Archive | outils et méthodes RSS feed for this section
Image

le combiné « Guide PMBOK® + Guide pratique des méthodes Agiles » du Project Management Institute est disponible en français

19 Mai

Livres sur Amazon

Afin de soutenir l’éventail de plus en plus large des approches de réalisation de projets, PMI propose un PMBOK® Guide – Sixième édition accompagné du nouveau Guide de pratiques Agiles.

Le PMBOK® guide – Sixième édition contient maintenant des informations détaillées sur Agile; tandis que le Guide de Pratique Agile, créé en partenariat avec Agile Alliance®, sert de passerelle pour connecter méthodes prédictives et agilité. Ensemble, ils constituent un outil puissant pour les managers de projets.

“PMI,” the PMI logo, “PMP,” “PMBOK,” “PM Network,” “Project Management Institute” and “Pulse of the Profession” are registered marks of Project Management Institute, Inc.

Gestion de Programme : Comparatif MSP® (AXELOS) et PgMP® (PMI®) par Marc Burlereaux !

14 Mai

Commençons par un petit rappel des caractéristiques du Responsable de Programme versus Chef de Projet

 Le Chef de Projet, certifié PMP®, PRINCE2® ou autres ou pas

  • Est responsable de diriger les tâches d’un projet
  • Est responsable du succès d’un projet
  • Gère le projet en respectant la triple contrainte : objectifs, coûts et délais
  • Est responsable de projets individuels

Le Responsable de Programme, certifié PgMP®, MSP® ou autres ou pas

  • Projet ou Programme ?

    Gère un groupe de projets qui partagent un objectif stratégique commun

  • Travaille pour assurer la réussite ultime du programme
  • Démontre suffisamment d’expertise et de connaissances pour prendre des décisions qui vont dans le sens des objectifs stratégiques
  • Définit et initialise les projets en assignant les chefs de projets qui vont les gérer

Mon parcours

Dans le monde de la transformation bancaire

Évoluant dans le monde du changement depuis la fin des années 1980, au début à Paris au Crédit Lyonnais à La Défense et en Suisse depuis 1987, je suis resté focalisé dans le monde bancaire et particulièrement celui de la Banque Privée. Après quelques années en tant qu’Analyste Métier, je me suis tourné vers des tâches de coordination que ce soit d’équipes, de projets et enfin de programmes. En plus de cette double compétence bancaire et coordination, je me suis frotté à la mise en place de plateformes bancaires, programmes de transformation souvent trop ambitieux et donc risqués. J’ai connu des échecs, j’ai beaucoup appris humainement et professionnellement, et j’ai aussi contribué à motiver les équipes à délivrer afin de répondre aux objectifs stratégiques.

Dans le monde des certifications PMI (américain)

Très vite, il m’est apparu vital d’assurer ma formation de manière permanente pour une amélioration continue de mes performances, pour m’enrichir de la confrontation avec d’autres personnes venant d’environnements différents, que ce soit culturellement ou professionnellement. Et aussi, et ce n’est pas le moindre avantage, pour m’enrichir en anglais.

Je suis une personne de réseau, donc tout mes rencontres ont naturellement tracé ma voie. Luigi Ribon et Alexandre Matthey m’ont mis le pied à l’étrier du PMI en 2000 et je ne peux que les en remercier. Ce voyage m’a d’abord conduit à une certification PMP®, obtenue laborieusement en 2005. Elle est venue sanctionner 20 ans d’expérience projets et j’ai appris énormément : j’ai regretté de ne pas l’avoir obtenue plutôt. Ensuite, en 2008, j’ai commencé ma formation pour obtenir le PgMP® (gestion de programme) en ayant participé à deux programmes majeurs de transformation métier en 2000 et 2005. Je remercie encore mon chef de l’époque Sébastien Bouchet d’avoir cautionné cette formation. Le parcours fut long, douloureux mais enrichissant : Ardi Gorashy et Ginger Levin furent mes deux coach, tout deux des membres renommés de PMI. Vous pouvez trouver un retour d’expérience détaillé ici.

Cela m’a permis de passer la vitesse supérieure et de mieux comprendre que la gestion de programme permet notamment un meilleur accompagnement de la transformation métier.

