Agenda des événements en management de projets et agilité du mois de février 2020 !

Plus de 40 opportunités d’apprendre, partager et et acquérir de nouvelles idées et compétences au mois de février.

Beaucoup de sessions sur l’agilité, les soft skills, le management des risques, le leadership, Scrum, DevOps…

Mardi 4 – Paris – PMI France – Networking à Paris-Centre

Le pôle parisien du PMI France, vous propose une rencontre de networking, le 4 février, à partir de 18h30. Venez échanger avec la Communauté PMI France autour des bonnes pratiques de la Direction de Projet. Une animation sera proposée sur le thème du networking.

Mardi 4 – Webinar – PMI – Strategies for Developing the Most Sought-After Leadership Qualities: Presence, Confidence, and Courage

Presence, self-confidence, and courage are qualities without which effective leadership cannot take place. To some extent, these qualities are anchored in our DNA, but the science of Neuro-Plasticity tells us that we can develop them significantly beyond our base level. This webinar shares science-based approaches to building our presence, self-confidence, and courage necessary to become accomplished leaders.

FDF est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 5 – Webinaire – PMI France – Région Globale – Le Lean Startup et la Gestion de Projet

Un livre de référence sur ce sujet disponible sur Amazon

Découvrir et comprendre l’essentiel de l’approche Lean Startup.

Comment et pourquoi le Lean Startup modifie le business, le management et les organisations ?

Dans quels contextes cette approche est utile et comment elle peut être complémentaire d’autres méthodes ?

Ce webinar vous permettra de connaître les éléments essentiels de la méthode et de savoir comment les utiliser.

Mercredi 5 – Webinar – PMI – Driving a New Culture to Embrace the Digital Age

The advancement of the Internet over the past two decades has taught us that we must run our organizations differently for our businesses to thrive, and perhaps even survive. This digital transformation is inevitable. To successfully move into the future, leaders need to strike a balance between organizational hierarchy and cross-functional coordination. While there still needs to be accountability for results, organizations need to be able to move faster to achieve these results. Learn how Steve’s transformational leadership framework is used to adjust your culture for success – to create a digital culture. You’ll learn how to accelerate change to fuel the growth of your firm in this new world and propel your personal leadership success.

Jeudi 6 – Sophia Antipolis – PMI France – Project Management Professional Day – PMPD 2020

Are you someone who always had the curiosity to learn and know about projects and project management or always has interest to have career into it? Then, this project management professional day (PMPD) conference is for you. Methodology and terms like AGILE, SCRUM, CHANGE MANAGEMENT, WATERFALL METHOD, RISK MANAGEMENT will no longer be unfamiliar to you, as these all will be covered in the conference. Not only this, you will also have an excellent opportunity to meet the PM professionals of the Côte d’Azur and official partners of the event. These professionals will be present to share their experience and their journey through Workshops, Q&A and Speed Recruiting especially designed for you.

PMGS est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 6 – Toulouse – PMI France – Manager à l’ère du numérique – Cécile Dejoux

Cécile Dejoux

Cette conférence propose des repères à la fois sur les fondamentaux de la civilisation numérique (valeurs, règles, langages, compétences), sur les fondamentaux du management mais également sur les nouvelles compétences stratégiques à acquérir :

  • Les compétences numériques, pour intégrer l’alphabet de cette civilisation,
  • Les compétences de collaboration, pour créer de l’Intelligence Collective
  • Les compétences de centrage
  • Les compétences d’interaction avec l’IA, pour transformer son métier
CSP est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 6 – Zurich – PMI Switzerland – Powering The Project Economy by Sunil Prashara at PMI Switzerland’s Annual…

We are very proud to present a remarkable man and fascinating keynote speaker: Sunil Prashara on Powering The Project Economy. As President & Chief Executive Officer of the Project Management Institute (PMI), Sunil Prashara is the lead advocate for PMI’s global organization, serving more than three million professionals working in nearly every country of the world.

Partenaire de DantotsuPM

Jeudi 6 – Montréal Workshop – PMI Montréal – Delivering is not enough : Scoping project for sustainable change!

Projects bring about change in organizations – in structure, processes, tools and, inevitably, behaviour. Successful projects enable business outcomes, and business outcomes can only be realized with sustained and lasting organizational change. As project managers, we must understand that delivering our scope is not enough: we need to deliver lasting and sustained organizational change and transformation. And sustained organizational change can only be achieved by planning for it…even before we start the project. No longer can “organization change management” be addressed as an afterthought, if at all, just before we close out the project. In other words: our project charters must be built around the plan to sustain the change and not the other way around.

Hexagon est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 6 – Montréal – PMI Montréal – Une soirée tout en brillance – Invitée de prestige – Kathy Baig – Présidente de l’OIQ

Venez prendre part à l’une des soirées les plus courues de 2020 du PMI-Montréal ! Une soirée tout en brillance afin de célébrer et d’accueillir une nouvelle année de défis communs et pour partager avec vos pairs, un moment rassembleur, en toute élégance. La soirée se tiendra au magnifique Centre Phi, un pôle culturel et artistique multidisciplinaire qui cultive tous les aspects de la création, de l’élaboration, de la production et de la diffusion. Le Centre Phi, un édifice patrimonial du Vieux-Montréal méticuleusement restauré où notre équipe vous y accueillera chaleureusement.

Jeudi 6 – Le Mans – Journée Agile 2020

L’association AgiLeMans a pour but de promouvoir l’agilité en Sarthe et alentours. Notamment en organisant une fois par an une journée agile et des meet-ups pour promouvoir ces nouvelles méthodes d’organisation

Jeudi 6 – Webinar – PMI – Project Risk Management/Project Management

Project risk management is essential today and for future work challenges to manage a successful project. This webinar focuses on project management, the first knowledge cornerstone. It will explain the project management process and how it is used to achieve effective project risk management on you project. The webinar will explain what Enterprise Risk Management (ERM) is and how project risk management fits into it. The future of work and how project risk management will be affected is presented.

Jeudi 6 – Webinar – ScrumPulse – Punit Doshi – Answering Your Hard Questions about Scrum

In this episode of Ask a Professional Scrum Trainer, PST Punit Doshi will be available to answer any Scrum related questions you may have live on this webinar. He is also happy to answer your questions regarding engineering practices and working with distributed Scrum Teams. Please bring your most pressing questions for this opportunity!

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Vendredi 7 – Saint-Quentin-en-Yvelines – PMI Ile-de-France & ISM-IAE – Project Management Professional Day – PMPD 2020

Êtes-vous quelqu’un qui a toujours eu la curiosité d’apporter votre expertise à la future génération des chefs de projet ? Volontaires du PMI, cette journée PMPD est pour vous ! Le vendredi 7 février 2020 à partir de 13h, venez participer à des tables rondes sur des thématiques choisies par les étudiants. Ensuite, venez assister à une conférence de clôture avec un jeune Project Management Officer et un Project Manager pour une conférence croisée passionnante !

Vendredi 7 – Metz – PMI France – Atelier PMI Pôle Lorraine

Le PMI Pôle Lorraine organise son prochain atelier de discussion le Vendredi 7 Février autour du thème « Recueil des besoins : de la théorie à la pratique »


Lundi 10 – Montréal – PMI Montréal – CdP Construction et aménagement – Se réapproprier la gestion des projets BIM

Par les nombreuses initiatives de déploiement des clients publics comme privés, les projets BIM se multiplient dans le paysage québécois de la construction. Les gestionnaires de projet (qu’ils soient du côté des professionnels, donneurs d’ouvrage ou entrepreneurs), parfois impliqués pour la première fois sur ce type de projet, peuvent avoir le réflexe de déléguer toutes les tâches liées au BIM à leur équipe technique ou leur équipe de production, alors que les composantes les plus importantes du BIM sont directement et intimement liées à la gestion de projets. La présentation survolera l’aspect gestion de projets BIM en faisant le pont entre les composantes BIM et les notions de gestion de projet pour familiariser les participant(e)s avec les aspects incontournables de la gestion des projets BIM.

Lundi 10 – Webinar – Scrum.org – Product Ownership – The 3 Vs in Practice Using Product Strategy Canvas

Many Product Owners, especially in large organizations, are facing challenges to take full ownership of the product. Their decisions are oftentimes overridden and not respected. In this webinar, Professional Scrum Trainer Joshua Partogi will share techniques and practices he has learned as a Scrum Master and how he uses them to work with Product Owners to align the product vision with the corporate strategy and the objectives for the Scrum Team using the Product Strategy Canvas, a tool that can help create alignment between the Senior Management, the Product Owner, the business and the Development Team. In this webinar, he will also share how Product Owners can identify root causes for why their product is not achieving the expected value using Evidence – Based Management metrics, using the data to make decisions that will optimise the value of the product.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mardi 11 – Grenoble – PMI France – NETWORKING Greytogreen

Greytogreen est une démarche qui permet de comprendre en quoi certaines de nos attitudes peuvent être limitantes et propose une approche simple et pragmatique pour adopter une attitude constructive. greytogreen permet de résoudre des situations qui nous semblent difficiles ou qui nous prennent de l’énergie.

Mardi 11 – Lausanne – SMP – L’approche par la vulnérabilité, une manière différente d’évaluer les risques projets !

En bonne pratique, l’évaluation d’un risque porte sur sa probabilité ou sa fréquence de survenance ainsi que sur son impact. L’intervenant propose une manière complémentaire de faire : évaluer la vulnérabilité à un ou à des risques en utilisant différents critères, qui peuvent non seulement être utilisés dans la gestion de projets, mais aussi pour l’entreprise. Il suggère également de lier les risques à des catégories de risques. Ce faisant, le responsable de projet peut ensuite apporter plus ou moins de granularité lorsqu’il rend compte des risques de son projet ou de son programme.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Mardi 11 – Tours -TADx –3 phases et 10 ateliers pour lancer puis maintenir un projet sain

Les lancements de projet sont très souvent écourtés voire réduits à une rapide (et inefficace) rencontre avec l’ensemble des participants. C’est pourtant lors des premiers jours que se construisent les fondations pérennes d’un projet réussi. Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique ! Je vous explique tout en vous détaillant trois phases et dix ateliers indispensables au succès de vos projets.

Mardi 11 – Montréal – PMI Montréal – La gestion d’un portefeuille de projets, basée sur la création de valeur

La présentation portera sur comment utiliser le management de la valeur au niveau de l’entreprise, dans le but de mieux définir le portefeuille de projets et de le prioriser. Le tout sera fait en se basant sur la valeur que ces projets créent pour l’entreprise et en comparant le coût des projets à ce qu’ils rapportent. L’entreprise peut donc travailler sur les projets qui lui rapporteront le plus de valeur en satisfaisant le plus de besoins, au moindre coût. Les notions de valeur seront expliquées pour mieux saisir les nuances et les façons de mesurer cette valeur.

Hexagon est partenaire de DantotsuPM

Mardi 11 – Webinar – PMI – Questions of Change: A Communication Template for Team Driven Initiatives

Participants will gain the following knowledge and skills and be able to:

  • Design a communication plan to address the real concerns of the Target Audience
  • Respond appropriately to concerns regarding the Change in order to avoid reinforcing those concerns
  • Install support structures to shorten the transition period
  • Respect the existing status quo before replacing it with another
  • Minimize the pain of change in order to make it easier to embrace
  • Recognize why celebrating a transition is not just a reason to throw a party

Mardi 11 – Québec – PMI Levis-Québec – Le leadership en gestion de projet

L’enjeu de la réussite d’un projet est souvent la capacité d’influencer positivement les parties prenantes et plus particulièrement les membres de l’équipe. Cette influence doit se développer grâce au leadership du chef de projet. Le leadership est un sujet très populaire et les deux conférenciers (Gérard Perron, PMP et Paul Ouellet, Maîtrise en organisation communautaire et mentor) vous partageront leurs connaissances et leur expérience dans ce domaine. Ils seront heureux d’échanger avec vous sur l’adaptation que doivent avoir les leaders selon le contexte de différents projets.

Mercredi 12 – Webinar – PMI – Business Processes and Project Management Processes: Correlation, Integration, and Evolvement

Understanding Project Management processes in the context of the organization’s business processes is very important. It’ll help us apply various Project management methodologies, and their effective combination, as well as it gives the possibility of flexible management. This webinar will show a point of view, answering the following questions. Which business processes do we address in the project? How to effectively integrate the project management processes into the business processes of the organization? What could we do for their evolvement?

Mercredi 12 – Webinar – PMI – Megaprojects as Symbols

Megaprojects can be perceived as modern symbols; they are crucial for the encapsulation of ideas, attitudes, and beliefs. This webinar explores which exegetical meanings (meaning derived from local interpretations) a megaproject can encapsulate and how this shapes the megaproject’s process. We discuss a longitudinal study of how the Dutch High Speed Train megaproject was executed. The findings show three exegetical meanings of the megaproject which were used for strategic goals, resulting in power struggles, delays, cost overrun, and finally a negative symbol of a failed megaproject.

Mercredi 12 – Webinar – Scrum.org – Agile Leadership and Challenges in Digital Transformations

A digital transformation presents a number of challenges. At the core of these challenges lies the organization’s ability to create more responsibility at the individual and team level without losing their sense of control and governance. Addressing issues such as team maturity, psychological safety, and scaling have critical impact on success. Developing skills in these leadership areas is essential to encourage and support more flexible ways of working at all levels in an organization and form the foundation for scaling changes across many individuals and teams. Agile practices become more embedded in organizations of all sizes in every domain.

QRP est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 13 – Luxembourg – PMI Luxembourg – Innovation in the Modern Organisation – How to become a world class innovator?

#1 Startup Studios and Company Builders: « How to power innovation by building new ventures »
#2 Building the Innovative Organisation: « Promoting the innovation culture inside the European Parliament »
#3 Accelerating Innovation: « From problem to validated prototype in 1 week with Design Sprints »

Jeudi 13 – Montréal – PMI Montréal – CdP Planification et contrôle – Boot Camp DevOps!

Les préliminaires pour apprivoiser cette nouvelle approche, qu’est le DevOps. À travers cette activité animée par des experts en la matière, vous vous familiarisez avec la culture du DevOps, le concept et ses bénéfices. Nous vous présentons les meilleures pratiques que vous testez à travers des jeux ludiques, suivis d’une rétroaction constructive. Puis, nous vous exposons un cas réel, vécu en entreprise. Pour terminer, nous vous expliquons comment adapter cette méthode à vos pratiques et techniques de gestion en place. La formule est une classe de maître (40 %), accompagnée d’un jeu (40 %) s’étalant sur trois tours, de discussions et d’échanges (10 %). Pour terminer, vous êtes invités à jouer à un jeu-questionnaire Kahoot (10 %) afin de tester vos connaissances sur le DevOps.

Jeudi 13 – Webinar – PMI – The Secret Sauce of Successful Change Management

nous recrutonsIn this session, the presenters will start analysing what triggers Millenials to join a Company (and to remain!), moving to the Company’s values and concluding with organisational change. Change is necessary, but it should not be a stressful event for those involved. We will discuss the practical aspects of managing the people side of change, what are the risks when misconducts happen, and what is the secret sauce to overcome them successfully!

Vendredi 14 – Webinar – PMI – Scrum vs. Kanban: Which Works Best Where?

Where should you use Scrum and where should you use Kanban? Many factors weigh into this decision, including whether your teams are in development or maintenance mode and whether their work is highly predictable or sporadic. Attendees of this webinar will come away with a better understanding of Scrum and Kanban and when to utilize each, together or separately, to improve agility of their teams.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mardi 18 – Lyon – CESI – Transformer notre organisation. Le pourquoi, le quoi, le comment… et par où commencer ?

Savons-nous vraiment collectivement, tant au niveau de la direction que du reste de l’entreprise, pourquoi notre propre organisation doit se transformer ? Connaissons-nous le degré de transformation requis et l’écart organisationnel à combler pour y parvenir ? Sommes-nous tous d’accord là-dessus ? Est-ce vraiment le même type de transformation qui est requis par toutes nos organisations ? Faisons-nous consensus dans notre organisation sur le chemin à parcourir, et sur ce que nous devons changer pour réussir de façon durable les changements requis ? Et surtout… savons-nous par où nous devons commencer pour accélérer et réussir cette transformation organisationnelle ? Pour répondre à ces questions, Charlotte GOUDREAULT et Claude EMOND apporteront leur éclairage !

Mardi 18 – Webinar – PMI – Strategies for Developing the Most Sought-After Leadership Qualities: Decision Making and Intuition

One of the most important leadership qualities is the ability to think strategically, make prudent decisions, using both our cognitive abilities and our intuition. In this webinar, we will discuss the attributes of strategic thinking and decision-making. We will also review the essence of intuition and how to integrate our intuition into our decision-making processes.

Mercredi 19 – Webinar – PMI – Are You Making the Most Out of Your Retrospectives?

Livre sur Amazon

A clean rear view mirror makes you a better driver. Are you making use of yours? Teams of 5 or 25, in Agile or traditional set-up, new to agile or in this for years – they all stop once in a while to look back and plan ahead. But not all get the magic results they expect. This webinar is about maximizing the effect of your retrospectives – how often to have them, how to set them up, how to make them useful and constructive. The presenter will review how to avoid hours of complaining or another meeting people try to get out of. It is about retrospectives people actually WANT to attend, about behaviors from real teams that made it and from some that didn’t.

Jeudi 20 – Bordeaux – PMI France – L’intelligence économique : Nouvelle arme dans la gestion de projet.

L’intelligence économique se définit comme la recherche et l’interprétation systématique de l’information accessible à tous, afin de décrypter les intentions des acteurs et de connaître leurs capacités. Elle comprend toutes les opérations de surveillance de l’environnement concurrentiel (protection, veille, influence). Dans un contexte de compétition intense et de mondialisation des économies, l’intelligence économique est devenue un véritable avantage concurrentiel dans le monde de l’entreprise au regard des opportunités qu’elle offre en termes de prise de décisions sur les orientations de l’entreprise, sa stratégie de développement et la planification. Les chefs de projet doivent mettre en place une politique d’intelligence économique fondée sur une collecte, un traitement et une diffusion d’informations de qualité capable d’apporter de la valeur ajoutée à l’équipe de projet.

Jeudi 20 – Montréal – PMI Montréal – Déjeuner Table ronde TI

Dans ce contexte intimiste propice au réseautage, vous aurez devant vous une quinzaine de vos pairs en TI avec qui partager votre expérience et demander conseil. Afin de favoriser des échanges de qualité, nous limitons les sujets de cette table ronde à la gestion de projets en TI. L’agenda du jour est déterminé en un rapide tour de table lors des premières 5 à 10 minutes de la rencontre.

Vendredi 21 – Webinar – PMI UK – Benefit Map – A Most Valuable Tool.

There is one tool that you should consider right now for your change, and that is a benefit map. It is the most valuable tool in the benefits management toolkit. For any change at any stage of the change life-cycle a benefit map can provide a lot of value. Its primary function is identifying benefits (and disbenefits) with value gained from the process of its development and with the product – the benefit map.

Vendredi 21 – Webinar – Agile Alliance – Welcome to the Agile Coaching Network

Do you need help with your Agile adoption? Or want to share what worked or didn’t as you were working with Agile in your own company? If so, Agile Alliance invites you to participate in the Agile Coaching Network (ACN). Hosted by Ray Arell, an Agile Alliance staff member, the ACN is a monthly live webcast and podcast that enables you to learn and share with other Agile practitioners. The ACN is open to everyone and is made possible by your Agile Alliance membership – thank you. Please register today!

CSP est partenaire de DantotsuPM

Vendredi 21 et Samedi 22 – ParisInternational Conference on Lean Six Sigma and Project Management

International Conference on Lean Six Sigma and Project Management aims to bring together leading academic scientists, researchers and research scholars to exchange and share their experiences and research results on all aspects of Lean Six Sigma and Project Management. It also provides a premier interdisciplinary platform for researchers, practitioners and educators to present and discuss the most recent innovations, trends, and concerns as well as practical challenges encountered and solutions adopted in the fields of Lean Six Sigma and Project Management.


Lundi 24 – Montréal – PMI Montréal – La gestion de risques vue par le PCO projet

La gestion de risques est un élément central dans les responsabilités du contrôleur de projet. Il se doit de valider son registre de risques afin de confirmer les impacts et les enjeux qui pourraient nuire au projet. Le PCO projet joue donc un rôle auprès de l’équipe projet et du gestionnaire de projet à titre de garant des informations. Comment s’y prend-t-il ? Quel est la limite entre son rôle et celui du gestionnaire de projet ?

Mardi 25 – Saclay – PMI France – Retour d’expérience d’un projet de Digitalisation des achats

La Fonction Achats chez NOKIA a lancé il y a 3 ans un grand programme de Digitalisation. Un des projets était de déployer la solution SAP ARIBA pour digitaliser la partie amont des achats du sourcing à la gestion des risques. Pascal explicitera la problématique de gestion de projet multi sites, multiculturel, les clés de réussite, la gestion du changement et certains indicateurs. Il explicitera la spécificité des solutions Cloud et de l’amélioration continue.

Mardi 25 – Vincennes – PMI France – Les rôles et l’importance de la « business agility » dans l’économie de projets 

La « business agility » peut être définie comme l’adaptation constante des actifs organisationnels aux  facteurs environnementaux. Encore plus important, la réalisation d’une innovation et d’un apprentissage continus dépendent d’un état d’esprit entrepreneurial qui imprègne tous les services de l’organisation. Bien que la « business agility » recouvre de nombreuses variantes dans les pratiques managériales, les expériences ont révélé une convergence frappante autour de trois axes : les clients, les équipes autonomes et le réseau.

Mardi 25 – Webinar – PMI – Jugaad and Project Management

Livre sur Amazon

“Jugaad”, an Indian word signifying improvisation has become a buzzword in management circles. Originally used by native users to solve their myriad problems in getting things done in day to day operations, it is now being adapted more systematically and formally as a method to improve and innovate. How does the concept and practice of “Jugaad” relate to formal project management principles and knowledge?

Mercredi 26 – Geneva – PMI Switzerland – An Audience with The Lazy Project Manager + Strategies for Project Sponsorship

get the book

‘Progress isn’t made by early risers. It’s made by lazy men trying to find easier ways to do something’. Learn about the art of productive laziness with The Lazy Project Manager; understanding what is meant by the ‘productive lazy’ approach to Projects (and life) and learn how to apply these lessons ‘to be twice as productive and still leave the office early’.

It has been said that ‘A project is one small step for the project sponsor, one giant leap for the project manager’ – but wouldn’t we all be that much happier if that ‘giant leap’ was supported by a really professional project sponsor? Based on the research from the book ‘Strategies for Project Sponsorship’ (Management Concepts Press), Peter Taylor explores the current challenges of project sponsorship maturity and will deliver some techniques for creating an effective partnership with today’s project sponsors, as well as looking to the future on what could be.

Jeudi 27 – Versailles – PMI France – NETWORKING sur le thème du CERCLE d’ENTREPRISE, le projet d’un livre blanc à écrire

Plusieurs Livres Blancs ont été rédigés et diffusés à ce jour ainsi que des rapports afin de permettre aux professionnels du management de projet de trouver de l’information fiable et utile sur un sujet qu’ils ne maîtrisent pas encore. Les rapports thématiques complets sont réservés aux membres, authentifiez-vous avant de télécharger les documents.

Télécharger une synthèse des livres blancs disponible pour tous

Jeudi 27 – Webinar – Beirut – PMI Libanon – Challenges of a PM in the Context of Enterprise Software Development Architecture

PMI Lebanon web site

By the end of the session the audience will become familiar with enterprise software versus zero-architecture software projects; understand the do’s and dont’s at each stage of delivering an enterprise architecture.

Jeudi 27 – Webinar – PMI – We Are Many, We Are One!

Discover The Face To Face Community Aspects Of PMI: It’s 300+ Global Chapters! Discover the value of PMIs 300+ chapters across the globe and learn how you can benefit from engaging with the one close to you. Face to face exchange with your PPPM peers – close by – in your language – relevant to your career, your industry and your market. You will also learn how chapters align to and deliver on PMIs strategy, how they are created and run, and how you can get involved even as volunteer!

Vendredi 28 – Webinar – PMI – The Agile Executive – What Does it Mean?

Agile transformation is an Organizational Change, it follows the rules of any Business Transformation and needs Executive support in order to succeed. This webinar is a presentation of the Agile transformation that the author was involved in, focusing on the role and the importance of executive support in Agile adoption.

CSP est partenaire de DantotsuPM

“PMI,” the PMI logo, “PMP,” “PMBOK” and “Project Management Institute” are registered marks of Project Management Institute, Inc.

pour identifier les besoins de vos clients, une pile de documentation n’est jamais aussi efficace qu’une bonne discussion collaborative.

Envoyer par email un jeu de documents pour exprimer un besoin ou une histoire utilisateur est rarement efficace.

En effet, de nombreux échanges seront nécessaires par ce média pour parvenir le plus souvent à une compréhension fragmentaire et incomplète du besoin. Les histoires d’utilisateurs Agile comme la description des besoins en méthode Waterfall sont plus efficaces en face à face. Le non verbal est très important et le cycle rapide de questions/réponses que permet l’interaction directe ne saurait être remplacé par l’écrit.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Il s’agit donc de collaborer pour bien comprendre quel est le besoin, i.e. quel problème est à résoudre, plutôt que de se préoccuper du format de l’histoire utilisateur ou du document.

Idéalement, vous devez tous sortir de la séance de travail avec une représentation très claire de ce à quoi ressemblera le produit ou résultat du changement.

Si vous parvenez à identifier des éléments de mesure simples et fiables et à utiliser pour capturer la situation actuelle et la future souhaitée, vous aurez déjà franchi une étape clé.

Janvier 2019 : Les événements et rencontres sur le management de projet

Voici tous les événements en management de projet que je vous recommande en ce mois de Janvier 2019.

Tous sont liés au management de projet, gestion du changement ou leadership et pourront à ce titre vous rapporter des PDUs si vous êtes certifiés du PMI.

Mardi 8 – PMI Webinar – Conflict Resolution  (1 PDU)

Manage conflict in a structured way, apply principled negotiations effectively to focus on winning a resolution. Learn to identify their preferred style in influencing others and managing conflict and understand additional strategies that you may need to use to successfully resolve the conflict situation.

Mercredi 9 – PMI Webinar – Backlog / Story Grooming (1 PDU)

Attendees will learn how to work the process to achieve fine-grained requirements that are ready just in time. The key to success is leveraging tools and techniques as well as the expertise of your team to refine requirements iteratively.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mercredi 9 – APMG – London – New Habits That Last

Organisational and Personal Change Mastered : A new year often also signals the start of a new you – a new focus and desire to change long established habits or practices that maybe restricting your health, wealth and general fortune. But how do you stay the course when on average over 50% of new years resolutions are broken within the first fortnight of the new year. What can we learn about the steps to mentally prepare ourselves for forming new habits and how can we extend them to organisational change.

Jeudi 10 – PMI – Luxembourg – Introducing SAFe 4.6 for Lean Enterprises and General assembly

Scaled Agile Framework web site

Lundi 14 – PMI – Montréal – Gestion organisationnelle – Encore Agile… pourquoi pas!

La mise en place des concepts Agile dans les organisations est loin d’être une nouveauté. Plusieurs vagues ont eu lieu jusqu’à présent s’appuyant sur diverses méthodologies, pratiques, buzzword, etc. Le Mouvement Desjardins, comme plusieurs organisations, veut profiter des avantages que devrait apporter une transformation vers l’Agilité et elle met les efforts nécessaires pour y parvenir.

Mardi 15 – PMI Morocco – Casablanca – Mise en place de projets agiles Big Data dans un contexte bancaire innovant

issam el alaouiL’analyse de donnée est un domaine particulier où les standards classiques de la gestion de projets ne s’appliquent pas toujours. L’agilité étant une clé de ce type de projet, il faut imaginer des moyens souples et flexibles pour mener à bien un projet de Big Data / datascience tout en gardant le plus possible des contraintes de planning et de faisabilité.

Mardi 15 – QRP – Luxembourg – PRINCE2 Tailoring: “PRINCE2 on A4” and PRINCE2 for complex projects

Tailoring can be applied to processes, themes, roles, management products and terminology: tailoring is concerned with the appropriate use of PRINCE2 in any given situation. This 1 hour workshop will show you how to apply PRINCE2 for very simple projects (“PRINCE2 on A4”) and for bigger projects that will require a more complex PRINCE2 tailoring.

QRP International est Partenaire de DantotsuPM

Mardi 15 – PMI – Montpellier – PM Café (1PDU)

Nous sommes une communauté de chefs de projets de sociétés diverses et nous nous retrouvons régulièrement pour améliorer nos pratiques lors de conférences et de cercles de discussion. Nous souhaitons continuer à créer du lien entre nous, à échanger, à réseauter, à apprendre des autres. Bref à faire vivre et grandir la communauté des chefs de projets de Montpellier.

Mardi 15 – PMI – Paris Saclay – La naturopathie au service des managers de projets (1PDU)

Une session animée par Marie Ros-Guézet

La naturopathie est un art vivre dans le respect de la physiologie de son organisme, pour être en bonne santé, éloigner le risque de pathologies graves et ainsi se sentir bien tout au long de sa vie. Les postes de managers de projet, de cadres, de managers… peuvent vous amener à vivre des moments de pression, parfois sur la durée, et avec des difficultés à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Cette conférence vous apportera quelques clés de compréhension des besoins de votre organisme, des informations pour vous permettre de détecter des moments à risques et des conseils pour y faire face.

Mardi 15 – ScrumPulse – Webinar – Ask A Professional Scrum Trainer – Martijn van Asseldonk

Some examples of topics you may think of asking:
– How can I resolve conflicts within the Scrum Team or organization?
– How could I help Scrum Team members to broaden their skills sets?
– How shall we deal with dependencies and remove impediments?

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mardi 15 – SMP – Lausanne – Retour sur une migration « Business Agile »

Il y a 5 ans, Nagra/Kudelski a décidé de migrer son système de télévision à péage vers le monde connecté comme Netflix.

Après 6 mois de travail acharné et inutile de planification et de budget, le management a décidé d’appliquer le ‘’Business Agile’’. Au lieu de demander des garanties aux projets et aux équipes avant de commencer à travailler, le management garantit les moyens et fait confiance aux équipes pour livrer de la valeur à un business émergeant et mouvant.

Jeudi 17 – PMI – Webinar – How to Facilitate Productive Planning Meetings (1PDU)

Why is planning for your project so important and similarly, how to plan for a high-quality meeting ?

How do you prepare for and facilitate the project kickoff meeting ?

What are the impacts of culture on team dynamics ?

Jeudi 17 – PMI – Lyon – un futur modèle de management par le sens ? (1,5 PDU)

Livre sur Amazon

Dans un monde toujours plus complexe et changeant, une (r)évolution des modes de management est aujourd’hui nécessaire pour une transformation par le sens. L’élément humain reste le facteur clé de succès de tout projet. Le chef de projet est-il alors devenu un coach et un Team Builder ?

Plusieurs outils pratiques et opérationnels de management et de coaching inspirés des travaux de Vincent Lenhardt, seront présentés et nous nous interrogerons sur la place de modèle du Project Management dans cette (r)évolution.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Jeudi 17 – PMI – Versailles – Coopération et rivalité dans les projets : les leçons de Game of Thrones (2 PDUs)

une ressource mal alignée peut sévèrement impacter les résultats de toute l’équipe

Pour parvenir à transformer une organisation, il faut cesser de croire que tout le monde est aligné !

Il est nécessaire d’accepter les divergences pour mieux les dépasser.

Les Lannester et les Stark, dans la série Game of Thrones, en fournissent une bonne illustration.

Vendredi 18 – PMI – Webinar – The Agile Enterprise: From Agile Teams to Agile Organization (1 PDU)

This webinar looks at Agility at the Enterprise level from a Project Manager perspective, explaining the difference between the new Agile Enterprise (a top down Agile approach) and Enterprise Agile (the bottom up Agile transformation) that is scaling popular Agile frameworks from team level to organisation level.

SMPP est Partenaire de DantotsuPM

Mardi 22 – PMI – Zurich – Leadership Tai Chi

The Co-Active Leadership Model offers five different dimensions, or five different ways to lead: Leader Within, Leader in Front, Leader Behind, Leader Beside, and Leader in the Field. Every leader can potentially operate from all five dimensions at different times, shifting from one to the other depending on their leadership style and the needs of the moment.

Mercredi 23 – IIBA – Paris – 1er Hackathon de la Business Analyse en France

inscriptions en ligne

Le métier de business analyste est un métier transverse, au cœur de l’entreprise et des nouvelles technologies, en éternel mouvement, demandant de repenser les solutions constamment. Devenir un business analyste requiert un large panel de compétences, qu’elles soient techniques, comportementales, technologiques et une capacité affutée à maitriser les enjeux métier.

Vendredi  – PMI Sénégal – Dakar – La problématique du financement de projets (2 PDUs)

Obtenir un financement approprié est une étape cruciale pour garantir la réussite de vos projets professionnels et personnels. Le PMI Sénégal a le plaisir de vous informer qu’il organise une table ronde animée par des panélistes reconnus dans leur domaine d’expertise qui vous permettra d’obtenir des réponses concrètes à vos interrogations et de nouer des contacts utiles.

Lundi 28 – PMI – Webinar – Beyond the Triangle: Delivering Value in an Agile World (1 PDU)

Two practices can position a project to deliver value: Design Thinking and Benefits Mapping. A large scale study to compare predictive and agile methodologies found that combining predictive and agile practices into a hybrid approach can produce good outcomes.

Mardi 29 – ScrumPulse – Webinar – Evidence-Based Management (EBM) to Measure Value

Get the guide

Net Health, a healthcare software company, had been practicing Scrum for several years and more recently has scaled Scrum in their organization using the Nexus framework. As they continued using Nexus, they started to face some challenges related to how they were measuring the value they were delivering, including:

  • A desire to increase value, but a lack of clarity on what value meant for them as an organization
  • Not being able to improve what they couldn’t measure and from an evidence-based standpoint
  • Lack of understanding of what it meant to be agile by management and leadership
  • Uncertainty on the progress they have been making since adopting Scrum and agile practices

How did they manage these ?

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Mardi 29 – PMI – Paris – Restitution Livre Blanc « PMBoK® et cycles de vie » (2 PDUs)

Version française sur Amazon

Une simple interrogation est à l’origine de ce livre blanc : Les groupes de processus décrits dans le PMBoK® Guide sont-ils suffisamment universels pour gérer n’importe quel projet ?

Autrement dit, comment se fait-il que des entreprises aient décidé de consacrer des efforts pour construire des cycles de vie détaillés qui leur conviennent davantage ?

Mercredi 30 – PMI – Webinar –Killer Requirements Generation Using Design Sprints (1PDU)

Lire les détails sur wikipedia

Design Sprint methods can be used to help project managers and teams at-large ensure alignment between current problem/challenge, scope of work and requirements for the project overall.

In many cases their is a direct link between scope and requirements, hence requirement definition impacts project scope.

Every project benefits by having a well defined project scope that helps define boundaries for the project, the primary outcome/goal/deliverable to be achieved and success metrics (what does « done » look like »)

Mercredi 30 – Webinar – Applying Gemba Kaizen and CI Principles in Non-Kaizen Enterprises (1 PDU)

Livre sur Amazon

While this presentation is not in any way meant to be a thorough discussion or analysis of Gemba Kaizen, it touches on how to apply specific Kaizen techniques and processes towards ANY project, and more importantly how to have a Kaizen mindset to improve policies, processes, and morale while, or through, the act of reducing waste (Muda).

PMI and PMBoK are registered marks of Project Management Institute, Inc.

Jeudi 31 – PMI Lebanon – Beirut- Applying Emotional Intelligence Concepts in a Project Environment

pmi lebanon monthly talksThe PMI Lebanon Chapter is glad to announce that Rami Aoun is the speaker for this month and will be delivering an hands on workshop about « Applying Emotional Intelligence Concepts in a Project Environment – Dealing with Different Behavioral Types ». The session will also include assessments and exercises of self awareness and discovery which are powerful tools of self mastery.

apprendre à utiliser les cartes d’empathie permet de construire de meilleures solutions

Use Empathy Maps to build better software

https://blog.agilistic.nl/understand-your-users-with-an-empathy-map/ par Christiaan Verwijs

La construction de produits formidables exige une compréhension profonde, emphatique de vos utilisateurs. De quoi ont-ils besoin ? Qu’est-ce qui les motive ? Quelle est leur expérience du produit ou processus spécifique ?

Dans ce billet, j’explique comment utiliser des Cartes d’Empathie et des interviews avec des utilisateurs pour construire cette compréhension.

À propos des Cartes d’Empathie

Les Cartes d’Empathie sont un outil simple et puissant pour construire une meilleure compréhension de vos utilisateurs. Il est pas étonnant qu’elles soient les basiques des UX-designers et généralement utilisées dans le Design Thinking. Le nom provient de “Empathie”, qui se réfère à la capacité de comprendre ce qu’une autre personne pense et ressent.

Une recherche Google ramène beaucoup de modèles différents, mais je trouve celui ci-dessous le plus pratique et complet : http://www.eventmodelgeneration.com/empathymap/

Vous pouvez créer une Carte d’Empathie commune à tous les utilisateurs, ou des cartes différentes pour de multiples segments ou utilisateurs individuels.

Dans tous les cas, les meilleures Cartes d’Empathie sont basées sur des données réelles. Pas sur des conjectures ou des suppositions que vous feriez dans votre équipe. Cela signifie qu’une bonne Carte d’Empathie exige de sortir de nos bureaux pour aller discuter avec de vrais utilisateurs en chair et en os.

Comment construire une Carte d’Empathie

  • Avec votre équipe (Scrum), identifiez des utilisateurs ou des clients que vous pouvez interviewer pendant 30 à 60 minutes. Si vous interviewez plusieurs personnes, essayez de trouver différents types d’utilisateurs. Incluez des utilisateurs insatisfaits chaque fois que possible. Leur perspective apporte souvent des vues qui vous questionneront.
CertYou est partenaire de DantotsuPM
  • Préparez l’interview avec votre équipe. Créez une liste de questions ouvertes qui vous aident à comprendre les utilisateurs. Bien que nous soyons au final intéressés par construire un bon produit, les Cartes d’Empathie ne sont pas destinées à évaluer seulement des idées de produit. Concentrez-vous sur l’utilisateur : Quel genre du travail fait-il ? Quels sont les défis auxquels il fait face dans son travail ? Qu’est-ce qui le frustre ? Qu’attendrait-il d’un nouveau produit ? La Carte d’Empathie affichée ci-dessus donne des idées des sortes de questions que vous pouvez poser.
  • Si c’est la première fois que vous allez interviewer des utilisateurs, il pourrait être avantageux de tester d’abord les interviews dans votre équipe. Pratiquez à tour de rôle en posant des questions ouvertes et en prenant des notes en même temps.
  • Interviewez les utilisateurs. Vous pouvez le faire avec l’équipe ou vous pouvez vous séparer en binômes. Assurez-vous que chacun dans l’équipe soit impliqué dans le processus. Prenez des notes pendant l’interview ou enregistrez-le (avec la permission de l’utilisateur, évidemment).
  • Quand vous avez fini de mener les interviews, réunissez votre équipe pour synthétiser l’information et en extraire les points clefs de compréhension des attentes. Utilisez de grands posters avec une Carte d’Empathie, capturez les compréhensions, les citations d’utilisateurs et leurs comportements sur des post-it et positionnez-les dans les secteurs correspondants sur la carte.
  • Quand vous avez fini de créer ces cartes, discutez-en en équipe. Que vous disent-elles ? Quelles compréhensions avez-nous recueillies ? Vous pouvez ou utiliser les cartes elles-mêmes comme point d’entrée à la génération d’idées ou vous pouvez poursuivre avec d’autres techniques (comme le brainstorming, la visualisation du parcours client, etc).

Comment faire une bonne utilisation des Cartes d’Empathie

Il n’est d’aucune utilité de construire une Carte d’Empathie que l’on ne regarde jamais. Les cartes d’empathie nous permettent de voir notre produit avec les yeux de nos utilisateurs. Cette perspective est facilement perdue au fil du temps, rendant d’autant plus important de garder les utilisateurs tangibles et visibles.

Ci-dessous, deux ou trois astuces :

Carte d’Empathie dans un cadre, par Paul Boag (Boagworld.com)
  • Les cartes d’Empathie peuvent facilement être métamorphosées en Personas. Un Persona est un utilisateur factice (ou parfois réel). Les Personas décrivent des caractéristiques majeures, des comportements et des attentes. Une façon de le faire est décrite ici.
  • Certaines équipes encadrent leurs Cartes d’Empathie et les placent quelque part bien en vues. J’ai une fois formé un groupe d’équipes chez ProRail à le faire. Ils ont aussi créé des Personas basés sur de vraies personnes et ont invité ces gens (de temps en temps) à suivre les Revues de Sprint.
  • eye openerEn l’absence d’utilisateurs réels, les Personas et des Cartes d’Empathie sont utiles pendant la Planification ou les Revues de Sprint. Parce qu’ils rendent les utilisateurs tangibles et visibles, ils nous aident à regarder notre produit à travers leurs yeux. Comprendraient-ils cette nouvelle fonctionnalité ? L’aimeraient-ils ? Qu’est-ce qui pourrait être frustrant pour eux ?

Bonne chance dans la construction de vos Cartes d’Empathie!

Partagez ce que votre équipe a appris à travers ce processus lors de leur construction. Postez vos exemples de bonnes et vraies Cartes d’Empathie.

Quelles questions poser lors d’une revue « post mortem » de projet ?

Commencez par une réflexion personnelle et individuelle sur les leçons à retenir par chaque membre de l’équipe projet étendue: Équipe cœur, clients, utilisateurs, sponsors, parties prenantes…

Ce billet est la reprise d’un article de 2010 sur le sujet.

Bien que préférant la terminologie « session de leçons apprises » à « post mortem », j’ai trouvé de la valeur dans la liste suggérée par Michael Greer.

En particulier, les 2 premiers conseils de l’approche qui consistent à forcer une réflexion personnelle de chacun avant d’avoir une session commune. Je suis certain que procéder de la sorte est bien plus productif qu’un brainstorming sans préparation qui limite souvent les résultats à des banalités connues de tous et énoncées seulement par les plus extravertis du groupe.

