Quels sont les bénéfices d’adhérer au PMI

Sincèrement, au vu des bénéfices que propose le PMI, je pense que l’adhésion de 159$ comprenant l’adhésion au chapitre de votre choix est très facilement  amortie par les membres…

Veuillez trouver ci-dessous quelques-uns des avantages à être membre du PMI et du chapitre PMI France:

  • Formations PMGS
    Partenaire DantotsuPM

    Coût du renouvellement de la certification PMP® réduit à 60$ (au lieu de 150$)

  • Aide à la recherche d’emploi (Partenariat avec la société VOLT (ex VoltEurope) et liste Jobseekers)
  • PMI Hardship Policy (adhésion gratuite pour un ou deux ans en cas de licenciement, si membre depuis au moins 3 ans)
  • 150 heures de conférences gratuites par an sur les aspects du Project Management (avec PDUs)
  • Accès à un réseau de spécialistes en Management de Projet
  • La version électronique du PMBOK (format PDF) et de tous les Standards PMI
  • Accès gratuit à une librairie électronique de plus de 300 livres complets sur le Project Management et le management (format eReads)
  • Conseils pour préparer les certifications (CAPM®, PMP®, PgMP®, Risks, Scheduling, Agile) et conseils pour entretenir et renouveler ces certifications
  • Tarifs préférentiels pour les conférences et congrès internationaux organisés par PMI®
  • Accès gratuit à plus de 36 « Community Of Practice » et leur nombreux wébinaires sur http://www.pmi.org

pmi_france_anime_bbr2et bien davantage si vous adhérez à un chapitre local, voir: http://www.pmi-france.org/index.php/etre-membre/comment-devenir-membre

Et ceci en sus de vous permettre de rencontrer d’autres chefs de projets et experts du domaine lors de nombreux événements locaux.

August 2 – Webinar (PMI) – Outliers: The Story of Success (Malcom Gladwell’s Book Review)

Learning Education and Development (LEAD) Community of Practice Webinar

This webinar will review the book by Malcom Gladwell entitled « Outliers: The Story of Success« .

Gladwell’s main themes that include:

  • OutliersTalent is important in achieving success but so are many other factors that lead to success.
  • Practice and repetition are key to developing expertise
  • Success often is not about individual accomplishment and effort but more about how society, such as family, culture and friends, affects individuals to help them become successful.
  • Those who have advantages tend to accumulate more advantages while those without tend to remain disadvantaged.

There are few if any out of the blue successes. Rather they are in the main the product of the combination of talent, nurture, timing, opportunity, and effort. The key is in their combination, as no one is sufficient for an individual to be successful, there needs to be a nexus before success can happen.

Hear these ideas and learn about Outliers!

View the webinar details and Register for this webinar

la structure de découpage du projet (Work Breakdown Structure: WBS) par Philip Diab (R)

The Work Breakdown Structure (WBS) par Philip R. Diab

Philip DiabSi je devais identifier un seul outil/méthode/processus qu’il faut maîtriser parfaitement pour les chefs de projet, ce serait la structure de découpage du projet (WBS). Encore, je suis toujours stupéfié que dans certains des ateliers de travail poussés que je conduis sur la gestion de projet très peu de praticiens comprennent ce qu’est un WBS et comment développer un bon WBS qui aidera dans la planification de projet.

Heureusement, cette semaine j’enseigne « les essentiels du management de projet » donc mes attentes du savoir des participants sur le WBS sont assez faibles. C’est l’un des sujets que j’essaye de ne pas couvrir à toute vitesse, même si cela signifie que je déborde le temps qui lui est imparti dans l’agenda de l’atelier. L’endroit où je commence d’habitude est par la définition standard du WBS selon le PMBOK, qui expose :

“A deliverable-oriented hierarchical decomposition of the work to be executed by the project team to accomplish the project objectives and create the required deliverables.  It organizes and defines the total scope of the project.”

Dans la communauté de management de projet il y a deux vues du développement de WBS. Un groupe se concentre sur l’identification des tâches qui sont nécessaires à accomplir sur le projet. Ce que cela signifie est qu’ils aiment identifier tous « les verbes » associés au projet. Dans ce cas, l’argument est qu’en identifiant les activités, on est capable de produire l’échéancier à partir du WBS. Dans certains outils de planification, il y a même une option pour produire une vue imagée de l’échéancier comme un WBS.

