Un bon compromis vaut-il mieux qu’un consensus « mou »?

Article original: http://www.pmhut.com/consensus-and-compromise-in-project-management

« Consensus et compromis dans le management de projet » de Susan Dodia

L’article traduit ci-dessous a attisé ma curiosité. En fait, parce qu’il fait l’éloge du consensus alors que je pense qu’un bon compromis peut-être bien meilleur que certains consensus. A la relecture, j’ai réalisé que le type de consensus qui est décrit, à la fois fort, compris et supporté par tous de manière active, est effectivement préférable aux compromissions.

Mon expérience cependant est que très peu de consensus combinent ces caractéristiques. La plupart me semblent être des consensus que je qualifierais de « mous ». En fait, personne de daigne objecter à la solution ou au projet proposé. Mais cela ne signifie pas grand chose car tous n’apporteront pas véritablement leur support. Très peu se sentiront personnellement engagés par la décision. Beaucoup n’auront pas osé exposer leur désaccord face à l’audience alors que leurs raisons auraient méritées un débat contradictoire.

Le pire est lorsque de telles réunions pour arriver à un consensus sont réalisées par conférence téléphonique sans pouvoir apprécier visuellement les signes d’acceptation ou les freins de chacun. Ces réticences seront souvent tues face au pouvoir de la majorité ou des plus vocaux. Dans ce cas, un compromis qui mettrait en évidence ce que chacun attend et ce qui est concédé ne peut-il être plus efficace?

Alors qu’en pensez-vous? Quelles sont vos expériences personnelles? Parviendrons-nous à un consensus fort parmi les lecteurs de ce blog ou bien à un compromis? L’utilisation de la video conférence permet-elle d’atteindre plus facilement des consensus forts?

Début de la traduction:

Comprenez-vous la différence entre consensus et compromis ? Les mots se ressemblent mais la distinction est importante.

La définition de dictionnaire de consensus est “Accord et consentement du plus grand nombre; harmonie”, tandis que le dictionnaire définit le compromis comme “Action qui implique des concessions réciproques ; transaction”.

Nous sommes tout familiers avec le compromis dans des décisions faites par nos équipes de projet. Nous renonçons tous à un peu de ce que nous voulons pour faire de la place à un peu de ce que les autres veulent. Les bons jours, chacun est seulement légèrement insatisfait.

Le consensus, d’autre part, est une décision de groupe supportée par tous les membres basée sur :

  • Une compréhension minutieuse de toutes les informations appropriées
  • Participation de tous les membres
  • Une compréhension des différentes perspectives et besoins
  • Des efforts créatifs pour répondre à des besoins différents
  • Un empressement à soulever, comprendre et résoudre les désaccords

Judy Mares-Dixon définit le consensus comme “le meilleur effort d’un groupe afin de réaliser son résultat le plus brillant. Le consensus est l’accord de niveau le plus haut avec lequel nous pouvons tous vivre. Le compromis demande d’abandonner des choses. Le consensus est de l’obtention du meilleur des idées de chacun. Le consensus est la réunion de toutes les idées différentes pour inventer quelque chose de mieux que ce que nous aurions identifié de notre propre chef.”

Alors, comment déplacer votre équipe du compromis au consensus ?

Voici quelques options :

  • Revoyez les intérêts de chacun et concentrez-vous sur ce qui peut être fait, pas ce qui ne peut pas être fait
  • Prenez une pause, plaisantez, faites bouger les personnes
  • Si un coté menace avec un certain type d’ultimatum, discutez de ce à quoi il ressemblerait. Quelles sont les conséquences ? Voyez si vous pouvez être d’accord, comme une équipe, que ces conséquences devraient être évitées.
  • Estimez le niveau d’inassouvissement dans un groupe : demandez aux gens de classer la solution proposée sur une l’échelle de 1-3 ou 1-4. C’est utilisé vers la fin pour se faire une idée de si une option vaut la peine d’être poursuivie et combien de temps cela prendra pour atteindre le consensus. Demandez à ceux qui classent les solutions le plus bas de proposer leurs solutions potentielles.
  • Si vous vous trouvez avec un dissident au cours des discussions, demandez-lui comment il veut traiter le fait qu’il est la voix discordante. Un défi avec le consensus consiste en ce que nous donnons au dissident beaucoup de pouvoir, donc c’est une bonne stratégie quand le groupe commence à se retourner contre le dissident.
  • Une stratégie finale est de donner la décision à un tiers. Vous ne parvenez pas à  choisir un nom pour votre projet ? Donnez-le au Marketing. Vous ne parvenez pas à vous mettre d’accord sur l’échéancier? Demandez à une responsable d’équipe d’un autre projet de regarder vos informations et de décider. Cela peut servir de tie-break, ou ramener votre équipe à la table pour le retravailler eux-mêmes.

3 réflexions sur “Un bon compromis vaut-il mieux qu’un consensus « mou »?

  1. Ping : premiers pas dans le management de projet « DantotsuPM.com

  2. Ping : La gestion des conflits consomme souvent un grande partie de la bande passante des PMs et PMOs | DantotsuPM.com

n'hésitez pas à commenter les billets et à partager vos idées.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.