Ensuite j’ai complété ces certifications par d’autres dans les domaines de l’analyse métier, de l’agilité, de la gestion des risques … ce qui conduit certains amis facétieux à me coller le titre de Général Russe du PMI, avec mes décorations… Mais il y a pire, n’est-ce pas Olivier Lazar ? 😊

Dans le monde des certifications AXELOS (anglo-saxon)

Et puis soudainement, je me suis retrouvé à collaborer au sein du cabinet Daylight à Paris, où travaille un ami d’enfance, François Delignette, que j’ai retrouvé au sein de l’association PMI. Je sortais d’une grande banque anglaise, organisation très mature en terme de méthodologie et qui utilisait une méthode de transformation maison à la fois inspirée des standards PMI et AXELOS. Le patron de Daylight, Fadi El Gemayel, m’a alors convaincu de passer la certification MSP® que je n’avais pas encore, car c’était requis pour assurer des mandats de conseil client. D’abord réticent et un peu agacé de devoir encore me coltiner une certification alors que le sésame PgMP® devait assurer de mes compétences : Je ne peux que m’en féliciter. J’ai tellement apprécié l’approche que j’ai très rapidement passé la certification PRINCE2® pour la gestion des projets, basée également sur la notion de cas d’affaire.

QRP International est Partenaire de DantotsuPM

Que m’a apporté MSP® (Managing Sucessful Programmes)

Une méthode simple et structurée à la fois, excellent guide pour la mise en place et l’exécution de programme. Tout est basé sur le cas d’affaire et les bénéfices attendus pour répondre à la stratégie.

team work / complémentaritéUne sorte de canevas à adapter à la taille et à la complexité de l’organisation et du programme.

Une définition claire de rôles essentiels comme le Sponsor et le Responsable de la Gestion du Changement.

La nécessité de définir le Modèle Opérationnel Cible pour donner une direction claire et mieux structurer la livraison des bénéfices attendus par le programme.

Des conseils pragmatiques pour assurer la création d’un PMO (Program Management Office) efficace.

Cela représente un cadre efficace dans lequel peuvent s’insérer des artefacts de la méthode PMI, par des exemples de documents ou de modèles complétant le tout.

Quelle est la plus-value de MSP® dans l’accompagnement de la transformation métier ?

MSP® & la gestion de programme MSP® (Managing Successful Programmes) définit le management de programme comme « l’action d’organiser, diriger et déployer de manière coordonnée un dossier ou un projet et des activités de transformation (le programme), pour atteindre des résultats et des profits d’importance stratégique pour l’entreprise ».

Cette vision Programme permet :

  • D’aligner les livrables avec la stratégie de l’organisation,
  • De bien préparer l’organisation à la mise en œuvre des bénéfices,
  • De gérer tous les aspects de la transformation sans perturber les activités courantes.
 Le Modèle Opérationnel Cible !

Le Modèle Opérationnel Cible (ou Blueprint ou Target Operating Model) décrit les informations clés requises pour établir le design et les livrables qui vont constituer le système cible :

  • L’état actuel : comment l’organisation travaille actuellement
  • L’état futur : comment l’organisation travaillera quand le programme sera terminé.

Le Modèle Opérationnel Cible est composé de quatre éléments d’information selon le modèle POTI :

  1. Process – Comment l’organisation fournit les produits et services
  2. Organisation – Les personnes, la structure, les capacités utilisées pour délivrer les produits et services
  3. Technologie – La technologie, les outils, les immeubles qui supportent les opérations
  4. Information – la connaissance, les informations utilisées au jour le jour pour exécuter les opérations

La clarté de ma cible permet de structurer au mieux le programme afin de délivrer les bénéfices qui supporteront la stratégie de l’entreprise.

Comparatif rapide et personnel des deux certifications (MSP® d’AXELOS et PgMP® de PMI)

MSP®

  • Livre sur Amazon

    Cours d’une semaine pour préparer « Foundation » et « Professional »,

  • Relativement aisé à obtenir si on a bien lu le guide et si on de l’expérience dans la gestion de programme,
  • Investissement modéré (coût et temps),
  • Examen à livre ouvert s’appuyant sur des cas d’affaire,
  • Ne garantit pas l’employeur de recruter un expert de la gestion de programme,
  • Fournit au certifié un canevas pragmatique aisé à mettre en place dans une organisation,
  • Pas de développement du réseau professionnel, si ce n’est la rencontre des personnes assistant au cours présentiel.

