Une recette pour un leadership distribué et inclusif.

Et si le leadership au travail n’était pas réservé à quelques privilégiés, mais plutôt partagé entre plusieurs ?

La consultante en management Gitte Frederiksen nous donne la recette du « leadership distribué »

Nous vivons dans des réseaux dynamiques et multidimensionnels de leaders qui puisent dans les connaissances et la créativité de chacun. Gitte montre comment cela permet à vos équipes de faire plus et de le faire mieux.

  • Oubliez les titres
  • Partagez tout avec toutes et tous (questionnez-vous sur les raisons que vous auriez de ne pas partager certaines informations)
  • Ouvrez les discussions avec des questions invitant à collaborer
  • Soyez bienveillant envers toutes les personnes

Un bon leadership est un réseau, pas une hiérarchie.

Gitte Frederiksen

Comment devenir la personne vers laquelle on se tourne naturellement ?

« How to Become a Go-To Person » par Dan Rockwell et Stan Endicott

https://leadershipfreak.blog/2022/08/27/saturday-sage-how-to-become-a-go-to-person/

  • Lorsque vos amis sont confrontés à des décisions cruciales dans la vie, vous voulez être leur interlocuteur.
  • Lorsque les genoux fléchissent et que les gens sont stressés, vous voulez leur donner de la force.
  • Lorsque les dirigeants autour de vous ont du mal, vous voulez qu’ils viennent vous chercher.

Comment devenir une personne de référence ?

#1. Une personne de référence développe sa sagacité

Apprenez et intégrez diverses expériences. Un sage n’évite pas douleur et déception. Les imbéciles répètent et souffrent. Un sage apprend et s’adapte.

Les expériences douloureuses vous permettent de vous connecter et d’influencer de manière authentique.

observez, regardezÉtudiez les gens. Une personne de référence s’épanouit en comprenant les gens. Certains sont calmes. D’autres sont bavards. Acceptez les gens.

Quand vous rejetez les gens, ils vous résistent.

Maintenez le vrai cap. Une personne de référence a un point de vue. Votre objectif se compose de valeurs, d’expériences et de désir de contribuer.

#2. Une personne de référence sait quand elle est pertinente.

Soyez proche lors de situations douloureuses.

Passez après une perte tragique ou une défaillance catastrophique. Un sage se rapproche quand les autres s’éloignent.

Évoquez doucement les expériences que les autres évitent. « Je suis vraiment désolé d’apprendre que vous avez été congédié », par exemple.

Soyez curieux lorsque les gens marchent sur un terrain non testé. Prenez un café avec une personne qui a mérité une grande promotion. Envoyez une note lorsque quelqu’un fait face à de nouvelles opportunités ou à de nouveaux défis.

Voyez ce qui n’est pas évident et entendez ce qui n’est pas dit.

Une personne de référence offre une valeur unique en voyant des choses qui ne sont pas évidentes et en entendant des choses qui ne sont pas dites.

#3. Une personne de référence pratique le Sherlocking.

Un sage voit comme Sherlock Holmes.

Sherlock a utilisé son talent à voir les choses que les autres ont manquées et entendre des choses que les autres ont ignorées pour tirer des conclusions inattendues.

Les gens ont vu la lumière lorsque Holmes a assemblé le puzzle.

Voyez ce que les autres manquent sans être arrogant. La grâce et la gentillesse élèvent le Sherlocking au-dessus de l’intrusion.

Dans « The Adventure of the Engineer’s Thumb », écrit par Sir Arthur Conan Doyle, Sherlock fait preuve de compassion et de gentillesse.

« Il est facile de voir que votre expérience n’a pas été banale, M. Hatherley », a-t-il déclaré. « Priez, allongez-vous et faites absolument comme chez vous. Dites-nous ce que vous pouvez, mais arrêtez quand vous êtes fatigué et gardez vos forces avec un peu de stimulant. »

5 compétences de Sherlock
  1. Mieux comprendre grâce à l’observation silencieuse. Voyez ce que les autres ne voient pas.
  2. Appréhender la situation dans son ensemble en écoutant attentivement. Écoutez ce qui n’est pas dit.
  3. Élargissez la perspective en vous élevant au-dessus des situations. Un sage voit où était le train, où se trouve le train et où va le train.
  4. Construisez de nouveaux points de vue en combinant de nouvelles observations.
  5. Ayez une vision claire en excluant les idées non pertinentes, les émotions distrayantes et les perspectives effrayantes.

Où que vous alliez, examinez soigneusement la situation avant d’enlever la laisse de votre chien.

Donna-Lynn Musgrave

Vous voyez, mais vous n’observez pas.

Sir Arthur Conan Doyle

Passez un contrat avec vous-même. Ayez le courage de dire : « Je veux être la personne vers laquelle on se tourne naturellement. »

Signature _____________________________ Date____________


Voici un exercice qui vous poussera à devenir un sage incontournable

  1. Énumérez 5 qualités admirables de votre sage de prédilection.
  2. Comment a-t-il ou elle développé ces caractéristiques ?
  3. Comment pourriez-vous développer les aptitudes qui font de vous un sage incontournable ?
CSP DOCENDI est partenaire de DantotsuPM, visitez leur site pour découvrir leurs offres de formation.

Routes ou immeubles ? Que construisez-vous ?

Si vous voulez avoir un impact à long terme, construisez les routes.

Roads or buildings?

https://seths.blog/2019/06/roads-or-buildings par Seth Godin

Stewart Brand met en avant que si vous comparez deux cartes du centre-ville de Boston, par exemple de 1860 et 1960, pratiquement chaque immeuble construit a été remplacé. Parti.

Mais les routes ? Elles n’ont pas changé d’un iota. Les virages, les limites et les connexions entre elles sont en grande partie comme ils l’étaient. À l’exception du «Big Dig», d’un Robert Moses ou d’un tremblement de terre, les routes sont là pour l’éternité.

La raison à cela est que les systèmes construits autour de la communication, du transport et des connexions ont besoin d’une approbation quasi unanime pour changer. Les immeubles, d’un autre côté, commencent à se modifier aussitôt que le propriétaire ou le locataire décident qu’ils en ont besoin.

En créant une organisation, une technologie ou toute sorte de culture, les routes valent beaucoup plus que les immeubles.

Comment faisons-nous des choses par ici ?

Bien plus qu’un outil de gestion de projet
Découvrir l’ERP de gestion de projet

Comment présenter deux personnes l’une à l’autre : 2 règles pour un meilleur réseautage

How To Introduce People: Two Rules For Better Networking

https://davidburkus.com/2019/07/how-to-introduce-people-two-rules-for-better-networking/  par David Burkus

Livre sur Amazon

Que vous soyez un réseauteur chevronné ou vous commenciez juste à essayer de rencontrer des personnes dans votre industrie, vous avez probablement constaté que des introductions appropriées sont une partie primordiale de votre stratégie de réseau. Bien que beaucoup de personnes pensent que réseauter c’est surtout rencontrer plus d’étrangers lors de cocktail ou des rencontres de réseautage, la recherche montre que bien plus de valeur est créée tant pour vous que pour la communauté en se concentrant sur faire se rencontrer des individus à l’intérieur du réseau. Se faire de nouveaux amis est bon, mais connecter des amis d’amis est encore meilleur.

Mais les introductions doivent être faites correctement.

Bombarder une personne en arrivant sans prévenir dans sa boîte de courrier électronique avec une liste de nouvelles personnes à qui parler n’est pas seulement inopportun, cela réduira probablement la quantité de capital relationnel que vous aviez construit avec cette personne et cette communauté. Pour vous assurer vos introductions sont toujours bien reçues et apportent toujours la valeur, voici deux règles simples:

1. Chaque présentation est aussi une recommandation

rencontres, rencontrerVous pouvez ne pas le ressentir ainsi, mais à chaque fois que vous présentez deux personnes l’une à l’autre vous les recommandez l’une à l’autre. Vous indiquez que cette nouvelle personne sera une nouvelle relation de valeur aux deux personnes impliquées. Aussi, assurez-vous que c’est bien le cas avant de commencer. De même, s’il y a une différence de statut ou de pouvoir entre les deux personnes, soyez conscients que vous dépensez un peu de votre capital relationnel pour faire cette introduction et ne le faites pas à moins que vous ne sachiez qu’il y aura un retour sur investissement.

FDF est partenaire de DantotsuPM

2. La pratique « double opt-in»  (double consentement) dans les présentations entre deux personnes

Vous ne vous présenteriez jamais à l’impromptu chez quiconque avec un parfait étranger et diriez, “je voulais juste que vous lui montriez votre maison et vous le faire rencontrer.” De même, il est non seulement grossier, mais aussi inefficace de donner une information personnelle (comme l’email ou le numéro de téléphone) de qui que ce soit sans leur donner la chance d’ « opt-in » (d’y consentir à l’avance). Pour être certain que les deux parties trouveront de la valeur en cette nouvelle connexion, vérifier d’abord avec les deux parties. Quand vous proposez une introduction à la personne A, assurez-vous de dire que vous vérifierez d’abord avec la personne B et poursuivrez les présentations en conséquence. Une fois que les deux parties connaissent la raison de se connecter et sont d’accord avec ceci, il vous sera beaucoup plus facile de faire les introductions et elles iront plus facilement droit au but.

Ce ne sont pas les deux seules règles aux introductions de personnes l’une à l’autre, mais elles représentent les erreurs que les gens font le plus souvent. Si vous ne vous rendez pas compte que vous recommandez vraiment quelqu’un quand vous apparaissez dans leurs boîtes email, leurs sms, ou sur le pas de leur porte avec de nouvelles personnes à rencontrer, vous n’obtenez pas probablement le retour sur l’effort auquel vous vous attendiez.

Mais suivez ces deux règles et vous créerez une énorme valeur pour les autres et pour vous.

 

Anniversaire : les 10 ans de DantotsuPM, le blog francophone du management de projets, merci aux lectrices et lecteurs !

En ce 26 Juin 2019, voici le 4242ème billet* publié sur ce blog.

Soit une moyenne supérieure à un billet par jour depuis 10 ans.

Bon, à raison de 2 à 3 heures par billet entre trouver les idées, rechercher des articles intéressants, rédiger et traduire, illustrer et promouvoir sur les médias sociaux, je devrais avoir largement atteint les 10000 heures requises pour maîtriser toute nouvelle compétence (cf. le fameux livre de Malcolm Gladwell : « Outliers »). Au minimum, je devrais un peu progresser et m’améliorer, enfin je l’espère… 🙂

En 2009, Scrum et Agile existaient (depuis 1995 pour le premier et 2001 pour le second). Cependant, à cette époque, relativement peu de managers de projet s’y intéressaient alors que, dès juillet de cette même année, je vous proposais une liste de lecture sur le sujet.

En effet, je n’ai jamais cessé depuis mes débuts de m’efforcer de découvrir de nouvelles approches (PMI, Prince2, PM², Scrum, LEAN, SAFE…), compétences (relationnelles, présentation, communication, collaboration, leadership..), techniques (priorisation, influence, décision, business analysis, design thinking…) outils et astuces qui rendent le manager de projet meilleur leader et plus performant puis de les partager avec vous quand elles me paraissent pertinentes.

A l’occasion de cet anniversaire, je me suis posé une question : « Pourquoi me lisez-vous ? »

Pourquoi me lisez-vous ?

D’ailleurs, pourquoi n’importe lequel ou laquelle d’entre nous décide-t-il ou elle de suivre ce que publie une autre personne, d’écouter ce qu’elle partage et communique ?

Je pense que cela vient en grande partie du fait que, au fil de notre éducation, de nos apprentissages, de nos expériences, nous avons constaté qu’il est bon pour nous de lire et d’écouter.

Savoir écouter est une compétence clé pour avancer dans la vie.

Et notre libre arbitre nous permet le plus souvent de bien choisir qui et quoi écouter (et lire) !

Quels sont les éléments qui orientent nos choix ?

  • l’intérêt pour la matière, les faits, la substance discutée
  • que lire ?

    la découverte de nouvelles idées (souvent par sérendipité)

  • l’apprentissage de techniques
  • le respect pour la personne qui ose s’exprimer
  • la contradiction quand nous ne sommes pas d’accord avec l’avis exprimé et voulons apprendre à le contrer
  • le partage d’expérience avec les erreurs et réussites d’autres personnes afin de les éviter ou les reproduire
  • la stimulation intellectuelle de la lecture et de l’échange
  • le choix informé d’une approche parmi d’autres, d’un outil, d’une attitude… et en connaissance de cause

Je ne sais pas le ou lesquels de ces éléments vous ont poussé à suivre le blog DantotsuPM.com, mais je vous remercie de le faire.

Sans vous, les partages que j’initie à travers ce blog auraient peu de sens.

Un grand merci aussi aux partenaires et sponsors qui me supportent et me permettent de faire vivre ce blog depuis tant d’années !

N’hésitez pas à me proposer des billets et à commenter les publications, Michel.

*hors annonces événementielles

Partagez pourquoi vous suivez le blog DantotsuPM !

Plaidoyer pour un management élégant par Mike Clayton

Le management est autant art que science :  Voici 12 façons de le rendre élégant.

Une fois que vous avez appris les bases du management, ce sont les petites choses qui créent une grande différence.

Voici 12 petites choses qui font un management élégant. Ce ne sont pas les meilleures 12, plutôt les 12 qui sont immédiatement venues à l’esprit.

Engagez-vous

mettez un réel engagement dans votre travail

Je ne veux pas dire ‘ fiancez-vous ‘…

Cependant, il s’avère que plus un manager semble s’engager dans son travail et son organisation, plus engagés deviennent les membres de son équipe. Aussi, prenez un sincère intérêt et laissez tomber le cynisme, si vous voulez une équipe heureuse et efficace.

Connectez-vous

Combien le manager est-il connecté avec des réseaux internes ? Plus il l’est, plus son équipe estime son management, s’engage elle-même avec l’organisation et construit ses propres réseaux productifs. Les membres de l’équipe dénigrent des managers avec des réseaux notablement plus petits que les leurs.

Saluez les gens

Cela ne demande pas grand chose de dire « bonjour ». Mais l’impact est fort. Et cela renforce votre relationnel avec les membres de l’équipe et vos collègues. Comme les gens arrivent au travail, soyez là pour les accueillir chaque jour.

Donnez le crédit où il est dû

Le ‘bonjour’ est ‘un coup inconditionnel’ qui n’a besoin de rien pour se déclencher (sauf être là). Il existe aussi ‘les coups conditionnels positifs’. Ce sont les commentaires positifs qui donnent du crédit aux bonnes choses que nous faisons. Petits et fréquents. Ceci montre que vous êtes conscient du bon travail que font les membres de l’équipe.

Encouragez l’excellence

Les gens respectent d’être challengés. Et secrètement ils aiment ça. (Je ne parle pas d’exploits fantastiques). La chance de mieux faire son travail et accroitre nos compétences motive. Et la reconnaissance que nous sommes prêts pour le faire est une reconnaissance que nous apprécions.

Tête-à-tête

Les managers qui offrent plus de temps en tête-à-tête avec les membres de leur équipe voient l’engagement ainsi que la productivité augmenter.

Questionnez et écoutez

Question et réponse… NON.

Posez une question et écoutez ensuite.

Les gens nous jugent autant et peut-être plus sur nos questions que sur nos réponses. Placez donc votre focus sur cet aspect. C’est aussi la meilleure façon de faire que les membres de votre équipe réfléchissent par eux-mêmes. De cette façon, ils trouveront de meilleures réponses que vous l’auriez fait.

Respectez leur temps

Respectez les besoins des personnes pour une vie de famille et sociale. N’attendez pas d’atteindre un profond déséquilibre entre travail et vie privée. Et ne l’acceptez pas comme une habitude. Assurez-vous que les personnes parviennent à finir leur travail et rentrent à la maison.

Soyez juste

balance de la justiceNous sommes câblés pour détecter l’injustice et nous rebeller contre elle. Si les gens voient que leur charge de travail excède celle de leurs collègues (ou la vôtre), ils se désengageront rapidement. Partagez le travail équitablement et assurez-vous aussi d’en faire votre part !

Réunions d’équipe

Les équipes qui se réunissent sur une base régulière travaillent vraiment mieux . Mais faites en sorte que ce soit une réunion d’équipe et pas une réunion du leader de l’équipe. Cela signifie que quand vous n’êtes pas là, la réunion a lieu sans vous.

Soyez calme et positif

Nous admirons les gens qui peuvent rester calmes et positifs face à toute adversité. Cultivez ce comportement comme une habitude.

Avant que vous ne frappiez  sur la touche ‘envoi’

Avant que vous ne frappiez la touche envoi sur cet email… stop. Pouvez-vous allez voir cette personne en marchant et parler avec elle ? Ou pouvez-vous l’appeler au téléphone ? Ne laissez pas quelques mètres ni un escalier diminuer votre leadership. Ne devenez pas un ‘manager par courrier électronique’ qui se cache derrière sa boîte mail.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Survey on project manager’s developmental network and leadership style, participate !

Hello, one of the well known PMI France members, Jean-Roch Houllier, is currently studying in a DBA (doctorate) dealing with the project manager’s developmental network and leadership style.

He would be very happy if you accept to complete, as a project manager, the following questionnaire to collect the data for his research.

After clicking on the link below you will be directed to our questionnaire that takes about 20 minutes to complete. Participation is voluntarily and you can stop and restart at any time (do not hesitate to use the SAVE button on top of the questionnaire page if needed), even though we hope you will complete the survey.

http://www.surveygizmo.com/s3/3222327/New-Survey

Read this article "Motivation Whisperer" by Jean-Roch Houllier
Read this article « Motivation Whisperer » by Jean-Roch Houllier

You will participate as anonymous person unless you wish to receive a synthesis of the research key results or/and to participate in a lottery. If this is the case, please kindly send an email within which you state your interest in the synthesis and your participation in the lottery.

We respect your privacy and take every possible measure to ensure that all data provided by you remains confidential.

The deadline for your response is Tuesday, 28 February 2017

Please note that the survey works the best on computers and laptops.

When answered all questions, please do not forget to click on the Submit button at the end of the questionnaire.

PS : Do not hesitate forward the questionnaire link to other project manager colleagues.

Thank you 🙂

Enregistrer

Building, diversifying and keeping your network alive ! Here are a few simple personal rules… ..what would you add?

It’s well known that networking significantly increases career opportunities, however, how can you improve your efficiency in this domain?

Here are a few simple rules I made up over time…

Build your network#1. Build your network when you don’t need it !

If you start to think about your network only when you need to ask for a favor or even simply an advice, it’s too late. A network builds over time and the more you give and connect with your relations without purpose, the stronger the link becomes with them and they will surely be there if you ever need them.

#2. Constantly nurture your network

volunteer
Volunteer your assistance

Always think about the value you can bring to the table and offer to your contacts. Then take the next step and proactively share this value with your network. By the way, social media tools are great at facilitating and speeding up some these networking aspects such as being alerted when relations change jobs, move up, acquire new skills, get older… It can be appropriate if done sincerely to congratulate your contact upon such events depending on your closeness with him or her. Giving recommendations is also a favor that deepens the relationship provided that you really can recommend the person for a skill or expertise that you have personally witnessed in them.

#3. Diversity is as important as Focus and Depth

DiversitéWhile not forgetting to grow your internal network within the company, it is often the case that internal visibility grows with external recognition and networking (participation in events, delivering presentations, writing articles in newspapers, books, posting blogs, twitting…). Indeed, your network depth and richness will certainly put in evidence some opportunities for you (new industries, new markets, new job families…). I will also open a few doors and identify job openings (before they are even posted). Get out of your comfort zone, meet people from other companies, industries, regions, countries…

Let’s also keep in mind that your overall network includes both « on » and « off » line relations. While very often, people you meet face to face are also part of your online networks, it may not always be the case and human face to face interactions should never be undervalued as they remain often richer types of interactions.

discussionFor example, one of the key person to enrich your network is your mentor(s) as he/she/they can help to fast track your progression. And, it’s a good idea to ensure that you meet regularly face to face with this person as not everything can nor should be written online…

I’m sure that you built up your own rules over time and I’m curious to learn about these if you accept to share them in the comments section of the blog.

Image courtesy of Phanlop88 / FreeDigitalPhotos.net
Image courtesy of Phanlop88 / FreeDigitalPhotos.net

For me, networking with a purpose, remaining centered on my true areas of interest and always looking for ways to add value to my networked colleagues, friends and business contacts has proven to be very efficient, fulfilling and satisfying for all.

Note: It also is a good way to manage your online identity, reflecting on what you want to be remembered for whenever your name is mentioned.

Don’t miss this TED Video on what makes life happier in the long run !

Halloween au bureau ? Un bon sujet de réseautage avec les collègues américains !

Christina éclaire une de fois de plus nos « jack o’lanterns » découpées dans des citrouilles 🙂

En France, quand nous parlons d’Halloween, les commentaires sont souvent: “Oui, les enfants aiment bien” . Aux États-Unis, Halloween est pour tous et c’est l’une des plus grandes fêtes de l’année. 

Dans cet épisode spécial que Christina Rebuffet nous a préparé sur SBFG TV, apprenez-en davantage, y compris le vocabulaire qui pourrait vous manquer: http://christinarebuffet.com/2015/10/25/feter-halloween-aux-etats-unis/

en bonus, sur le sujet du réseautage, je me permets de vous rappeler quelques uns des 18 sujets qui permettent de démarrer et entretenir vos conversations avec des inconnus

Allez piocher au buffet

lineEn faisant la queue pour la nourriture, commencez à bavarder avec la personne à côté de vous. Ceci est une bonne occasion de commencer une conversation parce que vous avez déjà quelque chose en commun : la nourriture. Tout le monde pense la même chose : Que vais-je essayer ?  « Oh mon dieu, tout semble si bon … Que choisir ? je ne suis pas sûr! Qu’en pensez-vous ? « 

Trouvez un solitaire

meetSi vous voyez quelqu’un seul dans un coin, tenant sa boisson et paraissant malheureux, n’ayez pas peur de vous approcher et de vous présenter. Typiquement ces personnes ont besoin d’un peu d’aide pour engager la conversation. « Ces événements de réseautage peuvent être si animés. Cela vous ennuierait-il que je vous rejoigne ici où c’est un peu plus tranquille ? »

Parlez sport

sport cyclingLes gens aiment parler de sport. Si vous êtes un sportif, utilise-le à votre bénéfice !

Vous entendez un groupe de personnes parler du match d’hier soir ? Montrez votre intérêt dans la conversation en disant quelque chose comme, « parlez-vous de …… ? », puis suivez le mouvement.

Entretenez la conversation

Je sais ce que vous pensez. Oui, oui, c’est bien bel et bon, mais comment puis-je poursuivre la conversation après la question initiale ? C’est facile! Discutez de quelque chose d’autre que vous avez en commun : l’événement lui-même! Après cela, essayez d’en apprendre davantage sur eux. Faites-les parler. Souvenez-vous, les gens aiment parler d’eux-mêmes.

Liste complète de « 18 Easy Conversation Starters For Networking Events » ici..

tueurs de conversation ou comment ruiner une opportunité d’agrandir son réseau

Conversation Killers: How To Ruin A Networking Opportunity

http://www.careerealism.com/conversation-killers-how-to-ruin-a-networking-opportunity/

Maîtriser « le papotage » est critique dans le management de réseau et le développement de relations. Cela vous permet d’établir efficacement un contact, d’attirer l’attention d’autres personnes et de booster votre confiance en vous dans les conversations. Dans quelle mesure vous êtes capable de bien communiquer peut faciliter ou tuer une occasion de réseauter.

the fine art of small talkIl y a quelque temps, j’ai interviewé Debra Fine sur le show radiophonique « Career Success ». Debra est l’auteur du livre, L’Art de Papoter (« The Fine Art of Small Talk »), qui offre une myriade de conseils sur la façon d’entamer une conversation, la poursuivre et laisser une impression positive et durable de vous.

Une des choses que Debra mentionne dans son livre est une liste de « Tueurs de Conversation »

Des sujets que vous voulez CERTAINEMENT éviter d’aborder dans une conversation. Ces tueurs de conversation incluent les questions et les sujets suivants:

  • Êtes-vous marié ? Avez-vous des enfants ?

Qu’allez-vous faire avec l’une ou l’autre de celles-ci si la réponse est « non ? »

  • Comment est votre travail dans la société ABC ?

À moins que vous ne connaissiez TRÈS bien la personne, n’assumez rien. Évitez de mettre la personne sur le grill ou dans une position inconfortable.

  • Comment va votre femme ? Comment va votre mari ?

De nouveau, ne faites pas de suppositions quant aux relations; la réponse à cette ligne de questions peut amener une conversation à un brutal arrêt.

  • Image courtesy of xedos4 / FreeDigitalPhotos.net
    Image courtesy of xedos4 / FreeDigitalPhotos.net

    Pour qui voterez-vous ?

La politique n’est certainement un sujet « non-non ». N’envisagez même pas de vous y engager.

  • Où avez-vous fait vos études supérieures ?

Ceux qui ne sont pas entrés à l’université ou n’ont pas achevé leur formation trouvent cette question inconfortable. Si le sujet se présente dans la conversation, il est ok d’en parler, mais évitez d’initier le sujet et évitez de faire de quelconques présomptions sur la formation de la personne.

Résultat, vous voudrez éviter de poser des questions personnelles auxquelles vous ne connaîtriez pas déjà la réponse.

5 astuces rapides pour réseauter avec plus de confiance en soi

5 Quick Tips For Being A More Confident Networker

being alone sucks
Check this book!

http://www.careerealism.com/quick-tips-confident-networker/

Réseauter avec des personnes étrangères peut être une expérience terrifiante pour beaucoup, particulièrement quand c’est en face à face. Que dire ? Et si vous étiez maladroits ? Si vous ne faisiez pas une bonne première impression ?

Ne vous inquiétez pas : préparez-vous !

Jetez un coup d’œil à ces astuces rapides pour être un réseauteur plus confiant d’Adam LoDolce, fondateur de SexyConfidence.com et de GoTalkToHer.com:

1. sachez briser la glace

Passengers on an Icebreaker Watching Pack IceDes difficultés à entamer la discussion ? Au lieu d’essayer de retenir de bons mots, faites simple.

Un simple ‘ Bonjour, mon nom est ___ ‘ est plus que suffisant si prononcé avec un sourire » selon LoDolce. Ou, mon favori : ‘ Alors, qu’est-ce qui vous amène ici ? ‘

2. échauffez-vous

s'entrainerNe commencez pas à courir sans quelques échauffements ! Assurez-vous que vous parlez à plusieurs personnes avant de vous attaquer à votre cible principale. Cela atténuera vos craintes et vous fera vous sentir plus à l’aise.

Au moment où vous entrez dans la pièce, commencez juste à bavarder avec quelqu’un pour vous échauffer un peu, suggère LoDolce. Avant de vous apercevoir, vous vous sentirez déjà plus à l’aise pour aborder le grand PDG de l’autre côté de la pièce.

3. soyez conscient de votre langage du corps

Savez-vous que 93 % de la communication est non-verbale ? Pour dégager une impression positive, LoDolce suggère de faire la chose suivante :

  • Ne croisez pas les bras
  • Gardez un grand sourire toute la soirée
  • Maintenez un bon contact visuel

Vous vous sentez bizarre à continuer de fixer la personne dans les yeux ? Au lieu de cela, essayez seulement de regarder fixement son nez.

4. posez d’excellentes questions

questionSi vous n’êtes pas à l’aise pour faire un discours, posez des questions intéressantes et provoquant la réflexion, propose LoDolce.

Voici un exemple : « Oh, vous êtes architecte ? Qu’est-ce que ça fait de construire une chose dont vous savez qu’elle sera là pendant des centaines d’années ? »

5. amusez-vous

smileQuand vous assistez à un événement de réseautage, par-dessus tout, essayez de bien vous amuser. Les gens seront attirés par votre bonne attitude.

Si vous vous amusez, les gens apprécieront votre compagnie, dit LoDolce.

Et, même si tout échoue, au moins vous pouvez dire que vous avez passé une excellente soirée!

18 entrées en matière pour rendre vos conversations plus faciles lors d’événements de réseautage

18 Easy Conversation Starters For Networking Events

http://www.careerealism.com/conversation-starters-networking-events

Je pense que l’une des choses les plus difficiles lors des événements de réseautage est tout simplement d’entamer une conversation avec quelqu’un sans se sentir maladroit.

Approcher quelqu’un de nouveau peut être stressant, mais cela n’a pas à l’être.

Alors, quelles façons naturelles et faciles de briser la glace ? Voici quelques trucs et astuces :

Allez piocher au buffet

lineEn faisant la queue pour la nourriture, commencez à bavarder avec la personne à côté de vous. Ceci est une bonne occasion de commencer une conversation parce que vous avez déjà quelque chose en commun : la nourriture. Tout le monde pense la même chose : Que vais-je essayer ? Qu’est-ce qui paraît bon ?

Donc, au lieu de juste rester debout en silence, commencez une conversation. Voici quelques entrées en matière pour cette situation :

  • « Oh mon dieu, tout semble si bon … Que choisir ? je ne suis pas sûr! Qu’en pensez-vous ? « 
  • « Miam-miam, ils ont du ___! L’avez-vous jamais essayé ? »
  • « Hmm, je suis pas de ce qu’est ce plat … le sauriez-vous ? »

Qui sait, vous pourriez quitter le buffet avec une meilleure assiette de nourriture ET un nouveau contact! Pour moi, c’est du gagnant-gagnant.

Trouvez un solitaire

meetSi vous voyez quelqu’un seul dans un coin, tenant sa boisson et paraissant malheureux, n’ayez pas peur de vous approcher et de vous présenter. Typiquement ces personnes ont besoin d’un peu d’aide pour engager la conversation.

Voici quelques brise-glace :

  • « Mon dieu, ces événements de réseautage peuvent être si animés. Cela vous ennuierait-il que je vous rejoigne ici où c’est un peu plus tranquille ? »
  • « Ouah, il y a plein de gens ici! La nourriture doit être bonne, non ? »

Si quelqu’un est seul, il ou elle se sent probablement inconfortable ou peu confiante. Si vous initiez la conversation, cela pourrait les faire se sentir plus détendus et enclins à se connecter.

Complimentez-les

Tout le monde aime les compliments, particulièrement quand ils se sentent peu sûrs d’eux (et beaucoup de personnes se sentent ainsi en assistant aux événements de réseautage). Si vous avez du mal à commencer une conversation avec quelqu’un, trouvez une chose sur laquelle faire un compliment.

Voici certaines idées:

  • « Ah, cette boisson semble intéressante. Qu’est-ce ? « 
  • « Belles chaussures ! Où les avez-vous achetées ? »

Discutez sport

sport cyclingLes gens aiment parler de sport. Si vous êtes un sportif, utilise-le à votre bénéfice !

Vous voyez quelqu’un porter une casquette de Reds Sox ? Dites quelque chose comme, « je vois que vous êtes fan des Red Sox ? Avez-vous vu la partie hier ? »

Vous entendez un groupe de personnes parler du match d’hier soir ? Montrez votre intérêt dans la conversation en disant quelque chose comme, « parlez-vous de …… ? », puis suivez le mouvement.

Dites juste bonjour

Parfois, la façon la plus facile de rencontrer quelqu’un est d’offrir une poignée de main et de dire, « Bonjour, je suis Peter ». Présentez-vous vous-même simplement avec un sourire et un brin de confiance peut faire des merveilles.

Entretenez la conversation

Je sais ce que vous pensez. Oui, oui, c’est bien bel et bon, mais comment puis-je poursuivre la conversation après la question initiale ?

C’est facile! Discutez de quelque chose d’autre que vous avez en commun : l’événement lui-même! Voici quelques idées:

  • « Je suis Gina, à propos, heureuse de vous rencontrer … »
    • « Est-ce votre première fois à l’un de ces événements ? »
    • « Et au fait, comment avez-vous entendu parler de cet événement ? »
    • « Quel excellent endroit pour un événement, n’est-ce pas ? étiez-vous jamais venu ici auparavant ? »

discussionAprès cela, essayez d’en apprendre davantage sur eux. Les questions peuvent inclure:

  • « êtes-vous de la région ? »
  • « Dans quel domaine exercez-vous ou essayez-vous d’entrer ? »

Étape suivante : faites-les parler. Souvenez-vous, les gens aiment généralement parler d’eux-mêmes. Puis, une fois qu’ils vous disent ce qu’ils font, posez-leur des questions. En voici quelques-unes :

  • « C’est très intéressant…  »
    • « Qu’est-ce qui vous a amené dans ce domaine professionnel ? »
    • « Qu’aimez-vous dans votre travail ? »
    • « Pourquoi êtes-vous spécifiquement intéressés par cette industrie ? »

BONUS : Votre stratégie de sortie

exitIl est temps : votre boisson est vide et vous êtes prêts à passer à autre chose. Quand la conversation commence à tirer à sa fin, n’essayez pas de la faire durer. Souvenez-vous, vous devez vous mélanger et rencontrer, ne vous enchaînez pas à une personne toute la soirée.

Si vous voulez quitter une conversation, essayez une de ces approches :

  • « Bien, je vais aller chercher un peu de _______ maintenant que la queue s’est un peu réduite. C’était un plaisir de vous rencontrer ! « 
  • « Avez-vous déjà rencontré Lisa ? Elle travaille aussi dans votre industrie. Je suis sûr vous aurez tous les deux l’abondance de sujets sur lesquels échanger. Je dois dire bonjour à quelqu’un, mais je reviendrai. »
  • « Eh bien, je pense qu’il est le temps pour moi de partir. J’aimerais cependant vous reparler. Puis-je vous demander votre carte de visite ? «