Biais Cognitifs – Les apparences sont primordiales : Valeur perçue, supériorité des images, effet Von Restorff

3 Biais Cognitifs  de plus cette semaine : Valeur perçue, supériorité des images et effet Von Restorff

1 – Biais de Valeur Perçue

cadeauxNous percevons la valeur d’un produit ou d’un service en fonction de son apparence et de comment il est servi ou livré. Tout est dans l’emballage !

En quoi suis-je concerné dans mes projets ?

Le design et l’interface utilisateur sont beaucoup plus importants qu’il n’y parait. En fait, ils sont même souvent plus critiques à la réussite que la richesse de fonctionnalités de votre produit. Construire un produit complet et de valeur pour le business de votre client est inutile si le produit n’est pas utilisé parce que jugé trop complexe, peu attirant, de mauvaise ergonomie ou peu pratique.

Comment éviter le plus possible ce travers ?

Toutes les activités autour du design centré sur les utilisateurs et leurs futurs usages du produit sont à valoriser dans vos projets. Le parcours utilisateur doit être soigné de même que les documents servant à présenter le produit, les maquettes, les démonstrations de fin de sprint en approche Agile comme Scrum, la facilité de mise en service, le support à l’installation et au démarrage…

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Ce biais peut-il vous être utile ?

La maquette de votre interface utilisateur doit donner envie de voir le produit fini.

Une belle maquette votre futur livrable avec un design soigné, un choix de couleurs et de présentation soignés, va déjà faire beaucoup pour donner envie à l’utilisateur de posséder votre produit. Même si au départ les fonctionnalités sont très limitées, la qualité visuelle de celles qui sont présentées doit être irréprochable. Une maquette ou un prototype n’est pas un brouillon réalisé à la va vite sur un coin de table.

2 – Effet de Supériorité des images

Ma référence pour préparer des présentations mémorables (sur Amazon)

Les images et photos, films ou autres supports visuellement riches vont davantage marquer les esprits que de grandes déclarations et documents textuels. Cet effet a été démontré dans de nombreuses expériences et avec différentes méthodes. Il se base sur la notion que la mémoire humaine est plus sensible à la symbolique de présentation des informations qu’aux détails de celles-ci.

En quoi suis-je concerné dans mes projets ?

Le métier du management de projet est à 80% centré sur la communication. Même si la plus forte partie de la communication n’est ni écrite ni verbale mais plutôt gestuelle et relationnelle, il y a de grandes chances que les écrits sur le projet soient regardés par un grand nombre de personnes. Certaines seront familières du projet, d’autres plus éloignées survoleront votre document et les images capteront bien plus leur attention que les longs laïus.

Comment éviter le plus possible cet effet ?

Donc, tout document de projet, présentation au comité de projet, description de livrable, état d’avancement, doit être soigné au niveau visuel et le plus possible illustré d’images pertinentes pour donner un aspect à la fois professionnel et positif du projet. Incluez toujours des images dans votre contenu.

La supériorité des images peut-elle vous être utile ?

En choisissant de bons visuels, vous donnez déjà un sentiment positif au lecteur.

Et vous lui donnez aussi envie d’en savoir davantage voire de participer à votre projet quels que soient la qualité et les bienfaits de votre produit final.

Ce désir, ces attentes, ces espoirs, ces rêves vont motiver vos partie prenantes.

3. Effet Von Restorff (Effet d’Isolement)

L’effet Von Restorff, nommé d’après la psychiatre Hedwig von Restorff, ou effet d’isolation, dit qu’un objet qui se détache des autres est plus susceptible d’être retenu. Cet objet suscite ainsi un biais cognitif qui est de percevoir instantanément et sans réfléchir ce qui est inhabituel, distinctif. Quand des objets homogènes multiples sont présentés ensemble, l’objet qui diffère du reste sort du lot et l’on va plus probablement s’en rappeler.

En quoi suis-je concerné dans mes projets ?

L’homogénéité est intéressante mais pas la monotonie.

Si toute votre présentation du projet est sur la même tonalité, dans la même police de caractère, dans le même format, que pensez-vous que votre audience va retenir ? En fait, pas grand-chose car rien de saillant auquel se raccrocher ne facilite la mémorisation.

Comment éviter le plus possible ce travers ?

reconstructionLors de présentations, utiliser des images comme vu plus haut, des polices de caractères et effets ou couleurs différentes. Dans une interface utilisateur si votre projet livre une application, mettez le bouton principal sur lequel vous voulez que les utilisateurs appuient dans une couleur et taille distinctives, faites appel à des ergonomes pour améliorer vos design, utilisez des panels de futurs utilisateurs pour avoir leurs retours sur leur usage de votre produit en cours de construction et ajustez vos livrables en conséquence.

Ce biais peut-il vous être utile ?

Sans devenir machiavélique, apprenez dans vos présentations à mettre visuellement en emphase les sujets dont vous voulez parler et que vous souhaitez que les gens retiennent.

l’art de la première impression est extrêmement critique pour les chefs de projet

J’ai beaucoup apprécié ce TED Talk du designer de couvertures de livres, Chip Kidd.

Il sait très bien avec quelle vitesse nous jugeons les choses dès les premières images. Dans ce discours aussi amusant que rythmé, il explique deux techniques que les concepteurs utilisent pour communiquer instantanément: la clarté et le mystère.

Chip Kidd expose quand, pourquoi et comment ils fonctionnent. Il célèbre de beaux exemples de design utiles, et d’autres beaucoup moins réussis, et partage sa manière de penser qui l’a amené à réaliser  certaines de ses propres emblématiques couvertures de livres.

20 Septembre – Paris – #Agile en Seine

Détails et inscriptions

Agile en Seine se veut une conférence multi-pratiques, ouverte à tous, dont l’objectif est de mettre en avant toute la diversité de ce que l’on nomme communément « Agilité », du Scrum à l’agilité à l’échelle, en passant par le Design thinking, le lean startup, le Lean, L’entreprise libérée, …

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Connaissez-vous l’innovation centrée utilisateur ou User Centric Innovation ?

L’approche orientée clients de type « Design Thinking »  y est utilisée.

Elle s’appuie sur un processus de co-créativité impliquant à chaque instant des retours de l’utilisateur final.

Des principes fondateurs

  • Collaborer et engager l’équipe sur des objectifs clairs et partagés
  • Tout regarder du point de vue de l’utilisateur en l’intégrant systématiquement durant tout le projet pour comprendre en profondeur ses besoins
  • Se focaliser sur la  boucle demander-essayer-réaliser (ask-try-do)
  • S’approprier les idées et solutions potentielles et les représenter

Pour en savoir plus sur les processus du Design Thinking

Les 3 clés du User Centric Innovation sont :

  1. Le travail collaboratif comme valeur clé avec des équipes pluridisciplinaires comprenant les métiers, la technique et les utilisateurs.
  2. Une approche méthodologique pour créer des expériences innovantes, créatrices de valeur et qui répondent aux besoins des clients de votre projet. Cette approche s’appuie sur le Design Thinking et les méthodologies d’innovation orientées utilisateurs.
  3. Le partage d’un vocabulaire et d’un référentiel de pensée commun au sein de l’équipe projet.
Microsoft est partenaire de DantotsuPM

 

Enregistrer

Travailler avec des designers pour un chef de produit

Les basiques du travail avec des designers pour un chef de produit

PM 101 – Working With Designers

http://www.cleverpm.com/2016/04/27/pm-101-working-with-designers/ par The Clever PM

Le terme « Designer » est utilisé ici comme un terme fourre-tout pour inclure tout le monde impliqué dans l’expérience utilisateur, l’interface utilisateur et le côté interactions humaines dans l’équation du produit. Essentiellement, les personnes qui sont formées pour définir comment l’utilisateur interagit avec notre produit pour atteindre ses objectifs. Ceci étant posé, explorons quelques problèmes communs et des chemins potentiels vers le succès…

Avec NQI, Partenaire de DantotsuPM

Commencez par les attentes

Tout d’abord, comme avec toute autre équipe, nous voulons établir en quoi consistent les attentes que nous avons l’un de l’autre. Certaines équipes UX et UI aiment quand leurs Chefs de produit partagent leurs idées et besoins dans un format visuel (des dessins d’écrans, des maquettes, des croquis …), mais d’autres préfèrent commencer de strictement la même User Story que celle qui sera donnée à l’équipe de développement.

Et, de la même manière, en tant que chefs de produit nous devons être très clairs de ce que nous attendons comme produit de ces équipes :
  • Quelle fidélité de conception ?
  • Combien de travail de conception à faire avant que les développeurs ne commencent à s’engager sur le projet ?
  • L’équipe de conception bossera-t-elle avec l’équipe de développement ou leur passera-t-elle ses conceptions par-dessus le mur ?

Toutes ces questions devraient être agréées bien à l’avance, avant qu’un pixel sur un écran ou un stylo ne soit posé sur le papier pour entamer un dessin. La raison numéro un pour laquelle des équipes entrent en conflit est souvent les attentes inexprimées. Si nous ne disons pas à quelqu’un ce à quoi nous nous attendons, nous ne pouvons pas les tenir pour responsables s’ils loupent l’objectif.

Alors, discutez avec vos équipes de design et comprenez ce dont ils ont besoin en entrée et ce que vous attendez qu’ils livrent en sortie.

Respectez vos designers

Comme je suis sûr que vous avez remarqué, je suis un grand partisan dans l’établissement de relations basées sur la confiance et le respect. Et, dans beaucoup d’organisations, une des équipes avec lesquelles vous devez travailler le plus dur pour établir et maintenir une relation de confiance et respectueuse est celle de vos designers. Et pas, ce n’est pas parce qu’ils sont « créatifs » et qu’ils travaillent avec leurs cerveaux gauches qu’ils ont besoin d’un soin constant. C’est en réalité parce que dans beaucoup de grandes organisations, les UX et UI sont des citoyens de deuxième classe. Quand le périmètre projet ou produit doit être coupé, qu’est-ce qui saute en premier ? Le design. Quand des budgets pour un besoin de projet doit être réduit, qu’est-ce qui part en premier ? Les tests utilisateur. Quand les gens veulent pinailler sur quelque chose juste pour se faire croire qu’ils ont eu leur influence, sur quoi se concentrent-ils ? « La couleur du bouton sur la troisième page du site Web, le fond semble un peu trop bleu ciel à mon goût. »

Bref, l’équipe de design obtient trop de négatif. Trop souvent. Mais vous devez être leur champion, vous devez être leur ami intime.

Vous devez renforcer avec eux que vous les protégez et que vous avez confiance en leurs décisions. Honnêtement, je ne me soucie de savoir si vous avez une licence en Ingénierie des Facteurs Humains et avez étudié la théorie des couleurs et le design sur votre temps libre. Si vous n’êtes pas dans l’équipe de design, votre travail n’est pas de faire le design du produit. Votre travail est de faciliter les efforts de l’équipe de design pour qu’elle atteigne ses objectifs. Et, si vous n’êtes pas d’accord, ayez cette discussion en termes respectueux et déférents avec les personnes dont le travail est précisément de concevoir le produit. Bien trop souvent, les Chefs de produit se voient comme des designers, qu’ils ‘n aient la formation réelle et l’expérience ou pas. Connaissez vos forces, connaissez vos faiblesses et respectez les personnes dont le travail est de faire ces choses chaque jour. Il est probable qu’ils voient et travaillent avec des modèles dont vous n’êtes pas nécessairement conscient. N’essayez pas de designer eux, laissez-les concevoir et fournissez un retour d’information constructif. Ils l’apprécieront et vous aurez plus de temps de faire votre vrai travail.

Donnez le ton de la collaboration

J’ai travaillé avec et entendu beaucoup d’histoires d’équipes de design qui étaient très isolées, avaient une mentalité de « jeter par-dessus le mur » et qui estimaient que leurs conceptions étaient comme les tablettes en pierre que Moïse a descendues de la montagne : sacrées et immuables. Ces histoires sont nulles. Il n’y a vraiment pas façon plus agréable ou meilleure de le dire et je n’ai pas peur de l’énoncer. Constatez, les chefs de produit ne sont pas des designers, les designers ne sont pas (d’habitude) des ingénieurs et les ingénieurs ne sont pas (d’habitude) des designers. Ce n’est pas parce qu’un chef de produit a exposé un problème et que le designer y a répondu par une solution géniale et jolie que les ingénieurs n’ont pas la parole sur ce sujet. Parfois, les designs peuvent être trop ambitieux et ne peuvent pas du tout être réalisés avec la technologie actuelle utilisée dans à la société. Ou ils ne peuvent pas être réalisés dans un temps raisonnable et avec un effort raisonnable. Et vous, en tant que chef de produit, devriez autoriser vos ingénieurs à prendre ces décisions pendant la mise en œuvre. Et, les relayer à votre équipe de design. Mais tout d’abord, nous devons modéliser le comportement que nous voulons voir. Nous avons besoin de regarder de près ce que nous faisons et comment nous le faisons pour nous l’assurer que Nous demandons de l’engagement et à être challengés et à corriger nos propres livrables. J’aime communiquer visuellement, parce que c’est ainsi que je pense. Mais, quand je remets des maquettes à mes designers ou à mes ingénieurs, c’est avec la compréhension que ces croquis sont juste une idée. Je veux qu’ils remettent en cause le design; je veux qu’ils fassent quelque chose de meilleur que ce que j’ai mis sur papier; Je veux qu’ils prennent mes idées et les utilisent si elles ont pour eux du sens, ou les rejettent si ce n’est pas le cas.

Je définis le « quoi » et le « pourquoi ».  Le design et l’ingénierie sont concernés par le « comment ».

Pour aller plus loin, le designer Philippe Starck — qui n’a pas de jolies images à montrer — passe 18 minutes à trouver les sources profondes de la question « Pourquoi le design ? » Génie ou non, écoutez attentivement cette parfaite leçon de vie qui s’adresse à tous.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

18 May – Basel #PMI® CH – Are you curious about Design Thinking?

Design Thinking is a methodology to solve and find desirable solutions for complex problems.

In this session, Cihan Gedik, a chemical engineer and management graduate, Alain Bindels, an experienced Design Thinking facilitator, and Larisa Aragón Castro, is a project manager and devoted change management practitionerwill explore the world of design thinking and how it can boost your project execution by exploring, ideating and prototyping solutions to your project management challenges.

“Design thinking can be described as a discipline that uses the designer’s sensibility and methods to match people’s needs with what is technologically feasible and what a viable business strategy can convert into customer value and market opportunity.”
– Tim Brown CEO, IDEO

Details and registration

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Microsoft est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

« L’autre a toujours raison » et il faut ne jamais oublier cela dans le management de projets comme dans la vie !

L’autre a toujours raison

Toujours à propos de ses sentiments.

À propos de la journée qu’elle vient de vivre.

Des craintes (appropriées et infondées) dans sa vie.

De l’histoire qui se déroule, inexprimée, dans sa tête.

De ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas.

Vous devrez vous déplacer vers cette position qui, pour elle, est la bonne avant que vous n’ayez une chance de réelle communication.

The other person is always right par Seth Godin

Si vous pensez que votre travail est souvent de paver ces chemins désirés émergents, de répondre à des besoins non exprimés, ce billet de Seth vous aura certainement intrigué et la vidéo de Tom Hulme qui suit, enregistrée à TED, développe ce sujet appliqué au domaine du design.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

le design : plus c’est simple, plus c’est à la fois bon, beau et efficace !

John McWade du magazine Before&After partage ses conseils dans cette courte vidéo sur la réalisation de la couverture d’un document ou magazine sur lequel vous voudriez présenter une image, un titre et quelques éléments phares du contenu.

Dans nos situations en management de projet, ce pourrait être la charte de projet, le business case, le rapport final…

Simplicité et élégance sont les maîtres mots: le tout en seulement quelques minutes avec les conseils d’un pro.

Le site Before&After propose par ailleurs plusieurs autres documents et vidéos gratuits et fort utiles:

20 Novembre – Toulouse – To sail or to fail ? Syndrome de Vasa

La branche Midi Pyrénées vous propose ce Cercle de discussion animé par Bruno Beyron le vendredi 20 novembre à 12h15

Le Syndrome de Vasa est le manque de communication et l’absence de prise de responsabilité des différents responsables d’un projet, causant l’échec de celui-ci.

Ce terme est principalement utilisé dans le monde du marketing et des entreprises.

Le Syndrome de Vasa fait référence à l’histoire du navire de guerre suédois Vasa qui sombra lors de son voyage inaugural le 10 août 1628 après seulement un mille marin de parcouru.

Les causes du naufrage sont aujourd’hui attribuées à un manque de communication entre le constructeur du navire, le chantier naval et le constructeur et armateur des canons, le vaisseau étant trop étroit et trop lourdement armé, bref, mal pensé. Cependant, à l’époque, lors du procès, chacun des responsables se renvoya la balle et aucune responsabilité ne fut donc officiellement déterminée par le juge : le naufrage fut attribué à la « volonté de Dieu ».

C’est de cette histoire que le terme « Syndrome de Vasa » est tiré.

« responsive design » au PMI France !

Le PMI dans la poche ! Nouveau site web pour la France par Jean-Michel Groleau, Vice-Président PMI France, Région Sud

Un choix essentiel du nouveau site PMI en France a été de s’orienter vers un « Responsive Design. »

De plus en plus d’internautes utilisent leur portable (smartphone, tablettes, etc…) pour naviguer sur le net, 35% selon une étude réalisée par Kantar media. Mais la plupart des sites ont été développés pour être consultés sur un écran de bureau dont le format (nombre de pixels) est au moins trois fois supérieur à celui d’un téléphone. C’est dire que par défaut, on ne peut visualiser en largeur qu’un tiers du site …. Pour le voir en entier, il faut réduire et, les écritures deviennent alors illisibles. Afin d’éviter ces inconvénients, le site Internet doit détecter que la demande de connexion provient d’un téléphone portable et doit s’adapter à l’utilisateur, et non l’inverse.

C’est maintenant le cas pour le site France, premier site à avoir adopté ce nouveau design parmi 50 sites de Chapitres PMI®.

La solution est simple : au lieu de s’afficher en plein écran, le site se divise automatiquement en colonnes de largeur équivalente au tiers d’un site conventionnel. Sur le portable, ces colonnes s’affichent alternativement, leur choix étant bien visible dans la page d’accueil.

Apprenez comment créer une icône sur votre portable sur le site PMI France

Les apps PMI®

pmi-appÀ ce jour, le PMI® a déjà lancé des applications conçues pour fournir information et soutien aux PMI congrès mondiaux et aux réunions de l’Institut de leadership (PMI LIM). L’application comprend le calendrier, les listes de la session, le président bios, les listes de fournisseurs et sponsors, entre autres fonctionnalités. En outre, le PMI® a une app pour les PM Network, le magazine mensuel de membre. Ceux-ci peuvent être trouvés par la recherche sur l’App Store sous la rubrique «PMI».

PMI® également développé une application pour mobile myPMI®, qui permet un accès instantané à de précieuses informations, des outils et des produits de PMI.org. Le contenu est similaire à ce qui est sur le site web, mais peut aussi contenir de nouvelles fonctionnalités mobiles pertinentes, telles que les informations de Chapitre, le renouvellement de l’adhésion, etc