PgMP®

  • Livre de préparation sur Amazon

    Cours d’une semaine pour préparer la certification. C’est juste un pré-requis qu’il faudra compléter par un investissement personnel considérable,

  • Il faut justifier d’une expérience de la gestion de programme en documentant des cas concrets qui seront revus et parfois audités : les personnes indiquées comme pouvant attester de la véracité des faits seront alors contactées,
  • Investissement important (coût et temps),
  • Examen de 4h00 sans consultation possible du support de cours,
  • Garantit à l’employeur de recruter un expert de la gestion de programme (de nombreuses candidatures, voire toutes, sont auditées et les références données doivent attester sur l’honneur de la véracité des expériences citées),
  • Fournit au certifié des modèles et une bonne compréhension des avantages de la gestion de programme,
  • Ouverture au réseau PMO qui favorise la mise en relation des professionnels de la gestion de projets et programmes, avec des événements organisés localement et le partage de ressources en ligne.

Conclusion : Je conseille de préparer les deux certifications, car elles sont très complémentaires l’une de l’autre.

Si vous êtes pressés et que vous souhaitez optimiser votre investissement, je conseille alors de commencer par MSP car une préparation rapide vous permet d’obtenir les éléments pragmatiques et concrets pour la mise en place des concepts de la gestion de programme.

“PMI,” “PMP,” “PgMP,” and “Project Management Institute” are registered marks of Project Management Institute, Inc.

Partenaire de DantotsuPM

PM4SD – les projets dans le tourisme conçus avec le développement durable à l’esprit ont un impact positif dans le long terme sur les destinations et les communautés

11 Mai

PM4SD Helping You to Go the Distance with Your Tourism Projects

Les projets touristiques peuvent être divers et varier en termes de durée, budget, secteur et de la variété de parties prenantes visées. Ces projets influencent souvent un large éventail d’activités économiques et sociales. En conséquence, ils ont un impact considérable sur le développement durable à un niveau local et aussi global.

Si un projet touristique est conçu en tenant compte de la durabilité, il peut avoir des effets de longue durée sur les bénéfices dans le temps pour les destinations et communautés, garantissant en outre qu’elles reçoivent le financement et les ressources nécessaires à la bonne exécution du projet.

Alors, qu’est-ce qui a un impact sur la nécessité de créer et de mener à bien des projets durables?

L’un des facteurs clés pour tout projet est les personnes impliquées dans ce projet. Le plus souvent, il s’agit de leadership et gouvernance efficaces; ceux qui dirigent le projet doivent être convaincus du bien fondé d’adopter une approche durable, et le projet doit avoir une approche pratique et structurée avec une compréhension claire de ce que le projet devrait produire en conséquence.

details online

Pour aider à comprendre les différents aspects de la gestion et de la réussite d’un projet de tourisme durable, PM4SD – Gestion de projet en développement durable est une méthodologie ciblée pour les gestionnaires de projets et les acteurs du tourisme.

APMG est partenaire de DantotsuPM

Quelles sont généralement les phases logiques dans les projets suivant une approche « Waterfall » (en cascade) ?

4 Mai

Si cette question vous est posée lors d’un entretien d’embauche, voici que répondre…

Quelle que soit la méthodologie de projet spécifique mise en œuvre dans une entreprise ou organisation, les projets qui adoptent une approche prédictive aussi nommée « en cascade » ou parfois « cycle en V »  suivent généralement les 5 phases suivantes:

  1. Initiation : Démarrage
  2. Préparation : Planification – Organisation
  3. Exécution : Réalisation du travail pour produire le ou les livrables
  4. Contrôle de la bonne exécution et de la progression dans l’exécution des tâches du projet
  5. Clôture et Acceptation des livrables

Pour aller un peu plus loin, vous pouvez en mentionner une trop souvent omise: 6. Réalisation des bénéfices.

Il s’agit lors de cette phase (qui se poursuit quand les produits et livrables du projet sont entrés en phase opérationnelle ou de production) de bien vérifier que les bénéfices escomptés au lancement du projet et identifiés dans le cas d’affaire sont atteints ou même dépassés.

Enfin, il peut être intéressant de mentionner que votre maitrise de ce type d’approche prédictive ne vous empêche en rien d’en connaitre d’autres plus adaptatives comme Scrum côté Agile voire que vous êtes capable de les combiner pour en tirer le meilleur.


DantotsuPM, le blog du management de projets, peut vous aider dans votre projet d’évolution de carrière dans le management de projets et de  changement de poste car j’ai sélectionné un réseau de recrutement à taille humaine et tout aussi profondément humain qui me fournit fréquemment des offres dans le domaine du management de projet, programme et PMO !

avec Ventura Asssociates, partenaire de DantotsuPM, recrutez les ressources critiques dont vous avez besoin pour vos projets

 

Les nouvelles de Microsoft dans le domaine du management de projets – Avril 2018: Découvrons le Planificateur Microsoft pour organiser le travail d’équipe !

30 Avr

Bonjour, comme chaque mois, je vous propose de découvrir une facette des offres et nouvelles de notre sponsor Microsoft.

En cette fin Avril, ce sera le Planificateur: Planner.

Page dédiée sur le site Microsoft France

Organiser et partager en toute simplicité

Planner permet à l’équipe de créer aisément des plans, d’organiser et d’attribuer des tâches, de partager des fichiers, d’échanger sur le travail en cours et de mettre à jour l’avancement du projet.

Ce qui frappe en premier lieu est la simplicité d’organisation et en conséquence d’utilisation de cet outil.

Il est en effet rapide avec Planner de créer un plan, constituer une équipe, attribuer des tâches et mettre à jour l’état d’avancement en quelques étapes simples.

Le travail est organisé très visuellement avec un tableau dédié par plan dans lequel les tâches peuvent être organisés en blocs ou compartiments. Elles peuvent être classées en fonction de qui les exécute, de leur état d’avancement…

Faciliter la collaboration dans l’équipe

La collaboration est grandement facilitée par cette visibilité de qui fait quoi et transparence sur la progression dans la réalisation des tâches. Bien sûr, il est possible d’attacher des pièces jointes aux tâches, de collaborer sur ces fichiers partagés et d’échanger, d’avoir des conversations, sur ces tâches. Tous ces éléments sont intégrés dans le plan pour un accès centralisé et simplifié.

Planner fonctionne sur tous les appareils, PC, tablettes et téléphones mobiles pour que tous les membres de l’équipe aient accès aux mêmes informations. Des notifications en mode « push » sont également possibles.

Pour le chef de projet, Planner permet de :

  • Stocker des fichiers dans la bibliothèque de documents associée à votre plan et collaborer sur ceux-ci.
  • Planifier des rencontres dans les agendas des membres de l’équipe et capturer et organiser les notes de ces réunions.
  • Définir et associer des check-lists aux tâches et leur associer des étiquettes visuelles (Urgent, UI/UX, Important…).
  • Joindre des fichiers, photos ou des liens directement sur une tâche.
  • Marquer ce qui est fait (non commencé, en cours, terminé/done, approuvé…) et ajouter des commentaires et dialogues entre membres de l’équipe, vous compris.

Bref, un très bel outil abordable et facile à prendre en main pour des équipes de taille moyenne sans la complexité ni la lourdeur d’outils plus complexes qui deviennent néanmoins nécessaires et bénéfiques sur de plus gros projets.

vers l’hybridation : Waterfall + Agile = Un monde en disruption !

24 Avr

Un monde en disruption… par Stéphane Derouin – Ancien Président et Fondateur du PMI France, Président de PMGS.

  • Incertitude, risques et difficulté à gérer la transformation
  • Complexité, (a)synchronie et accélération des temps
  • Primauté de l’innovation
  • Déferlement du Digital qui « rebat les cartes »
  • Nouvelles générations, nouveaux entrants
  • Le Vertical ne répond plus ni aux besoins ni aux attentes : « Servant Leadership »
  • Montée de l’interdépendance, du collaboratif, « monde en réseau »

Waterfall ?

Mode déterministe et planifié – on connaît le périmètre du projet qui est placé sous la responsabilité d’un Project Manager.  Adapté lorsqu’il y un besoin important de contrôle des spécifications et de maîtrise du périmètre du projet

Exemples : projets de pont, d’autoroute, de centrale nucléaire

Relisez ce billet de Serhiy Kharytonov sur le choix entre les méthodes « en cascade », RUP et agile

Agile ?

Mode incrémental et collaboratif. On ne connaît pas le périmètre du projet et il est animé par un Scrum Master. Innovation, R&D, rupture technologique. Adéquation avec les besoins mouvants du projet ou du client

Exemples : jeux vidéo, réseau social, projets digitaux

Agile recouvre un grand nombre de techniques et approches

Les différences majeures entre Waterfall et Agile :

Waterfall

  • Emphase sur les processus
  • Priorisation fixée dans le plan de projet sur les livrables
  • Équipe projet avec un Chef de Projet
  • Client en périphérie – Effet tunnel
  • Management centralisé
  • Management directif et contrôlant

Agile

  • Emphase sur les individus
  • Priorisation basée sur la « business value » et mise à jour régulièrement
  • Équipe projet restreinte auto-gérée avec un Scrum Master
  • Client au cœur du projet
  • Management décentralisé
  • Mode collaboratif et « Servant Leadership »

…et la partition reste encore à composer !


Alors, venez nombreux rencontrer Stéphane et participer à Sophia Antipolis au Forum 2018 des régions du PMI® France Hybridation et bienveillance dans les projets (7 PDUs)

Inscriptions en ligne

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Sustainable Project Management: The GPM Reference Guide 2nd Edition, 2018

21 Avr

GPM Global a annoncé la publication de la deuxième édition du « Sustainable Project Management: The GPM Reference Guide ».

Guide sur Amazon

Le guide de 156 pages est disponible sur Amazon en formats papier et Kindle.

La gestion de projet durable est une discipline en croissance rapide.

Avec l’évolution des attentes des consommateurs et des investisseurs et l’émergence des générations du nouveau millénaire, les organisations intègrent activement des pratiques socialement responsables et respectueuses de l’environnement dans leur mode de fonctionnement.

La discipline du management de projet est également soumise à un besoin intense non seulement de délivrer, mais de le faire d’une manière qui ne crée pas d’impacts néfastes sur la société ou l’environnement.

Ne manquez pas ce livre référence !

13 Mars – Paris – Comment l’intelligence artificielle va-t-elle révolutionner le management de projet ?

14 Fév

Voici l’une des questions auxquelles plusieurs experts s’efforceront d’apporter quelques réponses et pistes de réflexion lors de la matinée organisée par Microsoft le 13 Mars prochain à L’Elyseum, 20 Rue Quentin-Bauchart, Paris VIIIème.

Venez découvrir comment les nouvelles technologies innovantes Microsoft peuvent impacter le quotidien des acteurs de la gestion de projet en entreprise !

1. Anticiper les compétences et les ressources nécessaires

Capitaliser sur l’expérience acquise au sein des organisations pour anticiper les besoins futurs en ressources : l’intelligence artificielle et le machine learning peuvent être la solution !

2. Comment les bots peuvent faciliter la vie de chacun au quotidien

Qui n’a jamais rêvé d’un assistant pour faciliter son quotidien ? Un bot, c’est exactement ça : un compagnon dans son écran qui répond de manière intelligente aux questions, qui guide et accompagne les utilisateurs dans leurs activités au quotidien. Découvrez PMOtto, l’assistant personnel des chefs de projet, venu tout droit du Danemark, qui nous sera présenté par Allan Rocha, MVP Project

3. Mieux anticiper les risques liés aux projets

Les technologies Microsoft offrent des solutions pour exaucer le vœu ancestral des chefs de projet d’identification et de management au plus tôt des risques inhérents à leurs projets (plutôt que passer son temps à gérer des problèmes qui auraient pu être évités ou mieux anticipés). Bien sûr, le respect des coûts et délais du projet en dépend grandement.

Si vous êtes sur Paris ou pouvez vous y rendre le Mardi 13 Mars, inscrivez-vous à cette matinée totalement gratuite et découvrez de nouvelles possibilités ouvertes par l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning.

Accueil dès 9h00 pour un démarrage des sessions à 9h30 avec cet agenda très alléchant :

  • Qu’est-ce que l’Intelligence Artificielle ?
  • Quels sont les enjeux autour de la data ?
  • Comment les solutions Cloud et l’IA peuvent-elles aider les acteurs de la gestion de projet à être plus efficaces ?
  • Démonstration sur l’IA appliquée à la gestion de projet
  • L’assistant intelligent des chefs de projet : PMOtto
  • Conclusion suivie d’un buffet networking

Inscriptions gratuites

Intervenants et animateurs de cette matinée:

  • PMOtto: Allan Rocha et Ricardo Viana Vargas
  • Microsoft France: Lionel Billon, Directeur Data & IA ; Vincent Capitaine, Expert PPM; Sihame Aarab, Data Scientist; Annamaria Porzioli, Chef de Produit Office 365

Le Guide Nexus : L’exosquelette de développement Scrum à grande échelle !

9 Fév

NexusTM Guide

https://www.scrum.org/resources/online-nexus-guide

Nexus est une structure pour développer et supporter des initiatives de développement de logiciel avec Scrum à grande échelle.  Il utilise Scrum comme sa composante de base.  Ce guide contient la définition de Nexus qui consiste en des rôles Nexus, des événements, des artefacts et les règles qui les lient ensemble.  Ken Schwaber et Scrum.org ont développé Nexus et ce guide qui a été traduit en français.

Nexus (n) : Unité de développement (dans « Scaled Professional Scrum »)

Nexus est une structure composée de rôles, événements, artefacts et techniques qui lient et tissent ensemble le travail de trois à neuf Équipes Scrum travaillant sur un même et unique Arriéré de Produit pour construire un Incrément Intégré qui atteint un objectif précis.

Contexte de Nexus

Récupérez gratuitement ce document disponible en français et de nombreuses autres langues.

Le développement logiciel est complexe. L’intégration de ce travail en une application logicielle qui fonctionne contient beaucoup d’artefacts et d’activités qui doivent être coordonnées pour créer un résultat « Fait ». Le travail doit être organisé, séquencé, les dépendances résolues et les résultats organisés. Le logiciel présente des difficultés complémentaires par rapport à d’autres produits puisqu’il n’est pas physiquement présent.

Beaucoup de développeurs de logiciels ont utilisé la structure Scrum pour travailler collectivement comme une équipe pour développer un Incrément de logiciel qui fonctionne. Cependant, si plus d’une Équipe Scrum travaille sur le même Arriéré de Produit et dans le même code source pour un produit, les difficultés surgissent. Si les développeurs ne sont pas dans une même équipe géographiquement colocalisée, comment communiqueront-ils quand ils font un travail qui peut impacter les autres ? S’ils travaillent dans des équipes différentes, comment intégreront-ils leurs livrables et évalueront-ils l’Incrément Intégré ?

Ces défis apparaissent dès que deux équipes sont en jeu et deviennent significativement plus difficiles avec trois ou davantage d’équipes.

Il y a de nombreuses dépendances qui surgissent dans le travail entre des équipes multiples qui collaborent pour créer un incrément complet et « Fait » dans chaque Sprint.

Ces dépendances sont liées aux :

  1. Exigences : La portée des exigences peut se chevaucher et la façon dans laquelle elles sont mises en œuvre peut aussi les impacter les unes les autres.  Cette connaissance devrait être prise en compte dans l’ordonnancement de l’Arriéré de Produit et le choix des exigences sur lesquelles travailler.
  2. Connaissances de domaine : Les personnes dans les équipes possèdent la connaissance de divers systèmes informatiques. Cette connaissance devrait être reportée sur la carte des équipes Scrum pour s’assurer de son adéquation et réduire au minimum les interruptions et passage de relais entre les équipes pendant un Sprint.
  3. Logiciels et artefacts de tests : Les exigences sont ou seront instanciées dans le code de logiciel et des jeux de test.

En fonction des exigences, la connaissance des membres d’équipe, les artefacts de code et de test et leur alignement sur les équipes Scrum en présence peut permettre de réduire la dépendance entre ces équipes.

Quand le développement de logiciel utilise Scrum à grande échelle, ces dépendances entre les exigences, la connaissance de domaine et les artefacts de logiciel/test devraient diriger l’organisation d’équipe. Dans la mesure où ceci est réalisé, la productivité sera optimisée.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Le Praxis Framework™ pour optimiser la livraison des projets et des programmes

7 Fév

Le Praxis Framework combine les quatre piliers de livraison efficace de projet: connaissance, méthode, compétence et capacité !

Site web

APMG International a lancé une nouvelle certification pour aider à optimiser la livraison de projet et de programme, aidant les personnes à réaliser le maximum sur une courte période. La certification permet aux professionnels de démontrer leur capacité de livrer des projets et des programmes dans l’environnement rapide actuel.

La certification est basée sur la structure Praxis qui est librement disponible en ligne. Elle combine les quatre piliers de livraison efficace de projet; connaissance, méthode, compétence et capacité en une structure simple. En englobant pleinement les conseils exigés pour un management de projet et programme réussi, les chefs de projet n’auront plus besoin de sauter d’un guide à l’autre.

APMG est partenaire de DantotsuPM

Le Praxis Framework est dirigé par une communauté internationale active qui a contribué à travers une richesse de ressources incluant un glossaire, des traductions, des modèles, des études de cas et des blogs.

Praxis est libre d’accès et d’usage, cette structure construite par une communauté peut aider les personnes et organisations à comprendre les bénéfices de projets, programmes et portefeuilles. Praxis a été lancée en 2014 et grâce à des volontaires de qualité, la documentation été traduite de l’anglais en chinois, français, italien et espagnol et d’autres traductions sont déjà en voie de réalisation.

Les certifications à la structure Praxis seront disponibles dès janvier 2018 dans les organismes de formation accrédités par l’APMG.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :