Les projets ne sont pas les projets

Projects arent Projects

http://www.pmhut.com/projects-arent-projects par Lynda Bourne

Guide PMBOK®—Quatrième éditionLe management de projet n’est pas un processus ou une discipline « taille unique ». Le Guide PMBOK® établit ce fait dès le Chapitre 1. Il y a au moins 4 dimensions à un projet :

  • Sa taille d’habitude mesurée en termes de valeur;
  • Son degré de difficulté technique (complexité) dans le travail;
  • Son degré d’incertitude dans définition de ses objectifs; et
  • Sa complexité des relations entourant le projet.

Taille de Projet

La taille du projet aura un impact sur le degré de difficulté à atteindre ses objectifs mais de grands projets ne sont pas nécessairement techniquement plus compliqués ou complexes. Il y a des projets en Australie pour retourner des millions des mètres cubes de roches sur des sites miniers avec des dépenses s’élevant à plusieurs millions par jour mais le travail est en soi simple (des excavations, du transport et de la décharge) et les relations dans et autour du projet sont relativement simples. Les défis de management sont essentiellement dans le secteur de la logistique.

Difficulté Technique (Degré de complexité)

complexitéDes projets compliqués de haute technologie sont en eux-mêmes plus difficiles à manager que des projets simples. La nature des difficultés techniques et le degré d’incertitude dépend en grande partie d’à quel point le travail est bien compris. La chose importante à se souvenir sur le travail compliqué est que les systèmes peuvent être développés et les gens formés pour gérer ces complications. Le travail peut exiger des personnes fortement qualifiées et des processus perfectionnés mais c’est compréhensible et soluble.

Incertitude

Le degré d’incertitude associée à la production désirée de l’équipe a un impact majeur sur le management du projet. Moins le client est certain de ses besoins, plus grande est l’incertitude associée à l’atteinte d’un projet réussi et le plus grand sont les efforts requis de l’équipe projet pour travailler avec le client et développer une compréhension claire de ce qui est exigé pour réussir. Ce n’est pas un problème tant que toutes les parties prenantes de projet apprécient qu’elles entreprennent un voyage pour tout d’abord déterminer ce à quoi le succès ressemble, puis réaliser les livrables requis. On s’attend à ce que budget et délais changent pour réaliser les bénéfices optimums pour le client; et le projet est configuré avec le niveau élevé convenable de précautions pour traiter avec l’incertitude. Les problèmes surviennent si les attentes autour du projet sont formulées en termes de réaliser « dans les temps et dans le budget » alors que les livrables sont mal définis et les bénéfices attendus peu clairs. Manager l’incertitude est étroitement associé et influence la complexité des relations discutées ci-dessous.

Complexité = Les Personnes

parcours professionnelLa théorie de la Complexité est devenue une large plate-forme d’investigation de situations interdisciplinaires complexes et aide à comprendre les comportements d’équipes et les réseaux de personnes impliquées dans et autour d’un projet. Ces idées s’appliquent tout autant aux petits projets en interne qu’aux grands programmes compliqués. À cet égard, la complexité n’est pas synonyme de compliqué ni de grand. Elle se concentre sur l’imprévisibilité inhérente aux actions et réactions des personnes aux idées et informations au sein du réseau de relations qui se forment dans et autour de l’équipe projet.

Discussion

La taille est un critère simple et de nombreuses organisations ont des processus pour assigner des chefs de projet plus expérimentés aux plus grands projets. Ce qui manque est la considération des trois autres aspects : difficulté technique, incertitude et complexité des personnes.

Le dernier article, la complexité des personnes est un secteur émergent de pensée et de discussion. Cependant, je m’attends à ce qu’il faille quelques années avant que’ la théorie de la complexité ‘ et le management de projet vivent confortablement ensemble.

D’intérêt plus immédiat est l’interaction entre incertitude et difficulté technique. Savoir à la fois ‘ que faire ‘ et ‘ comment le faire ‘; ou plus important encore savoir combien vous en savez sur ces deux éléments est d’une importance critique dans l’établissement d’une structure de management de projet.

Méta Projets Management
Partenaire de DantotsuPM

Une réflexion sur “Les projets ne sont pas les projets

  1. Ping : les billets les plus de juin 2012 sur le blog du management de projet « DantotsuPM.com

n'hésitez pas à commenter les billets et à partager vos idées.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.