Tag Archives: management

24 August – Lausanne #PMI® – The Business Case for Ethical Leadership & Decision Making

24 Juil

In our current times, there’s not a single month, week, or even day without a new case of individuals or organizations disclosed as using the system or worst infringing it for their sole benefit, to the expenses of others.

When infringing the system, the case is pretty clear, when you break the Law, you’ll get punished. If ever caught.

Organizations are facing a constant and growing challenge on most of the markets regarding their ethical practices, societal responsibility, the integration of sustainable development trends and their contribution to the overall welfare.

Millennials are choosing the organizations they will work for (or with in fact) based on their reputation.

Ethics, workplace situations, sustainable development and social responsibility are becoming the cutting-edge Value differentiator in today’s market and having a clear strategy addressing these dimensions is the key success factor which will make the difference between surviving or disappearing. As Simon Sinek says, “People do business with you, not because of What you do, but because of Why you do it.

LEARNING OBJECTIVES of this session facilitated by Olivier Lazar

Olivier Lazar

Understand the aspects of business ethics, corporate social and societal responsibility.
• Demonstrate capability to analyze and select organizational initiatives based on their ethical implications.
• Define a strategy integrating these aspects.
• Make decisions to realize strategic & business objectives by harnessing the benefits of and ethical business framework.
• Actively manage business value within an ethical and responsible governance framework.
• Enhance the reputation of your organization as an attractive workplace and a trusted partner for your employees, candidates and clients.
• Support the development of an ethical business framework and culture.

Details and registration

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

8 August – Webinar #PMI® – What Does It Entail to Manage a Project Team for High Performance?

18 Juil

The gist of the matter is to manage « Collective Commitment » of an individual member, team, and an organization.

Muhammad Mirza

This webinar facilitated by Muhammad Mirza will cover how that happens.

  • The prerequisites for a high performing team
  • Knowing what to do to assist the team and when
  • Behaviors to avoid
  • What leadership skills are important for collective commitment

Details and registration

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

avez-vous réellement besoin de davantage de temps pour prendre votre décision ?

13 Juil

Les chefs de projet doivent prendre beaucoup de décisions et disposent souvent de très peu de temps pour le faire.

Seth Godin nous a proposé dans un billet de 2009 quelques pistes de réflexion…

Davantage de temps ne crée pas de meilleures décisions.

La première règle dan la prise de décisions : Davantage de temps ne crée pas de meilleures décisions.

En fait, le plus souvent, cela diminue la qualité de la décision.

Avoir plus d’informations peut aider. Avoir plus de temps sans davantage d’information crée seulement de l’inquiétude, pas de la perspicacité.

La décision immédiate libère notre actif qui a le plus de valeur: le temps; donc, nous allons pouvoir travailler sur quelque chose d’autre.

Qu’arriverait-il si, à partir d’aujourd’hui, vous preniez chaque décision dès que vous avez une quantité raisonnable de données ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

4 signaux d’alerte que vous êtes en train de prendre la mauvaise décision

5 Juil

4 WARNING SIGNS YOU’RE MAKING THE WRONG DECISION

http://duration-driven.com/4-warning-signs-youre-making-the-wrong-decision/ par PMAlliance

Nous avons parlé des façons de prendre une décision avec laquelle vous pouvez vivre et comment vendre à vos parties prenantes cette solution pas idéale, mais parfois même un choix apparemment idéal peut se retourner contre vous.

Ci-dessous 4 signaux d’alerte qu’une potentielle solution pourrait causer de gros problèmes plus tard.

1 – Votre décision nécessitera un besoin de ressources supplémentaires (personnes, argent, délais) que votre organisation ne va pas probablement supporter.

Même si tout le reste parait favorable, ceci est un signe d’alarme clair que votre projet entier pourrait être un échec. À moins que vous n’ayez vraiment aucune autre option, ne le faites pas.

2 – Vous avez le temps de négocier de meilleures conditions pour votre solution préférée, mais vous voulez prendre une décision maintenant.

