le pouvoir d’un ATL

The Power of a TLA

http://www.pmhut.com/the-power-of-a-TLA par Barry Otterholt

Deux possibilités: Parler leur langage, ou les déconcerter par le vôtre.

Vos investissements dans votre propre éducation sont rarement une préoccupation du client. C’est comment vous parlez qui importe. Entendre d’une docteur que vous avez le Papillomavirus capte votre attention. Votre réaction immédiate n’est pas « Eh bien! Je me demande où cette docteur est allée étudier » ni « je me demande combien d’heures par nuit elle a dû étudier. » Vous pensez « Est-ce que ce Pampa-truc est mortel ? Est-ce que c’est contagieux ? Comment l’ai-je attrapé ? Mes enfants vont-ils l’attraper ? En fait, qu’est-ce que c’est ? Ah … c’est une verrue ? « . Le patient est rapidement passé sur la question de la crédibilité à cause de cet unique terme inconnu. Le docteur a pris le leadership dès le départ et le patient est immédiatement transformé en suiveur.

Il en va pour beaucoup le même avec le management de projet. Nous avons non seulement notre propre langage, mais nous l’avons réduit à beaucoup d’ATLs (Acronymes de Trois Lettres). Donc quand nos patients (auxquels nous faisons référence comme étant des parties prenantes) veulent entendre notre avis en termes qu’ils puissent comprendre, une crédibilité accrue nous vient d’une traduction en deux étapes. D’abord nous dégroupons patiemment l’acronyme en son expression de trois mots entiers qu’il représente et cherchons une apparence de compréhension. Sachant pertinemment que l’expression à trois mots signifiera à peine plus que l’ATL original, nous traduisons, avec une compassion évidente, l’expression à la personne qui ne la comprend pas. Et ils deviennent nos suiveurs.

Quelques chefs de projet composent leurs propres ATLs, mais je pense que c’est égocentrique. Le PMBoK a déjà suffisamment d’ATLs à utiliser. En voici quelques-uns qui ont prouvé savoir ravir les foules :

  • ATL– Acronyme de Trois Lettres
  • WBS– Work Breakdown Structure (SDP – Structure de découpage de Projet)
  • PDM – Precedence Diagram Method
  • AoN – Activity-on-Node
  • EVM – Earned Value Method
  • CPM – Critical Path Method
  • EMV – Estimate Monetary value
  • RAM – Responsibility Assignment Matrix
  • RACI – Responsible Accountable Consult Inform format (whoops, that’s a FLA)
  • CPI – Cost Performance Index
  • SPI – Schedule Performance Index
  • CCB – Change Control Board

Après avoir dégroupé l’ATL de votre choix, vous pouvez poursuivre avec une traduction de l’expression. Rappelez-vous, ce n’est pas la traduction qui importe. C’est le fait que vous ayez dû la donner en premier lieu qui fait de vous le leader et d’eux les suiveurs.

Une dernière astuce. Vous pourriez vouloir acquérir un miroir en pied pour pratiquer le calme délibéré que vous voudrez exposer à vos disciples. Le langage corporel est très important quand on enfume.

2 réflexions sur “le pouvoir d’un ATL

  1. Simon-Pierre

    Une utilisation intéressante d’un ATL en entreprise est de contourner le problème de traduction. Les gens n’utilisent plus que l’ATL sans chercher à revenir aux mots originaux et cela fait un invariant accepté dans toutes les langues. Très apprécié dans les multinationales…

    J'aime

  2. Ping : tous à bord ? ou comment assurer le bon embarquement de tous les chefs de projet qui rejoignent le PMO. « DantotsuPM.com

Merci de bien vouloir partager vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.