Project Post Mortem Review Questions By Michael Greer

Vue d’ensemble

Il est critique pour des chefs de projet et membres de l’équipe de faire le point à la fin d’un projet afin de développer une liste de leçons apprises ne pas répéter les mêmes erreurs dans les projets futurs. Typiquement de telles revues sont appelés des revues de fin de  projet ou “post mortem”.

Je recommande une approche en deux étapes pour conduire ces sessions

1.      Préparez-vous: Circulez une liste de questions spécifiques au projet et donnez du temps aux membres de l’équipe pour y réfléchir et préparer individuellement leurs réponses.

2.      Tenez une réunion. Discutez des réponses fournies par l’équipe aux questions. Le résultat de cette réunion est souvent une liste de “Leçons Apprises”.

que comprendre de ces retours?L’avantage de la première étape, faite individuellement par des membres de l’équipe, est qu’elle permet aux personnes plus calmes, introverties ou plus analytiques, de développer leurs réponses sans être interrompues par les personnes plus extraverties et vocales. Celles-ci pourraient souvent dominer dans une réunion en face à face. De plus, cela donne à chacun le temps de créer des réponses plus posées.

Qu’inscrire dans cette liste de questions ?

Questions Générales

1.      Êtes-vous fiers de nos livrables (des produits réalisés par le projet) ? Si oui, qu’est-ce qui est si bien dans ceux-ci ? Si non, qu’est-ce qui est moins bon ?

2.      Quelle était la partie la plus irritante de votre projet ?

3.      Que feriez-vous différemment la prochaine fois pour éviter cette frustration ?

4.      Quelle a été la partie la plus gratifiante ou professionnellement satisfaisante du projet ?

5.      Lesquels de vos méthodes ou processus ont particulièrement bien fonctionné ?

6.      Lesquels de vos méthodes ou processus furent difficiles ou irritants à utiliser ?

introduire de l'innatendu7.      Si vous pouviez d’un coup de baguette magique changer quoi que ce soit du projet, que changeriez-vous ?

8.      Vos parties prenantes, management exécutif, clients et sponsor(s) ont-ils participé efficacement ? Sinon, comment pourriez-vous améliorer leur participation ?

Les questions suivantes sont spécifiques à chaque phase (celles-ci peuvent différer de projet en projet, selon le cycle de vie / la méthode).

Phase I : Besoin et Faisabilité

  • Nos analyses de besoins/marché ou études de faisabilité ont-elles oublier des livrables de projet que nous avons finalement dû construire ? Sinon, qu’avons-nous manqué et comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne manqueront pas de tels items ?
  • Nos analyses de besoins/marché ou études de faisabilité ont-elles au contraire demandé des livrables inutiles ? S’il en est ainsi comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne referont pas cette erreur ?
  • Comment pourrions-nous améliorer nos analyses de besoins/marché ou études de faisabilité ?

Phase II : Plan de Projet

  • Quelle était la précision de nos estimations originales de la taille et de l’effort de notre projet ? Qu’avons-nous sous ou sur estimer ? (Considérez les livrables, l’effort de travail, les matériels requis, etc)
  • Comment pourrions-nous améliorer notre estimation de taille et d’effort pour qu’elle soit plus précise ?
  • Avons-nous assigné les bonnes personnes à tous les rôles du projet ? (Considérez les experts du sujet, les contributions techniques, le management, les revues et approbations et autres rôles clefs). Si ce n’est pas le cas, comment pouvons-nous nous assurer que nous obtiendrons la prochaine fois les bonnes personnes.
  • Décrivez des premiers signaux d’alarme de problèmes qui sont survenus plus tard dans le projet ? Comment aurions-nous dû réagir à ces signaux ? Comment pouvons-nous mieux remarquer ces premiers signaux dès leur apparition ?
  • Pourrions-nous avoir complété ce projet sans l’un ou plusieurs de nos fournisseurs/sous-traitants ? Si oui, comment ?
  • Est-ce que nos contraintes, limitations et prérequis étaient clairs pour tous les fournisseurs/sous-traitants depuis le début ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer notre « Request for Proposal RFP » ou déclaration de besoin ?
  • Avons-nous rencontré des difficultés à négocier le contrat avec le vendeur ? Comment celles-ci auraient-elles pu être évitées ?
  • Avons-nous rencontré des difficultés par rapport à la paperasserie du fournisseur (bons de commande, contrats, etc) ou à bien le faire démarrer ? Comment celles-ci pourraient-elles être évitées ?
  • Listez des membres de l’équipe ou les parties prenantes qui manquaient au démarrage ou qui n’ont pas été impliqués assez tôt dans notre projet. Comment pouvons-nous éviter ces loupés à l’avenir ?
  • Tous les rôles et responsabilités d’équipe/partie prenante étaient-ils clairement décrits et communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous les améliorer ?
  • Le cahier des charges des livrables, jalons et éléments/dates de planning spécifiques étaient-ils clairement communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer ?

Phase III : Cahier des charges (les spécifications) des livrables

  • Livre sur Amazon

    Êtes-vous fiers de nos descriptions ou cahier des charges et spécifications de conception détaillées ? Sinon, comment pourrions-nous les améliorer à l’avenir ?

  • Tous les acteurs importants du projet ont-ils fourni un apport créatif dans la création des spécifications de conception ? Sinon, qui manquait et comment nous assurer la prochaine fois de leur participation ?
  • Ceux qui ont passé en revue les spécifications de conception ont-ils fourni un retour significatif dans les délais impartis ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?
  • Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail pour créer les spécifications des livrables ?

[ Ajoutez ici vos propres questions spécifiques aux livrables de votre projet.]

Phase IV : Construction des Livrables

  • Est-ce que vous êtes fiers de nos livrables ? Sinon, comment pourrions-nous les améliorer ?
  • Tous les acteurs importants du projet ont-ils fourni un apport constructif dans la création des livrables ? Sinon, qui manquait et comment pouvons-nous nous assurer de leur participation la prochaine fois ?
  • Ceux qui ont revu les livrables ont-ils fourni un retour dans les temps et significatif ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?
  • Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail de création des livrables ?

[ Insérez ici vos propres questions spécifiques aux livrables.]

Phase V : Test et Implémentation des livrables

Relisez ce billet
  • Les membres de notre équipe de test étaient-ils vraiment représentatifs de nos utilisateurs cibles ? Sinon, comment pourrions-nous obtenir une meilleure représentativité à l’avenir ?
  • Les équipements de test, le lieu, les matériels et les personnes au support ont-ils aidé à faire du test une représentation précise de comment les produits seront utilisés dans “le monde réel” ? Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer dans ces domaines ?
  • Avons-nous obtenu un retour d’information au bon moment, de bonne qualité sur comment nous pourrions améliorer nos produits ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce retour d’information dans l’avenir ?
  • Notre stratégie de mise en œuvre était-elle précise et efficace ? Comment pourrions-nous améliorer cette stratégie ?
  • Notre livraison des livrables à l’utilisateur/client/sponsor es-elle une transition souple et facile ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce processus ?
En complément, relisez: « Une bonne vingtaine de questions à considérer pour vos sessions « Leçons apprises » de fin de projet« .

Quelles questions lors d’une revue post mortem de projet

http://www.pmhut.com/project-post-mortem-review-questions

Project Post Mortem Review Questions
By
Michael Greer

Vue d’ensemble

Il est important pour des chefs de projet et des membres de l’équipe de faire le point à la fin d’un projet et de développer une liste de leçons apprises pour qu’ils ne répètent pas leurs erreurs dans le projet suivant. Typiquement de telles revues sont appelés des revues de fin de  projet ou “post mortem.” Je recommande une approche en deux étapes pour conduire ces sessions :

1. D’abord, préparez-vous et circulez une liste de questions spécifiques au projet et donnez du temps aux membres de l’équipe pour y penser et préparer individuellement leurs réponses.

2. Ensuite, tenez une réunion et discutez des réponses de l’équipe aux questions. Le résultat de cette discussion est souvent une liste “de Leçons Apprises.”

L’avantage de la première étape, faite individuellement par des membres de l’équipe, est qu’il permet aux personnes plus tranquilles, plus analytiques, de développer leurs réponses aux questions sans être interrompues par les personnes plus extraverties, vocales qui pourraient autrement dominer à la réunion en face à face. De plus, il permet à chacun le temps de créer des réponses plus réfléchies.

Donc, que mettre dans la liste de questions ? Voici certaines de mes favorites :

Questions Générales

1. Est-ce que vous êtes fiers de nos livrables (des produits réalisés par le projet) ? Si oui, qu’est-ce qui est si bien dans ceux-ci ? Si non, qu’est-ce qui est mauvais ?

2. Quelle était la partie la plus irritante de notre projet ?

3. Comment feriez-vous des choses différemment la prochaine fois pour éviter cette frustration ?

4. Quelle a été la partie la plus gratifiante ou professionnellement satisfaisante du projet ?

5. Lesquels de nos méthodes ou processus ont particulièrement bien fonctionné ?

6. Lesquels de nos méthodes ou processus furent difficiles ou irritant à utiliser ?

7. Si vous pourriez d’un coup de baguette magique changer quoi que ce soit du projet, que changeriez-vous ?

8. Nos parties prenantes, management exécutif, clients et sponsor(s) ont-ils participé efficacement ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation ?

Les suivantes sont des questions spécifiques à chaque phase (celles-ci différeront de projet en projet, selon le cycle de vie / les phases).

Phase I : Déterminer Besoin et Faisabilité

· Nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ont-elles identifié tous les livrables de projet que nous avons finalement dû construire ? Sinon, qu’avons-nous manqué et comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne manqueront pas de tels items ?

· Nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ont-elles identifié des livrables inutiles ? S’il en est ainsi comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne referont pas cette erreur ?

· Comment pourrions-nous améliorer nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ?

Phase II : Créer le Plan de Projet

· Quelle était la précision de nos évaluations originales de la taille et de l’effort de notre projet ? Qu’avons-nous sous ou sur estimer ? (Considérez les livarbles, l’effort de travail, les matériels requis, etc)

· Comment pourrions-nous avoir amélioré notre estimation de taille et d’effort pour qu’elle soit plus précise ?

· Avons-nous assigné les bonnes personnes à tous les rôles du projet ? (Considérez les experts du sujet, les contributions techniques, le management, les revues et approbations et autres rôles clefs). Si ce n’est pas le cas, comment pouvons-nous nous assurer que nous obtiendrons la prochaine fois les bonnes personnes.