Peut-être à l’opposé de la paralysie par l’analyse à outrance, certains professionnels de projet aiment obtenir des décisions aussi rapidement que possible. Mais à chaque fois que vous mettez en jeu une décision importante, vous sortirez probablement gagnant en prenant le temps disponible pour examiner des détails et des options supplémentaires.

3 – Personne d’autre sur votre équipe ne considère que vous prenez la bonne décision.

Parfois nous sommes aveuglés par des idées préconçues ou même nos propres craintes et ambitions personnelles. Si vos pairs dans le PMO émettent de fortes objections à votre choix, asseyez-vous avec eux et découvrez où leurs préoccupations prennent racines. Vous pourriez découvrir qu’il manque quelque chose de significatif à votre solution favorite, ou que l’évaluation réalisée par votre équipe des ressources disponibles diffère de votre appréciation.

ne soyez pas une marionnette

4 – Une partie prenante vous a demandé d’adopter une ligne de conduite sans bien peser le pour et le contre.

Les champions et sponsors de votre projet ne sont pas immunisés de faire des erreurs et leur capacité à influencer votre décision pourrait vous laisser dans l’embarras. Faites-leur savoir que vous considérez leur suggestion, mais que vous devez évaluer toutes les options avant de choisir une solution.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

les assomptions stratégiques sont mères de tous les risques

20 Juin

Assomption: Acte d’assumer, de prendre à son compte un risque avec toutes ses implications.

« Nous posons, en outre, que l’assomption du risque n’est pas une activité productive par elle-même; c’est le risque surmonté, éliminé, qui permet un accroissement des valeurs ajoutées dans la firme et du produit réel dans l’économie nationale. » Perroux

Alors, comment identifier les assomptions stratégiques ? Voici ce que ce billet nous propose.

How to Identify Strategic Assumptions

http://leadingstrategicinitiatives.wordpress.com/2012/04/26/how-to-identify-strategic-assumptions/

L’un des outils les plus importants pour transformer une vision en résultats est de manager les assomptions stratégiques. Les techniques décrites ci-dessous sont faciles à suivre, elles ajoutent de la valeur et peuvent vous aider à lancer votre initiative stratégique.

Les basiques

Les assomptions sont des outils pour la planification et la définition de base de l’assomption (dans le contexte de la planification) est :

Les assomptions sont ces facteurs que l’on considère vrais, réels ou certains dans l’objectif de créer une compréhension partagée du plan.

avis personnel sur les assomptions dans les projets

relisez ce billet

Nous DEVONS faire des suppositions quand nous planifions, en utilisant notre meilleur jugement et les données disponibles. Sinon, ce que nous appelons « le plan » est seulement un désir irrationnel et incohérent.

De plus, nous ne pouvons pas rester dans un mode étude : nous devons accepter le risque que nos hypothèses pourraient être fausses.

Heureusement, si nous suivons deux règles de bon sens nous pouvons éviter les erreurs majeures : 1-documentez toujours les assomptions et 2- validez-les toujours pendant l’exécution.

Exemples d’assomptions stratégiques

Des assomptions stratégiques sont les facteurs critiques qui si invalides, causeraient la mort ou des changements significatifs à l’initiative. Par contraste, comparez-les aux hypothèses utilisées dans les estimations qui sont les facteurs à la base de suppositions de coût, de durée, ou de niveau de ressources.

Voici quatre exemples de suppositions stratégiques :
  1. Nous assumons que le marché répondra favorablement à notre nouveau produit et nous gagnerons 10 % de la part de marché de nos concurrents.
  2. Nous assumons que l’organisation ne sera pas acquise par une autre organisation pendant les 12 mois à venir.
  3. Nous assumons que les ingénieurs de développement peuvent résoudre les problèmes d’intégration et de compatibilité.
  4. Nous assumons qu’il n’y aura aucune nouvelle législation significative ni de changement  règlementaire important dans notre secteur dans les 12 prochains mois.
Qu’est-ce qui les rend stratégiques ?

C’est que, si elles sont invalides, il y aura de bonnes raisons d’annuler l’initiative ou de la rediriger de façon majeure.

Utilisez M.O.T.R. pour identifier les Assomptions Stratégiques

Il s’avère que vous trouverez les suppositions stratégiques dans 4 domaines :

  • M arketing : Décrivez la réponse des clients et du marché
  • O rganisationnel : Décrivez la configuration et la stabilité de l’organisation. Il est difficile de supporter un changement stratégique pendant des réorganisations majeures de l’entreprise.
  • T echnique : Problèmes techniques et défis qui affecteront la conception et la mise en œuvre de la solution.
  • R essources : Disponibilité des capitaux, connaissances, compétences et ressources humaines.

Un exemple concret: Comment un dirigeant a testé son équipe de réalisation

J’étais le conseiller d’un dirigeant qui avait personnellement des doutes sur la capacité de l’équipe de mise en œuvre à penser stratégiquement. Il soupçonnait que les réalisateurs avaient un travers « grand système technique » qui les amènerait à la conception d’une solution qui serait inadéquate pour répondre au besoin.

Pendant une « réunion stratégique de préparation à la mise en œuvre » qui  impliquait l’équipe et lui-même, nous avons demandé à l’équipe de préparer des questions pour le dirigeant. Ils ont totalement échoué à penser stratégiquement et se sont reposés sur des assomptions usuelles.  En fait, ils faisaient plusieurs hypothèses erronées:

  • L’équipe n’a jamais questionné le climat politique, ses membres ont seulement questionné les dates de livraison.
  • L’équipe n’a jamais posé de question sur le désir éventuel de pénétrer une niche inexploitée du marché. Les membres ont assumé qu’ils allaient résoudre un problème pour la partie mâture de leur business.

Ce dirigeant a engagé l’équipe à penser plus stratégiquement. J’ai aussi vu des situations où l’équipe est devenue la cible des critiques en raison de leurs mauvaises assomptions.

Un défi majeur de leadership

Les personnels techniques ont été formés pour trouver et appliquer « les bonnes formules ». Cette formation et cet état d’esprit fonctionnent bien dans des domaines qui sont bien délimités. Elle ne marche pas aussi efficacement dans des domaines stratégiques.

Ils font l’erreur de faire des assomptions plutôt que de poser des questions.
Souvent ces hypothèses de travail sont invalides et amènent à de mauvaises solutions et causent des gaspillages de ressources.

Le leader d’une initiative stratégique doit assumer le rôle de responsable de la formation.  Cela signifie être curieux, se méfier des erreurs et poser davantage et de meilleures questions.

Et vous, comment identifiez-vous et managez-vous les assomptions stratégiques sur vos projets ? Quelles sont vos bonnes pratiques ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

27 Juin – Rennes – Améliorer la communication au sein d’une équipe avec DISC

15 Juin

La communication est une compétence clé du leadership.

Trouver son style, s’adapter à l’autre tout en restant sincère, implique de voir clair dans les enjeux relationnels.

Livre contenant la méthode DISC et bien d’autres sur Amazon

L’outil DISC est issu des travaux du Dr Marston. Il permet de « classifier » les styles de communication et le comportement des individus de façon pragmatique.

DISC définit des profils (Dominant, Influent, Stable et Consciencieux) et pour chaque profil, décrit leurs moteurs, leurs forces et limites ainsi que les comportements types dans les situations de stress.

DISC peut être un outil aidant pour mieux appréhender les enjeux relationnels.

C’est Nicolas Bulteau qui nous présentera ce modèle.

S’inscrire

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

le système des 4D de Adair adapte la matrice de Eisenhower à la gestion du temps

13 Juin

le système des 4-D de John Adair

John Adair’s Four-D System

Ceci fait partie d’un cours par correspondance en management dans lequel vous pouvez piocher ce que vous voulez directement depuis le début.

Livre sur Amazon

La gestion de temps est une partie essentielle de votre efficacité personnelle.

Comme manager, vous faites face à de plus gros challenges de gestion de votre temps que quand vous étiez un membre de l’équipe. Mais vous avez aussi des ressources supplémentaires et une plus grande flexibilité sur comment vous utilisez votre temps.

Une des approches de gestion du temps les plus simples et les plus puissantes est celle de John Adair: Effective Leadership.

Adair commence par la matrice standard, la Matrice de Eisenhower, qui met en perspective l’urgence par rapport à l’importance.

Adair identifie alors la stratégie de gestion de temps de départ pour chaque classe d’activités en les classsant selon 4Ds:

  1. matrice de Eisenhower« Do it now » Faites maintenant
  2. « Delay it until you have some good quality time » Reportez jusqu’à ce que vous ayez un peu de temps de bonne qualité
  3. « Do it quickly » Faites rapidement
  4. « Drop it or Delegate it » Laissez tomber ou déléguez

Critique

Comme toujours, John a identifié un modèle puissant avec une vraie application pratique. Encore que je ne puisse m’empêcher d’estimer que nous devrions le modifier un peu.

Microsoft est partenaire de DantotsuPM

Voici trois façons dont vous pouvez rendre cette matrice encore plus efficace…

1. Priorités
regarder au delà

anticiper

Bien que l’urgence suggère que la boîte en haut à gauche soit de priorité supérieure, ceci crée un fort stress et un style de travail peu durable.  Donnez la priorité à la boîte en haut à droite et vous vous retrouverez à mieux planifier et préparer en avance l’urgence et découvrirez ainsi que moins de travail tombe dans la boîte précédente.

2. Laisser tomber ou déléguer … Vraiment ?

Si le faire ne mérite pas votre temps, pourquoi cela mériterait-il le temps d’une autre personne ? Certes, cela peut être assez important à faire pour quelqu’un d’autre, mais ne vous déchargez pas simplement sur quelqu’un pour éviter un NON assertif. En effet, prenez l’habitude de déléguer aussi les tâches des autres boîtes (plus importantes ou plus prioritaires) afin de développer les gens qui travaillent pour vous.

3. Davantage de Ds …

Nous avons déjà ajouté D pour Décharger, mais je ne propose pas de lui donner trop d’emphase. Diminuer est aussi une stratégie très puissante. Regardez la tâche et demandez-vous : « dois-je tout en faire ? ». Si vous pouvez réduire la quantité de travail requis et toujours délivrer tout ou une grande majorité de la valeur, vous sauvegarderez un temps précieux. Et il y a un autre D : Décider. Vous devez décider quelle stratégie adopter. À moins que, c’est-à-dire vous Déférez votre décision. Si vous le faites comme un exemple de procrastination réfléchie, c’est une approche qui porte tout son sens.

Exercice

Dessinez un tableau Eisenhower sur votre tableau blanc, ou dans votre bloc-notes. Notez sur des Post-It toutes vos tâches à faire dans votre « to do » list.

Puis, postez les notes dans les 4 quadrants.

Si tout se retrouve en haut à gauche, il est temps de re-calibrer votre échelle mentale tant sur l’importance que sur l’urgence. Puis, refaites l’exercice.

Enregistrer

Enregistrer

23 Juin – Toulouse #PMI® – Qu’entend-on par « management #Agile » ?

12 Juin

Le 23 Juin 2017, la Branche Midi-Pyrénées du PMI France vous propose un cercle de discussion  sur le thème «  Management Agile»  à Blagnac, avec David Brocard

L’agilité est aujourd’hui un mouvement planétaire sur lequel se précipitent les organisations. Que de chemin parcouru depuis son origine, où des programmeurs proposaient humblement une façon plus efficace de développer du logiciel. S’imaginaient-ils que le terme « Agile » allait prendre une telle ampleur jusqu’à concerner des projets de plusieurs milliers de personnes dispersées de par le monde, être évoqué fréquemment par les dirigeants d’entreprises, les économistes, et même les politiques ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Un tel engouement s’explique en grande partie par des améliorations significatives constatées dans l’exécution des projets.

Ces expériences nous ont beaucoup appris. En particulier que, sans l’implication forte du management, les résultats Agile sont mitigés voire contre-productifs. 70% des « transformations agiles » sont considérées comme décevantes et il s’agit souvent d’un manque de sensibilisation et d’accompagnement au niveau managérial. Alors, que changer au juste pour que ça marche ?

En évoquant l’état de l’art et ses expériences de transformations agile à grande échelle, David proposera sa synthèse de ce qu’on entend par « management agile »:

  • De quels managers parle-t-on ?
  • Qu’est devenu « agile » aujourd’hui ?
  • Qu’est ce qui change concrètement pour le management ?

Inscriptions

Ventura Asssociates est partenaire de DantotsuPM et le votre pour dénicher les ressources critiques en PM dont vous avez besoin

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un manifeste pour de petites équipes réalisant travail important

29 Mai

A manifesto for small teams doing important work

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2016/02/a-manifesto-for-small-teams-doing-important-work.html par Seth Godin

Nous sommes toujours sous la contrainte de délais serrés, parce que le temps est notre actif de plus de valeur.

Si vous faites une promesse, donnez une date. Pas de date, pas de promesse.

Si vous donnez une date, respectez-la.

Si vous ne pouvez pas respecter une date, dites-le tôt et souvent. Un plan B bien préparé est une meilleure stratégie que d’attendre et espérer.

Nettoyez votre propre désordre.

Nettoyez le désordre des autres personnes.

Sur-communiquez.

Questionnez les fondements et la stratégie.

Ne questionnez pas la bonne volonté, les efforts ou l’intention.

« Je le reconnaîtrai quand je le verrai » n’est pas à dire dans le monde professionnel. Décrire et discuter dans l’abstraction est précisément ce que nous faisons.

De grands projets ne sont pas aussi importants que des engagements effrayants.

Si ce sur quoi vous travaillez ne compte pas tout de suite pour la mission, aidez quelqu’un d’autre dans son travail.

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Faites des erreurs, possédez-les, réparez-les, partagez les leçons.

Un logiciel bon marché, fiable, public pourrait être ennuyeux, mais c’est d’habitude mieux. Parce que c’est bon marché et fiable.

La hiérarchie d’hier n’est pas aussi importante que la structure de projet d’aujourd’hui.

Verrouillez les choses qui doivent l’être, laissez de la souplesse dans la mise en œuvre jusqu’à ce que vous compreniez comment elle peut être réalisée.

Majoritairement, nous faisons des choses qui n’ont jamais été faites auparavant, donc ne soyez pas étonné d’être étonnés.

Mettez plus de soin.

Si un externe peut le faire plus rapidement et moins cher que nous ne le pouvons en interne, n’hésitons pas.

Recherchez toujours des ressources externes. Un meilleur carnet d’adresse reste meilleur, même si nous n’avons désormais plus de carnet d’adresse traditionnel.

Parlez à tout le monde comme s’il était votre patron, votre client, le fondateur, votre collaborateur. C’est tout comme.

Ça marche parce que c’est personnel.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

6 June – Webinar – Leadership Lessons from Lean: Being a learner, not a knower

24 Mai

Sakichi Toyoda

The early leaders of the Lean revolution faced massive challenges of competitiveness: as smaller, weaker Japanese auto manufacturers, they were attempting to challenge huge, established companies in the West.

To their immense credit, these leaders realised that they did not have ready answers to their problems, but they resolved to discover those answers through intense study of their situation and adopting a mindset of continuous learning.

Their attitude was captured beautifully in a few words by Toyota Chairman Fujio Cho:

“Go see, ask why, show respect.”

In this webinar in the continuing series exploring the Leadership Lessons from Lean, we’ll look at how Lean was founded on a leadership mindset of humility, curiosity and a hunger to learn.

Please join this interactive discussion: your shared experiences, your learning and your questions for the future will be central elements in the online conversation.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :