6 façons de regagner votre attention

6 Ways to Regain Your Attention Span

Il est temps de regagner vos capacités d’attention

http://www.managementexchange.com/blog/its-time-take-back-your-attention

Par Tony Schwartz

Quand je me suis assis pour écrire ce billet, c’était la chose la plus importante de mon agenda. Cependant, j’ai fait à peu près tout ce à quoi je pouvais penser pour éviter la tâche. Face à une page blanche, je me suis dit que je vérifierais d’abord mon courrier électronique, ou mettrais à jour ma page Facebook ou Twitter, ou jetterais un coup d’œil aux titres du matin dans la presse, ou lirais les commentaires de lecteurs déposés la nuit sur des billets précédents.

Quelque chose d’insidieux est arrivé. Le même dispositif technologique que la plupart d’entre nous utilisent pour accomplir notre travail principal – un ordinateur, un téléphone évolué, un IPad, ou une combinaison donnée de ceux-ci – est aussi maintenant source infinie de distraction et de satisfaction immédiate.

Il est presque impossible maintenant d’ignorer l’appel des sirènes de Google et de YouTube, des livres et des blogs, des émissions de télévision et des films, de la musique et des jeux vidéo, du courrier électronique et de l’envoi de SMS, des journaux et des magazines et des innombrables sites et applications Web – toujours à portée, à seulement quelques clics ou touches de clavier comme nous nous installons pour travailler.

Nous sommes libres de satisfaire chaque caprice, peu importe à quel point insignifiant, et c’est exactement ce que nous faisons.

Le critique social Linda Stone appelle cette forme fracturée de notre attention « attention partielle continue ». « Nous gardons le sujet de niveau supérieur au centre et parcourons la périphérie au cas où quelque chose de plus important apparaîtrait » explique-t-elle, « Ou bien quelque chose de plus charmant, rassurant, ou simplement moins exigeant ».

Rester simplement concentré une tâche dans cette ère numérique ressemble à essayer de résister à manger en étant assis dans une boulangerie alors que les gâteaux, tartes et autres gourmandises sortent du four, frais et parfumés.

Le plus facile est de satisfaire nos désirs, le plus dur est de se contrôler.

Les gens n’ont pas été conçus pour gérer le niveau de tentations auquel nous sommes exposés chaque jour. C’est pourquoi, bien que ce soit irrationnel, nous nous endettons de plus en plus, devenons de  plus en plus gras, continuons à dépenser sans compter les ressources finies de la terre et luttons pour prêter attention à quoi que ce soit pendant longtemps.

Je partage cette vue avec Daniel Akst, Auteur de We Have Met the Enemy: Self Control in an Age of Excess. C’est un des livres les plus importants que j’ai jamais lus – incisif, interpellant, élégamment écrit et effrayant de par ses implications. C’est aussi la sorte de livre que la plupart d’entre nous évitent parce que nous ne voulons pas nous engager avec quoi que ce soit qui nous fait nous sentir mal.

Au lieu de cela, comme des enfants, nous voulons ce que nous voulons tout de suite. Et ces dernières années, la science nous a aidés à mieux comprendre juste ce que à quoi nous faisons face quand on en vient au sang-froid.

Nous savons maintenant, par exemple, qu’il est plus passionnant dans l’immédiat de voleter de sujet en sujet que de rester concentré sur une chose à la fois. Nous sommes des gloutons de nouveauté. Le frisson des nouveautés active la dopamine, neurotransmetteur dans notre cerveau, qui est associée au plaisir.

Une fois que nous avons éprouvé une poussée initiale, nous sommes inclinés à continuer à la rechercher, même si le plaisir diminue avec le temps et même quand les conséquences sont en fin de compte funestes – comme le sont la gloutonnerie, la cocaïne, ou changer notre centre d’intérêt d’un objet à un autre.

Aussi rebutant que je trouve l’approche Tiger Mother d’Amy Chua, je partage sa conviction que la capacité à tolérer le malaise et à retarder la satisfaction à court terme est la clé de la réalisation de toute forme d’excellence à long terme.

Malheureusement, chacun d’entre nous a une capacité infinie pour l’aveuglement. Même notre cortex pré-frontal – notre esprit réfléchi – peut être préempté par nos désirs les plus urgents et primitifs. Plutôt que faire des choix réfléchis, raisonnés, nous devons souvent finir par utiliser les capacités les plus puissantes de notre cerveau pour rationaliser, justifier et réduire au minimum nos comportements auto-destructifs.

Ainsi, comment arrêtons-nous de nous leurrer nous-mêmes et reprendre le contrôle de notre attention – et de nos vies ?

Voici 6 manières simples de débuter :

1. Laissez vos valeurs les plus profondes devenir un guide plus puissant de vos comportements

Qu’est-ce qui vous importe vraiment ? Comment voulez-vous vous comporter, peu importe les circonstances ? Gardez ces engagements au centre de vos pensées pendant vos journées, tant comme source d’énergie que comme direction dans vos comportements.

2. Ralentissez

Plus vous allez vite, plus probablement vous réagirez plutôt que réfléchirez. Mettez de côté des plages de temps intentionnelles pendant la journée – elles peuvent être aussi brèves qu’une ou deux minutes – pour faire le point avec vous-même. Considérez-les comme des sonneries d’éveil.

3. Construisez des pratiques délibérées

Ritualisez des comportements que vous faites à des moments spécifiques jusqu’à ce qu’ils deviennent automatiques. Par exemple, débutez par faire la chose la plus importante en premier le matin, de façon ininterrompue pendant 60 à 90 minutes. Rendez les heures de début et de fin inviolables, de manière à savoir exactement pendant combien de temps vous devrez rester focalisé sur ce sujet.

4. Créez des pré-engagements pour réduire au minimum les tentations

Notre capacité de sang-froid s’amenuise à chaque fois nous l’exerçons. Éteignez complètement votre courrier électronique à certains moments de la journée. Envisagez de travailler de temps en temps sur un ordinateur portable qui n’est pas connecté à Internet. Faites-le pour la même raison vous devriez supprimer les produits alimentaires trop tentants de vos étagères (ou éviter des buffets à volonté) si vous êtes au régime.

5. Partagez vos engagements

Dites à d’autres ce que vous avez l’intention de faire et demander leur de vous en tenir responsable. Si vous travaillez dans un bureau, encouragez les autres à faire de même avec vous – et choisissez la façon la plus publique possible pour que chacun partage où il en est.

6. Débutez petit

L’attention fonctionne comme un muscle. Soumettez-la à l’effort – mais pas trop d’effort – et avec le temps votre attention deviendra plus forte. Quelle est votre limite actuelle pour rester vraiment concentré ? Augmentez-la par incréments. Et ne passez pas plus de 90 minutes sans une pause.

2 réflexions sur “6 façons de regagner votre attention

  1. Ping : les plus lus du mois d’Octobre 2011 « DantotsuPM.com

  2. Ping : quelles sont réellement vos tâches professionnelles les plus importantes ? | DantotsuPM.com

n'hésitez pas à commenter les billets et à partager vos idées.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.