Tag Archives: scope

Rencontres sur le management de projets – 19 au 25 Mars

26 Fév

De très prometteurs rendez-vous sur le management de projets et le leadership à Paris, Grenoble, Zürich et sur le web depuis votre bureau ou maison ! Projets eLearning, approches hybrides et priorisation MoSCoW , PMOs, neurosciences: Il y en aura pour tous les centres d’intérêts.

Lundi 19

De Valenciennes à Pau en passant par Lyon: ça bouge ! Retour sur trois expériences d’innovation managériale en cours dans la fonction publique: Le niveau de service d’une grande ville à la campagne; Des systèmes d’information et d’innovation agiles et plus coopératifs; Organisation en holacratie, une forme de management non hiérarchique mais très structurée qui se développe actuellement

Mardi 20

La transformation digitale (réalité virtuelle, réalité augmentée, les chatbots…) et l’Intelligence Artificielle sont au cœur de la stratégie de toute la communauté RH. Les solutions Cloud, la dématérialisation, le Big Data, les Objets Connectés et la gestion des compétences sont omniprésents. Le elearning, les Moocs, les serious games font l’objet de nombreux débats avec le développement de nouveaux outils digitaux pour une pédagogue innovante… ces technologies sont à prendre en considération dans tous vos projets.

CSP est partenaire de DantotsuPM

 

Gantt Charts are a fine mechanism for planning projects that have well bounded activities with a clean start and end point, and with understood dependencies and sequences. But in the non-linear, sometimes chaotic world of Product Development, Gantt Charts can be inadequate, cumbersome, or even misleadingly inaccurate. In the session, we will explore an alternative using mechanism of Agile product development – a Backlog of value to deliver with estimations of size (effort) and a reality-based Burndown that shows a plan with visible assumptions. Together these mechanism provide an effective way to plan, track, and replan a complex Product Development effort.

Avec sa maison solaire NeighborHub – que l’on peut traduire par cœur du voisinage – l’équipe suisse a fait le pari audacieux de proposer un concept différent, avec une maison au service de son quartier, plutôt qu’un pavillon conçu pour une famille. Un pari risqué mais gagné qui montre la capacité de la Suisse à maîtriser les questions liées aux modes de vie durables.

En quoi l’approche et les outils proposés par la PNL peuvent-ils être utiles dans le cadre des politiques de prévention des risques psycho-sociaux et d’amélioration de la qualité de vie au travail ? Quand et comment les utiliser ?

Is jouw organisatie op zoek naar meer agility (flexibiliteit/wendbaarheid)? Is de keuze voor een methode binnen de organisatie lastig? Wil je graag meer Agile werken binnen de organisatie, maar kom je op het gebied van methodieken niet verder dan het alom bekende Scrum? Of denk je wellicht dat Agile een hype is?

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 21

Cette demi-journée sera composée de conférences, ateliers et moments de convivialité où l’on pourra débattre et partager autour de sujets tels que les neurosciences et le management, le deep learning et d’autres encore…

An overview of the ‘Project in a Box Community Edition’ and how this supports documentation and processes of the Praxis Framework – the free framework for the management of projects, programmes and portfolios. You’ll also find out how the Project in a Box Planner tool provides planning, risk and issue management capability.

APMG International France

APMG International est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 22

Details and registration on line

Keynote Presentation—The Simpsons: There’s No « I » in « Innovation » (oh wait, there’s actually two of them)…Lessons in Innovation from the Most Successful Show in TV History

    • Imagining the Future of PMOs by Mark Mullaly
    • Creative Thinking: Engaging Your Stakeholders, Improving Your Requirements by Teresa Lawrence
    • Hacking Agile for Digital Agencies by Dave Prior
    • The Conundrum: Your Project Ends, But Its Outcome Lives On by Rich Maltzman
    • PMI’s Pulse of the Profession 2018 by Melissa Buchanan and Tricia Cabrey

 

  • Zürich – PMI® Switzerland – MoSCoW Prioritisation

Andrew Craddock

MoSCoW Prioritisation is a practice that has been part of DSDM since its creation in 1994. It is now regularly used within Agile projects and has spread far beyond DSDM. As it has spread, however, the detail of how it should be used – the ‘rules’ around its use – have become diluted and twisted. With his talk on MoSCoW prioritisation Andrew Craddock, Innovation Director from the Agile Business Consortium, will take us back to basics explaining the rules, the real power of the technique and, through that, the ‘easy sell’ to business and project participants alike.

 

With hybrid project management approach… L’agilité est aujourd’hui présentée comme la clé de voûte du succès des projets dans de nombreuses entreprises. On constate néanmoins que la méthode traditionnelle (ou waterfall) persiste et reste encore largement utilisée. Voyons à travers des retours d’expérience et des illustrations concrètes une approche « entre deux » ou « hybride » pour bénéficier du meilleur des deux mondes au sein d’un projet. Quels pourraient être les critères d’application de l’une ou de l’autre des méthodes et techniques dans un projet ?

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

 

“PMI,” the PMI logo, “PMP,” “PMBOK,” “PM Network,” “Project Management Institute” and “Pulse of the Profession” are registered marks of Project Management Institute, Inc.

La dérive de contenu n’existe pas !

25 Jan

C’est seulement un changement mal managé.

No such thing as scope creep

http://www.mindtheproduct.com/2016/12/no-such-thing-as-scope-creep/ par Jessica Hall et Jeff Nielsen

Cela commence par “Pourriez-vous  juste … ?”, “En ce qui concerne …” ou “ne me tuez pas, mais … ?”. Ce qui vient est ensuite une nouvelle idée, fonctionnalité, ou demande qui n’a pas été abordée auparavant. Cette conversation arrive tout le temps et cause beaucoup de bougonnement sur “la dérive de contenu”.

Mais si vous considérez l’étude et la découverte comme étant des parties naturelles du processus de développement de logiciel, il n’existe pas de dérive de contenu. C’est seulement un changement mal managé.

Nous ne savons pas de quoi nous avons besoin quand nous commençons. De nouvelles choses surviennent  toujours . Le client a besoin de changement. Le marché force le changement. Des personnes à l’extérieur de l’équipe trouvent de nouvelles idées. Les gens dans l’équipe ont de nouvelles idées. Ce changement constant est la seule chose sur laquelle nous pouvons compter. Donc arrêtons de feindre de pouvoir l’arrêter et améliorions-nous dans bien le manager.

avec Ventura Asssociates, partenaire de DantotsuPM, recrutez les ressources critiques dont vous avez besoin pour vos projets

Appréciez l’apprentissage

Un des problèmes avec la terminologie « dérive de contenu » est qu’elle implique que nous n’avons pas fait assez bien notre travail.  Elle implique que quelqu’un, quelque part, a failli et si nous étions de meilleurs managers, ce ne serait pas arrivé.  Nous aurions prévu toutes les demandes possibles ou nous aurions la force ou la capacité de dire « Non » à chaque fois quelqu’un a une nouvelle idée.  Elle implique que la dérive de contenu est un monstre effrayant qui doit être tenu éloigné par un chef de produit toujours vigilant qui garde jalousement la porte de grange.

Cela décourage le changement et l’apprentissage.  Une des leçons du mouvement de développement de logiciel Agile est qu’il n’y a aucune façon fiable de spécifier à l’avance ce que nous devons construire.  Apprendre sur les besoins est nécessaire pour pouvoir converger sur une solution idéale.

L’équipe de développement doit apprendre ce qui est possible en fonction des contraintes des outils et de la technologie disponible. Les chefs de produit doivent valider leurs suppositions sur quelles fonctions ou technologies particulières sont les plus susceptibles de répondre à un besoin, tandis que les consommateurs du produit ne savent souvent pas vraiment ce qu’ils veulent avant qu’ils ne le voient.

Nous pouvons penser qu’une solution donnée sera idéale quand nous la considérons sur le papier ou sur un tableau blanc, mais quand nous mettons une application entre les mains d’un utilisateur, nous obtiendrons toujours une compréhension nouvelle et plus profonde de ce qu’est la « bonne » chose à construire. Apprendre est quelque chose qui doit être recherché et pas craint.

Le management du changement est une compétence

Une équipe de développement a une capacité fixée et aucune quantité de désirs, de pressions ni de contraintes ne générera de production plus significative.  Au lieu de cela, la gestion du changement réussie est l’art d’optimiser le travail qui est fait avec cette capacité.

Cela commence par un processus pour rassembler toutes les nouvelles idées, demandes et choses apprises à travers toute votre organisation. Des modèles apparaîtront, montrant quelles nouvelles choses sont les plus importantes.  Le management du changement n’a pas pour objet d’agir sur toutes ces idées;   il s’agit plutôt de trouver l’équilibre entre être réactif et disruptif.

Si nous avons un processus robuste pour gérer notre capacité, nous pouvons considérer autant de nouvelles idées que nous voulons, sachant que le processus exigera que nous nous engagions seulement sur ce que nous pouvons raisonnablement faire.  Les équipes arrêtent de craindre la dérive de contenu quand elles se rendent compte que de nouvelles idées ne signifient pas automatiquement des nuits plus courtes.

Certaines nouvelles idées qui surgissent sont suffisamment bonnes pour remplacer de vieilles idées.  Certaines ne sont pas aussi bonnes que ce que nous avons déjà, et nous devrions y renoncer.  Et parfois l’union d’une vieille idée avec une nouvelle crée quelque chose de magique.

Finalement, nous avons besoin d’un rythme raisonnable pour considérer de nouvelles idées et changer de direction.  Si une équipe consomme une grande partie de son temps chaque jour à considérer de nouvelles choses, elle fait probablement peu de progrès sur le livrable. Plusieurs méthodes agiles spécifient une période courte pendant laquelle aucun changement de ce sur quoi l’équipe travaille n’est permis. Mais tout est alors à prendre en considération aux frontières de cette courte période de temps.

La dérive de contenu est un ennemi imaginaire

diriger ses choixNous n’avons absolument ni le temps ni les ressources pour agir sur toutes les bonnes idées qui sont déposées sur la table pendant le déroulement du projet.  Mais agir sur quelques-unes de ces idées peut être essentiel.

Alors, la prochaine fois une nouvelle demande arrive, arrêtez-vous et considérez-la. Cette dérive de contenu à laquelle vous avez résisté pourrait juste être la chose qui fait réussir votre projet.

let’s try to keep in mind that there are a few fundamentals in project management

4 Oct

One day, one of our IT senior directors reminded our team:

« You know, when internal IT projects fail in our company, it’s very often because of the fundamentals! »

This echoes an article published by Ty Kiisel and entitled « Don’t Forget the Fundamentals of Project-Based Work ».

And it is very true that as we become more and more expert in our discipline, whatever the discipline, we focus on its most complex and sophisticated aspects.

We look at advanced metrics and measures, calculations, processes…

However, we must remember that there are some very basic, some fundamental items which will kill our project if we loose sight of them.

In his article, Ty mentions:

  • Clearly defined business objective that is well understood by all.
  • Active executive commitment.
  • Shared determination to complete the project.

I would suggest to add:

  • A clear and simple project governance
  • Sound and unambiguous business requirements
  • Clarity on scope and excelling at managing change requests
  • The commitment to serve and satisfy the customer as our guiding rule
Ventura Asssociates est partenaire de DantotsuPM et le votre pour dénicher les ressources critiques en PM dont vous avez besoin

Ventura Asssociates est partenaire de DantotsuPM et le votre pour dénicher les ressources critiques en PM dont vous avez besoin

While managing the fundamentals may not sound very exciting, it often is what makes the difference between projects and project managers who are successful and those who aren’t.

Enregistrer

c’est ici que s’arrête ma juridiction en management de projet

29 Mar

My (Project Management) Jurisdiction Ends Here par Kiron D. Bondale

le film

le film

http://www.pmhut.com/my-project-management-jurisdiction-ends-here

Le titre de cet article est une réplique de John Cleese, le Shérif Langston, dans le film Silverado. Alors qu’elle a été prononcée pendant une séquence emplie d’humour, elle me vient à l’esprit à chaque fois que je suis témoin d’un chef de projet qui impose des limites auto-créées sur la mesure de sa propre influence.

Dans les organisations de faible maturité, on demande ou même exige souvent des chefs de projet qu’ils entreprennent des activités qui sont clairement la responsabilité d’autres parties prenantes simplement pour garder leurs projets en piste. Je serai la dernière personne à suggérer qu’un PM doive constamment outrepasser des frontières de travail qui ont été clairement définies car cela ne fait que renforcer le comportement inopportun de la part de des autres et aboutit souvent au surmenage et à une réduction de la satisfaction pour le chef de projet.

où sont les limites?D’un autre côté, le défi de manager uniquement la triple (ou quadruple) contrainte consiste en ce que cela peut encourager un focus très clinique qui va à l’encontre de « l’art » du management de projet.

Un chef de projet qui ignore manifestement la portée, l’échéancier, les coûts ou les contraintes de qualité n’agit certainement pas professionnellement, mais celui qui adhère rigidement à ceux-ci en démontrant un manque de perspective sur les résultats du projet ne fait pas mieux.

Alors, après avoir tourné ma langue 7 fois dans ma bouche, voici ma liste des cinq premiers signes que vous avez passé trop de temps à vivre dans ce que Bill Maher appellerait « Votre Bulle ».

  1. Vous parez aux demandes de regarder la vue d’ensemble en utilisant votre descriptif de poste et votre Structure de décomposition de projet (WBS) comme armes de duelliste.
  2. Votre expression préférée est « faites passer au suivant ».
  3. Vous avez demandé à ce que le modèle de requête de changement de votre PMO soit modifié pour le numéro d’identification des requêtes de changement passe à six chiffres.
  4. Vous avez monopolisé un avocat pour développer des contrats et des  » règles d’engagement » à toutes épreuves envers vos pairs d’autres services.
  5. L’opération (de projet) est un succès, mais le patient (livrable) est mort.
CSP est partenaire de DantotsuPM

CSP est partenaire de DantotsuPM

trop occupé à couper du bois pour aiguiser la hache…

22 Mar

Too busy chopping wood to sharpen the axe

http://www.energizedwork.com/weblog/2011/12/too-busy-chopping-wood-to-sharpen-the-axe par Simon Baker

hacheLa mentalité dominante dans le management et la finance dans les sociétés est de nos jours centrée sur l’efficacité, la productivité et les coûts.

La préoccupation majeure est de maximiser tous les actifs et capacités pour que rien ne reste inactif ou inoccupé.

Ce que ceci signifie vraiment est de garder les gens utilisés à 100 %.

Si la demande est là, cela a du sens de maximiser la production. Mais connaît-on vraiment la demande ?

Avec le développement piloté par les spécifications, il y a d’habitude l’implicite attente que toutes les fonctionnalités exigées soient exprimées.

Et si toutes les fonctionnalités construites n’étaient pas utilisées avant longtemps ?

Cela accroîtrait simplement le stock de capacités inutilisées.

Et si une proportion de ces fonctionnalités n’était jamais mise en œuvre par les utilisateurs ?

Ce serait un gaspillage d’argent et de ressources.

Toutes les demandes ne sont pas égales. Toute demande n’est pas fonctionnalité. Il vaut mieux supprimer toute demande qui ajoute un coût, mais peu de valeur.

Quels sont les différents types de travail et quels sont leurs besoins ?

Trouver l’équilibre entre la capacité et la demande signifie souvent que quelques actifs resteront inoccupés. Parfois certaines personnes se retrouveront avec un peu de temps libre entre leurs mains. Dans le domaine de la production, les coûts d’inoccupation sont généralement acceptés en échange d’une réduction de stock et des coûts liés au stockage et cela permet d’éviter les conséquences de devoir vendre la surproduction à prix cassés.

hache bien aiguiséeLe temps « mort » fournit un espace dont il devrait être fait bon usage.

Toute personne avec du temps libre a la responsabilité de s’assurer que le coût de ce temps « mort » est récupéré par des améliorations sur l’ensemble de la chaine de la valeur (incluant des améliorations de la façon de travailler et la suppression d’inefficacités) qui réduisent le coût de production et augmentent la qualité.

22 Mars – Montréal – Gestion de requis des clients dans le développement d’un nouvel avion

3 Mar

Un nouvel événement du PMI Montréal avec André Blanchet, plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie aéronautique.

airbus en constructionOutre des compagnies telles Boeing, Airbus, Bombardier et Embraer, peu de compagnies sont capables d’entreprendre le développement d’un nouvel avion.

C’est une industrie caractérisée par la sécurité du produit où des requis de certification sévères exigent des fabricants des processus d’ingénierie, de qualité et de production approuvés depuis fort longtemps, par les autorités aéronautiques. Le développement d’un nouvel avion prend plusieurs années et requiert des efforts de gestion de projet qui sont contraints par des processus existants. Les requis des clients qui sont établis au début du programme sont souvent remis en question par les acheteurs et par des changements de conditions de marché.

Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Dans cette conférence, André Blanchet explique les enjeux de la gestion de requis des clients vis-à-vis la gestion de projet d’un nouvel avion.

MPM est Partenaire de DantotsuPM

MPM est Partenaire de DantotsuPM

PMI Requirements Management Practice guide available for free download

16 Jan

Requirements Management Practice Guide Launched

requirements managementPMI recently launched a new practice guide on requirements management, which is available for free download for a limited time.

Requirements Management: A Practice Guide is a complementary document to the Project Management
Institute’s (PMI’s) foundational standards. This practice guide provides guidance for project and program managers
who are looking to further understand the components and importance of requirements management.

A Practice Guide is for your individual use only. It may not be shared, copied or otherwise distributed further without written permission from Project Management Institute. All rights reserved.

Auriez-vous mis la charrue avant les bœufs ?

30 Nov

Project Management: Is Your Cart Ahead of the Horse?

http://www.pmhut.com/project-management-is-your-cart-ahead-of-the-horse par Chris Thompson

Cart-before-horseDites-moi si vous avez jamais vécu ce scénario :

Un client vient vous voir avec un besoin. Ceci crée un projet pour compléter la tâche et peut typiquement prendre la forme d’un projet de conception-construction. Quelqu’un peut entendre « conception-construction » et penser à la conclusion d’un contrat, mais je soutiendrais que le scénario conception-construction n’est pas uniquement lié à la conclusion d’un contrat.

La conception-construction considère les besoins du client, avec la connaissance du vendeur, pour en bout de ligne créer le résultat final après que les termes sont acceptés par les deux parties. Les processus de conception ou développement peuvent être itératifs ou être achevés avant que le projet ne commence. Pendant cette période de collecte des besoins et pendant le développement du périmètre, une relation unique commence à se former entre les deux partenaires. On espère que ce processus sera positif et qu’un certain niveau de confiance est mutuellement acquis.

Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Ceci est le moment où la charrue commence à passer devant les bœufs.

stop siffletLes deux parties prenantes sont enthousiasmées par le projet et les deux tiennent beaucoup à commencer à travailler. La question principale à vous poser à vous-même est, avez-vous tous les deux convenu de vraiment tout à l’avance ? Vous avez probablement collecté les besoins nécessaires pour concevoir la partie qui sera complétée en premier. Vous avez probablement convenu d’un devis tarifaire et avez développé un accord contractuel pour protéger légalement les deux parties. Vous avez probablement même développé une sorte d’échéancier car ceci peut être un facteur déterminant pour vérifier si vraiment le client veut lancer le projet ou si vous avez la capacité de le faire ainsi dans les délais demandés.

Semble-t-il que tout soit prêt pour que le projet commence ? Typiquement, en dehors de la construction proprement dite, il n’y a pas de vrai événement significatif du début d’un projet. On commence lentement par de petits morceaux, des appels téléphoniques, des courriers électroniques, un petit travail de fond sur quelques items et, avant que vous ne le sachiez, vous êtes entièrement plongés dans le projet.

À ce point, si ceci est arrivé, votre charrue a largement dépassé vos bœufs.

Qui le projet va-t-il impacter ? Pensez-vous juste au propriétaire ou au représentant du propriétaire, ou considérez-vous aussi d’autres parties prenantes à l’intérieur ou à l’extérieur des deux organisations ? Que veulent-elles gagner ou obtenir avec ce projet ?

Quelles communications sont importantes pour elles? Comment veulent-elles ces communications, combien de fois et dans quel format ? D’autres projets dépendent-ils de ce projet ?

Voici quelques questions simples (liste non exhaustive…) pour vous aider à vous rendre compte qu’il vous manque deux ingrédients clés et, détail le plus important, un plan de management de projet agréé tant par vous que par le client.

Définir qui le projet touchera et en quoi il les affectera produit deux choses.

D’abord, cela produit une liste de parties prenantes, mais plus important encore une analyse des parties prenantes qui permettra d’identifier les besoins que vous devrez considérer pendant la réalisation du projet. La production d’un résultat final ou d’un livrable satisfera l’élément le plus basique de l’engagement. Ce qu’il pourrait vous manquer sont les besoins des parties prenantes supplémentaires qui n’ont pas été satisfaits. Le développement de cette analyse aidera aussi à développer un autre composant clé, le plan de communication.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

« Le Savoir est le Pouvoir ».

knowledge is powerCeci vous semble-t-il familier ? Rappelez-vous que chaque personne affectée par ce projet a des intérêts spécifiques qui devront être adressés. Peut-être que l’un des investisseurs aura besoin de délais ou informations spécifiques à intervalles réguliers pour informer l’entité avec des détails précis. Ceci pourrait affecter le financement du reste du projet. Le Directeur de Programmes dans votre organisation devra-t-il agréger des informations de projet par lui-même pour le comité de direction ?

Ces deux cas nécessitent que des informations différentes soient vérifiées non seulement par des méthodes différentes, mais peut-être aussi des moyens différents et à des fréquences différentes. Avez-vous 100 à 200 parties prenantes ? Est-il réaliste de communiquer des informations par courrier électronique, ou le développement d’un site web serait-il plus pertinent ?

En supposant que nous avons répondu à toutes les questions ci-dessus et fourni un plan pour les adresser, regardons maintenant ce que nous avons développé. Nous avons un registre et une analyse des parties prenantes, des besoins définis, un contenu bien borné, un plan d’approvisionnement, un échéancier de projet, un contrat et un plan de communication. Tels sont les ingrédients clés du plan global de projet (sans parler de l’analyse de risque réalisée à ce stade). Chacun de ces éléments devrait alors être formalisé, assemblé selon un ordre logique et présenté comme tel. Ceci sera le plan utilisé pour compléter le PROJET qui produira le LIVRABLE.

Remarquez la dernière phrase…car ceci est une considération importante.

House and Keys in Female HandsUn projet crée ou produit un livrable. Un projet est composé d’étapes pour produire un résultat final. Le plan de projet est le document détaillé qui décrit noir sur blanc comment ce sera fait. Une fois complété, il est présenté au client et chaque côté doit alors le signer. Cela ressemble beaucoup à un contrat et peut avoir la même signification légale. Cependant, la plupart du temps c’est un plan modifiable qui expose des critères pour les futurs problèmes qui pourraient surgir et les obligations contractuelles se centrent typiquement sur des items plus classiques comme le coût des articles, l’échéancier et la date d’achèvement, des questions de propriété et des considérations gouvernementales.

J’espère que cette description de scénario aura provoqué chez vous une réflexion autour de vos standards de mise en œuvre de projet. Rappelez-vous que maintenir les bœufs devant la charrue rendra beaucoup plus facile de la diriger quand vous prendrez de la vitesse.

20 Novembre – Toulouse – To sail or to fail ? Syndrome de Vasa

13 Nov

La branche Midi Pyrénées vous propose ce Cercle de discussion animé par Bruno Beyron le vendredi 20 novembre à 12h15

Le Syndrome de Vasa est le manque de communication et l’absence de prise de responsabilité des différents responsables d’un projet, causant l’échec de celui-ci.

Ce terme est principalement utilisé dans le monde du marketing et des entreprises.

Le Syndrome de Vasa fait référence à l’histoire du navire de guerre suédois Vasa qui sombra lors de son voyage inaugural le 10 août 1628 après seulement un mille marin de parcouru.

Les causes du naufrage sont aujourd’hui attribuées à un manque de communication entre le constructeur du navire, le chantier naval et le constructeur et armateur des canons, le vaisseau étant trop étroit et trop lourdement armé, bref, mal pensé. Cependant, à l’époque, lors du procès, chacun des responsables se renvoya la balle et aucune responsabilité ne fut donc officiellement déterminée par le juge : le naufrage fut attribué à la « volonté de Dieu ».

C’est de cette histoire que le terme « Syndrome de Vasa » est tiré.

La gestion agile de votre projet d’innovation avec Claude Emond

10 Oct

Nouvel atelier de Claude Emond en Gestion de Projet Agile des projets d’innovation et de développement de produits, en collaboration avec L’IDP.

Une approche comme toujours originale de notre ami Claude Emond: Sur 3 journées (4, 9 et 16 nov 2015) incluant, pour chaque participant, 3 heures de coaching personnel sur un projet de leur choix, pendant, entre et après chaque jour de formation.

Inscriptions et Détails

Inscriptions et Détails

Objectif de cette formation-action

Outiller les gestionnaires de projets en développement de produits sur les techniques de gestion agile. Cette formation leur permettra d’accélérer leur projet, de mieux mobiliser leur équipe de développement et ainsi maximiser les bénéfices et le retour sur investissement.

Bénéfices pour les entreprises participantes

  • Claude Emond FormateurPréciser le rôle du chef de projets, en mode agile
  • Augmenter le taux de succès de vos projets de développement de produits
  • Maîtriser le savoir-faire qui permettra d’accroître votre efficacité en gestion de projets
  • Développer vos compétences pour mobiliser et guider les équipes de projets agiles vers le succès
  • Intégrer de nouvelles connaissances par la formation-action dans le cadre d’un projet en cours dans votre entreprise
  • Profiter de l’encadrement des formateurs entre les rencontres pour maîtriser les nouveaux outils et mener à bien votre projet ;
  • Développer les habiletés de leadership de vos chefs de projets implanter des outils de suivi pour livrer vos projets en respectant les coûts  et les délais.

Claude Emond formationQui devrait participer à ce programme de formation ?

Ce programme de formation spécialisé (voir la brochure détaillée) s’adresse aux personnes jouant le rôle de chefs de projets, ou membre d’équipe de projet, dans le cadre de projets de développement de produits et/ou de services.

Il est destiné à tous ceux qui désirent approfondir par l’action leurs connaissances en gestion de projets de développement de produits.

Une méthodologie ancrée dans l’action !

Ce programme unique de formation combine la présentation de notions théoriques et d’outils pratiques. Des exercices permettent d’appliquer les enseignements et d’utiliser les nouveaux outils dans le cadre d’un projet actuellement en cours dans votre entreprise. Entre les rencontres, vous devrez accomplir différentes tâches avec les membres de votre équipe de projet tout en bénéficiant d’une aide personnalisée de la part  du formateur.

De précédents billets de Claude sur l’Agilité:

%d blogueurs aiment cette page :