Il est beaucoup plus facile de démarrer un projet que d’en tuer un !

Même si personne n’aime voir mourir un projet, il existe certaines réalités autour du potentiel de succès qui signifient que nous devons poser des questions difficiles sur viabilité et priorités.

Killing a Project: Who Decides?

https://www.quayconsulting.com.au/news/killing-a-project-who-decides/ par Quay Consulting

[…]

Nous avons dicton chez Quay Consulting : “Il est beaucoup plus facile de démarrer un projet que d’en tuer un” et nous le constatons si souvent que notre équipe d’Assurance Qualité a conçu un processus de revue de démarrage pour permettre intervention et remédiation avant que trop d’émotions et d’argent ne soient investis dans un projet qui partirait dans une mauvaise direction.

On permet à trop de projets de progresser sans reconnaître les signaux d’alarme ou les causes premières d’échec potentiel, comme ne pas fournir les bénéfices escomptés ou risquer un retour sur investissement (ROI) négatif.

Alors, pourquoi nous sommes si réticents à tuer des projets et quelles questions devrions-nous poser pour décider de façon déterminée ?

Revenons à Essentiel : Pourquoi entreprenons-nous ce nouveau projet ?

Les changements permanents et la nature à plutôt long terme des projets dans le business signifient que le contexte dans lequel ils ont été créés pourrait fort bien avoir changé au moment où les projets avancent ou s’approchent de la livraison.

Les raisons business, les résultats d’affaires et la valeur que le projet a l’intention de livrer peuvent ne plus apporter autant aussi de valeur à l’organisation qu’initialement projeté. Malgré cela, le projet peut toujours avoir une météo au beau fixe, c’est-à-dire tenir ses délais, respecter ses coûts et ses indicateurs de qualité.

Mais il y a des moments où regarder le projet sous l’angle des avancées masque sa réalité : Il pourrait être le temps d’arrêter le projet et investir les fonds restants ailleurs, sur des projets qui présentent de plus forts retours.

Ce n’est pas quelque chose que nous observons très souvent. Peu d’organisations font des évaluations récurrentes de la probabilité de collecter les bénéfices dans leur suivi régulier de projet. Mettre ces données dans une revue de d’investissements du portefeuille de projets permet de mettre en lumière les projets sous-performants, donnant à l’organisation l’opportunité de pauser momentanément, arrêter, ou continuer en se basant sur le contexte actuel de l’environnement business.

Quand les organisations portent leur attention sur les bénéfices du projet, la réalité pourrait consister en ce que l’organisation ferait mieux d’arrêter le projet et d’investir les fonds ailleurs.

Investissement Émotionnel et ‘Peu importe ce que cela demande’ ne sont pas de bonnes raisons de continuer

les « sunk costs » sont des dépenses non récupérables quoi que l’on fasse.

Les grands projets à long terme deviennent résilients et plus un projet dure longtemps, plus de temps et d’émotions sont investis dans ses résultats.

Il n’est pas rare pour les cadres exécutifs qui sont lourdement investis dans le résultat d’un projet de déclarer que le projet est trop avancé pour s’arrêter maintenant, même s’il ne va probablement pas livrer ce qu’il devrait.

Voici la réalité

Les bonnes équipes de projet savent qu’elles doivent investir de l’énergie émotionnelle pour obtenir de bons résultats. Mais l’investissement émotionnel d’une équipe concentrée sur la livraison peut devenir un inconvénient si le paysage a changé à tel point que la fin ne justifie plus les moyens.

L’expérience de notre équipe d’assurance projet nous a montré que, plus une revue de projet progresse, particulièrement avec des projets problématiques et difficiles, plus la chaleur émotionnelle monte dans la pièce et une fièvre communicative s’installe.

Le ‘peu importe ce que cela demande’ peut sérieusement altérer le jugement et la bonne décision de si le projet reste ou pas une bonne proposition pour l’organisation, sans aller jusqu’à le qualifier de risque inacceptable.

[…]

Capital Politique : Il y a souvent moins de retombées d’un projet qui rapporte peu que d’un projet stoppé net !

money, money, money...Le plus souvent, les projets sont financés par de l’investissement (CAPEX) plutôt que de la dépense opérationnelle (OPEX). Quand une organisation arrête un projet qui peut mener à une écriture comptable négative, cela a un impact direct sur les résultats financiers, ce qui en fait une proposition de valeur très visible et peu attrayante quand les bonus et motivations sont directement liés aux profits réalisés.

A l’inverse, les bénéfices d’un projet peuvent souvent être difficiles à lier directement aux résultats (mis à part les économies fermes, comme des réductions d’effectifs) et les bénéfices s’accumulent normalement avec le temps, pas immédiatement à l’achèvement. Si un projet va délivrer moins de bénéfices qu’attendus, dans beaucoup de cas le propriétaire de projet est parti bien longtemps avant que les bénéfices ne soient comptabilisés (ou pas).

Aussi, face à une décision d’arrêter le projet en plein vol ou continuer jusqu’à sa fin, les sponsors continueront souvent avec le projet car la réalisation des bénéfices peut être nébuleuse et souvent pas suivie à la trace après la livraison, alors que la visibilité et les retombées politiques pour amortir le CAPEX investi peuvent être significatifs.

Autre situation – Utilisation de projets pour financer des ressources opérationnelles

Ce n’est pas une chose rare pour des managers créatifs que d’utiliser des projets pour financer des ressources opérationnelles « Business As Usual » (BAU) sous l’apparence de ressources projet en période de vaches maigres budgétaire alors que le travail doit toujours être fait. Nous l’avons observé : Du CAPEX projet est utilisé pour financer des ressources BAU pour une unité d’affaires ou une fonction complètement différente.

Stopper le projet en vol pourrait causer une perte de financement pour l’équipe BAU qui signifie à son tour qu’ils seront à mal pour livrer ce qui est exigé d’eux. Tant que l’on facture les ressources sur le CAPEX d’un projet financé alors personne ne semble objecter, ce qui ajoute à son tour de la pression pour continuer avec ces projets même si leur cas d’affaires peut sérieusement s’éroder.

Qui est l’arbitre ?

Avec ces forces en jeu, comment les organisations déterminent-elles alors qui décide de poursuivre ou arrêter des projets ?

La montée de l’Enterprise Project Management Office (EPMO) comme  gardien des décisions d’investissement d’entreprise a vu une utilisation plus forte des rapports de management de portefeuille, de l’analyse de triage et du management des critères de bénéfices pour évaluer activement la viabilité en cours d’exécution des projets. Ces informations et cette perspective peuvent aider une organisation à savoir quand commencer, arrêter ou faire une pause sur un projet.

Hexagon est partenaire de DantotsuPM

L’utilisation de pratiques agiles aide aussi les organisations à réduire le temps entre la réalisation de bénéfices et le début de projet, ce qui permet à la dépense projet et aux écarts comptables d’être réduits au minimum et augmente ainsi la capacité de l’organisation à pivoter rapidement autour de circonstances changeantes.

Cela demande beaucoup de maturité de savoir quand et quoi éliminer

Les projets ne seront jamais parfaits et ils seront toujours difficiles à délivrer. Nous voulons voir des cadres exécutifs engagés et des équipes qui produisent des résultats donc nous ne préconisons pas d’arrêt à grande échelle de multiples grands projets.

Mais certains projets doivent vraiment être éliminés et cela nécessite une organisation mâture pour être capable de faire cette analyse claire et prendre la décision ardue. La plupart des organisations ont toujours une marge de progression pour vraiment s’assurer que les « bons » projets sont arrêtés au bon moment.

Avec un focus sur une gestion active de portefeuille, des durées de livraison de projet réduites via l’utilisation de techniques agiles, par exemple (maximum 6 mois jusqu’à la réalisation de bénéfices) et l’évaluation régulière et récurrente des bénéfices du commencement du projet jusqu’à sa livraison, tuer un projet pour les justes raisons peut devenir la norme pas l’exception.

un très beau programme de rencontres sur le management de projet pour bien démarrer 2020 !

J’ai identifié plus d’une opportunité par jour en moyenne d’acquérir et renforcer nos compétences en management de projet, leadership, agilité, soft skills…

Mardi 7 – Paris – PMI France – Lean Startup

Comment et pourquoi le Lean Startup modifie le business, le management et les organisations ? Quel sont les éléments fondamentaux de l’approche Lean Startup ? Comment la mettre en œuvre ? Dans quels contextes cette approche est-elle utile et comment peut-elle être complémentaire d’autres méthodes ? Cette conférence vous permettra de connaître les éléments essentiels de la méthode et de savoir comment les utiliser.

Mardi 7 – Webinar – PMI France – Optimisez votre activité sur LinkedIn

Pourquoi parler de « réseautage efficace » ? Parce que le sujet est aujourd’hui incontournable ! En effet, la majorité d’entre nous revendique « un réseau », une activité de networking … Mais sont-ils efficaces ? Ont-ils organisé leur activité réseau ? Optimisent-ils leur temps ? Génèrent-ils une activité concrète et efficace ? … de belles rencontres ? De nouvelles opportunités, voire du business ? Ou au contraire perdent-ils/elles leur temps ? Sont-ils égarés parmi des centaines de cartes de visite ? Ou freinés par plusieurs réseaux nocifs ou inappropriés ? Sans parler d’une maîtrise plus ou moins aboutie de leur e-réputation … Quelques-uns parmi les challenges, auxquels vous êtes confrontés et pour lesquels ma démarche peut vous aider.

Mardi 7 – Webinar – PMI – How to Prevent and Stop Workplace Bullying

Together we will explore practical tips and suggestions for preventing and stopping workplace bullying – there are some things we can do to make a real difference! So many people are negatively impacted by bullying in the workplace – let’s band together and use successful techniques to end these negative and destructive behaviors. It’s time and it’s the right thing to do!

Mercredi 8 – Webinar – PMI – The Project Manifesto – The Guiding Principles of the Project Economy

The purpose of this webinar is to explain what is The Project Economy, the consequences and opportunities, as well as the way project managers will need to adapt to be successful in this new era. We will look at 12 guiding principles, their rationale, examples and implications. The session will be highly interactive, asking for your views and suggestions, with the ultimate goal of co-creation of the around guiding principles.

Mercredi 8 – Webinar – PMI – How to be a Rock Star Project Manager on Digital Transformation

Digital Transformation is the #1 priority for boards and CEOs. It’s a $1.7 trillion industry in 2019. And yet 70% of all digital transformations fail. Why? And what can a project manager do about it? Tony Saldanha, speaker, author and ex-VP from Procter & Gamble, offers his perspective from having led industry defining digital transformations over a three decade career. Hear Tony speak on why digital transformations fail and what you can do about it.

Vendredi 10 – Webinar – PMI – The Agile Enterprise: Managing Financial Aspects in Agile Projects

Agile is a new approach, and traditional project finance management may not be relevant or can become an impediment to agility. Agile is or should be based on trust, and in an Agile organization, most of the financial planning and reporting should not be necessary. However, very few organizations have the necessary conditions to abolish tight financial management. This webinar will propose a few financial management approaches for Agile projects, highlighting the necessity as well as the challenges of each of the proposed models.

Hexagon est partenaire de DantotsuPM

Mardi 14 – Lausanne – SMP – PLATEFORME 10: le nouveau quartier des arts de Lausanne

Transformant une zone industrielle en un nouveau quartier des arts de 25000m2 à côté de la gare de Lausanne, PLATEFORME 10 aspire à devenir un lieu de vie ouvert à toutes et tous, rassemblant sur un même site 3 musées avec une identité propre ainsi que de nombreuses autres activités culturelles, récréatives et sociales.

A l’issue de la présentation, chacun pourra évaluer l’ampleur de ce projet majeur, l’un des plus ambitieux projets culturels européens avec un atout de taille : la construction d’un très important quartier des arts au cœur d’une ville, à proximité immédiate d’une gare très active, véritable hub du trafic ferroviaire suisse.

Mardi 14 – Webinar – PMI – Using Serious Games to Improve Your Project Management Skills

Serious games are defined as games that have a primary purpose other than entertainment. Games have been known to shorten the learning curve and as one of the best ways to break patterns and adopt new habits. In this session, we will shortly present the science and research behind it and how it can help you become better at your job and learn new tricks.

FDF est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 16 – Cergy – PMI France – Le chef de Projet augmenté

« Le dual management : entre l’homme et la machine, des démonstrations pour une approche pragmatique et concrète», animée par Raphaël Borne-Mamede et Antonin Roberge, de la société Scalian

L’introduction constante de nouvelles technologies (IA en tête) dans tous les domaines ouvre bien des possibilités. Comment le manager du XXIème siècle peut être « augmenté » par des outils embarquant de l’intelligence artificielle ? Les nouveaux traitements de la donnée permettent notamment de se pencher vers de nouvelles perspectives en termes de management de projet qui seront présentées lors de la conférence :

  • Relisez ce billet de Scalian sur le sujet

    Accompagner une équipe dans les repositionnements tactiques et stratégiques : présentation du prototype SMAP (Smart Action Plan)

  •  Recentrer la valeur perçue des PMs/PMOs au profit d’activités à plus forte valeur ajoutée (analyses plus fines, relations humaines gérées différemment, prise de décision plus rapide et efficace, …) : présentation du prototype Hector, le PmBot  (Assistant chef de projet digital)

Jeudi 16 – Paris – Combiner la Théorie des Contraintes, le Lean et le Six Sigma par Philip Marris

Est-ce que le “TLS” – l’intégration ou la combinaison de la Théorie des Contraintes avec le Lean et le Six Sigma – est une bonne idée ? Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Comment se renforcent-ils les uns les autres ? Quelles sont les incompatibilités ?

Les efforts d’amélioration industrielle déployés au cours des 30 dernières années ont été entravés par des querelles concernant les mérites relatifs des différentes approches et des supposées incompatibilités ou différences fondamentales entre elles. TLS estime, au contraire, que nous devrions chercher à les combiner, créant ainsi un système contenant les meilleurs aspects de chaque mouvement.

Jeudi 16 – Montréal – PMI Montréal – Déjeuner des gestionnaires de projet en technologie de l’information

Cet événement consiste à réunir autour d’un déjeuner les gestionnaires de projet en technologie de l’information afin qu’ils échangent, pendant une heure trente, sur les défis auxquels ils font face dans leurs environnements et projets respectifs.

Jeudi 16 – Birmingham – PMI UK – Effective Goal Setting

cliquez sur cette image pour voir un billet d’explication

According to world renowned Life Coach and Communicator Tony Robbins, ‘Goal Setting is the Secret to a Compelling Future.’ It’s also a true fact that many people who are successful in life, are Goal setters.  So with that in mind why do so many of us fail to achieve what we set out to do?  What stops us?  Why are Goals so hard to achieve?  In this interactive and engaging workshop, you’ll learn what the different types of Goals are, how to be SMART at setting them, perhaps why SMART may not be enough and understand whether achieving Goals the most important thing.


Lundi 20 – Saclay – PMI France – Je me suis royalement plantée, et alors ?

Dans une culture valorisant le résultat, échouer fait peur. Nous avons même presque banni ce mot de notre vocabulaire. Et pourtant, échouer est le meilleur chemin pour développer les qualités qui feront de vous un leader authentique. Une conférence inspirée d’un cheminement personnel et qui tente d’offrir une raison d’être nouvelle à ce que nous considérons comme nos échecs.

Mardi 21 – Paris – CSP – La journée de la transformation

Cet évènement est ouvert aux Responsables Formation, Responsables des Ressources Humaines, Managers et Dirigeants qui souhaitent expérimenter et transformer leurs équipes.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Mardi 21 – Saint-Ouen – SMaP – quatrième séminaire « maîtrise de la gestion des projets industriels »

Ce séminaire est devenu le rendez-vous annuel des responsables de la gestion des projets industriels. Outre un maintien de la compétence professionnelle, il est un temps d’échange au sein d’une communauté professionnelle qui s’affirme. Il devrait susciter votre intérêt. Le traditionnel débat de fin aura cette année une couleur Estimation. Il suivra en effet deux présentations traitant de la problématique des coûts et de la structuration des données de référence.

Mardi 21 – Luxembourg – PMI Luxembourg – Alignement des rôles du chef de projet au type de projet : une approche dynamique

PMI Luxembourg ChapterLe sujet autour du management de projet sera traité par Omar Bentahar et son intervention sera complétée par celles de plusieurs membres de l’Association PMI Luxembourg Chapter. Ces chefs de projet expérimentés apporteront un témoignage sur leur expérience en la matière au sein de leur entreprise et de leur secteur d’activité respectif.

Mardi 21 – Webinar – Scrum.org – Answering Those Hard Questions About Coaching and Scrum

Coaching is a crucial skill for effective team delivery. Creative work thrives when people are happy and collaborating, but people are complex and that can undermine an effective team. Coaching is all about helping people see the ‘truth’ to be more effective and happy. Professional coaching is the discipline supporting that objective. But where does that fit within Scrum? Is it the role of the Scrum Master, or should everyone develop these skills?

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mardi 21 – Webinar – PMI – Strategies for Developing the Most Sought-After Leadership Qualities: Communicating with Impact

Communicating with impact is the most important skill executives use to inspire, negotiate, and motivate others to bring about their desired outcomes. This webinar describes a practical approach to building and habitualizing powerful communication skills, which participants can use in all communication modalities including: one-on-one, meetings, and presentations.

Mercredi 22 – London – PMI UK – Project Data Analytics Event: Hype or reality?

We are mixing things up a little for 2020 and will be starting the year off with a panel session comprising a series of 10 min presentations and followed by a discussion covering:

  • The case for change and why we need a collaborative approach to data quality/volume
  • The need for change within the oil and gas sector. What else is happening in the world of data that will help to shape progress?
  • Perspectives from academia. Current research, initiatives and a glimpse into the future.
  • From operations to project delivery. How data science is impacting the utility sector.
  • Is project delivery dead? Perspectives from financial services and the role of data.

Mercredi 22 – Webinar – PMI – La gestion des bénéfices : ouvrir la boîte noire des bénéfices pour en révéler la production collective

Dans ce webinaire, nous vous invitons à une démarche réflexive sur la gestion des bénéfices. Le webinaire met en évidence certaines situations problématiques de la gestion des bénéfices. Saisissez cette occasion pour explorer ces situations avec nous qui pourront par la suite ouvrir sur de nouvelles approches à la gestion des bénéfices.

Relisez ce billet sur la réalisation des bénéfices

Mercredi 22 – Webinar – PMI – Standards Transformation and the PMBOK Guide: Evolution and Revolution

Version française sur Amazon

Understand concepts associated with a principle-based and systemic view of project delivery. Understand the project delivery landscape and associated delivery approaches. How these concepts are being incorporated in the PMBOK Guide – Seventh Edition ?

Jeudi 23 – Basel – PMI Switzerland – Hybridization: tear down the wall between waterfall and agile!

Should we choose between waterfall and agile project management methodologies or can we play both? Hybridization and cross-fertilization within project management cultures, methods and practices are the way to reach nowadays and future challenges.  When approaching the challenges of Business Transformation one question looms large: How to transform businesses and succeed by convergence of predictive and iterative framework?

PMGS est partenaire de DantotsuPM

Stéphane Derouin is going to answer the question through the evolution of music: classical, jazz, rock… In addition, Stéphane will show us how PMI® embraces this evolution by sharing two major experiences with large companies.

Jeudi 23 – Rabat – PMI Morocco – Systèmes d’information projet (PMIS) et mise en place d’un environnement EPPM (Enterprise Project Portfolio Management)

Jeudi 23 – London – PMI UK – To Plan or Not to Plan – Measure your Front End Planning.

Poor scope definition is recognized as one of the leading causes of project failure, resulting in cost and schedule overruns, and long-term operational issues. As a result, front end planning is one of the most important processes in the construction and operation of a capital asset. The PDRI methodology is proven to reduce risk in capital project delivery by promoting rigorous scope definition and a collaborative review process during front end planning resulting in better team alignment and improved transparency on identified gaps and risks.

Jeudi 23 – Webinar – APMG – Sharing the value of Change Management

Melanie Franklin
Melanie Franklin (Co-Chair of the Change Management Institute UK Chapter)

Too often change management is an after-thought, if it is considered at all. Our profession is not seen as an essential element in realising benefits, but an optional set of communication activities to explain projects to those impacted. In this webinar, presenter Melanie Franklin (co-lead of the Change Management Institute’s UK Chapter) will argue that to get the recognition needed for the value of change management activities, we must explain the outcomes we achieve, demonstrating how we can help the business achieve its objectives.

Vendredi 24 – Bordeaux – CSP – Journée de l’innovation managériale 2020

Venez vivre la réalité des transformations et des changements….dans tous leurs états.

Vous portez une transformation et vous souhaitez trouver les mots justes pour engager vos équipes ? Vous souhaitez expérimenter et vous confronter à des pratiques innovantes ?

CSP est partenaire de DantotsuPM

Vendredi 24 – Webinar – Agile Alliance – Welcome to the Agile Coaching Network

A monthly live webcast and podcast that enables you to learn and share with other Agile practitioners. The ACN is open to everyone and is made possible by your Agile Alliance membership

Vendredi 24 – Webinar – PMI – The Agile Enterprise: Hybrid Projects – What Does it Mean? A Review of Hybrid Frameworks

Although many practitioners believe that Agile started in software development, Agility started long before the publication of the Manifesto for Agile Software Development (aka Agile Manifesto) at the Enterprise level. Started as an alternative to planned frameworks, in particular as an alternative to the process standardization imposed by Lean Six Sigma, Agile is seen by the Project Management community as ‘the future.’ However, none of the Agile frameworks was developed as a generic Project Management approach. Most, if not all, of them originated as software delivery framework with the ‘developer’ role as the core of an Agile Team.


Mardi 28 – Lille – PMI France – Intelligence Emotionnelle

Dans cet atelier, nous vous proposons de découvrir l’intelligence émotionnelle et répondre à vos questions :

  • Qu’est ce que l’intelligence émotionnelle ?
  • Quelle importance l’intelligence émotionnelle a dans le cadre du management d’équipe ?
  • Comment augmenter les performances de votre équipe projet grâce à celle-ci ?
  • Comment la développer dans le monde des projets ?

Ce sera pour vous l’occasion de vous entraîner sur un cas pratique de projet et de repartir avec des “best practices”.

FDF est partenaire de DantotsuPM

Mardi 28 – Mulhouse – PMI France – Apport des cindyniques dans la gestion de projet

Tout projet est une prise de risque, d’où l’importance de préparer celui-ci en limitant les incertitudes. Tous les dangers sont-ils prévisibles ? Que faire en cas d’impromptu ?

Puits de résilience, doubles hélices du progrès, management de l’impromptu, hommes apprenants… S’intéresser aux outils de la Science des dangers peut faciliter la gestion humaine dans la réalisation de projets complexes. Dans un monde où tout est interaction, à partir des axiomes de système complexe, il sera présenté un modèle qui s’appuie sur l’entité à taille humaine.

nb: pointeur vers la cyndinique.

Mardi 28 – Vincennes – PMI France – L’IA au service de la gestion de grand projet

Milie Taing est la CEO de Lili.ai et aussi une conférencière reconnue dans l’IA appliquée à la gestion des grands projets (conférence pour la chaire Innovation au Collège de France, PMI France, Industrial Project Managers, etc.).

Lili.ai a pour objet l’application des techniques d’intelligence artificielle pour créer un système intelligent qui apprenne des projets passés et en-cours à sécuriser les projets futurs. Ses clients font partie des champions de l’énergie, du militaire et de la construction. Parmi les prix et distinctions reçus par Lili ou sa fondatrice : Prix Rising Star du CogX AI Londres 2017, Les 100 personnalités françaises de l’IA d’Usine nouvelle, start-up IA coup de cœur du Jury à l’université du MEDEF 2018.

Mercredi 29 – Grenoble – PMI France – Innovation : Projet Collaboratif

L’innovation est un levier de compétitivité et de diversifications des activités des entreprises, mais le passage d’un concept développé en laboratoire à un produit industriel générant du chiffre d’affaires peut s’avérer long et complexe.

Aujourd’hui, les politiques incitatives à l’échelle européenne ou nationale favorisent le développement de ce type de projets. Ils permettent d’accélérer le développement des activités des entreprises et laboratoires par l’obtention de subventions ou avances remboursables pour le financement des travaux de recherche, de transfert industriel ou d’innovation.

Un projet collaboratif rassemble des acteurs complémentaires issus de cultures différentes pour répondre à des enjeux multiples, propre à chaque contributeur. C’est pourquoi la gestion de projet a toute son importance.

Venez découvrir que vos idées d’innovation peuvent devenir une réalité.

Mercredi 29 – Webinar – APMG – Benefits Management: the key to successful digital transformation

Livre sur Amazon

Digital transformations and the fourth industrial revolution are fundamentally changing the way organisations operate.

Whether it is Cloud, Agile, Data, AI, Automation, Robotics or any other technology, how well are you identifying, defining, and realising the benefits from these projects?

Mercredi 29 – Webinar – PMI – The Management of Benefits: Opening the Black Box of Benefits and Revealing their Collective Production

We will present our main findings, and highlight some of the complexities of benefits management. Among others, we will open what we consider as the black box of benefits management. We will also explore the social dynamics in which benefits management often happen, and which affect in turn what comes out of benefits management processes. This webinar will hence allow you to reflect on dimensions of benefit management that are often neglected (or hidden), in spite of playing a key role in benefits managements processes and practices.

Take this opportunity to learn from a different perspective, yet complementary, on benefits management!

Jeudi 30 – Montréal – PMI Montréal – RDV Carrière 2020

Le RDV carrière s’adresse à ceux qui désirent rencontrer des recruteurs, des mentors et des coachs, assister à des conférences, perfectionner leur CV ainsi que pratiquer leurs techniques d’entrevue en compagnie de professionnels expérimentés.

Jeudi 30 – Webinar – APMG – Take the next step with MSP

Details for Managing Successful Programmes (MSP®)

Find out more about programme management and Managing Successful Programmes (MSP®). Understand how MSP can help aspiring senior project and programme managers to develop their knowledge and skills so that they can respond to the challenges they face when managing programmes and larger, more strategic or multiple projects.

Vendredi 31 – Webinar – PMI – The Agile Enterprise: Governance in Agile Projects – What Does it Mean?

One of the most interesting aspects of Agile adoption at an Enterprise level is Governance. Perceived by many teams as useless red tape and one of the major impediments for Agile adoption, correct governance can have a very positive impact on in the Agile Enterprise. Rather than being a micromanagement tool, governance can provide visibility on the benefits of Agile adoption as well as creating an environment of trust and collaboration. This webinar is an introduction to SMART governance, the type of governance that will support Agile adoption at the enterprise level rather than preserving the command and control culture.

Hexagon est partenaire de DantotsuPM

Si vous connaissez d’autres rencontres sur le management de projets que j’aurais loupées, merci de me les signaler pour que je les ajoute 🙂 !

Parlons-en : Quand votre client trouve que la prestation est chère.

Vous payerez effectivement un montant élevé mais vous obtiendrez davantage que ce pour quoi vous avez payé !

“You’ll pay a lot but you’ll get more than you paid for”

https://seths.blog/2018/07/youll-pay-a-lot-but-youll-get-more-than-you-paid-for par Seth Godin

Ceci a toujours été une attitude viable dans le business.

Pour les travailleurs indépendants de toutes sortes, elle reste la meilleure.

La partie difficile n’est pas de facturer cher. La partie difficile est de livrer plus que ce pour quoi la personne a payé.

Pourquoi les compétences financières sont-elles cruciales pour les chefs de projet ?

Vous pouvez avoir les meilleures équipes et respecter tous vos jalons, mais en fin de compte, les projets vivent ou meurent souvent par leurs données financières.

Un ami de très longue date m’a invité à lire cet article centré sur la nécessité de connaissance ou au moins de compréhension des finances de base pour tout informaticien.

Je pense qu’il s’applique tout particulièrement bien à la profession de chef de projet. Même si nous ne sommes pas tous très versés ni fanas des aspects financiers, ceux-ci sont souvent au cœur des argumentaires pour déterminer du lancement, de la poursuite ou de l’arrêt d’un projet. Ils sont souvent déterminants pour sa réussite ou son échec. Comme j’ai pu le constater de visu, le cours « finances pour non financiers » très en vogue dans les grandes entreprises est bien apprécié de tous.

« IT financial skills – mind the gap! » fut écrit en anglais par Michael Gentle, Serial entrepreneur

Avec un budget informatique moyen s’établissant entre 2 et 8 % du revenu et 30 à 50 % de capital (Capex) investi, on penserait logiquement que l’informaticien possède, sinon une connaissance robuste des données financières de l’informatique, au moins une compréhension raisonnable de l’essentiel pour qu’il puisse voir comment ses activités quotidiennes contribuent à ces chiffres.

Eh bien, détrompez-vous. Seul le sommet de la direction informatique comprend vraiment ce que les chiffres représentent, ou plus précisément supposent représenter, parce que, comme nous verrons plus loin, il existe une marge significative d’erreur. Le reste, donc la grande majorité du service informatique a peu d’idées sur comment leur travail quotidien impacte les résultats financiers de la société. Ils ne s’en soucient probablement pas particulièrement. Pas parce qu’ils ne sont pas pros, mais parce qu’ils ne le considèrent pas comme faisant partie de leurs responsabilités. Ils sont là pour réaliser l’analyse, le développement, le support et autres tâches des systèmes informatiques. Les finances sont le boulot de leurs managers  ou des comptables du département financier.

Et pourtant, c’est le travail quotidien de ces personnes, construit sur des corrélations complexes entre des équipes de spécialistes, qui permet d’atteindre ces résultats financiers.

Comment des personnes qui estiment que les données financières informatiques ne font pas partie de leurs responsabilités peuvent-elles fournir les informations précises qui seront en bout de ligne converties en données financières pour 2 à 8% du revenu et 30 à 50% des investissement en capitaux ?

La réponse, bien sûr, est qu’elles ne le peuvent pas. Par exemple, un sondage de PSB Research auprès de décideurs de l’informatique a constaté que presque les trois quarts d’entre eux estiment leur marge d’erreur de 5 à 20% dans leurs coûts réels, tandis que seulement 12% auraient une marge d’erreur de moins de 5%. Pour 100 millions d’euros de budget informatique, cela signifie que les chiffres pourraient être erronés de 5 à 20 millions dans 3 sociétés sur 4 !

Autrement dit, pour un budget de €100m, les dépenses réelles pourraient être de €80 millions comme de €120 millions, ce qui n’est pas exactement de la menue monnaie.

Le sondage confirme simplement ce que la plupart d’entre nous soupçonnaient déjà. Au cours de mes nombreuses années passées dans l’industrie, puis dans les services informatiques et la vente de logiciels, j’ai régulièrement entendu dire que les gens – dont les cadres exécutifs – admettent ouvertement qu’ils ne connaissent pas précisément la différence entre dépenses d’investissement (capex) et opérationnelles (opex) !

  • Ni encore, ce qu’est la dépréciation et comment elle s’applique aux systèmes d’information.
  • Ni la différence entre un compte de résultats et un bilan.
  • Ni comment les provisions améliorent l’exactitude du rapport mensuel.
  • Ni la différence entre un budget et un prévisionnel.

Faites le test !

need for budget - besoin de budgetPour voir comment vous vous en sortez sur l’essentiel des données financières, prenez ce test rapide 1-minute survey et voyez les résultats. Vous pouvez aussi passer à travers le IT Financials Glossary et tester votre compréhension de l’essentiel de la terminologie financière anglo-saxonne.

Manque de compréhension mutuelle

Ce ne serait pas si terrible si les contrôleurs financiers jouaient leur rôle de gardiens et de protecteurs et étaient capables de capturer de telles erreurs. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Beaucoup de sociétés souffrent du dilemme classique d’informaticiens ne connaissant pas assez la finance et de financiers ne connaissant pas assez l’informatique. Donc, l’informatique donne des chiffres à la finance, qui doit trop souvent les prendre pour argent comptant. C’est aussi vrai pour les budgets que pour les données de consommation réelles. Ces mêmes chiffres sont même parfois refacturés en interne au business, qui n’aura que peu d’idées de ce pour quoi il paie…

OK, et alors ? Qui s’en soucie ?

L’informatique, c’est de la technologie et de la livraison de solutions pour le business, non ? Depuis quand les finances font-elles partie de la description de poste de l’informaticien ?

Eh bien, elles pourraient ne pas faire partie de la description de poste, mais les chiffres pilotent tout. Vous pouvez assembler les meilleures équipes projet, atteindre tous vos jalons et produire tous vos livrables avec la bonne qualité, mais en bout de course, vos projets et logiciels informatiques résultants vivent ou meurent en fonction de leurs résultats financiers.

Et ceci est vrai depuis la planification d’investissement et les prévisions budgétaires jusqu’à la gestion des coûts et leur imputation :

  • Planification d’investissement : de pauvres pratiques financières peuvent aboutir au choix de mauvais projets d’une perspective business : le projet va probablement échouer malgré les meilleurs efforts de chacun !
  • Prévisions budgétaires : des budgets de projet, par définition basés sur des suppositions et des estimations pas toujours réalistes, sont alors souvent gravés dans le marbre au lieu de se développer naturellement par prévision mensuelle au fil du mûrissement. Pour la plupart des projets, c’est souvent le budget et non pas le consommé (les dépenses) qui est erroné.
  • Management des coûts : une attention insuffisante aux données financières aboutit à une énorme masse de travail de suivi et de rapports frustrants à construire et sans réelle valeur-ajoutée. Ceci laisse les projets et applications informatiques exposés à des réductions de coûts par défaut.
  • Imputation : les clients business ont souvent peu d’idée de ce qu’ils payent. Le projet informatique et les responsables d’applications sont habituellement incapables de comprendre leurs difficultés financières, aboutissant à un focus sur les coûts plutôt que sur la valeur.

Tout le personnel informatique et pas seulement la direction doit augmenter sa compréhension du domaine financier

En fin de compte ce sont les actions de chacun qui contribuent à l’exactitude, la ponctualité et la crédibilité des chiffres.

Cela exige la mise en œuvre de processus financiers de base pour les prévisions budgétaires et le management des coûts dans une structure de management de projet qui va au-delà de la seule livraison du projet.

Quand le produit du projet est transféré aux équipes de support, la référence de base financière est à peu près établie et le suivi des bénéfices devra alors s’y poursuivre.

Michel Gentle est un consultant informatique de données financières et l’auteur de « An Introduction to IT Project Financials – Budgeting, Cost Management and Chargebacks ». Pour d’autres articles sur ce sujet, visitez www.itprojectfinancials.com.

SMPP est Partenaire de DantotsuPM

12 Mai – Webinar – les 10 meilleures astuces pour réussir vos cas d’affaire

Top Ten Tips for the Business Case

Webinar en Français animé par Jean-Philippe Di MAGGIO avec des supports de formation en anglais.

Jean-Philippe Di MAGGIO

Avez-vous déjà hésité sur comment vous y prendre pour lancer un nouveau produit ou projet ?

Quelle est la meilleure méthode pour obtenir l’approbation de votre projet ?

Le « Business Case » est votre outil d’aide à la décision. Il met en lumière les bénéfices et les coûts (financiers et non-financiers). Il est la démonstration de la valeur qui sera créée par votre projet.

Ce Webinar a pour but de vous donner une vue d’ensemble du « business case ».

Il présentera une dizaine d’astuces pour faire sortir votre cas d’affaire du lot et obtenir les accords nécessaires au démarrage du projet !

Inscrivez-vous, c’est gratuit, et c’est un bon moyen d’apprendre pendant la pause déjeuner.

Enregistrer

10 May – Webinar #PMI® UK – Benefits-led Portfolio Management: Maximising Capital Investment Returns

 

How can sponsors be sure that their projects or programmes will create business value?

book on Amazon

Matt Williams will argue that projects and programmes need to sit within an investment portfolio aligned with organisational goals and objectives if business value is to be created and benefits realised.

Selecting a balanced portfolio of initiatives that contribute to an organization’s goals requires each initiative to have a realistic, validated business case. These business cases should contain measurable Lead Indicators of Benefits Realisation to enable performance measurement both during and post-execution.

The presentation will also explore techniques for maximizing the return on portfolio investment to avoid the common pitfalls of Value Exaggeration, Value Destruction and Value Decay.

Matt’s recommendations to maximise the value from project/programme delivery

  1. Engage stakeholders early to drive a shared vision of the initiative and how and who will create business value
  2. Create Benefit Maps so all parties understand the relationship between project outputs and desired business outcomes
  3. Use measurable ‘Lead Indicators’ to support forecasting of Benefits Realisation performance both during- and post-delivery.

For more information about the event please click here

SMPP est Partenaire de DantotsuPM – Référentiel SMPP gratuit téléchargeable.

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

Enregistrer

1 November – Zürich ( #PMI ®) – A journey inside Bank regulatory projects

Automatic Exchange of Information: A journey inside Bank regulatory projects

Serge Garazi
Serge Garazi

After the global financial crisis of 2008, banks have been heavily pressured by governments and regulatory authorities to comply to financial law and regulations (Dodd-Frank Act, MiFID, FIDLEG, ..).

The Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA), a United States federal law demanding that banks report their US Clients (also those who live in Switzerland) is active since 2014. The Automatic Exchange of Information (AEoI), building on FATCA, will become reality for Switzerland for most other clients on 01 January 2017!

But what is it to implement this kind of projects in a demanding industry such as banking? And what are here the challenges that a Project Manager is faced with in his daily job?

Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM
Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Come find it out on this unique opportunity, where Serge Garazi, an expert Project Manager in this field, will guide in a journey through lessons learned, insights and tips for improvement in these challenging projects.

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM
Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

13 July – Webinar – Cost Management: Principles for practical success on your projects

PMI UK Webinar July 13 2016
Get more information and register online.

PMI Members only.

Enregistrer

Enregistrer

June 16 – Zurich – Project NEEO – The Thinking Remote

From unknown to  $1.6M and 6000 backers in less than a month!

Raphael Oberholzer, NEEO Co-Founder
Raphael Oberholzer, NEEO Co-Founder

On January 12, 2015 NEEO, the thinking remote was an unknown company and product.

Just 24 hours later NEEO had collected $130,000 US Dollars and 200 backers for our Kickstarter campaign. In just 30 days after January 12, 2015, more than 6000 people from all over the world contributed almost $1.6 Million US dollars to help a small Swiss startup build a revolutionary new remote control device.

In the same 30 days, over 350 articles were published about NEEO in almost all european languages and Japanese, Chinese, Korean to list just a few.

Come and learn more about crowdfunding, building a global brand in 30 days and of course NEEO, the thinking remote with Raphael Oberholzer, NEEO Co-Founder.

Partenaire de DantotsuPM
Partenaire de DantotsuPM

connaissez-vous la règle des 18 mois et pourquoi des projets sont annulés pour de mauvaises raisons ?

Why Projects Are Cancelled For The Wrong Reasons

http://www.fatcat.com.au/news/home/Ask+an+Advisor/418_0.html

Un nombre élevé et disproportionné de projets sont annulés par le management à 18 mois.

Comme dans tout projet, il y a un flux et un reflux naturel. Un rythme naturel. Ce que je trouve intéressant est que le rythme semble s’installer dans ce que j’appelle la Règle des 18 Mois.

La règle des 18 Mois déclare que :

Loi_de_Moore
Loi de Moore
Un nombre disproportionné de projets est annulé par le management à 18 mois.

N’oublions pas que beaucoup de secteurs ont un rythme naturel, par exemple technologique. Le rythme technologique le plus célèbre est la Loi de Moore qui prévoit que la croissance dans le nombre de transistors par puce doublera tous les vingt-quatre mois. D’autres lois technologiques qui ont un rythme naturel incluent la Loi de Kryder pour le stockage sur disque (~12 mois) et la Loi d’Haitz pour la production de LED’s (~18 mois).

Pourquoi y-aurait-il une Règle de 18 Mois pour les projets ?

Y aurait-il une certaine loi naturelle dans le travail ? La réponse est simple : oui. La nature humaine.

En regardant en arrière tous les projets que j’ai managés dans ma carrière, le cycle de 18 mois d’annulation des projets revient à travers industries, contextes, technologies, tailles d’organisations et nationalités. La règle semble universelle. Pourquoi ?

Dix-huit est le nombre maximal de mois pendant lesquels le management peut souffrir. Cette douleur est la répétition des efforts de re-justification d’un projet dont on attend encore de voir les bénéfices.

Pourquoi 18 mois et pas 12 ou 24 ?

monthsPensez à un projet donné. La plupart débutent en milieu d’année avec un financement et des ressources alloués à grand-peine par le management en se basant sur le mérite et les impacts et bénéfices potentiels. Quand le cycle budgétaire suivant arrive, le projet est bien lancé et le financement est presque assuré car le projet a démarré depuis moins d’une année et que personne ne s’attend à ce qu’il ait déjà un impact. Donc, les ressources sont maintenues en place et le projet continue de progresser.

Le deuxième cycle est une question totalement différente.

Quand le cycle budgétaire suivant survient, des questions s’ élèvent sur le projet :
  • Est-ce que ce projet est toujours aussi important ?
  • Y-aurait-il des projets plus importants que nous devrions financer au lieu de celui-là ?
  • Atteignons-nous les progrès escomptés ?
des budget limités, voire compressés...
il faut se battre pour chaque nouvelle année de financement !
Pourquoi ces questions ?

Parce que chacun dans la chaîne de management doit re-justifier le projet pour encore une autre année de financement. C’est ce deuxième tour qui cause toute l’angoisse. Le résultat est que le management arbitrera s’il faut se battre pour une autre année de financement ou laisser le projet mourir et éviter cette peine. Comme nous pouvons tous l’apprécier, éviter la douleur est une réaction humaine naturelle.

Si le management pouvait voir la valeur (quelque chose qui justifie la peine), approuver que le projet continue ne serait pas un problème. Là où la plupart des équipes de projet s’attirent des ennuis est qu’elles ne saisissent pas cette réaction d’évitement de douleur du management. Dans leurs esprits, le management devrait seulement obtenir les financements et avoir confiance en équipe.

Le résultat est qu’un grand pourcentage de projets sont tués à 18 mois parce que l’on n’a pas démontré leur valeur.

Attendez ! Dites-vous. Nous avions un accord que ce serait un projet sur plusieurs années et que les bénéfices ne viendraient qu’à la fin. Ceci ne prouve-t-il pas que la Règle des 18 Mois ne s’applique pas ? NON. Si vous croyez vraiment que vous pouvez éviter le problème en obtenant un accord au départ, alors vous ne comprenez pas la nature humaine. Au cas où votre projet passerait le jalon des 18 mois, la peine grandira avec chaque cycle ultérieur. Ce qui signifie que vous devrez démontrer une valeur et un impact toujours croissants pour pouvoir continuer. La douleur ne part pas avec le temps. En réalité, elle augmente.

Ce n’est pas la faute de la direction. C’est la faute de l’équipe de projet qui échoue à comprendre le désir du management d’éviter la douleur.

Comment une équipe évite-t-elle cette règle ?

règle des 18 moisSuivez les quelques étapes simples suivantes :

1) Comprendre le cycle de votre organisation (ou votre client) pour vous assurer que vous comprenez le timing. Quand les budgets et/ou les stratégies sont-ils bouclés chaque année ?

2) Définir votre portée de projet et de livrables pour être certains que ce que vous livrez a un impact/une valeur avant que la règle ne soit appliquée.

3) Pour les projets qui s’étendent au-delà de 18 mois, découpez-les et faites de chaque partie un projet distinct. Pourquoi ? Pour esquiver le problème d’évitement d’une peine qui s’intensifie avec le temps car chaque projet remet les compteurs à zéro.

Partenaire de DantotsuPM
Partenaire de DantotsuPM

Dans mon expérience, j’ai vu la règle des 18 mois appliquée à des projets qui auraient du être tués dès le départ et à d’autres qui n’auraient jamais dus être arrêtés.

Cette apparente prise de décision aléatoire du management peut être perturbante et démoralisante dans une organisation. Si vous êtes dans le management, regardez-vous dans le miroir et comprenez que la nature humaine joue un rôle dans votre prise de décision de tuer des projets. Aidez vos équipes à le comprendre.

Si vous menez un projet, utilisez ces stratégies de management de projet simples afin d’éviter ce que dans le passé vous aviez attribué à des caprices du management.

CSP est partenaire de DantotsuPM
CSP est partenaire de DantotsuPM

En comprenant la Règle des 18 Mois, vous pouvez vous assurer que vos projets auront l’impact que vous désirez.

Bonne chance !