Il y a un autre groupe qui est concentré sur l’identification de tous les livrables qui doivent être produits par l’équipe projet. Ce que cela signifie est qu’ils identifient tous « les noms » associés au projet. Je suis un partisan de cette dernière vue. En travaillant sur la définition de tous les livrables, nous sommes capables de produire une liste des éléments à fournir par le projet. L’identification des tâches, l’évaluation et la planification sont donnent en effet des activités qui suivent mais à mon avis ne font pas partie du développement du WBS.

Voici quelques bons trucs qui m’ont servi bien dans le développement du WBS

  • Concentrez-vous le quoi pas le comment. ”Qu’essayons-nous de faire, pas comment ?”
  • Le WBS est une activité d’équipe, il devrait impliquer les parties prenantes du projet, pas seulement le chef de projet.
  • Donnez l’occasion à l’équipe de « remuer ses méninges » (brainstorm) en utilisant des post-it pour qu’ils puissent travailler tant de haut en bas que de bas en haut. Cela permettra de prendre en compte de multiples styles de travail. Ceux qui aiment commencer par la vue d’ensemble et ceux qui aiment les détails peuvent être satisfaits de cette réflexion en commun d’une façon qui les met à l’aise.
  • “Les mauvaises idées” devraient être encouragées pendant le remue-méninge et prises en compte lors de regroupements de livrables plus tard. L’avantage d’identifier un livrable qui est en dehors du périmètre projet est que cela peut être parqué sur une feuille séparée et documenté plus tard en tant que tel.
  • Assurez-vous de documenter les suppositions faites par l’équipe et d’utiliser ensuite ces suppositions comme une entrée potentielle dans l’identification des risques.
  • Ne vous contraignez pas à essayer de fournir les éléments dans l’ordre, cela viendra plus tard.
  • Assurez-vous que l’équipe documente les livrables internes et externes. Chez IBM nous utilisions le terme « produit de travail » pour des livrables internes pour les distinguer des livrables qui entrent dans un énoncé des travaux (statement of work).
  • Capturez les deux types de livrables. Beaucoup d’équipes oublient souvent qu’une une charte de projet et un plan projet sont en réalité des livrables qui devraient apparaître dans le WBS.
  • Utilisez le développement du WBS comme une opportunité de construction d’équipe en rassemblant les membres du projet et en accélérant les étapes de développement d’équipe.
  • Rappelez-vous la règle de 80 heures par lot de travail. À un bas niveau dans le WBS, on trouve les lots de travail. Ces lots de travail sont des livrables composés de tâches dont la somme devrait atteindre environ 80 heures d’effort.

Les bénéfices et utilisations du WBS sont multiples.

En identifiant la portée totale du projet par une décomposition par livrables, le WBS aide l’équipe de projet à réaliser les choses suivantes :

  • Comprendre ce qui est « à l’intérieur » et ce qui est « à l’extérieur » du périmètre du projet. Ce qui n’est pas listé, est en dehors. Ce processus peut permettre l’équipe de projet de documenter qu’un livrable donné est à l’extérieur du périmètre.
  • Envisagez les secteurs potentiels de risque, en vous servant des suppositions documentées.
  • Construisez une fondation pour développer une référence de base solide de projet et chaque lot de travail peut être utilisé pour identifier des tâches principales selon règle des 80 heures.
  • Communiquez avec des parties prenantes sur les besoins potentiels qui pourraient être demandés en croisant exigences et livrables.
  • Établissez une responsabilité claire pour les lots de travail et assignez des propriétaires/champions.

Work Breakdown StructureIl y a beaucoup d’autres trucs et bénéfices pour le WBS, tels que le système de codage qui peut être utilisé ou comment se servir du WBS pendant la phase d’exécution et dans le processus de contrôle. Même si chacun de ceux-ci est une considération importante, mon focus pour ce billet a été en utilisation du WBS comme un robuste point d’ancrage pour l’équipe pendant le processus de planification.

Je conclurai en soulignant qu’un bon WBS peut en effet être un facteur différenciant entre un projet réussi et un échec. Ceux qui ne sont pas familiers avec le WBS ou ne savent pas comment le créer doivent passer du temps à parcourir le PMBOK Guide et autres livres qui contiennent les appropriées.

Microsoft Project
Partenaire de DantotsuPM

August 7 – Webinar (PMI) – Exercise Your Right Brain to Maximize Effectiveness

A PMI IS CoP Professional Development Team Webinar: Exercise Your Right Brain to Maximize Effectiveness

Irene Cousino
Irene Cousino

With Irene Cousino, PMP®, CPC®, ELI-MP on Wednesday August 7th, 2013 at 12:00pm (EST)/6PM CET/France.

Our jobs as Project Managers require many left brain skills such as solving problems or analyzing data. However, that alone will not necessarily ensure a successful project. While project results are never certain, we can get a leg up by partnering with our right brain, to hone our emotional intelligence.

This presentation will give you insights into how emotional intelligence, combined with how you “show up” as a leader, can help you to manage your project team, and other aspects of your life to a more successful outcome.

For speaker bio and topic details, please visit our website Click here for Details!

L’importance d’une stratégie de gestion documentaire efficace pour la réussite des projets (R)

Par Neil Stolovitsky, Consultant Senior en gestion de projets en mars 2010. Vous trouverez ici l’original en anglais de son article sur le site Australien de Project Perfect.

Et sa traduction intégrale en Français sur la section « livres blancs » du site de Genius Inside.genius inside web site

Comme l’auteur, Neil, le fait très justement remarquer, au cours de la vie du projet, le chef de projet produit de nombreux documents tels que plan projet, prévisions d’utilisation des ressources, budget, études de faisabilité, contrats fournisseurs, états d’avancement, gestion des risque, revues d’implémentation, demandes de changement, minutes de réunions…

La manière dont les documents sont gérés par le Chef de Projet est souvent un facteur clé de succès, ou d’échec du projet. D’où l’importance d’une stratégie de gestion documentaire efficace pour les Chefs de Projets et son incidence sur la visibilité projet et son utilité dans la gestion des changements.

Le rôle des documents projet

Le concept de la planification est, par nature, destiné à atténuer et gérer l’inattendu. Les documents projets jouent un rôle central pour le développement du planning, et également pour communiquer sur l’avancement et le statut du projet vers toutes les parties prenantes. La façon dont les documents sont gérés permet même de déterminer la maîtrise du PM et sa capacité à répondre aux impondérables.

Les chefs de projets expérimentés et ceux qui bénéficient d’un PMO efficace auront le plus souvent développé un certain nombre de documents standards pour exécuter leurs projets avec excellence dans chacune des phases du cycle de vie des projets :

4 phases project lifecycle1. Définition du projet – La charte du projet est au cœur de cette phase de  démarrage. Ce document détaille les objectifs et fournit les indicateurs de performance critiques pour réussir le projet.

2. Planification du projet – Dans cette étape, les responsables du projet planifient les activités, s’efforcent d’anticiper les risques, définissent les étapes et ressources nécessaires. Les documents détaillent le planning, les ressources, les points d’acceptation client et le management des risques.

3. Exécution du projet – Dans cette étape, les mots clés sont : suivi et réactivité. Ici les documents du projet capturent les données réelles, les comparent au prévisionnel et le planning est mis à jour. Le suivi des coûts, temps passés, dates, incidents et l’avancement sont documentés dans cette étape.

4. Clôture du projet – Les documents de cette étape détaillent les problèmes non encore résolus, les livrables, les résultats du projet, les processus et meilleures pratiques à utiliser dans le futur : les leçons apprises.

Les risques d’une mauvaise gestion documentaire

pile de papiersGratte-papier ! Bureaucrate ! Aucun chef de projet n’aime se voir affublé d’une telle étiquette. Et, il est vrai qu’il est facile de tomber dans le piège de créer des tonnes de documents qui peuvent aller jusqu’à fausser les jugements et conduire à l’échec. Par exemple, lorsque les documents sont mal gérés, et que des informations pas forcément à jour créent de la confusion ou de la frustration chez les personnes qui cherchent des réponses ou produisent des livrables.

Le premier problème rencontré en gestion documentaire est la donc la quantité d’information, le second sa pertinence (par exemple l’identification des réels points de vigilance), et la mise à disposition  des informations pertinentes pour chaque personne partie prenante du projet.

Neil remarque que la plupart des entreprises n’ont pas mis en place de stratégie qui permette de consolider les informations et de gérer la circulation des documents au sein de l’équipe projet. Il en résulte les symptômes suivants:

Manque de visibilité – Les Chefs de Projet et acteurs du projet n’ont pas tous une vision claire de l’avancement des tâches qui les concernent et du statut d’ensemble du projet. Les documents du projet sont traités de manière isolée et sans lien les uns avec les autres. De plus, ces documents contiennent souvent une redondance d’information qui contribue au manque de visibilité.

Faible sécurité – De faibles mesures de sécurité sont en place, sans règles de gestion et sans workflows pour traiter les documents sensibles. Ceci peut conduire à ce que des informations critiques tombent entre de mauvaises mains, et fassent dévier le projet de ses objectifs.

Perte de données – De nombreux services qui managent des projets n’ont pas les processus et la  capacité nécessaire de stockage de tous leurs documents. Typiquement, ces documents peuvent facilement se perdre ou ne pas être d’un accès facile et donc contribuer au manque d’intégrité des données, ce qui pourrait être préjudiciable lors de la prise de décision.

Collaboration limitée – Les documents d’un projet (feuilles de calcul, textes…) sont souvent gérés en tant que données non structurées dans des emails, sur les postes de travail individuels ou sur format papier. Dans la plupart des cas, ces informations ne sont pas facilement partagées avec tous les membres de l’équipe projet qui pourraient en avoir besoin, et ne sont pas nécessairement sur le même lieu géographique.

Identifier les problèmes entourant la gestion documentaire est donc la première étape essentielle pour éliminer le désordre dans les documents des projets. L’étape suivante est d’adopter les meilleures pratiques développées par des experts en gestion documentaire, leur travail étant de rationaliser la gestion des documents.

Quelques éléments pour une solution idéale

Dans un monde idéal, un chef de projet devrait pouvoir accéder au moindre détail des documents de ses projets, tout en retrouvant facilement les informations les plus pertinentes quand cela est nécessaire. Avant d’adopter une stratégie de gestion documentaire, les chefs de projet ont besoin de bien comprendre leur rôle en tant que « Knowledge Worker » . « Chaque « Knowledge Worker » est un “décideur” qui, si par sa position ou sa connaissance, est responsable d’une contribution qui affecte matériellement la capacité d’une société à fonctionner et à obtenir des résultats » selon Peter Drucker dans son livre « The effective executive »

Lorsque l’on comprend que le succès des projets est intimement lié à la capacité des Chefs de Projets à retrouver les informations pertinentes pour prendre les bonnes décisions, la gestion documentaire ne joue plus seulement un rôle de soutien dans la gestion quotidienne des projets.

Neil explique que les experts en gestion de l’information et en gestion documentaire utilisent les meilleures pratiques de stockage, de gestion, et de suivi des documents afin de renforcer l’entreprise en développant les « Knowledge Worker » qui sont en première ligne dans les sociétés :

Capture de documents – stocker des documents électroniques ou papier de différents formats dans un répertoire unique. Il s’agit surtout de faciliter la recherche des informations pertinentes, ainsi que d’archiver l’historique des données.

Contrôle des versions – avoir des options de réservation/mise à jour, différents niveaux de sécurité afin de contrôler les accès en lecture/écriture et préserver l’intégrité des documents.

Workflows – créer et d’appliquer des workflows personnalisables reprenant les processus et cycle d’approbation des documents de la société.

Reporting et Analyses – échanger des informations entre les documents, comme des consolidations de données afin de créer des rapports et analyses donnant une meilleure visibilité.

Collaboration – partager l’information avec les bons interlocuteurs tout en restreignant l’accès aux autres personnes.

Ces meilleures pratiques sont d’autant plus importantes pour les Chefs de Projets que leur travail quotidien est axé autour de la documentation produite, afin d’assurer le succès des projets dont ils s’occupent.

« PMOs (IT and Business) have become a must-have » in the eBusiness industry (Forrester)

PMOs eBusiness Forrester« Project management offices have become a must-have.
The complexity of managing mobile,web, customer service, and even kiosk strategies — 81% of our eBusiness panel respondents have responsibility for the mobile channel, for example — demands that eBusiness teams manage multiple projects and stakeholder expectations. In response to these increased
responsibilities, the majority of our survey respondents have an IT or business project management office (PMO), or both. 45% have an IT PMO, 27% have a business PMO, and 20% of respondents have combined the IT and business PMO into one office »
According to the Forrester Report:Trends 2013:

Staffing And Hiring For eBusinessby Martin Gill and Rachel Roizen, May 2013

Download and read the full report

infographie : les 6 bonnes raisons de faire du « responsive design » dans votre projet par Octo

Infographie UX by Octo : Responsive et Mobile First

http://blog.octo.com/infographie-ux-by-octo-responsive-et-mobile-first par Philippe Sourget

La mobilité et la multiplicité des écrans ont rendu le « responsive design » incontournable depuis quelques années.   Le taux d’équipement des foyers ne cesse d’augmenter et l’utilisation du mobile au quotidien pousse les UX Designer à adopter des pratiques de conception adaptées avec notamment la méthode “Mobile First” introduite par Luke Wroblewski …

responsive-mobile-first-ux2En complément de cette infographie, Octo vous invite à lire l’article PATTERN UI : le responsive design, la nouvelle tendance du web 

Campana & Schott
Partenaire de DantotsuPM

Et une vidéo de Gary Vaynerchuk

August 24-25 – St Louis (USA) – Get Switched On!!! – Leadership, Project Management & Agile

This is a 2-days Professional Development Event organized by Project Management Institute. There are more than 12 speakers invited for this event. This event is for Project Managers, Resource Managers, Leaders, Business Analysts, and everyone else who wants to improve their Leadership and management skills, and improve their agility to use these skills in their daily work life. Keynote speakers include Chip Eichelberger, Maria Matarelli and David Hults. Three tracks to choose from – Leadership, Project Management and Agile, and mix-n-match sessions as you like. Earn about 16 PDUs.
PMI_STL_PMI_HeaderThis Professional Development Event is brought to you by Metro St. Louis Chapter of Project Management Institute. PMI is a professional organization for Project Managers worldwide. Metro St. Louis PMI is a group of more than 1400 Project Managers in and around St. Louis area.

Event details at http://www.stlpmi.org/meetinginfo.php?id=121&ts=1371135970

2-Day PDD will be an exciting event featuring top notch local, national, and keynote speakers and a total number of 24 interesting topics focusing on both hands-on Agile and Project Management and soft skills related to Leadership areas. We have lined up not just one but THREE Keynote Speakers for you.

Chip Eichelberger
Chip Eichelberger

« Get Switched On! » the first day with Chip Eichelberger. Chip has been an achiever in the only place that counts – the trenches.  After earning his BS from the University of Oregon in 1988, he joined world famous author and motivator Tony Robbins and quickly became the top field sales leader and trainer in his six years there. Formally Tony’s international point-man, Chip will bring customized content, contagious energy and motivate all. He has switched on over 930 conventions and his clients include: Hyatt, Project Management Institute (PMI), Jones Lang LaSalle, Ameriprise, Ford, State Farm, Lenovo, Harley Davidson and ADP.

But that is not all. Besides 3 keynote speakers, we have 3 separate tracks on Agile, Leadership, and Project Management topics (Total 24 topics to select from). It’s up to you – you can stick to one of your favorite track or choose a topic / speaker of your choice.

Download Detailed Agenda here.

PMGS Formations en Management de Projet
Partenaire de DantotsuPM

à lire sur PMI France: l’aventure de la certification PgMP® racontée par les certifiés

Yves Martineu, Alain Bernard, Pascal Marion, Jean Christophe Pautrat
Yves Martineu, Alain Bernard, Pascal Marion, Jean Christophe Pautrat

Un article sur la certification en management de programmes du PMI est à lire sur le nouveau site de PMI France.

Relisez également ces 2 autres témoignages de:

Et, si vous décidez de vous lancer, n’oubliez pas ce guide: PgMP® Exam Preparation – Study Guide & 220 Practice Questions&Answers

PMGS Formations en Management de Projet
Partenaire de DantotsuPM

July 26 – IPM Day Webinar – Positive Leadership and Creativity for Managers

at 10:00 AM EDT – 4PM CET/France

International Project Management Day

Positive Leadership is an essential element for organizational success and Creativity and Innovation helps us excel in a competitive environment. In this webinar, Frank P. Saladis gives a sampling of the information that will be provided live in the August 9-10 and August 14-15 India workshops planned for Dehli and Mumbai.
1 PDU awarded for attendance

Register here