· Décrivez des premiers signaux d’alarme des problèmes qui sont arrivés plus tard dans le projet ? Comment devrions-nous avoir réagi à ces signaux ? Comment pouvons-nous nous assurer la prochaine fois de remarquer ces premiers signaux dès leur apparition ?

· Pourrions-nous avoir complété ce projet sans un ou plus de nos fournisseurs/sous-traitants ? Si oui, comment ?

· Est-ce que nos contraintes, limitations et prérequis étaient clairs pour tous les fournisseurs/sous-traitants depuis le début ? Sinon, comment pourrions-nous avoir amélioré notre « Request for Proposal RFP » ou déclaration de besoin ?

· Avons-nous rencontré des difficultés à négocier le contrat avec le vendeur ? Comment celles-ci pourraient-elles avoir été évitées ?

Avons-nous rencontré des difficultés par rapport à la paperasserie du fournisseur (bons de commande, contrats, etc) ou bien à faire démarrer le fournisseur ? Comment celles-ci pourraient-elles avoir été évitées ?

· Listez des membres de l’équipe ou les parties prenantes qui manquaient lors de la réunion de démarrage ou qui n’ont pas été impliqués assez tôt dans notre projet. Comment pouvons-nous éviter ces inadvertances à l’avenir ?

· Tous les rôles et responsabilités d’équipe/partie prenante étaient-ils clairement décrits et communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous les améliorer ?

· Le cahier des charges de produits, les jalons et les éléments/dates de planning spécifiques étaient-ils clairement communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer ?

Phase III : Créer le Cahier des charges (les spécifications) des livrables

· Est-ce que vous êtes fiers de nos descriptions ou cahier des charges et spécifications de conception détaillées ? Sinon, comment pourrions-nous avoir les améliorer?

· Tous les acteurs importants de projet ont-ils fourni un apport créatif dans la création des spécifications de conception ? Sinon, qui manquait et comment pouvons-nous nous assurer la prochaine fois de leur participation ?

· Ceux qui ont passé en revue les spécifications de conception ont-ils fourni un retour dans les temps et significatif ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?

· Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail pour créer les spécifications de livrables ?

[ Insérez ici vos propres questions spécifiques aux livrables.]

Phase IV : Créer les livrables

· Est-ce que vous êtes fiers de nos livrables ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ceux-ci ?

· Tous acteurs importants du projet ont-ils fourni un apport constructif dans la création des produits ? Sinon, qui manquait et comment pouvons-nous nous assurer de leur participation la prochaine fois ?

· Ceux qui ont passé en revue les livrables ont-ils fourni un retour dans les temps et significatif ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?

· Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail de création des livrables ?

[ Insérez ici vos propres questions spécifiques aux livrables.]

Phase V : Test et implémentation des livrables

· Les membres de notre équipe de test étaient-ils vraiment représentatifs de nos utilisateurs cibles ? Sinon, comment pourrions-nous obtenir une meilleure représentativité à l’avenir ?

· Les équipements de test, le lieu, les matériels et les personnes au support ont-ils aidé à faire du test une représentation précise de commen

Quelles questions lors d’une revue post mortem de projet

http://www.pmhut.com/project-post-mortem-review-questions

Project Post Mortem Review Questions
By
Michael Greer

Vue d’ensemble

Il est important pour des chefs de projet et des membres de l’équipe de faire le point à la fin d’un projet et de développer une liste de leçons apprises pour qu’ils ne répètent pas leurs erreurs dans le projet suivant. Typiquement de telles revues sont appelés des revues de fin de  projet ou “post mortem.” Je recommande une approche en deux étapes pour conduire ces sessions :

1.      D’abord, préparez-vous et circulez une liste de questions spécifiques au projet et donnez du temps aux membres de l’équipe pour y penser et préparer individuellement leurs réponses.

2.      Ensuite, tenez une réunion et discutez des réponses de l’équipe aux questions. Le résultat de cette discussion est souvent une liste “de Leçons Apprises.”

L’avantage de la première étape, faite individuellement par des membres de l’équipe, est qu’il permet aux personnes plus tranquilles, plus analytiques, de développer leurs réponses aux questions sans être interrompues par les personnes plus extraverties, vocales qui pourraient autrement dominer à la réunion en face à face. De plus, il permet à chacun le temps de créer des réponses plus réfléchies.

Donc, que mettre dans la liste de questions ? Voici certaines de mes favorites :

Questions Générales

1.      Est-ce que vous êtes fiers de nos livrables (des produits réalisés par le projet) ? Si oui, qu’est-ce qui est si bien dans ceux-ci ? Si non, qu’est-ce qui est mauvais ?

2.      Quelle était la partie la plus irritante de notre projet ?

3.      Comment feriez-vous des choses différemment la prochaine fois pour éviter cette frustration ?

4.      Quelle a été la partie la plus gratifiante ou professionnellement satisfaisante du projet ?

5.      Lesquels de nos méthodes ou processus ont particulièrement bien fonctionné ?

6.      Lesquels de nos méthodes ou processus furent difficiles ou irritant à utiliser ?

7.      Si vous pourriez d’un coup de baguette magique changer quoi que ce soit du projet, que changeriez-vous ?

8.      Nos parties prenantes, management exécutif, clients et sponsor(s) ont-ils participé efficacement ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation ?

Les suivantes sont des questions spécifiques à chaque phase (celles-ci différeront de projet en projet, selon le cycle de vie / les phases).

Phase I : Déterminer Besoin et Faisabilité

  • Nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ont-elles identifié tous les livrables de projet que nous avons finalement dû construire ? Sinon, qu’avons-nous manqué et comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne manqueront pas de tels items ?
  • Nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ont-elles identifié des livrables inutiles ? S’il en est ainsi comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne referont pas cette erreur ?
  • Comment pourrions-nous améliorer nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ?

Phase II : Créer le Plan de Projet

  • Quelle était la précision de nos évaluations originales de la taille et de l’effort de notre projet ? Qu’avons-nous sous ou sur estimer ? (Considérez les livarbles, l’effort de travail, les matériels requis, etc)
  • Comment pourrions-nous avoir amélioré notre estimation de taille et d’effort pour qu’elle soit plus précise ?
  • Avons-nous assigné les bonnes personnes à tous les rôles du projet ? (Considérez les experts du sujet, les contributions techniques, le management, les revues et approbations et autres rôles clefs). Si ce n’est pas le cas, comment pouvons-nous nous assurer que nous obtiendrons la prochaine fois les bonnes personnes.
  • Décrivez des premiers signaux d’alarme des problèmes qui sont arrivés plus tard dans le projet ? Comment devrions-nous avoir réagi à ces signaux ? Comment pouvons-nous nous assurer la prochaine fois de remarquer ces premiers signaux dès leur apparition ?
  • Pourrions-nous avoir complété ce projet sans un ou plus de nos fournisseurs/sous-traitants ? Si oui, comment ?
  • Est-ce que nos contraintes, limitations et prérequis étaient clairs pour tous les fournisseurs/sous-traitants depuis le début ? Sinon, comment pourrions-nous avoir amélioré notre « Request for Proposal RFP » ou déclaration de besoin ?
  • Avons-nous rencontré des difficultés à négocier le contrat avec le vendeur ? Comment celles-ci pourraient-elles avoir été évitées ?

Avons-nous rencontré des difficultés par rapport à la paperasserie du fournisseur (bons de commande, contrats, etc) ou bien à faire démarrer le fournisseur ? Comment celles-ci pourraient-elles avoir été évitées ?

  • Listez des membres de l’équipe ou les parties prenantes qui manquaient lors de la réunion de démarrage ou qui n’ont pas été impliqués assez tôt dans notre projet. Comment pouvons-nous éviter ces inadvertances à l’avenir ?
  • Tous les rôles et responsabilités d’équipe/partie prenante étaient-ils clairement décrits et communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous les améliorer ?
  • Le cahier des charges de produits, les jalons et les éléments/dates de planning spécifiques étaient-ils clairement communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer ?

Phase III : Créer le Cahier des charges (les spécifications) des livrables

  • Est-ce que vous êtes fiers de nos descriptions ou cahier des charges et spécifications de conception détaillées ? Sinon, comment pourrions-nous avoir les améliorer?
  • Tous les acteurs importants de projet ont-ils fourni un apport créatif dans la création des spécifications de conception ? Sinon, qui manquait et comment pouvons-nous nous assurer la prochaine fois de leur participation ?
  • Ceux qui ont passé en revue les spécifications de conception ont-ils fourni un retour dans les temps et significatif ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?
  • Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail pour créer les spécifications de livrables ?

[ Insérez ici vos propres questions spécifiques aux livrables.]

Phase IV : Créer les livrables

  • Est-ce que vous êtes fiers de nos livrables ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ceux-ci ?
  • Tous acteurs importants du projet ont-ils fourni un apport constructif dans la création des produits ? Sinon, qui manquait et comment pouvons-nous nous assurer de leur participation la prochaine fois ?
  • Ceux qui ont passé en revue les livrables ont-ils fourni un retour dans les temps et significatif ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?
  • Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail de création des livrables ?

[ Insérez ici vos propres questions spécifiques aux livrables.]

Phase V : Test et implémentation des livrables

  • Les membres de notre équipe de test étaient-ils vraiment représentatifs de nos utilisateurs cibles ? Sinon, comment pourrions-nous obtenir une meilleure représentativité à l’avenir ?
  • Les équipements de test, le lieu, les matériels et les personnes au support ont-ils aidé à faire du test une représentation précise de comment les produits seront utilisés dans “le monde réel ?” Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer dans ces domaines ?
  • Avons-nous obtenu un retour d’information opportun, de haute qualité sur comment nous pourrions améliorer nos produits ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce retour d’information dans l’avenir ?
  • Notre stratégie de mise en œuvre était-elle précise et efficace ? Comment pourrions-nous améliorer cette stratégie ?
  • Notre remise en main des livrables à l’utilisateur/client/sponsor représente-t-elle une transition souple et facile ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce processus ?

Quelles questions lors d’une revue post mortem de projet

http://www.pmhut.com/project-post-mortem-review-questions

Project Post Mortem Review Questions
By
Michael Greer

Vue d’ensemble

Il est important pour des chefs de projet et des membres de l’équipe de faire le point à la fin d’un projet et de développer une liste de leçons apprises pour qu’ils ne répètent pas leurs erreurs dans le projet suivant. Typiquement de telles revues sont appelés des revues de fin de  projet ou “post mortem.” Je recommande une approche en deux étapes pour conduire ces sessions :

1.      D’abord, préparez-vous et circulez une liste de questions spécifiques au projet et donnez du temps aux membres de l’équipe pour y penser et préparer individuellement leurs réponses.

2.      Ensuite, tenez une réunion et discutez des réponses de l’équipe aux questions. Le résultat de cette discussion est souvent une liste “de Leçons Apprises.”

L’avantage de la première étape, faite individuellement par des membres de l’équipe, est qu’il permet aux personnes plus tranquilles, plus analytiques, de développer leurs réponses aux questions sans être interrompues par les personnes plus extraverties, vocales qui pourraient autrement dominer à la réunion en face à face. De plus, il permet à chacun le temps de créer des réponses plus réfléchies.

Donc, que mettre dans la liste de questions ? Voici certaines de mes favorites :

Questions Générales

1.      Est-ce que vous êtes fiers de nos livrables (des produits réalisés par le projet) ? Si oui, qu’est-ce qui est si bien dans ceux-ci ? Si non, qu’est-ce qui est mauvais ?

2.      Quelle était la partie la plus irritante de notre projet ?

3.      Comment feriez-vous des choses différemment la prochaine fois pour éviter cette frustration ?

4.      Quelle a été la partie la plus gratifiante ou professionnellement satisfaisante du projet ?

5.      Lesquels de nos méthodes ou processus ont particulièrement bien fonctionné ?

6.      Lesquels de nos méthodes ou processus furent difficiles ou irritant à utiliser ?

7.      Si vous pourriez d’un coup de baguette magique changer quoi que ce soit du projet, que changeriez-vous ?

8.      Nos parties prenantes, management exécutif, clients et sponsor(s) ont-ils participé efficacement ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation ?

Les suivantes sont des questions spécifiques à chaque phase (celles-ci différeront de projet en projet, selon le cycle de vie / les phases).

Phase I : Déterminer Besoin et Faisabilité

  • Nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ont-elles identifié tous les livrables de projet que nous avons finalement dû construire ? Sinon, qu’avons-nous manqué et comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne manqueront pas de tels items ?
  • Nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ont-elles identifié des livrables inutiles ? S’il en est ainsi comment pouvons-nous être sûrs que nos analyses futures ne referont pas cette erreur ?
  • Comment pourrions-nous améliorer nos analyses de besoins/marché ou étude de faisabilité ?

Phase II : Créer le Plan de Projet

  • Quelle était la précision de nos évaluations originales de la taille et de l’effort de notre projet ? Qu’avons-nous sous ou sur estimer ? (Considérez les livarbles, l’effort de travail, les matériels requis, etc)
  • Comment pourrions-nous avoir amélioré notre estimation de taille et d’effort pour qu’elle soit plus précise ?
  • Avons-nous assigné les bonnes personnes à tous les rôles du projet ? (Considérez les experts du sujet, les contributions techniques, le management, les revues et approbations et autres rôles clefs). Si ce n’est pas le cas, comment pouvons-nous nous assurer que nous obtiendrons la prochaine fois les bonnes personnes.
  • Décrivez des premiers signaux d’alarme des problèmes qui sont arrivés plus tard dans le projet ? Comment devrions-nous avoir réagi à ces signaux ? Comment pouvons-nous nous assurer la prochaine fois de remarquer ces premiers signaux dès leur apparition ?
  • Pourrions-nous avoir complété ce projet sans un ou plus de nos fournisseurs/sous-traitants ? Si oui, comment ?
  • Est-ce que nos contraintes, limitations et prérequis étaient clairs pour tous les fournisseurs/sous-traitants depuis le début ? Sinon, comment pourrions-nous avoir amélioré notre « Request for Proposal RFP » ou déclaration de besoin ?
  • Avons-nous rencontré des difficultés à négocier le contrat avec le vendeur ? Comment celles-ci pourraient-elles avoir été évitées ?

Avons-nous rencontré des difficultés par rapport à la paperasserie du fournisseur (bons de commande, contrats, etc) ou bien à faire démarrer le fournisseur ? Comment celles-ci pourraient-elles avoir été évitées ?

  • Listez des membres de l’équipe ou les parties prenantes qui manquaient lors de la réunion de démarrage ou qui n’ont pas été impliqués assez tôt dans notre projet. Comment pouvons-nous éviter ces inadvertances à l’avenir ?
  • Tous les rôles et responsabilités d’équipe/partie prenante étaient-ils clairement décrits et communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous les améliorer ?
  • Le cahier des charges de produits, les jalons et les éléments/dates de planning spécifiques étaient-ils clairement communiqués ? Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer ?

Phase III : Créer le Cahier des charges (les spécifications) des livrables

  • Est-ce que vous êtes fiers de nos descriptions ou cahier des charges et spécifications de conception détaillées ? Sinon, comment pourrions-nous avoir les améliorer?
  • Tous les acteurs importants de projet ont-ils fourni un apport créatif dans la création des spécifications de conception ? Sinon, qui manquait et comment pouvons-nous nous assurer la prochaine fois de leur participation ?
  • Ceux qui ont passé en revue les spécifications de conception ont-ils fourni un retour dans les temps et significatif ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?
  • Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail pour créer les spécifications de livrables ?

[ Insérez ici vos propres questions spécifiques aux livrables.]

Phase IV : Créer les livrables

  • Est-ce que vous êtes fiers de nos livrables ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ceux-ci ?
  • Tous acteurs importants du projet ont-ils fourni un apport constructif dans la création des produits ? Sinon, qui manquait et comment pouvons-nous nous assurer de leur participation la prochaine fois ?
  • Ceux qui ont passé en revue les livrables ont-ils fourni un retour dans les temps et significatif ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer leur participation et la qualité de leurs contributions ?
  • Comment pourrions-nous améliorer notre processus de travail de création des livrables ?

[ Insérez ici vos propres questions spécifiques aux livrables.]

Phase V : Test et implémentation des livrables

  • Les membres de notre équipe de test étaient-ils vraiment représentatifs de nos utilisateurs cibles ? Sinon, comment pourrions-nous obtenir une meilleure représentativité à l’avenir ?
  • Les équipements de test, le lieu, les matériels et les personnes au support ont-ils aidé à faire du test une représentation précise de comment les produits seront utilisés dans “le monde réel ?” Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer dans ces domaines ?
  • Avons-nous obtenu un retour d’information opportun, de haute qualité sur comment nous pourrions améliorer nos produits ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce retour d’information dans l’avenir ?
  • Notre stratégie de mise en œuvre était-elle précise et efficace ? Comment pourrions-nous améliorer cette stratégie ?
  • Notre remise en main des livrables à l’utilisateur/client/sponsor représente-t-elle une transition souple et facile ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce processus ?

t les produits seront utilisés dans “le monde réel ?” Sinon, comment pourrions-nous nous améliorer dans ces domaines ?

· Avons-nous obtenu un retour d’information opportun, de haute qualité sur comment nous pourrions améliorer nos produits ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce retour d’information dans l’avenir ?

· Notre stratégie de mise en œuvre était-elle précise et efficace ? Comment pourrions-nous améliorer cette stratégie ?

· Notre remise en main des livrables à l’utilisateur/client/sponsor représente-t-elle une transition souple et facile ? Sinon, comment pourrions-nous améliorer ce processus ?

Accueil bienveillant des changements dans les besoins exprimés

Le principe Agile d’accueillir des exigences changeantes avec bienveillance peut s’avérer le plus difficile à adopter !

Welcoming Changing Requirements

https://www.scrumalliance.org/community/articles/2017/may/welcoming-changing-requirements par Joseph Collins

Quelqu’un qui a passé du temps dans le cycle de vie de développement de logiciel traditionnel peut certifier que le principe Agile d’accueillir des exigences changeantes peut s’avérer le plus difficile pour des organisations basculant vers Agile. Dans le cycle de vie traditionnel, changer les besoins génère de la frustration, de la colère, du désespoir et, dans certains cas, des frais d’avocats et des coûts additionnels.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Le mouvement Agile demande que les clients et les organisations de développement travaillent ensemble et embrassent le changement pour le plus grand bénéfice de l’utilisateur final. Ce niveau de transparence exige que les murs tombent entre clients et développeurs. Il nécessite aussi que le client reconnaisse l’impact que le changement aura sur le projet et le coût complémentaire du changement sur le budget de projet, ainsi qu’acquérir un meilleur niveau de compréhension du travail.

Le client et les développeurs  atteignent une compréhension mutuelle

Dans une mauvaise mise en œuvre de Agile, les clients pensent qu’ils peuvent changer les exigences aussi souvent qu’ils le souhaitent et que le personnel de développement doit gérer ces changements. « Hé, vous avez dit que vous étiez Agiles, non ? »

Dans une bonne mise en œuvre, le client et le développement travaillent ensemble en étroite collaboration pour examiner et adapter le produit à chaque occasion possible. Comme le produit est revu fréquemment, le client et l’équipe maintiennent une compréhension partagée de l’état actuel du produit et de l’état actuel du marché. Quand le client change des exigences, le changement, son coût de mise en œuvre et son impact sur le projet dans son ensemble, sont mutuellement compris.

Jeff Sutherland utilise l’expression « Money for nothing and your change for free » (« l’Argent pour rien et votre changement gratuit ») quand il conseille des organisations sur la façon d’écrire des contrats Agiles (ndlt. Tiens, je ne savais pas que Jeff est fan de Dire Straits). En essence, on tient compte des deux côtés pour avoir une flexibilité maximale; l’équipe de développement tient compte d’exigences changeantes sans modifier le contrat ni charger des honoraires de modification et, en échange, le client consent à participer conjointement au processus Agile et au cycle de vie du développement de logiciel. Dans le cas où le client est satisfait avec moins de travail que prévu à l’origine, ils peuvent finir le contrat plus tôt, avec le paiement d’une partie prédéterminée du contrat restant.

Le changement est bon

La position est que le changement est bon. Il permet au client de satisfaire l’utilisateur final avec les fonctionnalités de plus forte valeur et de terminer le contrat au plus tôt. Il permet à l’entité de développement de recevoir la juste compensation pour livrer tôt et leur permet de se passer à l’opportunité suivante.

avec Ventura Asssociates, partenaire de DantotsuPM, recrutez les ressources critiques dont vous avez besoin pour vos projets

« Accueillir des changements dans les exigences, même tard dans le développement » ne signifie pas que le propriétaire de produit, le « Product Owner », est libre d’ajuster les critères d’acceptation après que le sprint ait commencé. Les processus Agiles qui exploitent le changement pour y gagner un avantage compétitif devraient être mis en œuvre avant l’exécution de sprint. De l’avis de tous, il existe un processus pour terminer un sprint plus tôt; cependant, c’est rare.

Les processus agiles facilitent l’élaboration progressive, la décomposition, le raffinement de l’arriéré de produit, une approche incrémentale et la planification de sprint; Ils exploitent pleinement le changement tout en protégeant l’équipe.

6 choses à faire au lancement du projet

Que faites-vous quand vous venez de prendre en charge un nouveau projet ?

Six things you should do when kicking off a project, http://www.susannemadsen.co.uk/blog/six-things-you-should-do-when-kicking-off-a-project, par Susanne Madsen

Commencez-vous immédiatement à planifier des tâches et mettre l’équipe en mouvement ?

Voici six choses que vous devriez vous efforcer de faire le plus tôt possible.

1. Validez le cas d’affaires

Comprenez et vérifiez le Business Case

Une des premières choses que vous devriez faire en tant que un chef de projet (PM) quand un nouveau projet vous est assigné est de découvrir pourquoi le projet est important et de valider qu’il a un bon cas d’affaires (« business case »). Comme PM vous n’êtes pas responsable du cas d’affaires, mais il est important que vous soyez familier avec son contenu et que vous y adhériez. Trop de projets sont commencés sans objectif, raisonnement ou bénéfice clairs et quand il se heurte plus tard à des problèmes, cela peut facilement se refléter négativement sur vous, le chef de projet. Ne laissez pas ceci se produire. Ayez une conversation avec les managers qui vous ont confié le projet et demandez-leur les raisons qui justifient le projet, à quoi ressemblera le succès une fois que le projet aura été achevé et comment voudraient-ils le mesurer. Comprendre pleinement le cas d’affaires vous rendra plus apte à prendre des décisions et diriger le projet dans la bonne direction.

2. Identifiez le comité de direction et le sponsor du projet

Identifiez précisément qui sont les décideurs

La chose suivante est de comprendre qui sont les décisionnaires sur le projet auxquels vous reportez. Idéalement il devrait y avoir une personne responsable – le sponsor – et qui accepte sa responsabilité. On me demande souvent si le PM et le sponsor peuvent être une même personne, et ce n’est pas un scénario idéal. Comme chef de projet, vous êtes responsable de livrer le projet selon les délais, coûts, qualité et bénéfices attendus par le sponsor. Si n’importe lequel de ces paramètres change, vous devez le remonter et chercher des conseils de la personne au-dessus de vous dans la hiérarchie du projet. Le sponsor aura normalement besoin de l’appui d’autres partenaires seniors dans l’organisation et ensemble ils forment le comité de direction. Assurez-vous que vous savez quels décideurs ont leur siège au comité de direction du projet et faites qu’ils se rencontrent sur une base régulière pour vous fournir des conseils managériaux et business sur votre projet.

3. Analyser les parties prenantes

listez et étudiez les parties prenantes

Il est très important que vous ne sautiez pas dans le projet et commenciez à planifier des tâches sans avoir une bonne compréhension de quelles sont les parties prenantes. Une partie prenante est une personne qui est impactée par le projet ou qui peut impacter le projet. Si vous n’identifiez pas toutes les parties prenantes au début, il y a un risque que des exigences fondamentales soient omises et que le projet ne puisse atteindre son but. Une autre raison pour laquelle vous devez prêter l’attention aux parties prenantes est que vous devez les gérer d’une telle façon qu’elles adhèrent au projet. Demandez-vous qui sont les influenceurs les plus importants et comment ils perçoivent le projet. Votre rôle est de garantir chaque personne adhère pleinement au projet en embarquant leurs réserves et en travaillant avec eux pour créer le meilleur résultat possible pour chacun.

4. Poser les règles du jeu

posez les règles de vie sur le projet

Sur de nombreux projets il n’est pas rare que les tâches ne soient pas toutes  achevées dans les délais souhaités et que le travail ne soit pas fait de la façon espérée par le chef de projet. Le problème fondamental est que le PM a souvent un jeu d’attentes qui n’ont jamais été explicitement exposées ou discutées. Celles-ci ne touchent pas seulement à la qualité du travail, mais aussi au comment il sera fait. Avoir un jeu de règles que personne n’a eu au départ et qui n’a même pas été énoncé est une recette pour le conflit. La meilleure façon de créer une équipe de projet efficace et harmonieuse est pour l’équipe de produire en commun un jeu de règles qui adressent comment ils travailleront ensemble. Ce n’est pas au PM de dicter ces règles, mais à  l’équipe principale (« core team ») de les définir. Une règle pourrait être que nous livrons toujours ce que nous promettons et que nous informons nos collègues dès que possible si nous ne sommes pas capables de tenir notre engagement. Une autre règle du jeu pourrait être que le PM tiendra toujours l’équipe informée de ce qui est décidé au niveau du comité de direction. Peu importent les règles tant qu’elles ont été collectivement consenties et fonctionnent pour chacun.

5. Recueillir les exigences

recueillez toutes les exigences

Il est probable que seules les exigences de haut niveau ou les objectifs ont été identifiés au moment où le projet vous est remis. C’est alors à vous et à l’équipe d’interviewer les parties prenantes pour découvrir dans le détail ce qu’elles exigent du projet. L’erreur que font beaucoup d’équipes consiste en ce qu’ils ne recueillent pas les exigences fondamentales suffisamment dans le détail et qu’ils ne sont pas explicites de ce qu’ils ne livreront pas. Cela peut aboutir à des malentendus, des désaccords et du travail à refaire. Alignez une série d’ateliers de recueil des exigences où vous décrivez l’état actuel et l’état futur souhaité et listez tous les changements qui seront nécessaires. Sur certains projets il n’est pas possible de définir toutes les exigences détaillées au départ car tout ne peut y être décidé à l’avance. Cependant, vous devez vraiment documenter toutes les fonctions fondamentales, mettre des priorités et comprendre à quoi ressemble un résultat réussi avant de commencer le travail. Créer des diagrammes de flux, des cas d’usage, des storyboards, des maquettes et des prototypes est une excellente façon de mettre en lumière les exigences plutôt que de les écrire dans un document textuel.

6. Créer le plan de haut niveau

visualisez les jalons de l’équipe vers le succès

Une autre activité qui doit être achevée avant que l’équipe ne s’engage sérieusement dans le travail est de créer collaborativement un planning des jalons marquants. Après avoir rassemblé la majorité des exigences vous êtes en bonne position pour identifier les 10-15 jalons les plus marquants et décider quand ils doivent être achevés. Il y a une énorme différence entre faire ce travail en isolation et engager l’équipe pour le réaliser ensemble. Quand vous engagez l’équipe et définissez le plan de haut niveau de manière collaborative, vous gagnez leur adhésion et d’une façon complètement différente. Après avoir identifié les événements marquants clefs, discutez de qui est responsable de chaque livrable et jalon et du plan détaillé qui va avec. Cette session de planification faite en collaboration devrait aussi comprendre une discussion sur les risques les plus importants, ce que vous allez faire pour les adresser et qui prend la propriété de chaque risque.

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

Quand vous prenez en charge un nouveau projet, ne commencez pas immédiatement à exécuter le travail. Vous devez d’abord au minimum comprendre si le projet a un cas d’affaires valable, qui sont le sponsor de projet et les parties prenantes, puis, aider l’équipe à définir un jeu commun de règles, recueillir toutes les exigences fondamentales et créer un plan à haut niveau des jalons majeurs auquel l’équipe toute entière adhère totalement.

comment BIEN réaliser la collecte et la compréhension des besoins des clients de vos projets ?

Savoir créer et entretenir un momentum semble être la clé pour éviter les échecs de projet.

Cependant, tout projet exige de bonnes définitions des besoins.

Comment les obtenir alors quand nous souffrons d’un excès massif d’informations ou au contraire d’un manque de données ?

Quand nous ne possédons pas les nécessaires compétences de facilitation pour les extraire?

Quand nous n’exerçons nos compétences d’analyse qu’occasionnellement ?

Voici ce que cette intéressante vidéo en anglais de Keith Ellis se propose d’aborder.

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

12 Avril – Montréal – Atelier de spécialisation sur les scénarios utilisateurs

Le passage de l’idée au code se fait par l’entremise de scénarios utilisateurs (“user stories”) avec  Luc St-Laurent

Luc St Laurent

Comme ces scénarios deviennent le centre de la communication entre les utilisateurs et les développeurs, il est nécessaire de savoir les utiliser et de bien les écrire. L’atelier vise donc à aider les propriétaires de produits, les développeurs et les entraîneurs à mieux comprendre les scénarios usagers et, surtout, à les outiller afin d’améliorer la performance de leur scénarios.

Un événement organisé par Agile Montréal

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pourquoi un Sprint Zéro avec Scrum et Agile ?

Le concept de Sprint Zéro est controversé !

Why Have Sprint Zero? par Sujatha Tokala

Sprint Zéro
Sprint Zéro

Je me rends compte que le concept de Sprint Zéro est controversé. Et dans mes premiers temps en Agile, j’ai été étonné par l’importance accordée à ce sujet. Je pensais que nous aurions des sessions de transfert de connaissances au fil du travail, alors, pourquoi avoir un sprint séparé ? Mais plus tard j’ai compris l’importance du Sprint Zéro dans l’organisation où je travaille. Je ne prétendrai pas que toutes les équipes en ont besoin, mais voici pourquoi c’est utile pour nous.

Les questions abordées au Sprint Zéro s’appliquent à la release toute entière.

Nous pourrions l’appeler Sprint Initial, Itération Zéro, ou Sprint de démarrage.

Selon mon expérience, le Sprint Zéro est limité dans le temps à seulement une semaine.

Notre équipe passe en revue l’ensemble des items de la release et quel travail devrait être achevé dans chaque sprint. En passant en revue chaque article de sprint, l’équipe identifie les endroits pour lesquels nous ne connaissons pas suffisamment bien les exigences qu’elles soient matérielles, d’architecture, logicielles, ou techniques.

Après que l’équipe ait revu les épics (ndlt. groupe de User Stories pour fournir une valeur métier) et fonctions priorisés de l’arriéré de produit, nous devons les annoter et préparer les sessions de revue avec le product owner, le propriétaire de produit. Nous devons comprendre l’environnement et le code exigé pour les items de l’arriéré de produit, indépendamment de si le code sera simple ou complexe.

Comment décomposer les niveaux d'exigence Agile (précédent billet à relire)
Comment décomposer les niveaux d’exigence Agile (précédent billet à relire)

La raison principale d’introduire un Sprint Zéro est que nous ne voulons pas inutilement prolonger le temps nécessaire aux sessions de revue ou de transfert de connaissance depuis le Sprint 1 jusqu’à la fin. Donc, nous prenons une semaine pour préparer notre équipe avant de démarrer sur des arriérés de sprint.

Grâce à Agile, on nous donne l’opportunité d’en apprendre beaucoup en peu de temps.

L’équipe avancera de façon calme, sans pression excessive.

CertYou est partenaire de DantotsuPM
CertYou est partenaire de DantotsuPM

Utilisez-vous un sprint 0 en début de release sur votre projet Agile? Pourquoi? Quels en sont pour vous les bénéfices et inconvénients ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer