Tag Archives: management

Comment le chef de projet devrait-il gérer un dominateur pendant une réunion d’équipe ?

18 Sep

How Should the PM Handle a Dominator During a Team Meeting?

http://www.projectmanagers.net/profiles/blogs/how-should-the-pm-handle-a by Dana Pigford Brownlee

Que Faire Quand Quelqu’un Domine la Discussion ?

Le Problème : Chacun a eu l’occasion de rencontrer “le Dominateur”.

C’est la personne dans le groupe qui semble s’accaparer la discussion. Parfois ce sont des bavards trop ardents…d’autres fois ce sont des personnalités excessivement agressives absorbant tout l’oxygène de la pièce. Malheureusement, parfois ils semblent parler au nom des autres et ne les laisseront pas exprimer leurs avis ou idées. En tant que facilitateurs, on attend de nous que nous créions et supportions un environnement inclusif et sûr où des idées diverses peuvent être exprimées. Mais quand vous êtes face à un dominateur (ou deux !!), que faire ???

Essayez une ou plusieurs de ces 8 techniques.

1. Remerciez le dominateur pour ses réactions et demandez l’apport des autres

“Stéphane, c’est une idée intéressante. Voyons si d’autres ont également des suggestions.”

2. Réitérez le commentaire du dominateur, écrivez-le visiblement pour que tous puissent le voir, et demandez ensuite d’autres idées afin de compléter la liste.

“Stéphane, il semble que vous recommandiez que nous utilisions ces trois sociétés en tant que liste des vendeurs retenus… est-ce correct ? C’est une excellente suggestion. Compilons une liste de plusieurs suggestions, puis discutons-les toutes. Nous inscrivons votre suggestion comme numéro 1 dans la liste. Je voudrais obtenir au moins trois autres suggestions de l’équipe. Qu’en pensent les autres ?”

3. Au lieu de demander au groupe de répondre à une question oralement, demandez leur de prendre 2 minutes pour noter leur idée, question, ou recommandations sur un Post-It.

Demandez ensuite à chaque personne de partager l’un des commentaires qu’elle a écrit.

4. Suggérez que le groupe utilise la technique du tour de table

Faire un tour de la table en demandant à chaque personne de partager un commentaire. Démarrez du coté de la table qui est à l’opposé du dominateur.

“C’est une question si importante que je veux être sûr d’obtenir des idées de chacun. Faisons un rapide tour de table en commençant par Gilles…”

5. Adressez-vous directement à plusieurs personnes qui n’ont rien dit.

“Michel, quelles sont tes idées sur cette question ?”

6. Faites une pause et sollicitez en aparté le support du dominateur

“Stéphanie, vous avez amené plusieurs points clefs. J’aimerais impliquer plusieurs autres membres de l’équipe dans la discussion pour entendre leurs idées. Quelques membres du groupe ne sont pas aussi affirmés et je voudrais être sûr que nous les entendions.”

7. Répartissez le groupe en paires ou petites équipes et laissez-les discuter de la question ensemble avant d’entamer une discussion de groupe

8. Obtenez l’accord de votre équipe d’utiliser un objet physique (par exemple une balle) pour équilibrer la discussion.

La personne tenant la balle s’exprime puis doit la passer à quelqu’un d’autre qui prendra à son tour la parole.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Neurosciences : 50 % de la population pense que l’intelligence est une donnée acquise à la naissance

15 Sep

En gros, on fait avec ce que l’on a !

Je ne peux que vous recommander de lire le livre blanc produit par CSP sur ce sujet pour corriger cette erreur de perception monumentale.

livre gratuit

En effet, les avancées scientifiques autour du cerveau tendent à prouver le contraire. L’individu possède 86 milliards de neurones dotés
chacun de 1 000 à 10 000 connexions synaptiques pour communiquer entre eux. Chaque jour, de nouveaux neurones et de nouvelles connexions se créent !

Cette machinerie fantastique et pourtant banale permet à tout un chacun d’apprendre, encore et toujours, si tant est que l’apprentissage utilise à bon escient les subtilités de notre cerveau.

La première partie du livre blanc se focalise sur les neurosciences et l’apprentissage, la seconde sur l’application de ces découvertes dans la formation et je pense que ceci s’applique totalement à l’accompagnement au changement nécessaire sur les projets dont nous sommes responsables.

Allez vite télécharger et lire ce document d’une quinzaine de pages

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

28 Septembre – Lyon #PMI® – Project Self-Management

14 Sep

Travaillons autrement !

Une rencontre proposée par PMI France Pôle Lyonnais

Les questions de leadership, d’alignement stratégique des projets, d’engagement des équipes, d’agilité organisationnelle sont autant de problèmes que rencontrent les organisations traditionnelles, tayloriennes, fondées sur la hiérarchie, la division du travail et la standardisation des tâches.

Yves Cavarec

Yves Cavarec, auteur de « L’entreprise du vivre-ensemble », propose de vous présenter le self-management avec des exemples concrets d’entreprises et quelques témoignages vidéos.

Vous serez sans doute étonné(e)s de la façon dont certains gèrent leurs projets avec le self-management.

Yves s’efforcera de répondre à vos questions sur ce sujet et sur d’autres thèmes connexes tels que l’entreprise libérée, l’holacratie ou le bonheur au travail.

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

27 September – Webinar – Managing vs Leading: a panel’s perspective

11 Sep

This session will be led by Management and Leadership experts, David Hinde Director of Orgtopia: Management and Leadership Development and Duncan Wade Director of The Human Interface Consultancy Ltd.

During this hour long session, David and Duncan will debate the intricacies of managing vs leading:

  • What is the difference between leadership and management?
  • Why should a project manager be interested in leadership?
  • How is leadership and management dealt with by the top project management methods or approaches?
  • Most importantly: what can you do to progress from a project manager to a project leader?

In the final 20 minutes of the session, we will invite the audience to ask their questions or share their thoughts with the panel.

Remember, even if you cannot attend the session you should register to be sent a copy of the recording.

Details and registration

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Comment le fait de prendre des décisions mène à la liberté

7 Sep

Choisir c’est aussi renoncer à d’autres options !

How making decisions leads to freedom

https://leadonpurposeblog.com/2016/09/19/how-making-decisions-leads-to-freedom/ par Michel Ray Hopkin

décider de façon délibéréePrendre des décisions n’est jamais facile. Choisir finalement une chose plutôt que d’autres est parmi les choses les plus difficiles que nous devons faire. La tendance est de reporter ces décisions tant que nous le pouvons et remettre la douleur à plus tard.

À sa racine le mot décision signifie couper. Quand vous faites une décision vous partez sur une chose et laissez le reste derrière. C’est l’une des grandes raisons pour lesquelles le fait de prendre des décisions est pénible.

Le fait de prendre des décisions, même quand elles sont difficiles, libère du temps.

Dit d’une autre manière, cela nous permet de nous concentrer sur ce que nous voulons accomplir et pas perdre un temps précieux à réfléchir ou se demander ce qui pourrait arriver. L’action décisive amène la clarté dans la concentration.

Le fait de prendre des décisions réduit le stress.

Avoir des options multiples sur la façon d’utiliser le temps et l’argent crée de l’inquiétude. Quand nous ne sommes pas sûrs de ce qui est le meilleur, nous nous inquiétions de faire la bonne chose. Pour réduire le stress et l’inquiétude, décidez-vous maintenant et avancez.

Le fait de prendre des décisions augmente la confiance.

Le progrès arrive quand nous nous décidons et avançons. Par ce processus, nous obtenons des victoires en cours de route. Les victoires en cours de route inspirent la confiance en notre capacité de faire la bonne chose.

Le dramaturge Henrik Ibsen l’a résumé gentiment : “Au moment décisif, j’ai gagné la victoire sur moi-même. J’ai choisi de vivre. Et croyez-moi, cela demande du courage de choisir la vie dans ces circonstances.”

Avoir le courage de se décider et avancer apportera de nouvelles libertés précédemment inimaginables.

Questions : Quel choix avez-vous remis à plus tard ? Comment faire ce choix vous changera-t-il, ou changera-t-il votre vie ? N’hésitez pas à commenter.

CSP est partenaire de DantotsuPM

La Perspective du management de produit: Quand vous avez des décisions qui doivent être prises sur votre produit, obtenez l’information et prenez la décision. Ne remettez pas à plus tard; le succès de votre produit exige votre diligence à prendre des décisions délicates.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

utilisez ces 15 vérités pas si évidentes sur les compétences relationnelles

29 Août

Vérités sur les compétences relationnelles : Utilisez ces 15 que vous devez absolument connaître !

Use 15 Not So Obvious People Skills Truths http://katenasser.com/use-15-not-so-obvious-people-skills-truths par Kate Nasser

Kate Nasser

Beaucoup de professionnels techniques et non intuitifs me disent que maitriser les aspects pas si évidents des compétences interpersonnelles (des compétences douces ou compétences relationnelles) leur pose un grand défi, voire un réel casse-tête. Où trouver les vérités sur les compétences relationnelles à apprendre et utiliser ?

Ne cherchez plus. Si vous avez le désir de bien vous connecter avec d’autres, vous pouvez surmonter et utiliser ces 15 vérités pas si évidentes sur les compétences relationnelles pour que tout se mette en place.

Si vous n’êtes pas sûrs de pourquoi c’est important, considérez que les compétences interpersonnelles ont un impact sur la confiance et les relations au travail et dans la vie courante. Toutes impactent ce que vous pouvez réaliser avec d’autres : les résultats.

1. Les gens ne peuvent voir vos intentions

Donc, ils les déduisent de vos paroles et de la tonalité de votre voix. Faites état de votre intention pour minimiser les confusions.

2.   Tout ce que vous dites impacte les autres émotionnellement.

Même si vous collez aux faits, votre message laisse une marque humaine. Considérez un docteur qui dit à un patient « Vous avez le cancer » puis quitte la chambre. Le manque d’empathie inflige une douleur supplémentaire. Beaucoup de scientifiques suivent la devise « plus de faits scientifiques produisent moins de crainte. » Ils confondent le besoin de savoir de l’homme avec la crainte. Ils aussi croient par erreur que tout le monde croit en leur devise. Vous pouvez faire de la science tout en adressant les besoins humains.

3.   Le savoir-vivre de base est un point de départ pour établir une connexion avec les autres personnes.

Les règles de savoir-vivre sont plus souples aujourd’hui qu’il y a quelques temps pourtant elles sont toujours une base puissante quand on rencontre de nouvelles personnes.

4.   Demandez aux gens comment ils se sentent et/ou ce qu’ils pensent.

Ne leur dites pas « je suis sûr que vous vous sentez… ». Ceci serait ressenti comme arrogant et présomptueux.

5.   Adressez vous à la personne par son prénom (ou au moins nom de famille ou titre)

Ceci relâche les tensions et facilite la communication. Dans certaines situations, utilisez Monsieur ou Madame.

6. Une poignée de main est votre CV sans parole.

Rendez-la excellente. Si quelqu’un vous tend la main, donnez-leur plus que le bouts de vos doigts. Une poignée de main du « bout des doigts » dit à l’autre personne Non, je ne vous aime pas trop, je n’ai pas confiance en vous. Prenez la main entièrement jusqu’à l’articulation du pouce, et remuez de haut en bas, avec un contact visuel.

7. Les mots peuvent plaire ou blesser.

Pour réussir, créer des ponts avec vos mots et le ton de votre voix – pas des précipices. Parlez vrai avec tact et bienveillance. La brusquerie peut brûler pour toujours.

8. Le sarcasme est souvent mal compris particulièrement dans les moments difficiles.

Avec ceux que vous ne connaissez pas bien, éliminez le sarcasme. Laissez-le aux comiques et amuseurs. Avec ceux que vous connaissez bien, ne le dirigez pas sur eux. Cela est souvent perçu comme une attaque.

9. De bonnes questions mettent en visibilité des possibilités de connexion, de résultats et de succès.

Posez des questions ouvertes pour apprendre; fermées pour confirmer. Les gens qui réussissent bien avec les autres, posent plus de questions ouvertes et sont considérés comme plus ouverts.

10. Utilisez des mots précis au lieu de mots qui minimisent.

Par exemple, Principalement est un mot précis tandis que juste et seulement minimisent. « Êtes-vous seulement concernés par les délais ? » Peut sembler une attitude condescendante, minimaliste et dédaigneuse. « Êtes-vous principalement concernés par les délais ? » peut alimenter une discussion de valeur. « Quelles sont vos préoccupations principales ? » est encore mieux parce que c’est ouvert et permet une discussion ouverte.

11. Bien écouter est une question d’équilibre.

Trop de silence ou trop de paroles peuvent être ennuyeux. Le premier peut aussi être vu comme manipulateur, le second égocentrique.

12. Demandez à la permission de fournir de l’aide avant de donner des conseils.

Sinon, vous pouvez donner l’impression d’être importun et d’attitude condescendante.

13. Si quelqu’un pense que vous les avez flattés avec vos mots ou actions, ne leur dites pas que ce n’est pas ce que vous vouliez faire!

Ceci n’est pas le moment de donner des détails. C’est simplement le moment de dire: « il n’y a pas de quoi ».

14. Un « je vous l’avais bien dit » reste gravé à jamais.

Même si vous n’utilisez pas ces mots-là, le message devient une marque contre vous. Les gens éviteront d’interagir avec vous pour s’épargner la douleur émotionnelle de votre attitude je-sais-tout. Célébrez silencieusement votre clairvoyance. Utiliser les vraies compétences relationnelles.

15. Authenticité et adaptabilité ne sont pas des comportements contradictoires.

La tendance est aujourd’hui à soyez authentique. Bien sûr – tant que vous vous adaptez aux autres dans vos interactions. Être vous-même sans adaptation donne l’impression que vous êtes rustre et vous gagne les étiquettes d’égoïste et égocentrique.

Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher d’utiliser ces 15 vérités ?

Désirs et résultats: Le manque de désir limitera vos progrès.

Comme j’enseignais des compétences d’assistance technique dans un service client, un professionnel technique dans la salle était très résistant. À la pause, je lui ai demandé à titre privé s’il souhaitait que je lui réexplique quoi que ce soit à nouveau ou différemment. Il m’a répondu non. Il avait compris ce que j’enseignais. Il n’utilise pas ces vérités sur les compétences relationnelles parce que « c’est juste trop de complications ! Si les gens veulent son aide, ils s’adapteront à lui. » Voici une décision. Mais, la non-utilisation de ces vérités l’empêchera certainement de progresser.

Si vous voulez être dans une position de leadership, améliorer vos compétences relationnelles sera essentiel.

Qu’ajouteriez-vous à cette liste ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

manager la 2ème chose face aux inévitables obstacles est une compétence clé des leaders

24 Août

Les obstacles rendent des leaders pertinents. L’exemption n’est pas une option.

Managing the Second Thing

https://leadershipfreak.wordpress.com/2016/05/16/managing-the-second-thing/ par Dan Rockwell

La pensée positive n’élimine jamais des obstacles.

Faire un excellent travail ne vous donne pas de laissez-passer pour les défis, la résistance, les frustrations, les complications, les inconvénients, les empêchements ou les obstacles.

Les obstacles sont 2 choses

Tout qui vous arrive est fait de deux choses.

  • Le premier est la chose qui s’est produite.
  • Le deuxième est la façon dont vous considérez ce qui est arrivé.

Manager la deuxième chose

La chose la plus importante que vous faites est de manager la deuxième chose : la façon dont vous pensez aux obstacles.

#1. Opportunités.

Chaque obstacle est une opportunité, si vous choisissez de le considérer ainsi.

Une réflexion claire, et non les sentiments, transforme des obstacles en opportunités. L’émotion est du lest lorsqu’il s’agit d’obstacles. Vous détesterez mener jusqu’à ce que vous pensiez aux obstacles comme à des opportunités.

Considérer les obstacles comme des opportunités vous change vous, pas les obstacles. La question profonde du leadership est : « Comment devez-vous changer ? »

Votre meilleure opportunité est de développer votre capacité à servir. Quand vous voyez les obstacles comme des ennemis, le ressentiment détruit la chance d’auto-développement.

La résistance bloque le développement.

#2. Aller dans le sens.

Livre sur Amazon

L’obstacle que vous fuyez aujourd’hui, vous attendra demain au tournant.

Marcus Aurelius a écrit,

« Nos actions peuvent être empêchées, mais il ne peut y avoir aucun empêchement dans nos intentions ou dispositions. Parce que nous pouvons nous en arranger et nous adapter. L’esprit adapte et convertit à ses propres buts l’obstacle à nos actions. L’obstacle à exécuter l’action la fait progresser. Ce qui bloque le chemin devient le chemin.  »

#3. Optimisme.

Ne minimisez jamais les défis au nom de l’optimisme.

  1. L’optimiste regarde les ténèbres en face avec la résolution d’être meilleur, apprendre, se cultiver, s’adapter, grandir et avancer.
  2. L’optimiste chuchote, « que m’appelez-vous à devenir ? » aux ténèbres.
  3. L’optimiste se rend compte que vous n’êtes pas tout de suite capable, mais que vous le deviendrez.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Selon vous, quel type de pensée sert bien les leaders qui font face à des obstacles ?

Enregistrer

Enregistrer

15 Septembre – Cherbourg – Management par la Valeur : Comment faire décoller la performance des projets dans un contexte économique dégradé ?

18 Août

Dans le cadre des petits déjeuners thématiques d’ECP, la prochaine réunion aura lieu à Cherbourg le 15 septembre 2017 à partir de 8H30 sur le thème :

Management par la Valeur : Comment faire décoller la performance des projets dans un contexte économique dégradé ?

Animée conjointement par Marion Berlioz et Djemil Chafaï, Experts ECP en Management par la valeur, cette conférence-débat traitera des points clés suivant :

  • Quels sont les écueils pour les entreprises dans le pilotage de leurs projets ?
  • Qu’est-ce que le management par la valeur et que peut-il apporter à la gestion des projets ?

Amalia Cruceru

  • Comment positionner ce management par la valeur dans le phasage d’un projet ?

Si ces sujets vous intéressent, réservez dès maintenant le créneau 8H30-10H30 dans vos agendas et confirmez votre présence au plus vite par mail à : a.cruceru@ecpcorporate.com !

Les détails logistiques vous seront adressés par retour.

CSP est partenaire de DantotsuPM

 

Enregistrer

Enregistrer

vos préférés de Mai 2017 parmi les articles publiés sur DantotsuPM

7 Août

les articles les plus lus sur DantotsuPM de Mai 2017

Ce mois-ci furent plébiscités les trucs permettant d’être les plus productifs possible en tant que chefs de projets.

3 questions anti-gaspi de notre temps !

Le test « ceci mérite-t-il mon temps ? »

3 techniques pour éviter que des retardataires ne viennent mettre à mal l’efficacité de votre réunion

Peu importe à quel point vous avez travaillé pour bien préparer votre réunion, certaines choses peuvent mal tourner.

Une des perturbations plus communes concerne l’arrivée en retard de certains participants.

CSP est partenaire de DantotsuPM

quelles sont les 6 étapes pour réussir une bonne transmission de projet à son successeur ?

Une transmission de projet réussie exige bien plus que de remettre les clés et les informations de connexion au nouveau chef de projet. Un chef de projet devrait suivre ces six étapes pour compléter avec succès la transmission de son projet.

13 règles simples pour devenir un super vendeur de votre projet ou de votre initiative

Cet article, au départ écrit pour des entrepreneurs, recèle quelques conseils tout aussi utiles pour les chefs de projet.

Le livre sur Amazon

En effet, nous sommes souvent confrontés à la nécessité de « vendre » notre projet aux membres de nos équipes, à nos diverses parties prenantes et au management. En particulier lors de la justification et du lancement du projet mais également lors de changements organisationnels, à l’arrivée de nouvelles parties prenantes, pour accueillir de nouveaux clients…

Utilisez les marques de voitures pour vos rétrospectives Agile

L’exercice « la marque de voiture »  est une excellente façon de commencer une rétrospective efficace.

le site de notre partenaire CSP a fait peau neuve !

6 Août

Si vous suivez ce blog, vous aurez certainement fait la connaissance de CSP dont la bannière orne de nombreux billets. Partenaire des débuts et toujours fidèle, CSP a totalement repensé son site web pour nous offrir une navigation plus simple et intuitive. N’hésitez à tester et utiliser cette nouvelle interface.

Visitez ce nouveau site web

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :