

Avez-vous aidé cette personne auparavant ? Qu’avez-vous à offrir qui pourrait être de valeur pour elle ? De quand date votre dernier « dépôt » sur le compte de cette une autre personne ?

Étape 4

Évaluez la relation. Faites une honnête analyse de votre relationnel avec cette personne.

Est-il équilibré ? Demandez-vous plus que vous n’offrez ? Avez-vous pris le temps et mis l’effort nécessaire pour établir une confiance mutuelle ?

Étape 5

Procédez à l’échange. Demandez ce que vous voulez et soyez prêts à offrir quelque chose de valeur en retour.

Cela peut ou pas exiger une certaine négociation, mais si les étapes précédentes sont complétées avec réflexion, vous devriez être préparés à le faire avec grâce et dans le respect d’un scénario mutuellement avantageux.

Résultats Durables

Influencer vers le haut comme vers le bas dans une organisation est davantage une affaire de personnes que de pouvoir. En combinant des relationnels personnels forts avec les principes de persuasion, les leaders de projet peuvent stratégiquement et efficacement utiliser l’influence pour amorcer le changement et garantir l’atteinte des résultats souhaités.

Cette compétence est nécessaire maintenant plus que jamais. Dans notre environnement actuel en constant mouvement et l’écosystème business changeant, les leaders doivent être sûrs qu’ils nourrissent constamment leur relationnel, établissent des rapports véritables et construisent des coalitions pour pouvoir les démultiplier quand ce sera nécessaire.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Dans le management de projet comme dans tout autre domaine, le fanatisme est à proscrire.

Les idées trop arrêtées sont un poison qui peut annihiler votre capacité de réflexion.

En tant que manager de projet, il est toujours intéressant de considérer les autres possibilités et les positions des diverses parties prenantes impactées par les livrables du projet.

Comment tuer les réunions inutiles : 7 astuces utiles

Scotchés dans la folle récurrence des réunions ? Des leaders partagent leurs astuces sur la façon d’avoir moins et de meilleures réunions.

How to kill needless meetings: 7 tips

https://enterprisersproject.com/article/2018/4/how-kill-needless-meetings-7-tips par

Carla Rudder

le rush
Courir de réunion en réunion

Nous avons tous passé des journées en réunions qui s’enchainent, courant d’une salle de réunion à la suivante au fil des heures, nous lamentant sur le temps que nous pourrions dépenser sur du vrai travail. Si nous avons assez de chance pour avoir une journée par semaine sans réunion, nous la protégeons avec acharnement.

Si la majorité des gens peuvent le comprendre, pourquoi semblons-nous tous être englués dans une frénésie de réunions ?

Parce que malgré le facteur irritant, les réunions présentent de clairs bénéfices, énonce Alexandre S. Lowry, professeur de finances au Gordon College.

« La culture de réunion excessive conduit la plupart des personnes à la folie. Elles sont essentielles pour permettre la collaboration, la créativité et l’innovation.

Elles favorisent souvent le relationnel et assurent l’échange approprié de l’information. Cependant, une culture de réunions excessives rend folle la plupart des personnes.

Chaque minute dépensée sur une réunion inutile consomme une part du temps pour le travail en solo qui est également l’élément essentiel pour la créativité et l’efficacité.

Encore plus important est le fait que les réunions interrompent la capacité à se concentrer sans distraction sur une tâche cognitive exigeante. En conséquence, les gens ont tendance à venir plus tôt pour travailler, ou rester plus tard, ou utiliser les week-ends comme temps calme pour se concentrer. »

Les directeurs des systèmes d’information et les leaders qui ont des difficultés à trouver l’équilibre entre le temps passé en réunion et le travail individuel, pour eux-mêmes et pour leur équipe, devraient considérer les astuces suivantes pour tailler dans le nombre de réunions et rendre les restantes meilleures.

#1 – Donnez la priorité aux décisions

décider de façon délibérée« Organisez une réunion seulement si une décision doit être prise. Les réunions peuvent être une manière efficace de discuter des idées et des informations, mais ceci ne mène à pas beaucoup d’action. Aussi, prévoyons une réunion seulement si nous savons que le résultat aboutira à une décision. Pour la réunion d’information, employons une technologie comme Slack ou l’email pour permettre à nos équipes de communiquer et d’aborder toutes les questions avant la réunion. Cela nous a mené à une diminution de 45% des réunions hebdomadaires et celles que nous avons conservées sont maintenant plus courtes. Nous employons aussi un parking à idées pour le hors-sujet. Si quoi que ce soit surgit pendant une réunion qui n’est pas la base de celle-ci, nous mettons ce sujet sur ce parking pour que nous puissions l’adresser en dehors de la réunion. » – Matthieu Wolach, Président, Synlio

#2 – Raccourcissez toutes vos réunions de 15 minutes

Les sociétés sont coincées dans une roue de hamster, projetant les participants de la fin d’une réunion au commencement d’une autre au même instant.

“Nous prévoyons que les réunions qui seraient typiquement d’une heure soient de 45 minutes et nous exigeons qu’elles aient un ordre du jour. Le temps réduit maintient les personnes concentrées sur le sujet et permet à la réunion suivante de commencer à l’heure. Je vois la plupart des sociétés coincées dans une roue de hamster, projetant les participants de la fin d’une réunion au commencement d’une autre au même instant. Cela ne laisse aucun temps aux personnes pour aller aux toilettes, prendre un verre d’eau, changer de salle, ni se préparer pour la réunion suivante. Si on ne donne pas aux gens le temps approprié pour faire ces choses nécessaires, ils le créeront. Le résultat est des employés partant au milieu d’une réunion ou se déconnectant, ou arrivant en retard à la suivante, forçant les gens dans cette autre réunion à les attendre. Ils manquent des informations pertinentes et gaspillent ainsi le temps des autres. Cela diminue évidemment la productivité des employés ainsi que leur engagement et leur efficacité. Si chaque réunion d’une heure est réduite à 45 minutes vous pouvez commencer à l’heure, personne n’est énervé et vous pouvez accomplir beaucoup plus. ”–Suz O’Donnell, Président, Thrivatize

#3 – Créez des périodes sans réunion

« Définissez une certaine période de temps chaque semaine pour que les gens puissent se concentrer sur un travail indépendant, au bureau ou à la maison. Leur donner une telle flexibilité et liberté peut fournir l’espace nécessaire dans leurs agendas, avec la motivation de faire fonctionner cet arrangement. Poser des « périodes sans réunion » force aussi le groupe en entier à réévaluer les réunions qui étaient normalement prévues pendant ces créneaux et se demander qui doit vraiment y participer. En conséquence, nous observons que les équipes tiennent moins de réunions en général et que moins de personnes participent à chacune. L’additionnel ‘espace blanc’ dans l’agenda de chacun augmente la productivité individuelle et réduit le débordement sur le temps personnel. » – Alexander S. Lowry, professeur de finances, Collège de Gordon  

#4 – Limitez réunions « de crise »

« La première étape est, avez-vous même besoin d’une réunion ? Beaucoup de réunions sont créées par les gens qui ont une crise ce jour-là. La plupart de celles-ci ne sont pas de vraies crises. Prévoyez une heure chaque semaine pour parler de ces types de problèmes. Repoussez toutes les discussions sur ces sujets à cette réunion. Les emails, les SMS et autres formes de communication peuvent suffire à tenir les gens informés jusque-là (Peut-être la question se résoudra-t-elle d’elle-même avant que la réunion n’arrive). En attendant, les leaders devraient investir plus de temps dans la planification de la réunion que la réunion n’en prendra en réalité. Soyez clair sur pourquoi vous avez la réunion et assurez-vous que seulement les gens qui doivent y être soient là.

La culture de la société dirige normalement les réunions et le processus est passé des générations précédentes. Assurez-vous que vous ne passez pas trop de temps en réunions de crise, limitez-les, ou les éliminez-les si vous le pouvez. « –Wayne  Strickland, VP stratégie globale de distribution, Hallmark Cards

#5 – Réduisez le nombre de participants

« Revoyez et élaguez régulièrement votre liste d’invités aux rencontres récurrentes. Les réunions ont une tendance à sortir de votre contrôle sur plusieurs plans et les réunions récurrentes tout particulièrement parce qu’elles se poursuivent au-delà de leur but ou des personnes ajoutées ne sont plus appropriées. Jetez un coup d’œil aux réunions récurrentes dans votre agenda et revoyez la liste des participants.

à considérer pour toutes vos réunions, à distance comme en présentiel

Toutes ces personnes doivent-elles être là ? Enlevez des personnes et envoyez-leur une note agréable pour expliquer pourquoi; vous serez étonnés, souvent la réponse est un soulagement ! L’autre chose que je fais souvent est de revoir ses réunions récurrentes et d’en annuler, parce que souvent la raison pour laquelle elles avaient été créées n’est plus appropriée ou elles ont perdu leur momentum. » – Ada Chen Rekhi, fondateur et COO, Notejoy

#6 – N’hésitez pas à annuler

Relisez ce billet de Seth Godin

« N’ayez pas de réunion si vous n’en avez pas besoin. Annulez une réunion dès le moment où vous vous rendez compte qu’elle n’est pas nécessaire. Si vous devez vraiment avoir la réunion, publiez un ordre du jour avec les sujets ordonnés par priorité et/ou décisions qui exigent la participation de chacun des participants. Concentrez-vous sur les actions, les mises à jour sensibles et les décisions qui doivent urgemment être prises. Terminez la réunion en avance si tous les objectifs sont atteints. Faites un suivi avec des minutes de réunion qui capturent les points pertinents, les actions nécessaires et les décisions prises. Enfin, quelque chose que nous semblons tous oublier: Remerciez les gens pour leur temps. » – Doyen Pipes, architecte en chef d’innovation, TetraVX

#7 – Liez des réunions aux coûts et bénéfices

« Considérez ce que coûte à la société chaque réunion qui est prévue, en termes d’heures et de dépenses et utilisez ces chiffres pour décider s’il vaudrait mieux prévoir moins de réunions ou des réunions moins fréquentes. » – Tracy Julien, VP marketing, GuidedChoice 

Lesquelles de ces astuces préférez-vous ? Lesquelles avez-vous déjà adoptées et quels en sont les effets ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Et si la capacité à bien gérer les erreurs devenait l’aptitude essentielle à développer par les chefs de projets ? par Alexis Sgaros, CSP

L’erreur a toute sa place dans la gestion de projets.

Elle est même le plus souvent inévitable et sa bonne gestion, en favorisant créativité et coopération, la condition sine qua none de la réussite des projets.
Alexis Sgaros
Alexis Sgaros

Qui, lors d’un point d’étape projet, n’a jamais craint de prendre la parole de peur de dire ce qu’il ne fallait pas et perdre ainsi tout crédit auprès de ses collègues ? Et bien c’est ce genre de réflexe que les chefs de projets doivent bannir de leur raisonnement. Pour eux, mais aussi pour tous les membres de leurs équipes. A contrario, ils doivent s’arranger pour que l’erreur et sa bonne gestion fassent partie intégrante des normes à prendre en compte dans le déroulement des projets.

Réhabiliter l’erreur

Le chef de projet doit faire accepter à ses équipiers que l’erreur, loin d’être une fatalité, peut au contraire faire émerger de nouvelles idées, devenir l’occasion de faire autrement et mieux, de s’adapter, d’apprendre… Et tout cela à chaque moment de la vie du projet !

Il est par exemple possible que l’estimation des délais d’un projet soit erronée. Dans ce cas, le chef de projet ne doit pas perdre de temps à rechercher le fautif, mais consacrer ce temps précieux à comprendre quel besoin n’a pas été nourri et à réfléchir à la façon de régler le problème. Ce cas est représentatif de l’une des principales règles des méthodes dites AGILE (projet évoluant dans un contexte imprévisible et changeant).

à visionner gratuitement

Permettre l’erreur est l’un des piliers des équipes apprenantes, des cycles itératifs (ou « sprints » en agilité), et des briefings quotidiens (les « daily scrums »). Le chef de projet a pour rôle de permettre aux membres de l‘équipe projet de discuter ensemble de leurs erreurs respectives en toute sécurité et bienveillance.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Comment favoriser l’acceptation du droit à l’erreur dans l’équipe ?

Pire encore que l’erreur elle-même, le manque de solidarité quand on y est confronté (tenter de la dissimuler, accuser ses collègues…) représente un frein non négligeable à la coopération. D’autant plus que les entreprises sont confrontées à des environnements toujours plus mouvants et imprévisibles, au sein desquels il n’est pas réaliste de penser que la réalisation d’un projet dans sa globalité va se faire sans couacs.

Si la promotion de l’adoption du droit à l’erreur dans l’organisation risque de prendre un peu de temps, les chefs de projet peuvent dès maintenant adopter 5 comportements clés qui augmenteront la coopération dans l’équipe :

  1. l’indulgence : pour soi-même et pour autrui et voir l’erreur comme outil d’amélioration.
  2. l’empathie : nécessité absolue de laisser à une autre personne le droit de se tromper.
  3. l’audace : se permettre et permettre aux autres d’énoncer une théorie malgré le risque d’erreur.
  4. la modestie : accepter que le chemin vers l’amélioration ne soit pas facile et semé d’échecs.
  5. voir plus loin : croire dans les individus et leur capacité à tirer des leçons de leurs erreurs pour leur permettre d’exploiter tout leur potentiel dans une ambiance épanouissante. Patience ! Ce processus peut prendre du temps !

Alexis Sgaros est Consultant Senior chez CSP-The art of training, certifié PMP par le Project Management Institute. Retrouvez ses articles sur Cultivez vos talents.fr !