Avez-vous déjà entendu parler de la technique Agile dite des « Tres Amigos »

Three Amigos

https://www.agilealliance.org/glossary/three-amigos par Alliance Agile

Les trois amigos se réfèrent aux 3 perspectives de base pour examiner un incrément de travail avant, pendant et après le développement.

Les 3 perspectives

  1. The 3 Amigos is an Agile technique to balance between no collaboration between people with different perspectives and involving an entire team in discussing all the details of every increment of work.

    Business – Quel problème essayons-nous de résoudre ?

  2. Développement – Comment pourrions-nous construire une solution pour répondre à ce problème ?
  3. Test – Qu’est-ce qui pourrait possiblement se produire ?

Les gens qui tiennent ces différentes perspectives devraient collaborer pour définir que faire et convenir comment ils sauront quand cela sera réalisé correctement.  Le résultat final d’une telle collaboration aboutit à une description plus claire d’un incrément de travail souvent sous forme d’exemples, menant à une compréhension partagée pour l’équipe.

C’est aussi la bonne pratique pour les autres. Ils devraient eux aussi passer en revue depuis chacune de ces différentes perspectives les incréments du produit qui ont été mis en œuvre pour s’assurer qu’ils sont corrects.

Le concept des trois amigos a pour objectif de trouver un point d’équilibre entre aucune collaboration entre les personnes qui ont des perspectives différentes et impliquer toute l’équipe dans la discussion de tous les détails de chaque incrément de travail.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Le « Standard for Earned Value Management » du PMI® est disponible pour revue et commentaires, contribuez !

Obtenez votre copie du brouillon de « The Standard for Earned Value Management » et commentez-le

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Rappel de ce qu’est « Earned Value Management »

Partenaire de DantotsuPM

Pourquoi utilisons-nous les nombres de la suite de Fibonacci pour estimer les histoires d’utilisateur / User Stories ?

Why Do We Use Fibonacci Numbers to Estimate User Stories?

https://www.scruminc.com/why-do-we-use-fibonacci-numbers-to-estimate-user-stories/ par Jeff Sutherland

Il y a fréquemment de grands débats sur l’utilisation de la suite de Fibonacci pour estimer des histoires d’utilisateur. L’estimation est au mieux un outil imparfait, mais un outil nécessaire pour planifier le travail.

L’estimation d’histoire d’utilisateur est basée sur la recherche du Ministère de la Défense américaine en 1948 qui a développé la technique Delphi. La technique a été classifiée jusqu’aux années 1960 (il y a des douzaines de papiers sur le sujet sur rand.org). Essentiellement, les chercheurs de Rand ont voulu éviter la pression vers la conformité de groupe qui menait typiquement à de mauvaises évaluations. Donc, ils ont décidé que les estimations devaient être faites dans le secret. Initialement, les évaluations seraient très éloignées parce que les gens auraient des perceptions différentes du problème donc ils les feraient parler des maximums et des minimums proposés après l’estimation en secret, puis estimer ensuite dans le secret de nouveau. Sur Rand Worldwide vous pouvez lire les papiers originaux qui démontrent de la convergence.

Les chercheurs de Rand ont alors étudié l’effet des choix de nombres parmi lesquels choisir et ont constaté qu’un ordre linéaire donnait de plus mauvaises évaluations qu’un jeu de nombres augmentant exponentiellement. Il y a quelques arguments mathématiques récents pour ceux qui sont intéressés. La question, si vous voulez la meilleure évaluation statistiquement prouvable, est alors quelle série d’augmentation exponentielle utiliser. La suite de Fibonacci est presque, mais pas tout à fait exponentielle et a l’avantage que c’est le modèle de croissance vu dans tous les systèmes organiques. Pourquoi la suite de Fibonacci se répète-t-elle dans la nature ? Donc, les gens sont très familiers avec elle et l’utilisent constamment dans le choix des tailles de vêtements. Par exemple, les tailles de T-Shirt suivent Fibonacci. Puisque quelques développeurs sont opposés aux nombres (un phénomène vraiment étrange pour ceux qui travaillent avec des ordinateurs), ils peuvent utiliser des tailles de T-Shirts et leurs évaluations sont facilement traduites en chiffres.

Microsoft a répété cette recherche ces dernières années et publié un papier primé par l’IEEE. En conséquence, Microsoft a abandonné les estimations horaires des projets. Voir le papier récompensé en 2011 par IEEE de Laurie Williams, Gabe Brown, Adam Meltzer, Nachiappan Nagappan (2012) Scrum + Engineering Practices: Experiences of Three Microsoft Teams.

Donc la communauté Agile a convergé sur Fibonacci comme la suite de nombres à utiliser. Malheureusement, beaucoup d’équipes agiles ne l’utilisent pas correctement et essayent de faire chacun converger sur un nombre de Fibonacci, ce qui vous donne mathématiquement et par expérience de mauvaises évaluations à cause du biais de conformité au groupe. C’est exactement ce que les chercheurs de Rand ont cherché à éviter en inventant la Technique Delphi.

À maintes reprises, les chercheurs ont montré que les estimations en heures ont de très forts taux d’erreur. C’est vrai même si l’utilisateur est un expert. C’est l’outil qui est le problème. Si vous voulez pratiquer en vous basant sur les évidences, des évaluations de taille relatives livrent tout simplement une estimation beaucoup plus précise.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Agilité : Approche ou Méthode ?

La réponse pourrait paraitre évidente de prime abord.

Cependant, en considérant la signification des mots (par exemple dans le Larousse), on peut se reposer la question.

Agilité

  • flexibilitéLégèreté, souplesse dans les mouvements du corps
  • Vivacité intellectuelle

Approche

  • Mouvement par lequel quelqu’un […] s’approche de quelqu’un ou de quelque chose
  • Proximité d’une période, d’un événement
  • Manière dont quelqu’un accueille ceux qui l’abordent
  • Action, manière d’aborder un sujet, un problème

Méthode

  • Marche rationnelle de l’esprit pour arriver à la connaissance ou à la démonstration d’une vérité
  • Ensemble ordonné de manière logique de principes, de règles, d’étapes, qui constitue un moyen pour parvenir à un résultat
  • Manière de mener, selon une démarche raisonnée, une action, un travail, une activité
  • Ensemble des règles qui permettent l’apprentissage d’une technique, d’une science
Livre blanc de notre partenaire QRP International

Avis personnel

tout le monde a le droit de partager mon opinion 🙂

Si je considère que, dans le management de projet, Agile relève en grande partie de la souplesse, de la flexibilité, de la rapidité, de la proximité avec l’utilisateur final…

Alors, Agile est une approche car Agile est avant tout une manière d’aborder le projet, d’adresser et de répondre aux problèmes majeurs des clients et utilisateurs.

Et, Agile est aussi une méthode qui propose différentes démarches rationnelles avec des étapes ordonnées de manière logique, des principes et des règles ainsi que de l’action.

Qu’en pensez-vous : Approche ou Méthode ?

une représentation particulièrement intéressante de VUCA (VICA)

Commençons par VUCA et Leadership par Lanfranco Fiorentino – PMP ®

Article original: https://www.linkedin.com/pulse/vuca-leadership-lanfranco-fiorentino/

Relisez ce billet sur VUCA

Êtes-vous en tant que leader, en train de créer un environnement résistant à VUCA/VICA ?

VICA est un acronyme de Volatilité, Incertitude, Complexité et Ambiguïté. Tous ces facteurs peuvent affecter votre business, équipe ou environnement. Mais il y a certainement quelque chose que vous pouvez faire pour y faire face et, de même, apprendre à vos gens à y faire face.

Analysons brièvement comment on peut approcher un environnement VUCA :

VOLATILITÉ

PROBLÈME : Le changement arrive brusquement, de façon incontrôlable et non de manière prévisible. Il peut déstabiliser et mener à de mauvaises décisions si l’organisation n’a pas de compréhension détaillée de l’environnement.

SOLUTION : Une vision motivante donne aux gens une image plus claire de la situation. C’est fondamental pour permettre une réaction rapide aux changements.

INCERTITUDE

PROBLÈME : L’avenir est presque imprévisible et ne tient pas compte d’un plan détaillé. Vous ne pouvez tout simplement pas tenir compte de toutes les variables possibles.

SOLUTION : Étudiez « le champ de bataille ». Plus vous connaissez le business/environnement, mieux vous pouvez faire face aux menaces ou profiter d’opportunités.

COMPLEXITÉ

PROBLÈME : Les marchés et l’environnement, en général, sont chaotiques parce qu’ils consistent en trop de variables.

SOLUTION : Les objectifs et tâches doivent être clairs pour chacun. Apprenez aux gens à travailler ensemble et à résoudre des problèmes complexes; les compartiments étanches mèneront à l’échec.

AMBIGUÏTÉ

PROBLÈME : Il n’y a aucune clarté et il est difficile de trouver la cause première des problèmes.

SOLUTION : Encouragez la créativité et l’agilité. Favorisez une culture d’amélioration continue et d’apprentissage; les gens habiles et pleins de ressources peuvent facilement découvrir des menaces émergentes.

Venons-en maintenant à ce billet LinkedIn de Amerjit Walia qui m’a intrigué !

J’en ai repris l’illustration en français car je pense qu’elle peut nous être utile.

Utile pour considérer les événements, risques et opportunités sur nos projets sous le prisme Volatilité, Incertitude, Complexité et Ambigüité.

Sur l’axe des abscisses, horizontal, nous prenons en compte notre connaissance de la situation avec l’ensemble des facteurs qui peuvent l’impacter. Donc en élargissant notre vue à l’écosystème dans lequel notre nouveau projet vient s’insérer par exemple.

Sur l’axe des ordonnées, vertical, nous examinons avec honnêteté notre capacité à anticiper le résultat de nos actions.

Ainsi un événement survenant quand nous en savons peu sur la situation et ne savons prédire le résultat de nos actions génère de l’ambigüité. Si nous connaissons bien le présent et bien l’impact de nos actions, le risque majeur peut être la fréquence des changements, donc la volatilité

Partenaire de DantotsuPM

Partagez vos propres idées et réflexions sur cette représentation bi-dimensionnelle de VUCA.

 

Vous êtes-vous déjà demandé dans votre projet ou organisation : Qu’est-ce que l’open source ?

Une vidéo tente de l’expliquer le plus simplement possible (avec des Lego) à qui que ce soit.

Les principes positifs dans le paradigme de l’open source sont nombreux et pas limités au monde du logiciel informatique. Aussi, même pour les personnes n’ayant aucune connaissance préalable du logiciel libre ou gratuit comprendront les analogies et exemples choisis.

Bien sûr, la vidéo elle-même est en open source, pour que vous puissiez l’utiliser, la modifier et la partager.

Comment ne pas bégayer lors de votre prochaine présentation en public : 7 astuces pour surmonter l’anxiété

Comme vous pouvez l’imaginer, il est incroyablement irritant d’être incapable de s’exprimer.

How Not to Stutter: 7 Tips to Overcome Performance Anxiety

https://www.duarte.com/presentation-skills-resources/stop-that-stutter-7-steps-to-overcome-presentation-performance-anxiety/ par Nicole Lowenbraun

Nancy Duarte à écrit ce livre disponible sur Amazon

Récemment nous avons reçu un tweet d’un suiveur de @Duarte demandant des conseils pour aider un présentateur qui bégaie. “Le présentateur est compétent avec le matériel” disait le message “mais sur scène, il devient nerveux et commence à bégayer.”

Comme pathologiste du discours, j’ai immédiatement commencé à penser au bégaiement d’une perspective clinique. J’avais des flashbacks d’un projet que mon professeur m’avait assigné à l’école. Nous devions nous rendre dans un endroit public et parler avec un bégaiement. Plein d’hésitations, de blocages, d’arrêts et de répétitions. On nous a demandé de noter les réactions des auditeurs.

La gamme de réactions que j’ai reçues était fascinante. Oui, la plupart des personnes étaient visiblement inconfortables. Mais ils donnaient des sourires encourageants, essayaient de finir mes phrases pour m’aider et montraient en général une énorme quantité de patience et d’empathie. J’ai senti que les gens étaient vraiment compatissants.

Comme vous pouvez l’imaginer, il est incroyablement irritant d’être incapable de s’exprimer.

C’était une expérience de valeur pour moi, comme professionnelle de la communication, parce que je me rends compte que, même si parler en public n’est nullement comparable avec un diagnostic clinique de bégaiement, le combat pour communiquer est le lien qui les relie. Comme le mentionnait la personne sur Twitter, il y a des moments dans les prises de parole en public où vos nerfs prennent le dessus et votre qualité de discours en souffre.

Heureusement, il y a des techniques des thérapies cliniques pour aider un bègue à soulager son expression orale, et les orateurs publics ont aussi des options.

7 astuces sur la façon de vous arrêter de bégayer quand vous donnez une présentation

Reconnaissez que le bégaiement est en fait le trac qui dresse son hideux visage. Utilisez les astuces suivantes pour vous aider à vous détendre et parler clairement.

1. Visualiser quelque chose de positif

Visualisez quelque chose qui vous détend.

Il y a deux types de visualisations que vous pouvez essayer pour réduire votre trac pendant une présentation. La première est, avant de monter en scène, de vous visualiser donnant avec succès une intervention sans accroc. De multiples études  ont montré que les gens qui se visualisent réussissant leur prise de parole, exécutent mieux que ceux qui ne le font pas. Vous pouvez aussi essayer de visualiser quelque chose qui vous rend heureux et détendu. Ou imaginez quelqu’un ou quelque chose que vous aimez, cela vous calmera et vous réconfortera. Par exemple, j’ai vu de grands orateurs utiliser cette technique avec les images de leurs enfants sur le podium.

2. Familiarisez-vous avec l’espace où vous allez présenter

Visitez le lieu du rendez-vous quelques jours avant votre prise de parole.

Assurez-vous que vous êtes familier avec l’espace dans lequel vous donnerez votre discours. Ainsi, pas de surprise sur ce plan là quand vient le moment de présenter. Si possible, visitez le lieu du rendez-vous quelques jours avant votre prise de parole, pratiquez-y autant que possible et posez des questions sur l’installation pour vous sentir bien préparé. Le bégaiement arrive souvent quand nous sommes distraits. Se familiariser avec l’espace et son environnement réduira au minimum ces distractions et réduira l’accélération de votre rythme cardiaque ou une respiration irrégulière qui peuvent mener au bégaiement.

3. Répétez, Répétez, Répétez.

Pensez à vous enregistrer en vidéo.

Une des façons d’empêcher le bégaiement dans une présentation est de répéter. La répétition est clef pour avoir l’assurance de bien connaitre votre matériel avant que vous ne montiez sur scène. Si vous avez l’occasion de répéter à l’endroit où vous livrerez votre speech, c’est idéal. Si vous ne le pouvez pas, essayez de pratiquer devant un auditoire familier, de vous enregistrer en vidéo, ou même en audio. Recevoir quelques réactions aidera à guider votre façon de répéter. Il est difficile de retenir votre présentation en entier, mais assurez-vous de vous concentrer sur l’ouverture et la conclusion. Si vous commencez avec une entrée en matière réussie, vous allez probablement continuer sur ce mode. Et bien sûr, vous voulez finir sur un temps fort. Même si vous bégayez un peu au milieu de votre discours, votre auditoire se rappellera surtout de vos intro et conclusion impressionnantes.

4. Prenez une ou plusieurs profondes respirations

Inhalez et exhalez longuement, une respiration lente calme et réduit votre rythme cardiaque.

Avant d’entrer en scène, concentrez-vous sur le rythme de votre respiration. Inhalez et exhalez longuement, une respiration lente calme et réduit votre rythme cardiaque. Une fois que vous sentez bien avec un rythme contrôlé de respiration, essayez d’en prendre conscience quand vous êtes dans l’action. Si des surcharges d’adrénaline surviennent, que votre rythme cardiaque s’emballe et que vous commencez à bégayer, il devient difficile pour votre auditoire de vous comprendre. Utilisez les techniques de respiration profonde pour réprimer l’inquiétude et vous débarrasser de ses symptômes physiques. Dans une étude sur l’inquiétude de prise de parole en public, des chercheurs australiens ont constaté que les musiciens qui ont pratiqué la respiration profonde avant le concert étaient capables de faire baisser leur tension et d’augmenter la concentration d’oxygène dans le sang. Ils recommandent :

“Avant de penser aux bêtabloquants, quelqu’un faisant face à une situation provoquant de l’inquiétude pourrait vouloir essayer une alternative extrêmement bon marché, garantissant aucun effet secondaire négatif. La manière peut-être la plus simple de chasser sa crainte est d’exhaler lentement, consciemment.”

5. Canalisez l’énergie de la nervosité avec le mouvement du corps

Pensez à l’adrénaline que votre corps vous libère avant une activité physique ou une compétition. Cette adrénaline vous donne l’énergie dont vous avez besoin pour être performant. Au sport, nous sommes formés pour considérer cela comme une bonne chose. Pourquoi sommes-nous formés pour penser que c’est mauvais dans un cadre business ? Utilisez-la en positif ! Si vous avez besoin d’une manière plus physique de canaliser votre énergie, déplacez-vous un peu sur la scène.

Vous pouvez canaliser votre énergie en utilisant des gestes variés qui soutiennent votre contenu.

Une marche lente, stable à travers la scène peut imposer un rythme qui ralentira votre pensée, repositionnera la vitesse de votre discours et réduira la confusion qui mène souvent au bégaiement. Assurez-vous de ne pas vous déplacer constamment ou trop rapidement, cependant, sinon cela distraira votre auditoire. Vous pouvez aussi canaliser cette énergie en utilisant des gestes variés qui soutiennent votre contenu. Essayez de ne pas utiliser les mêmes mouvements répétitifs parce que cela peut aussi distraire votre auditoire. Les auditeurs apprécieront que vous ayez partagé votre grande énergie à travers des mouvements naturels, souples et ne remarquerons probablement pas même votre nervosité.

6. Ralentissez

Quand le bégaiement survient dans le discours, c’est souvent parce que votre esprit et votre bouche ne sont plus synchrones. La solution évidente pour vous est de ralentir. Plus facile à dire qu’à faire quand vous êtes sur l’estrade et nerveux. Il y a deux solutions faciles pour réduire le débit de votre discours. Le premier est de sur-articuler. Utilisez vos lèvres, langue et la mâchoire pour exagérer votre prononciation des mots. Vous allez vous sentir comme si vous parlez à un public d’une autre langue maternelle ou à votre grand-mère qui est dure d’oreille. C’est très bien ! Sur-articuler allonge vos mots et vous ralentit. La deuxième option est de faire une pause. Les orateurs ont si peur du silence… Quelques secondes semblent une éternité pour quelqu’un qui est nerveux. Mais, quand vous arrêtez de parler, vous permettez à votre cerveau de rattraper le fil. Vous êtes capable de réfléchir à votre idée suivante et de vous remettre en piste.

7. Prenez du sommeil

Beaucoup d’orateurs pensent que s’ils répètent jusqu’à la toute dernière minute, la présentation se passera davantage sans à-coup. Bien que nous suggérions absolument de répéter, la sur-préparation peut vous nuire. Autrement dit, s’il vous plaît ne restez debout toute la nuit à répéter et retenir ! Cela ne fera pas le calme en vous et peut, en fait, vous rendre plus nerveux et causer les bégaiements. A la place, assurez-vous que vous êtes bien reposé pour votre speech. Les études montrent que les gens qui sautent du sommeil pour étudier réussissent moins bien aux tests que ceux qui ont moins étudié mais ont pris le temps de se reposer. La fatigue va aussi probablement entraver votre exécution que le manque de préparation, parce que quand nous sommes fatigués, il est difficile de nous concentrer. La préparation n’est pas seulement affaire de répétitions. C’est aussi permettre à votre esprit de prendre une pause bien méritée.

Nous avons travaillé avec une large variété de speakers. Des débutants aux cadres expérimentés des C-suite. A un moment ou à un autre, tous ont été nerveux et cela a affecté la façon dont ils présentaient. Si vous avez souffert de bégaiement lors d’un discours, ces astuces peuvent vous aider à donner une présentation cruciale à votre équipe ou un discours très important à un client. Il est normal d’être nerveux, mais la prise de mesures concrètes pour surmonter vos appréhensions lors de présentations en public vous aidera à rester calme. En travaillant sur vos symptômes physiques de l’inquiétude, vous pouvez être capable d’éliminer le bégaiement une fois pour toutes.

pas de baguette magique dans le management de projet !

En management de projets, il n’y a pas de baguette magique mais plutôt un ensemble d’outils, de méthodes et d’approches dont le professionnel a appris à se servir pour satisfaire ses clients et équipes.

« Faites semblant avant de faire vraiment ! » : un plaidoyer en faveur du prototypage.

Trop d’équipes sautent directement dans la construction sans même valider leur idée.

« Prototypes: Why You Must Fake It Before You Make It” by Sarah Doody, UX Wizard at Startupfood

Vous pensez avoir une excellente idée ou un projet de start-up ou de nouveau produit ?

Naturellement la prochaine étape serait de le construire, n’est-ce pas ?

Erreur !

Trop d’équipes sautent directement dans la construction sans même valider leur idée. Ensuite, vous vous retrouvez avec un produit fini qui a mille et une fonctionnalités, mais pas d’usage. Personne ne l’utilise, ne l’achète, ne le comprend…

C’est pourquoi le prototypage est crucial pour construire un produit que les gens aiment.

Le prototype vous aide à vous concentrer sur les bons détails et vous évite de perdre un temps précieux et de l’argent.

En résumé : vous devez « faire semblant » avant de le « faire vraiment ».

Dans cet excellent plaidoyer en faveur du prototypage, Sarah Doody partage son expérience :

  • Pourquoi ne pas se mettre trop vite à construire
  • Comment savoir où vous en êtes
  • Un guide pas-à-pas facile à mettre en action pour prototyper des produits qui décoiffent !

Je vous suggère de commencer à visionner cette vidéo 6 minutes après le début ; Durée 30 minutes (plus questions/réponses)

Vous pouvez aussi trouver les diapositives de la présentation ici : http://bit.ly/2vjq5z2

PRINCE2 Agile pour les manager de projet et organisations PRINCE2®

Agile signifie accepter que votre projet ne livrera pas nécessairement tout qui a été spécifié au départ et que, en effet, les utilisateurs n’ont pas nécessairement besoin de tout ce qu’ils ont spécifié.

PRINCE2 Agile for PRINCE2® practitioners

https://www.axelos.com/news/blogs/october-2018/prince2-agile-for-prince2-practitioners par Julia Gosse

A quels défis PRINCE2® les praticiens et leurs employeurs font-ils face avec le concept de livraison de projet Agile ?

Le plus grand défi consiste en ce que le terme « Agile” est souvent mal compris : les gens pourraient faire des raccourcis comme « juste plus vite »; ils pourraient avoir entendu dire que c’est seulement pour les projets informatiques, qu’il relève seulement de Scrum ou que leurs contraintes légales les empêchent d’utiliser.

L’approche Agile

Les projets agiles aboutissent souvent à une livraison plus rapide mais Agile est un état d’esprit. Cela signifie accepter que votre projet ne livrera pas nécessairement tout qui a été spécifié au départ et que, en effet, les utilisateurs n’ont pas nécessairement besoin de tout ce qu’ils ont spécifié.

Quand vos délais sont figés vous devez vous concentrer sur quelles sont les réelles priorités.  Se précipiter pour tout délivrer peut diluer le résultat et réduire le niveau de qualité, quelque chose qui reviendra vous hanter plus tard. Un projet Agile préfère ne pas livrer une chose si elle n’est pas à la norme exigée, mais tout dans l’approche est conçu pour s’assurer que ce qui est livré apportera de la valeur au client.

Des approches de livraison Agiles sont de plus en plus utilisées avec beaucoup de succès dans les projets en dehors de l’informatique. J’ai récemment travaillé avec une société d’événementiel utilisant Agile pour planifier et organiser une grande conférence. C’était particulièrement utile pour ce projet qui avait une durée imposée et des coûts fixes.

Davantage d’organisations et praticiens expérimentés avec PRINCE2 gèrent bien cette approche et voient Agile comme un outil très utile. En conséquence, ils adoptent certaines approches comme la co-localisation de l’équipe de projet, l’utilisation d’interactions régulières et la collaboration avec clients et utilisateurs.

Le webinaire en replay de notre partenaire QRP

Pourquoi le travail avec PRINCE2 Agile est-il efficace dans une organisation PRINCE2 ?

1. Une langue et une approche communes

Vous avez déjà obtenu un niveau de contrôle et une terminologie que vous comprenez et les organisations PRINCE2 sont expertes pour adapter PRINCE2 à des projets différents.

2. Flexibilité avec les méthodes Agiles

Il y a beaucoup de saveurs différentes d’Agile et bien que Scrum soit probablement la plus populaire, ce n’est pas la seule approche de développement Agile. PRINCE2 n’a jamais été normatif dans la définition de comment vous livrez un projet et PRINCE2 Agile peut travailler avec une ou de nombreuses approches Agiles, y compris Scrum, Kanban et DevOps. Cela garantit que l’équipe de management de projet comprend comment s’interfacer avec l’approche de livraison Agile.

Prince2 est nativement tourné vers les approches Agiles

Il est important de comprendre que PRINCE2 Agile est toujours centré sur le management de projet et que l’équipe devra être formée dans l’approche (ou les approches) de livraison Agile qu’ils adoptent.

3. Avoir une perspective business

Livre su Amazon

Dans PRINCE2 le manager exécutif représente les intérêts de l’organisation; appliquer ceci à l’environnement Agile est une approche gagnante car vous maintenez la perspective business. Cela assure que les utilisateurs ne se laissent pas emporter par leurs demandes et ce qui est livré répond aux exigences d’affaires. Cela résonne bien dans le monde Agile parce que la livraison de valeur est le principal déterminant pour donner la priorité à ce qui devrait être livré ensuite.

4. L’Agilomètre

Essentiellement c’est un outil d’évaluation de risque pour aider évaluer à quel point Agile est approprié pour un projet donné. Même dans un projet prédictif (en cascade) vous pouvez incorporer quelques éléments Agiles, donc l’Agilomètre permet aux organisations d’évaluer les implications de procéder ainsi.

Dans PRINCE2 Agile® Guidance, on trouve aussi une façon unique d’adresser les questions potentielles liées à l’introduction des méthodes agiles. Par exemple, des assomptions dérangeantes sur les besoins devant être spécifiés au début d’un projet, comment adresser la résistance à un plus grand niveau de collaboration et penser à de la formation ou des ateliers pour encourager l’acceptation d’Agile dans le management de projet.

Pourquoi les praticiens PRINCE2 devraient-ils embrasser Agile?

Les exigences et les attentes des utilisateurs dans un monde de haute technologie augmentent et les gens sont moins enclins à accepter des produits ou des systèmes périmés ou attendre pendant des mois et même des années pour les remplacer.

L’utilisation des apps sur les téléphones portables encouragent des retours et de nouvelles versions fréquentes. Nous devenons tous très habitués du style de livraison collaboratif, itératif et progressif qu’Agile favorise.

L’union des contrôles de management de projet de PRINCE2 avec la connaissance et des capacités Agiles facilite une plus grande adaptabilité aux changements sur les marchés et donne une capacité de répondre et de changer beaucoup plus rapidement.

CertYou est partenaire de DantotsuPM